lundi 15 janvier 2018

Instagram la Star des Réseaux Sociaux

Dans l'univers du jambon c'est Madrange ... dans le social media celui qui s'impose désormais comme le numéro 1, c'est Insta ! 

Pourquoi on ne peut plus se passer d'Instagram ? 


Il y a de nombreuses années ... à ses tout débuts  ... une lointaine époque où je n'avais pas encore basculé dans la igers sphère ... j'avais lu un post sur Hellocoton "Instagram va-t-il détrôner les blogs ?". Impossible de me souvenir du nom de cette incroyable visionnaire, on doit pourtant l'admettre elle avait raison : IG est devenu incontournable au point d'avoir su créer un métier à l'instar de ses pairs blogueurs et youtubeurs : celui d'instagrameur (alors que le facebookeur n'existe toujours pas, on est bien d'accord)  ! C'est un peu comme les autres mais en version glandeur. 


Quelle est la clef du succès d'Instagram ? 


On ne va pas se voiler la rétine ... regarder des photos c'est quand même vachement moins pénible que de lire un texte (euh restez un peu ... je vais mettre des images promis !).
Et quoi qu'on en dise, Insta a réussi à faire émerger des tendances, un style de prise de vue, rendu des clichés improbables normaux ... à créer un monde parallèle où la déco s'appelle hygge, les salades sont glamour et les tablettes de chocolat la norme (sur le bide pas dans le placard de la cuisine) ... chaque univers a développé ses codes mais on sait désormais tous :
  • qu'une tasse ou un verre se prend forcément du dessus :
  • que c'est le seul endroit où prendre ses pieds en photo n'est pas considéré comme chelou ... ce truc qu'on ne fait jamais dans la vraie vie sauf quand on est mannequin chez Scholl ... 

- ce n'est pas sans risque - 
faites gaffe tout de même à tous les fétichistes de la terre qui ne savent pas écrire de surcroît
(cf commentaires ci-dessous) 

  • que se prendre en selfie dans des chiottes c'est ... évident ... 

Instagram c'est magique 

Le réseau social paré de ses filtres maléfiques sait transformer le vilain en beau ... 
- c'est vite dit me direz-vous car les aberrations pullulent encore par paquets -

On est tous d'accord, une fois oubliées les photos :
  • mal cadrées, 
  • sursaturées (je plaide coupable), 
  • celles encore encadrées en 2018 (en 2018 quoi ! 2018 !!!) ... et pire encore avec le cadre Lo-Fi qui me fait l'effet de cette note interne du boulot en Comic sans MS parce que ça fait trop cool (attention ! le filtre Clarendon est également à l'aube de la péremption), 
  • l'assiette de Jean-Paul en gros plan où le #foodporn prend tout son sens, encore plus si on lui ajoutait un "amateur" aux fesses comme sur "you" histoire de mieux catégoriser d'entrée de jeu.
  • e.g. 
En tous les cas, Instagram booste l'ego. Instagram nous rend beau ... trop beau. Et si par malheur le filtre photo n'a pas encore gommé tous vos points noirs, no souçaï guys, une paire d'oreilles de chaton dans votre story avec une peau lissée et un museau à la place du pif vous serez méga canon, avec l'air con mais canon ... 

Instagram c'est facile

Quoi qu'on fasse c'est cool : cuisine, sport, mode, photo, déco etc. Quoi qu'on publie, on se fait des amis. Moi-même j'ai découvert une jolie communauté autour de la #tapetteamouche ... le monde est grand et si petit à la fois (copyright de phrase d'instagrameuse). 

D'ailleurs en parlant de monde, avant il y avait celui des Bisounours, aujourd'hui il y a nos feeds. Dans les Bisounours il y avait le professeur coeur de pierre pour nous gâcher la vie, et sur Insta une sale épidémie : les bots ! 
Vous comprenez bien, on n'en peut plus. Vaccinez Sandy coach fitness qui me commente à chacune de mes photos running "great pic" & "super 👏 " ... 

Faisons un sondage rapide : qui croit encore que Sandy de Sydney, avec ses 43K abonnés, commente ma photo où je pue la transpi à travers l'écran ? Désolée de vous briser un rêve ... Sandy utilise un robot. Ca fait mal ... je sais. 

Après il y a la version du pauvre ... soit l'instagrameur qui fait du "mass-liking" et du "mass-follow" manuellement. Je l'ai fait et j'ai arrêté au bout de 2 jours. Pour une simple raison ... je suis dans l'incapacité de déliker ... je kiffe trop les gens ... je m'attache ... j'échange. Alors je like sans masser (de Groodt sort de ce clavier). J'ai décidé que ma communauté serait la seule chose réelle dans ce monde virtuel (Jul casse-toi de l'azerty aussi). 


Instagram c'est addictif

Et ça rend méchant ... ou bête ... ou les 2 mon n'veu. 
Ca fait des années qu'on court après les likes et les followers sur FB ... rien de neuf à première vue ... sauf qu'Insta semble susciter une frénésie particulière ... le besoin d'être aimé semble décuplé.

Je follow de moins en moins de comptes depuis que FB a aussi décidé de limiter le reach sur IG, de choisir une fois de + à notre place, de nous balancer le tout sans respecter l'ordre établi ... je me rends donc par moi-même sur des comptes que j'aime pour profiter comme je l'entends des dernières publis que je commente d'un authentique et non programmé "trop beau" ou "j'adore" ... mais ma sincérité semble ne pas suffire puisqu'on m'a déjà reproché de ne pas suivre en retour ... de ne pas suivre tout court ... bref un fake follow vaut mieux aux yeux de certains qu'un true love ... (punaise Jul je t'ai déjà dit de te barrer !). 

Certains sont accros aux likes, perso je suis accro à mes publis. En fait je dépasse, surpasse, survole carrément le concept de l'egonombrilisme ... qu'on aime mes photos c'est cool mais ce qui me fait kiffer c'est que j'aime mon propre fil ... je suis capable de virer une photo que je déteste malgré ses likes pour ne garder que celles qui me ressemblent, qui m'émeuvent, qui me rappellent cet instant particulier - je sais aussi faire des paragraphes sans vannes -.
Je suis sur IG depuis le 30 septembre 2014. Au départ je publiais tout et n'importe quoi tant que je racontais ma life de blogueuse pour échanger avec les copines. Puis petit à petit, je me suis prise au jeu ... au point de chercher le beau ou plutôt ma propre conception de la beauté. Un cliché en particulier a marqué ce virage l'été dernier :
Je me souviens précisément du moment où j'ai pris ce carrousel qui m'est si familier ... j'ai fait une pause en plein boulot et j'ai vu le beau ... ma définition du beau.


Comment Instagram a changé ma vie


La 1ère partie de ce post n'était pas une simple farce, seulement la démonstration que j'ai conscience des travers du réseau social. Je ne supporte plus certaines caricatures au point d'avoir viré les 3/4 des comptes de fashionistas, gavée de voir les mêmes photos ... idem pour la déco ... ceci étant je m'y suis créé un cocon avec des rencontres impossibles ailleurs, et un feed que je soigne chaque jour un peu plus sans me renier.

Se révéler grâce à ses photos


Seules les accros peuvent comprendre ! Comment faire entendre aux néophytes que j'ai trop géré, parce que pendant 12 photos mon feed était harmonieux tout en témoignant de mon quotidien et de mes émotions ??? C'est l'hystérie intérieure à ce moment précis :
 

Quand Instagram nous révèle le monde qui nous entoure


Aussi dingue que cela puisse paraître, Instagram m'a fait appréhender le monde autrement, à voir la vie sous un autre angle ... à distinguer un moment particulier ... à me mettre sur pause ne serait-ce que 5 minutes juste pour savourer. Ces 3 photos ont marqué mon mois passé à travailler en Suisse ... sans Instagram je serais passée à côté ... véridique et c'est triste je l'admets : 



Instagram est social



Je confirme. L'adjectif collé au réseau n'est pas un vulgaire usurpateur. Instagram tout comme Facebook me permet de garder le contact avec certains amis de la vie réelle. Il m'a également permis de découvrir tant d'univers, de talents, d'échanger, de rire, critiquer aussi on ne va pas se mentir, de partager ou parfois même de bannir le relou de passage. La vie tout simplement transférée en version 2.0 sans pour autant occulter l'IRL.

Instagram court-circuite, réduit les distances kilométriques et sociales. Parce qu'aussi surprenant que ce soit, les instagrameurs répondent ... les anonymes aux + célèbres. Combien de fois j'ai échangé avec un artiste connu en com' d'une story, une barre de rire, un point commun, 2 phrases suspendues disparues aussi naturellement qu'apparues. Non pas que je cours derrière eux, juste que mes réflexes sont exactement les mêmes quand je regarde défiler les vidéos ... si je dois réagir je le fais, que ce soit avec Actrice Superstar ou ma copine Marjo.

Il y a 3 ans 1/2 je publiai ma 1ère photo sans savoir que 2 ans plus tard je deviendrais accro ... Instagram a supplanté CandyCrush dans ma vie digitale  ... niveau intello j'ai peut-être évolué d'un cran ... autant chronophage mais bien plus rigolo - et mégalo - . 
Je déambule désormais dans un monde de voyeurs et d'exhibitionnistes ... jonglant moi-même d'un rôle à l'autre ... dit comme ça c'est flippant mais viendra bien un jour où je me lasserai ... un jour où un méchant génie m'attirera dans les filets de sa nouvelle révolution numérique supplantant à son tour Instagram le maléfique !

 {   ↡↡ mes habitudes sur Insta ↡↡   }


Mes applis indispensables pour Instagram : 

Instasize évidemment
Follow Free (sauf si vous êtes incapable de ne pas casser la figure à cet ami qui vous a déliké)
Le trio Layout, Boomerang et Hyperlapse
Aviary
Repost
Over

Mes pépites sur Instagram 


Mon feed préféré : Livystudio
Ma blogueuse star préférée : Natacha Birds
Ma miss France préférée : Laury Thilleman
Ma gourmandise préférée : Suzie Biscuits
Ma photographe préférée : Nieszawer Celine
Mon photographe préféré : Ferhat Bouda
Mon agence photo préférée : Picturetank
La révélation IG préférée de tous : Petites Luxures
Mon illustrateur préféré : Jp henric Art
Mon plan famille préféré : Hello les Mômes
Mon compte choupinou préféré : Les petites mains de Khuccay
Ma danseuse préférée : Courtney Lavine
Mon créateur préféré : Le Pagne Wax
Mes inconnues préférées : Silje Hodne Kleven & Debasmita1708
Mes inconnus préférés : Papillon Volant 91 & il_balu
Mon talent préféré : Rachel Rowberry
Ma runneuse préférée : Titlexal 
Ma voyageuse préférée : Kikimagtravel
Ma modeuse préférée : Claire Mondray
... 
et tellement d'autres encore ... toutes mes amies blogueuses ... quelques artistes talentueux bien connus de tous ... idem pour certaines marques ... sportifs ou pâtissiers hmmmm

8 commentaires:

  1. Je crois qu'il ne vaut mieux pas que je me mette sur instagramm, en fait ... ça me mangerait trop de temps! Bon, en plus, en l'état actuel des choses, je n'ai pas le téléphone adapté pour la chose ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu sais quoi ? la mauvaise nouvelle c'est que même avec un tél pourri tu fais des super trucs ! tu vas y venir tu aimes trop la photo ;)

      Supprimer
  2. Rolalla t’es trop chou d’amour !!! Je suis rapidement devenue accro à Instagram aussi mais j’ai tellement fait de belles rencontres que maintenant je ne peux plus me passer de ça. Y’a des filles à qui j’écris tous les jours comme des amies de longues dates. C’est vraiment un réseau social que j’apprécie celui que je préfère de tous. Malgré tout il y a des failles et des gens qui l’utilisent d’une mauvaise manière. Qui veulent à tout prix gagner leur vie grâce à ca qui sont malveillant. C’est comme dans la vraie il y a de tout. Du bon et du mauvais. À nous de nous entourer du meilleur . Tout comme toi qui est géniale, sincère et naturelle! Je suis super contente de t’avoir connue grâce à Instagram! Longue vie à nous !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toi aussi tu est tropppp gentille avec tous ces beaux compliments ! Je ne pourrai pas me passer non plus de FB pour le blog car ça permet d'échanger autour de vrais sujets de fnds avec de la rédac et du contenu ... en revanche c'est clair qu'Insta a supplanté complètement Hellocoton que je suivais à fond il y a des années pour découvrir d'autres blogueurs ! Et c'est tellement génial de suivre une finlandaise et une indienne ... de voir leur vie si différente !!! bref trop cool insta ... et ce qui est nul est nul ... on zappe et basta !

      Supprimer
  3. Merci..c'est tout vous, c'est tout nous et c'est surtout que comme pour tout: à chacun d'user de ses atouts ou d'en faire un fourre-tout, le principal étant d'y prendre du plaisir avant tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exactement je ne perds plus mon temps à courir derrière des chimères, je me régale et toujours autant de vos gentils commentaires d'ailleurs ! Merci à vous de faire partie de ce cocon <3

      Supprimer
  4. Ce post est absolument fabuleux, tellement vrai, tellement toi !

    RépondreSupprimer

On discute ?