dimanche 26 août 2018

3 feel good books à lire pour bien attaquer la rentrée !

Qui a dit que je faisais tout à l'envers ? Comment ça je ne peux pas vous conseiller de bons bouquins super mega cool pour se remettre dans le bain ... ou plutôt non ... pour justement lutter contre la reprise du train-train quotidien !

Ces livres, vous en avez peut-être déjà entendu parler ... préconisés pour larver sur un transat ! À mon avis c'est tout l'inverse ... ne surtout pas les avaler trop vite quand les neurones sont aussi en vacances ... mais plutôt les savourer une fois rentrés pour ne pas replonger bêtement la tête la 1ère dans ce qu'on a voulu fuir tout un été !!! 

Alors c'est moi qui vous le dis : septembre c'est le mois où tout va changer, c'est le mois qui ne sera qu'une simple transition des vacances vers un nouvel état de grâce encore méconnu mais finalement si accessible. Voici la sélection idéale pour que la magie opère. 

Le Voyage de Wendy ou l'effet sac à dos


tssss tssss je vous vois frémir devant ce titre ... ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux vont me traiter de vendue ... rejetant toute objectivité de ma part ! Et pour cause puisque l'auteure Anne Thoumieux n'est autre qu'une de mes amies d'enfance. Et pourtant je vous assure, je saurai la jouer réglo ... vous en parler avec mes yeux de lectrice lambda ... ou presque ! 
En fait, c'est une expérience à part de lire le premier roman d'une amie, encore plus quand il est à 90% autobiographique ! Forcément, sa voix résonne à chaque virgule. Forcément, pas de surprise concernant la trame que je connais. Ceci étant, je l'attendais sacrément au tournant ... 

Il ne s'agit pas d'un simple roman mais plutôt d'un hymne à la vie bourré d'astuces pour qu'à notre tour on picore parmi ses conseils, ses expériences pour aborder l'existence différemment ! C'est un roman, certes initiatique pour elle, qui le devient par ricochet pour nous. Ça a super bien fonctionné ... challenge relevé d'autant plus que j'ai terminé ce livre oubliant Anne, attachée à Wendy l'héroïne et, remettant pas mal de choses en question dans ma propre vie. 

J'avoue que j'ai moyen accroché au départ. Non pas que ce soit mal écrit, non pas que ce ne soit pas intéressant ... car on entre dès la première page dans l'intrigue qui nous happe  pleinement ... mais parce que je ne retrouvais pas la plume si affûtée de ma copine. Je trouvai le ton trop consensuel ayant perdu ce tempérament incroyable, sensible et drôle qui la caractérise tant. OUF changement de cap au bout de quelques chapitres ... je me fais littéralement embarquer ... et ne lâcherai plus le livre jusque la fin.
livre le voyage de Wendy ou l'effet sac à dos planté dans le sable d'une plage

De quoi ça parle ?


D'une jeune femme qui perd ses parents en quelques mois, qui se retrouve confrontée en une situation de harcèlement au travail et qui part finalement sur un coup de tête pour un long voyage en Argentine. Non ce livre n'est pas glauque, ni mortifère, au contraire. Il sait aborder la réalité de la vie tout en pudeur, avec ses moments difficiles sans jamais tomber dans le pathos. Wendy, le personnage principal, vous contaminera instantanément par sa sincérité. Elle devient votre amie ... et manque de bol son 06 n'est pas fourni à la fin du bouquin  ... parce qu'on a plus qu'une envie : passer une soirée avec elle autour d'une bonne bouteille de vin ! 

Pourquoi j'ai adoré


1. le voyage


En ce qui me concerne c'est une évidence. On ne pouvait pas mieux m'offrir que le décor d'un roadtrip pour ouvrir le champ de ma réflexion ... et encore plus l'Argentine ce pays que je rêve de visiter. Une mention spéciale à la qualité des descriptions de paysages, des atmosphères. J'ai été réellement émerveillée et impressionnée par la précision ... on y est ! [ l'ascension du glacier est juste incroyable ]

2. Wendy


La plupart des best-sellers des "romans qui font du bien" ciblent les quadras ou tout du moins les lecteurs lassés de leur vie conjugale, leur routine familiale. Ici on est plus sur une nénette de 25 ans voire jeune trentenaire. Ça fait un bien fou de sortir d'une certaine caricature. Parce qu'à tous les âges on doit pouvoir trouver des solutions aux tours que nous jouent la vie et nos émotions. ET quel bonheur de retrouver la fraîcheur d'une certaine jeunesse (révolue pour ma part). N'y voyez aucun traumatisme dans cette phrase ... c'était juste divin de savourer à nouveau ces sensations autrefois si familières ... 

3. l'universalité


On a beau être unique, on partage tous les mêmes questionnements face aux épreuves. Quelle claque de voir à quel point Wendy me ressemble ... nous ressemble ! L'Être humain étant ce qu'il est ... nous partageons finalement tous les mêmes interrogations. Lire noir sur blanc que nous ne sommes pas seuls devant tant d'adversité ... c'est tellement salvateur quoi qu'on en dise ! 

Je retiendrai ce paragraphe tout particulièrement ... celui que j'aurais pu écrire tant il est moi :
" Aujourd'hui mon problème, c'est que les gens pensent que je suis une grande gueule alors que je n'ose en général rien dire par peur d'être moins aimée. Ils pensent que je prends de la place, que je parle facilement, que j'ose tout, mais en vrai, je ne me permets rien. Du coup, les gens doivent le sentir, ils testent, ils se permettent de dire ou faire des trucs, eux, et moi j'encaisse. Et non seulement je ne dis rien, mais ensuite je me demande si ce n'est pas de ma faute. Je me déteste d'être comme ça."
 En conclusion : Le Voyage de Wendy a été une savoureuse surprise. J'en suis ressortie un brin chamboulée ...  il m'a permis de faire un point nécessaire, habitée notamment d'une certaine nostalgie : celle  d'une époque révolue que je dois définitivement accepter pour mieux aborder la suite  ... réussir à prendre de nouvelles directions, les bonnes, sans me renier, pour avancer !  Sans conteste, il est le meilleur feel-good book que j'ai lu. La raison est simple : il est réel, pas caricatural pour un sou puisque fondé sur une histoire vraie. Et surtout, il est accessible à tous quel que soit l'âge. À votre tour de faire du bien autour de vous ... c'est aussi simple qu'offrir Le Voyage de Wendy ou l'effet sac à dos ! (en vente ICI)

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une


C'est LA référence du genre, the best seller des feel good books ! J'avoue ne jamais en avoir entendu parler avant il y a très peu de temps ... j'avoue ne pas être du tout branchée bouquins sur le "développement personnel" ... ça me saoule royalement ... le peu que j'ai essayé de lire, je trouve que c'est toujours la même histoire fondée sur un socle solide stylistique inintéressant : enfoncer des portes ouvertes !!! 

C'est une cliente qui m'en a parlé en toute objectivité : "il ne s'agit pas de grande littérature" me dit-elle "mais malgré tout il en ressort pour tous quelque chose" ... au point qu'après l'avoir lu elle a décidé de se séparer physiquement de son mari !!! Non pas qu'elle ait divorcé mais elle a choisi le "vivre chacun chez soi". Ils habitent dorénavant leur propre appart sur le même pallier. Forcément, une telle histoire a suscité ma curiosité et je l'ai commandé ! 
Photo du roman Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

De quoi ça parle ?


Camille, 38 ans et des brouettes est au bout de sa vie comme on dit ... plombée par une routinite aigüe, soit : un boulot inintéressant, une vie de couple inexistante et une relation mère-enfant ultra conflictuelle. Heureusement, elle rencontre Claude un routinologue qui va lui concocter une thérapie de la positive attitude sur mesure pour s'en sortir. 

Dit comme ça ... c'est un peu niais ... ça fonctionne pourtant super bien !

Verdict : je confirme, on est loin du chef d'oeuvre littéraire mais c'est toutefois ultra plaisant à lire ... ça coule tout seul, en une heure et demie le livre était plié. Je noterai le talent indéniable de Raphaëlle Giordano pour l'élaboration de punch lines si justes et bien senties ! Au-delà des nombreuses citations très bien choisies, ses "aphorismes" font tellement de bien et c'est le but ! 
La vie de Camille, honnêtement c'est la mienne ... celle de toutes les nanas à l'approche de la quarantaine qui ont déjà accompli ce qu'on leur demandait : job, mec, famille et qui se sont encroûtées dans une routine assassine. 
Une de mes amies a reproché à cet ouvrage d'être un peu trop "mode d'emploi" ... c'est vrai. Personnellement, ça ne m'a pas dérangée ... j'ai même pris quelques notes intérieurement pour me confectionner dans la foulée un "mood note book" ... il ne parle pas du tout de ça dans ce livre mais ça m'a poussée à créer ce concept dont je vous parlerai plus tard. J'ai conçu un condensé de certaines préconisations du livre en version "bullet journal". Ce livre vous donnera vraiment de très bonnes clefs utiles pour vous remotiver, bouger, changer.

Ce que je lui reproche : le caractère trop cruche de Camille qui manque inexorablement de tempérament. J'avais tellement envie de la secouer. Ma foi je pense que c'est voulu afin qu'on puisse tous s'y référer ... perso j'avais un peu de mal vu la pile que je suis !!! Et deuxième point négatif pour ma part : l'histoire tellement trop parfaite qu'elle en devient insupportable ... raison pour laquelle je me suis vraiment attardée sur les conseils plutôt que le scenario digne d'un film à l'eau de rose dont on connaît la fin dès la 1ère seconde.

Le jour où vous avez un coup de mou, envie de divorcer ou donner votre dem ... vous avez plusieurs possibilités : décompresser autour d'un bon mojito ... puis deux ... puis douze, ou foncer acheter ce bouquin qui le lendemain vous fera bien moins mal à la tête ! Je comprends qu'il soit un best seller car c'est une version facile de la remise en question, du changement intérieur ... le parfait catalyseur pour les décisions que vous prendrez ensuite ... même si ce n'est que commencer par une thérapie sans pour autant tout plaquer ! 

Je m'efforcerai de penser à un conseil en particulier car il constitue chez moi un problème majeur ... mon rôle de mère que je ne sais absolument pas gérer. Je vais donc m'obliger à me remémorer ces quelques méthodes simples qui j'espère m'aideront à amorcer cette rentrée sereinement avec les filles. (en vente ICI).

Le Premier jour du reste de ma vie 


Si un des 3 reflète ce qu'on a l'habitude de voir au cinéma, c'est bien ce livre-ci ! Il est la version papier des feel good movies ! Il est le plus romancé de ma sélection ... pas de chapitre sous l'égide de méthode quelle qu'elle soit ... pas de conseils développés noir sur blanc ... juste l'expérience de Marie le personnage principal qui vous en dira un peu plus long sur vous ! 

Ce premier roman de Virginie Grimaldi est loin d'être une nouveauté ... ça fait même un bail qu'il a éclairé la vie de jeunes quadra déprimées ... sauf qu'il m'a fallu apparemment plusieurs années pour enfin l'acheter ! Ce n'est pas comme si je n'en avais jamais entendu parler ... ni du bouquin ... ni de l'auteure notamment via mes blogueuses préférées ! 

Il a donc fallu un voyage à l'Île Maurice ... Destination Paradis pour investir ! J'ai décidé que ce livre ferait partie de ma sélection pour retourner dans ce pays qui m'est si cher. Bien joué Babidji (l'autosatisfaction fait partie des différentes méthodes je vous assure ... n'y voyez rien d'égocentrique), il a amplement rempli sa mission. J'ai pu déconnecter complètement ... par l'exotisme de mon séjour et cette lecture qui m'a enveloppée d'une douceur infinie.
Le premier jour du reste de ma vie, livre de Virginie Grimaldi

De quoi ça parle ?


Marie plaque son mari le jour de ses quarante ans ... elle fait bien car c'est la caricature du pauvre macho ... pour s'offrir enfin une vie ! Pas n'importe comment : en embarquant pour une croisière autour du monde.

Ce que j'ai adoré : les personnages infiniment attachants ... une Marie un peu planplan a priori mais qui se révèle finalement bon leader ... ses potes de voyage toutes générations confondues ultra bien campés. 
Les situations, malgré le cadre exceptionnel de ce voyage, paraissent plausibles ... si certaines semblent trop romancées j'ai pourtant eu autour de moi le même style de success stories ! Je me suis aussi délectée des scènes sensuelles parce que  ne nous voilons pas la face ... nous sommes faites de chair et d'os ... et une vie sans sexe ... ce n'en est pas une que les choses soient claires ! Ah j'oubliais aussi : c'est drôle !!! Une ou deux fois j'ai vraiment pété de rire ... un talent humoristique indéniable marque le style grimaldesque !!!

Pour faire court : vous ne lâcherez pas d'une ligne ce roman qui va vous mettre la patate ... il vous fera aussi réfléchir à ces petites choses qui ternissent peut-être votre quotidien ... ou carrément quitter ce qui vous sert de conjoint si comme Marie il est un gros ... biiiiiip ... 
Même l'Homme qui l'a lu a passé un bon moment ... c'est pour dire !!! Je l'ai laissé à une amie à Maurice ... parce que ce genre de petites pépites on a envie de les partager (en vente ICI). 


Faut-il lire des feel-good books ? 


Pour être sincère ... ce n'est pas le style littéraire du siècle ... mais soyons honnête et réaliste : ce n'est pas ce qu'on leur demande ! Comme leur nom british l'indique ces romans sont là pour nous faire du bien ... pas de prise de tête à l'horizon ... que du coaching positif ... des sensations de bonheur infini !!! 

La mission est à chaque fois remplie : on termine boostés à bloc ... gonflés par la conviction que finalement nous sommes tous maîtres de notre vie quand on le décide !

Et si jamais vous souhaitez quelque chose de plus cru ... faites comme moi il y a 3 mois ... lisez un bon Camus ! J'ai été hypnotisée par la Chute (un chef d'oeuvre cette fois incontestable) ... je peux vous assurer que l'effet n'est pas vraiment le même ... le côté sombre de l'Être Humain dans tout ce qu'il a aussi d'universel est vachement moins épanouissant ... je me suis pris une claque d'un autre genre ... en mode trauma je me ronge les sangs tellement il sait pointer où ça fait mal ... désigner toute la laideur de ce qui constitue notre âme qu'on le veuille ou non ... alors croyez-moi ... du roman bisounours et léger ça équilibre convenablement la balance ! 

dimanche 5 août 2018

Mirena : 1 an après le retrait du stérilet

Un an que j'ai été libérée de mon appendice destructrice ... un an que mon corps s'est incontestablement refait une santé ... un an que je revis tout simplement ! 

Enlever son stérilet Mirena


Il y a un tout petit peu plus d'un an je vous racontais tout de mon aventure - ou de mon calvaire plutôt - dans cet article Mirena : la fin d'une histoire déjà trop longue. Il m'avait fallu un certain temps pour réaliser d'où venaient tous ces symptômes apparus sans aucune raison plausible jusqu'à ce que le scandale du stérilet Mirena éclate au grand jour. 
Je trouvais enfin le coupable grâce à tous ces témoignages qui affluaient et qui me sauvaient ... si je vous assure ... le mot est presque faible. J'avoue avoir même du mal à trop me plaindre quand j'ai découvert l'ampleur du désastre sur les forums et autres groupes facebook ... j'ai pour ainsi dire eu droit à la version light des effets secondaires. 

Bref, c'est bien beau de mettre un nom sur ses maux mais le plus dur reste à faire : rencontrer la bonne fée pour s'en débarrasser.

Trouver la bonne personne pour faire retirer son stérilet


Je devenais complètement dingue accablée par les insomnies et mes sautes d'humeur insupportables ... le retrait devenait une véritable obsession ... comme l'impression de pourrir de l'intérieur. Sauf que ... je me suis retrouvée face à 2 dilemmes :

  1.  les gynécos et autres sages-femmes sont obnubilés par la contraception et rechignent à les enlever
  2. compter plusieurs mois par chez moi pour obtenir un RDV et encore ... si certains spécialistes veulent bien prendre de nouvelles patientes !

J'ai été - j'avoue - bénie par Sainte Piston ! Une amie sage-femme me dégote un rdv illico presto chez une de ses consoeurs libérales et mon boss de l'époque, ultra compréhensif, m'autorise un départ du boulot plus tôt ! 

J'ai été troooop chanceuse ! Mais ne croyez surtout pas que l'affaire s'est jouée d'un coup de tirage de ficelle ... pas vraiment en fait. La sage-femme ultra pro, prévenante et bienveillante a quand même joué son rôle de prévention jusqu'au bout ! 
J'ai eu droit à une bonne heure de cours magistral sur les différents contraceptifs : des plus efficaces aux plus risqués. Je ne vais pas vous la faire à l'envers, ma décision était déjà entérinée bien avant de franchir la porte du cabinet, mais je ne pouvais pas faire autrement qu'écouter attentivement ma libératrice ! Ma foi, elle était super cool, j'ai appris plein de trucs et j'étais de toute façon shootée au bonheur de la libération ... j'aurais pu l'écouter des heures ! 

Je suis tout de même repartie une ordonnance pour une pilule au fond du sac ... qui y est restée plusieurs mois sans jamais voir l'ombre du comptoir d'une pharma ... incapable d'ingurgiter ne serait-ce que le microgramme d'une hormone ! 
vue sur le ventre et le nombril d'une femme en short en jean
cet utérus est libéré

L'après Mirena


La première phase est exclusivement psychologique puisqu'il faut de toute façon plusieurs mois pour que le corps évacue la totalité des hormones. Ne serait-ce que le simple fait de savoir que son utérus est vide de tout artifice chimique provoque un bien-être incommensurable !!! Un bon point pour la tête avant que le reste ne suive.

Il subsiste tout de même une problématique majeure : la contraception. Je savais que je réutiliserais comme au bon vieux temps les préservatifs. La misère. Complet. THE loose mais tellement mieux qu'un stérilet !!! 
[ j'avoue qu'il y a eu tout de même un sacré fail suscitant cette injonction à 

Mais les vrais bénéfices sont apparus sans conteste environ 3 mois après le retrait :

  • fin de ces maux de dos incroyables dont je souffrais depuis des années sans savoir pourquoi ... ceux qui me tétanisaient tous les matins dès la sortie du lit
  • adieu les touffes de cheveux qui tombaient par poignées
  • au-revoir les insomnies qui me rendaient hystérique
  • retour quasi à la normale avec une acné disparaissante même si les stigmates sur ma peau me rappelleront sans cesse ces crises hormonales démoniaques
  • et je ne revivrai pas ces douleurs hallucinantes que je vous décrivais dans Sacro-Sein en fin de vie du Mirena,  me poussant à faire une mammographie pour rien !
Certes, j'ai eu à nouveau une énorme crise d'acné courant juin due au stress ... je pourrais en effet dédouaner Mirena sur ce cas ... sauf que le type de boutons et autres pustules qui m'ont ravagé la face et le dos (hmmm sympa la vie ... merci ...) n'avaient rien à voir avec ceux provoqués par le stérilet : confirmation faite par la dermato ... 

Le stérilet aux hormones, un bon moyen de contraception ? 


Les contraceptifs hormonaux sont toutefois une solution


Que les choses soient bien claires : je ne déconseille pas Mirena. Chaque femme doit trouver rempart à ses ovules !!! On s'est battu assez longtemps pour maîtriser notre fécondité et obtenir des moyens de contraception performants pour que je ne bafoue pas ces droits élémentaires d'un coup de clavier. 

Je milite simplement pour l'ÉCOUTE. Qu'on arrête de nous prendre pour des écervelées incapables de comprendre, de gérer, de prendre convenablement soin de nous. Oui, Mirena convient à beaucoup et tant mieux. Sauf que nous sommes un nombre incalculables de potiches à qui l'on fait croire que nos maux sont imaginaires, à nous gaver d'autres médocs pour palier les effets secondaires d'un stérilet ou d'une pilule qui s'avère aussi efficaces que pernicieux. 

Il existe tellement de solutions. Si on avait détecté plus tôt que Mirena était la cause de mes problèmes, je n'en serais pas arrivée à rejeter aujourd'hui toute sorte de contraception. Qu'elle soit hormonale ou mécanique comme le stérilet au cuivre, je ne veux même plus en entendre parler ! Cette aversion devient même dangereuse ... je n'ai plus envie de franchir la porte d'un cabinet ... et pourtant il va bien falloir faire la révision annuelle !!! 

Militons contre les violences gynécologiques


Après les scandales Diane 35 ou Mirena, explose enfin sur la place publique la maltraitance gynécologique dont les femmes sont trop souvent victimes. Pour moi, il s'agit strictement de la même chose. Imposer des contraceptifs qui ne nous conviennent pas ou plus, nier nos maux, abuser d'un pouvoir médical pour nous expliquer ce qui est bon pour nous sans nous écouter représentent de vraies violences gynécologiques !
Je ne suis pas du genre à entrer dans le lard des médecins mais plutôt à leur faire une confiance aveugle. Pourtant, comme tout le monde, j'ai eu droit aux pires comme aux meilleurs notamment un à Delhi qui m'a sauvé la vie face à un autre charlatan. Je ne cherche pas à faire une tribune contre le corps médical mais seulement à ce que nos voix puissent s'exprimer et être entendues.

Il y a un mois, Mouna me contactait sur facebook suite à mes témoignages sur plusieurs groupes. Elle me demandait tout simplement comment j'allais après le retrait. Elle avait besoin de réconfort, de se faire rassurer elle qui s'était débarrassé de Mirena depuis 4 mois et qui pourtant subissait encore de terribles effets secondaires ... bien pires que les miens ... Je me suis sentie finalement tellement 'chanceuse' face aux risques destructeurs du stérilet aux hormones. Cette femme qui vit en Tunisie l'a subi pendant 2 ans 1/2 sans que son médecin ne lui propose une alternative. C'est d'elle-même qu'elle a réalisé que sa vie avait basculé à cause de Mirena. 

Alors oui Mouna, je vais vachement mieux. J'ai même des vraies règles comme les femmes devraient en avoir ! Oui, je râle souvent car ça dure une bonne semaine et j'ai mal au bide les 2 premiers jours. J'ai cependant cette chance de n'avoir ni d'endométriose, ni de migraines insupportables ... alors je subis ma condition de femme féconde une fois par mois ... mon mec aussi ... et si jamais un bébé arrivait ... non je déconne ... ça n'arrivera pas ! 

Et une dernière chose pour les médecins sceptiques ... de ceux qui s'acharnent à nous contraceptionner sans nous écouter ... sachez qu'on fait tout pour qu'une grossesse non désirée n'arrive car un avortement est encore bien plus lourd à porter psychologiquement ... et si l'un d'entre eux pouvaient trouver la pilule pour hommes ça nous rendrait bien service. Merci 

Afin de faire bouger les lignes & de se faire entendre, victimes des moyens de contraception, signalez les effets secondaires au ministère de la santé à cette adresse : 
Je l'ai fait pour Mirena.