dimanche 26 août 2018

3 feel good books à lire pour bien attaquer la rentrée !

Qui a dit que je faisais tout à l'envers ? Comment ça je ne peux pas vous conseiller de bons bouquins super mega cool pour se remettre dans le bain ... ou plutôt non ... pour justement lutter contre la reprise du train-train quotidien !

Ces livres, vous en avez peut-être déjà entendu parler ... préconisés pour larver sur un transat ! À mon avis c'est tout l'inverse ... ne surtout pas les avaler trop vite quand les neurones sont aussi en vacances ... mais plutôt les savourer une fois rentrés pour ne pas replonger bêtement la tête la 1ère dans ce qu'on a voulu fuir tout un été !!! 

Alors c'est moi qui vous le dis : septembre c'est le mois où tout va changer, c'est le mois qui ne sera qu'une simple transition des vacances vers un nouvel état de grâce encore méconnu mais finalement si accessible. Voici la sélection idéale pour que la magie opère. 

Le Voyage de Wendy ou l'effet sac à dos


tssss tssss je vous vois frémir devant ce titre ... ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux vont me traiter de vendue ... rejetant toute objectivité de ma part ! Et pour cause puisque l'auteure Anne Thoumieux n'est autre qu'une de mes amies d'enfance. Et pourtant je vous assure, je saurai la jouer réglo ... vous en parler avec mes yeux de lectrice lambda ... ou presque ! 
En fait, c'est une expérience à part de lire le premier roman d'une amie, encore plus quand il est à 90% autobiographique ! Forcément, sa voix résonne à chaque virgule. Forcément, pas de surprise concernant la trame que je connais. Ceci étant, je l'attendais sacrément au tournant ... 

Il ne s'agit pas d'un simple roman mais plutôt d'un hymne à la vie bourré d'astuces pour qu'à notre tour on picore parmi ses conseils, ses expériences pour aborder l'existence différemment ! C'est un roman, certes initiatique pour elle, qui le devient par ricochet pour nous. Ça a super bien fonctionné ... challenge relevé d'autant plus que j'ai terminé ce livre oubliant Anne, attachée à Wendy l'héroïne et, remettant pas mal de choses en question dans ma propre vie. 

J'avoue que j'ai moyen accroché au départ. Non pas que ce soit mal écrit, non pas que ce ne soit pas intéressant ... car on entre dès la première page dans l'intrigue qui nous happe  pleinement ... mais parce que je ne retrouvais pas la plume si affûtée de ma copine. Je trouvai le ton trop consensuel ayant perdu ce tempérament incroyable, sensible et drôle qui la caractérise tant. OUF changement de cap au bout de quelques chapitres ... je me fais littéralement embarquer ... et ne lâcherai plus le livre jusque la fin.
livre le voyage de Wendy ou l'effet sac à dos planté dans le sable d'une plage

De quoi ça parle ?


D'une jeune femme qui perd ses parents en quelques mois, qui se retrouve confrontée en une situation de harcèlement au travail et qui part finalement sur un coup de tête pour un long voyage en Argentine. Non ce livre n'est pas glauque, ni mortifère, au contraire. Il sait aborder la réalité de la vie tout en pudeur, avec ses moments difficiles sans jamais tomber dans le pathos. Wendy, le personnage principal, vous contaminera instantanément par sa sincérité. Elle devient votre amie ... et manque de bol son 06 n'est pas fourni à la fin du bouquin  ... parce qu'on a plus qu'une envie : passer une soirée avec elle autour d'une bonne bouteille de vin ! 

Pourquoi j'ai adoré


1. le voyage


En ce qui me concerne c'est une évidence. On ne pouvait pas mieux m'offrir que le décor d'un roadtrip pour ouvrir le champ de ma réflexion ... et encore plus l'Argentine ce pays que je rêve de visiter. Une mention spéciale à la qualité des descriptions de paysages, des atmosphères. J'ai été réellement émerveillée et impressionnée par la précision ... on y est ! [ l'ascension du glacier est juste incroyable ]

2. Wendy


La plupart des best-sellers des "romans qui font du bien" ciblent les quadras ou tout du moins les lecteurs lassés de leur vie conjugale, leur routine familiale. Ici on est plus sur une nénette de 25 ans voire jeune trentenaire. Ça fait un bien fou de sortir d'une certaine caricature. Parce qu'à tous les âges on doit pouvoir trouver des solutions aux tours que nous jouent la vie et nos émotions. ET quel bonheur de retrouver la fraîcheur d'une certaine jeunesse (révolue pour ma part). N'y voyez aucun traumatisme dans cette phrase ... c'était juste divin de savourer à nouveau ces sensations autrefois si familières ... 

3. l'universalité


On a beau être unique, on partage tous les mêmes questionnements face aux épreuves. Quelle claque de voir à quel point Wendy me ressemble ... nous ressemble ! L'Être humain étant ce qu'il est ... nous partageons finalement tous les mêmes interrogations. Lire noir sur blanc que nous ne sommes pas seuls devant tant d'adversité ... c'est tellement salvateur quoi qu'on en dise ! 

Je retiendrai ce paragraphe tout particulièrement ... celui que j'aurais pu écrire tant il est moi :
" Aujourd'hui mon problème, c'est que les gens pensent que je suis une grande gueule alors que je n'ose en général rien dire par peur d'être moins aimée. Ils pensent que je prends de la place, que je parle facilement, que j'ose tout, mais en vrai, je ne me permets rien. Du coup, les gens doivent le sentir, ils testent, ils se permettent de dire ou faire des trucs, eux, et moi j'encaisse. Et non seulement je ne dis rien, mais ensuite je me demande si ce n'est pas de ma faute. Je me déteste d'être comme ça."
 En conclusion : Le Voyage de Wendy a été une savoureuse surprise. J'en suis ressortie un brin chamboulée ...  il m'a permis de faire un point nécessaire, habitée notamment d'une certaine nostalgie : celle  d'une époque révolue que je dois définitivement accepter pour mieux aborder la suite  ... réussir à prendre de nouvelles directions, les bonnes, sans me renier, pour avancer !  Sans conteste, il est le meilleur feel-good book que j'ai lu. La raison est simple : il est réel, pas caricatural pour un sou puisque fondé sur une histoire vraie. Et surtout, il est accessible à tous quel que soit l'âge. À votre tour de faire du bien autour de vous ... c'est aussi simple qu'offrir Le Voyage de Wendy ou l'effet sac à dos ! (en vente ICI)

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une


C'est LA référence du genre, the best seller des feel good books ! J'avoue ne jamais en avoir entendu parler avant il y a très peu de temps ... j'avoue ne pas être du tout branchée bouquins sur le "développement personnel" ... ça me saoule royalement ... le peu que j'ai essayé de lire, je trouve que c'est toujours la même histoire fondée sur un socle solide stylistique inintéressant : enfoncer des portes ouvertes !!! 

C'est une cliente qui m'en a parlé en toute objectivité : "il ne s'agit pas de grande littérature" me dit-elle "mais malgré tout il en ressort pour tous quelque chose" ... au point qu'après l'avoir lu elle a décidé de se séparer physiquement de son mari !!! Non pas qu'elle ait divorcé mais elle a choisi le "vivre chacun chez soi". Ils habitent dorénavant leur propre appart sur le même pallier. Forcément, une telle histoire a suscité ma curiosité et je l'ai commandé ! 
Photo du roman Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

De quoi ça parle ?


Camille, 38 ans et des brouettes est au bout de sa vie comme on dit ... plombée par une routinite aigüe, soit : un boulot inintéressant, une vie de couple inexistante et une relation mère-enfant ultra conflictuelle. Heureusement, elle rencontre Claude un routinologue qui va lui concocter une thérapie de la positive attitude sur mesure pour s'en sortir. 

Dit comme ça ... c'est un peu niais ... ça fonctionne pourtant super bien !

Verdict : je confirme, on est loin du chef d'oeuvre littéraire mais c'est toutefois ultra plaisant à lire ... ça coule tout seul, en une heure et demie le livre était plié. Je noterai le talent indéniable de Raphaëlle Giordano pour l'élaboration de punch lines si justes et bien senties ! Au-delà des nombreuses citations très bien choisies, ses "aphorismes" font tellement de bien et c'est le but ! 
La vie de Camille, honnêtement c'est la mienne ... celle de toutes les nanas à l'approche de la quarantaine qui ont déjà accompli ce qu'on leur demandait : job, mec, famille et qui se sont encroûtées dans une routine assassine. 
Une de mes amies a reproché à cet ouvrage d'être un peu trop "mode d'emploi" ... c'est vrai. Personnellement, ça ne m'a pas dérangée ... j'ai même pris quelques notes intérieurement pour me confectionner dans la foulée un "mood note book" ... il ne parle pas du tout de ça dans ce livre mais ça m'a poussée à créer ce concept dont je vous parlerai plus tard. J'ai conçu un condensé de certaines préconisations du livre en version "bullet journal". Ce livre vous donnera vraiment de très bonnes clefs utiles pour vous remotiver, bouger, changer.

Ce que je lui reproche : le caractère trop cruche de Camille qui manque inexorablement de tempérament. J'avais tellement envie de la secouer. Ma foi je pense que c'est voulu afin qu'on puisse tous s'y référer ... perso j'avais un peu de mal vu la pile que je suis !!! Et deuxième point négatif pour ma part : l'histoire tellement trop parfaite qu'elle en devient insupportable ... raison pour laquelle je me suis vraiment attardée sur les conseils plutôt que le scenario digne d'un film à l'eau de rose dont on connaît la fin dès la 1ère seconde.

Le jour où vous avez un coup de mou, envie de divorcer ou donner votre dem ... vous avez plusieurs possibilités : décompresser autour d'un bon mojito ... puis deux ... puis douze, ou foncer acheter ce bouquin qui le lendemain vous fera bien moins mal à la tête ! Je comprends qu'il soit un best seller car c'est une version facile de la remise en question, du changement intérieur ... le parfait catalyseur pour les décisions que vous prendrez ensuite ... même si ce n'est que commencer par une thérapie sans pour autant tout plaquer ! 

Je m'efforcerai de penser à un conseil en particulier car il constitue chez moi un problème majeur ... mon rôle de mère que je ne sais absolument pas gérer. Je vais donc m'obliger à me remémorer ces quelques méthodes simples qui j'espère m'aideront à amorcer cette rentrée sereinement avec les filles. (en vente ICI).

Le Premier jour du reste de ma vie 


Si un des 3 reflète ce qu'on a l'habitude de voir au cinéma, c'est bien ce livre-ci ! Il est la version papier des feel good movies ! Il est le plus romancé de ma sélection ... pas de chapitre sous l'égide de méthode quelle qu'elle soit ... pas de conseils développés noir sur blanc ... juste l'expérience de Marie le personnage principal qui vous en dira un peu plus long sur vous ! 

Ce premier roman de Virginie Grimaldi est loin d'être une nouveauté ... ça fait même un bail qu'il a éclairé la vie de jeunes quadra déprimées ... sauf qu'il m'a fallu apparemment plusieurs années pour enfin l'acheter ! Ce n'est pas comme si je n'en avais jamais entendu parler ... ni du bouquin ... ni de l'auteure notamment via mes blogueuses préférées ! 

Il a donc fallu un voyage à l'Île Maurice ... Destination Paradis pour investir ! J'ai décidé que ce livre ferait partie de ma sélection pour retourner dans ce pays qui m'est si cher. Bien joué Babidji (l'autosatisfaction fait partie des différentes méthodes je vous assure ... n'y voyez rien d'égocentrique), il a amplement rempli sa mission. J'ai pu déconnecter complètement ... par l'exotisme de mon séjour et cette lecture qui m'a enveloppée d'une douceur infinie.
Le premier jour du reste de ma vie, livre de Virginie Grimaldi

De quoi ça parle ?


Marie plaque son mari le jour de ses quarante ans ... elle fait bien car c'est la caricature du pauvre macho ... pour s'offrir enfin une vie ! Pas n'importe comment : en embarquant pour une croisière autour du monde.

Ce que j'ai adoré : les personnages infiniment attachants ... une Marie un peu planplan a priori mais qui se révèle finalement bon leader ... ses potes de voyage toutes générations confondues ultra bien campés. 
Les situations, malgré le cadre exceptionnel de ce voyage, paraissent plausibles ... si certaines semblent trop romancées j'ai pourtant eu autour de moi le même style de success stories ! Je me suis aussi délectée des scènes sensuelles parce que  ne nous voilons pas la face ... nous sommes faites de chair et d'os ... et une vie sans sexe ... ce n'en est pas une que les choses soient claires ! Ah j'oubliais aussi : c'est drôle !!! Une ou deux fois j'ai vraiment pété de rire ... un talent humoristique indéniable marque le style grimaldesque !!!

Pour faire court : vous ne lâcherez pas d'une ligne ce roman qui va vous mettre la patate ... il vous fera aussi réfléchir à ces petites choses qui ternissent peut-être votre quotidien ... ou carrément quitter ce qui vous sert de conjoint si comme Marie il est un gros ... biiiiiip ... 
Même l'Homme qui l'a lu a passé un bon moment ... c'est pour dire !!! Je l'ai laissé à une amie à Maurice ... parce que ce genre de petites pépites on a envie de les partager (en vente ICI). 


Faut-il lire des feel-good books ? 


Pour être sincère ... ce n'est pas le style littéraire du siècle ... mais soyons honnête et réaliste : ce n'est pas ce qu'on leur demande ! Comme leur nom british l'indique ces romans sont là pour nous faire du bien ... pas de prise de tête à l'horizon ... que du coaching positif ... des sensations de bonheur infini !!! 

La mission est à chaque fois remplie : on termine boostés à bloc ... gonflés par la conviction que finalement nous sommes tous maîtres de notre vie quand on le décide !

Et si jamais vous souhaitez quelque chose de plus cru ... faites comme moi il y a 3 mois ... lisez un bon Camus ! J'ai été hypnotisée par la Chute (un chef d'oeuvre cette fois incontestable) ... je peux vous assurer que l'effet n'est pas vraiment le même ... le côté sombre de l'Être Humain dans tout ce qu'il a aussi d'universel est vachement moins épanouissant ... je me suis pris une claque d'un autre genre ... en mode trauma je me ronge les sangs tellement il sait pointer où ça fait mal ... désigner toute la laideur de ce qui constitue notre âme qu'on le veuille ou non ... alors croyez-moi ... du roman bisounours et léger ça équilibre convenablement la balance ! 

dimanche 5 août 2018

Mirena : 1 an après le retrait du stérilet

Un an que j'ai été libérée de mon appendice destructrice ... un an que mon corps s'est incontestablement refait une santé ... un an que je revis tout simplement ! 

Enlever son stérilet Mirena


Il y a un tout petit peu plus d'un an je vous racontais tout de mon aventure - ou de mon calvaire plutôt - dans cet article Mirena : la fin d'une histoire déjà trop longue. Il m'avait fallu un certain temps pour réaliser d'où venaient tous ces symptômes apparus sans aucune raison plausible jusqu'à ce que le scandale du stérilet Mirena éclate au grand jour. 
Je trouvais enfin le coupable grâce à tous ces témoignages qui affluaient et qui me sauvaient ... si je vous assure ... le mot est presque faible. J'avoue avoir même du mal à trop me plaindre quand j'ai découvert l'ampleur du désastre sur les forums et autres groupes facebook ... j'ai pour ainsi dire eu droit à la version light des effets secondaires. 

Bref, c'est bien beau de mettre un nom sur ses maux mais le plus dur reste à faire : rencontrer la bonne fée pour s'en débarrasser.

Trouver la bonne personne pour faire retirer son stérilet


Je devenais complètement dingue accablée par les insomnies et mes sautes d'humeur insupportables ... le retrait devenait une véritable obsession ... comme l'impression de pourrir de l'intérieur. Sauf que ... je me suis retrouvée face à 2 dilemmes :

  1.  les gynécos et autres sages-femmes sont obnubilés par la contraception et rechignent à les enlever
  2. compter plusieurs mois par chez moi pour obtenir un RDV et encore ... si certains spécialistes veulent bien prendre de nouvelles patientes !

J'ai été - j'avoue - bénie par Sainte Piston ! Une amie sage-femme me dégote un rdv illico presto chez une de ses consoeurs libérales et mon boss de l'époque, ultra compréhensif, m'autorise un départ du boulot plus tôt ! 

J'ai été troooop chanceuse ! Mais ne croyez surtout pas que l'affaire s'est jouée d'un coup de tirage de ficelle ... pas vraiment en fait. La sage-femme ultra pro, prévenante et bienveillante a quand même joué son rôle de prévention jusqu'au bout ! 
J'ai eu droit à une bonne heure de cours magistral sur les différents contraceptifs : des plus efficaces aux plus risqués. Je ne vais pas vous la faire à l'envers, ma décision était déjà entérinée bien avant de franchir la porte du cabinet, mais je ne pouvais pas faire autrement qu'écouter attentivement ma libératrice ! Ma foi, elle était super cool, j'ai appris plein de trucs et j'étais de toute façon shootée au bonheur de la libération ... j'aurais pu l'écouter des heures ! 

Je suis tout de même repartie une ordonnance pour une pilule au fond du sac ... qui y est restée plusieurs mois sans jamais voir l'ombre du comptoir d'une pharma ... incapable d'ingurgiter ne serait-ce que le microgramme d'une hormone ! 
vue sur le ventre et le nombril d'une femme en short en jean
cet utérus est libéré

L'après Mirena


La première phase est exclusivement psychologique puisqu'il faut de toute façon plusieurs mois pour que le corps évacue la totalité des hormones. Ne serait-ce que le simple fait de savoir que son utérus est vide de tout artifice chimique provoque un bien-être incommensurable !!! Un bon point pour la tête avant que le reste ne suive.

Il subsiste tout de même une problématique majeure : la contraception. Je savais que je réutiliserais comme au bon vieux temps les préservatifs. La misère. Complet. THE loose mais tellement mieux qu'un stérilet !!! 
[ j'avoue qu'il y a eu tout de même un sacré fail suscitant cette injonction à 

Mais les vrais bénéfices sont apparus sans conteste environ 3 mois après le retrait :

  • fin de ces maux de dos incroyables dont je souffrais depuis des années sans savoir pourquoi ... ceux qui me tétanisaient tous les matins dès la sortie du lit
  • adieu les touffes de cheveux qui tombaient par poignées
  • au-revoir les insomnies qui me rendaient hystérique
  • retour quasi à la normale avec une acné disparaissante même si les stigmates sur ma peau me rappelleront sans cesse ces crises hormonales démoniaques
  • et je ne revivrai pas ces douleurs hallucinantes que je vous décrivais dans Sacro-Sein en fin de vie du Mirena,  me poussant à faire une mammographie pour rien !
Certes, j'ai eu à nouveau une énorme crise d'acné courant juin due au stress ... je pourrais en effet dédouaner Mirena sur ce cas ... sauf que le type de boutons et autres pustules qui m'ont ravagé la face et le dos (hmmm sympa la vie ... merci ...) n'avaient rien à voir avec ceux provoqués par le stérilet : confirmation faite par la dermato ... 

Le stérilet aux hormones, un bon moyen de contraception ? 


Les contraceptifs hormonaux sont toutefois une solution


Que les choses soient bien claires : je ne déconseille pas Mirena. Chaque femme doit trouver rempart à ses ovules !!! On s'est battu assez longtemps pour maîtriser notre fécondité et obtenir des moyens de contraception performants pour que je ne bafoue pas ces droits élémentaires d'un coup de clavier. 

Je milite simplement pour l'ÉCOUTE. Qu'on arrête de nous prendre pour des écervelées incapables de comprendre, de gérer, de prendre convenablement soin de nous. Oui, Mirena convient à beaucoup et tant mieux. Sauf que nous sommes un nombre incalculables de potiches à qui l'on fait croire que nos maux sont imaginaires, à nous gaver d'autres médocs pour palier les effets secondaires d'un stérilet ou d'une pilule qui s'avère aussi efficaces que pernicieux. 

Il existe tellement de solutions. Si on avait détecté plus tôt que Mirena était la cause de mes problèmes, je n'en serais pas arrivée à rejeter aujourd'hui toute sorte de contraception. Qu'elle soit hormonale ou mécanique comme le stérilet au cuivre, je ne veux même plus en entendre parler ! Cette aversion devient même dangereuse ... je n'ai plus envie de franchir la porte d'un cabinet ... et pourtant il va bien falloir faire la révision annuelle !!! 

Militons contre les violences gynécologiques


Après les scandales Diane 35 ou Mirena, explose enfin sur la place publique la maltraitance gynécologique dont les femmes sont trop souvent victimes. Pour moi, il s'agit strictement de la même chose. Imposer des contraceptifs qui ne nous conviennent pas ou plus, nier nos maux, abuser d'un pouvoir médical pour nous expliquer ce qui est bon pour nous sans nous écouter représentent de vraies violences gynécologiques !
Je ne suis pas du genre à entrer dans le lard des médecins mais plutôt à leur faire une confiance aveugle. Pourtant, comme tout le monde, j'ai eu droit aux pires comme aux meilleurs notamment un à Delhi qui m'a sauvé la vie face à un autre charlatan. Je ne cherche pas à faire une tribune contre le corps médical mais seulement à ce que nos voix puissent s'exprimer et être entendues.

Il y a un mois, Mouna me contactait sur facebook suite à mes témoignages sur plusieurs groupes. Elle me demandait tout simplement comment j'allais après le retrait. Elle avait besoin de réconfort, de se faire rassurer elle qui s'était débarrassé de Mirena depuis 4 mois et qui pourtant subissait encore de terribles effets secondaires ... bien pires que les miens ... Je me suis sentie finalement tellement 'chanceuse' face aux risques destructeurs du stérilet aux hormones. Cette femme qui vit en Tunisie l'a subi pendant 2 ans 1/2 sans que son médecin ne lui propose une alternative. C'est d'elle-même qu'elle a réalisé que sa vie avait basculé à cause de Mirena. 

Alors oui Mouna, je vais vachement mieux. J'ai même des vraies règles comme les femmes devraient en avoir ! Oui, je râle souvent car ça dure une bonne semaine et j'ai mal au bide les 2 premiers jours. J'ai cependant cette chance de n'avoir ni d'endométriose, ni de migraines insupportables ... alors je subis ma condition de femme féconde une fois par mois ... mon mec aussi ... et si jamais un bébé arrivait ... non je déconne ... ça n'arrivera pas ! 

Et une dernière chose pour les médecins sceptiques ... de ceux qui s'acharnent à nous contraceptionner sans nous écouter ... sachez qu'on fait tout pour qu'une grossesse non désirée n'arrive car un avortement est encore bien plus lourd à porter psychologiquement ... et si l'un d'entre eux pouvaient trouver la pilule pour hommes ça nous rendrait bien service. Merci 

Afin de faire bouger les lignes & de se faire entendre, victimes des moyens de contraception, signalez les effets secondaires au ministère de la santé à cette adresse : 
Je l'ai fait pour Mirena.

dimanche 17 juin 2018

La flippe de ma vie

Parce que je le vois arriver ... claudiquant sur sa patte unique accompagné de son gros boulet tout rond ... j'avoue ... ce n'est pas encore pour tout de suite ... il me reste un peu de répit avant de franchir le cap ... sauf qu'une fois passé, on sait que de l'autre côté c'est le pire qui nous attend !!!  

- Parce que oui ... dans un an j'ai 40 ans -


Pourquoi je parle de ça maintenant ? 

de but en blanc ? peut-être parce que dans une semaine j'ai 39 ans ... dans une semaine pile poil je m'accrocherai pendant 12 satanés mois à une trentaine quasi révolue. C'est un peu débile quand on y pense, parce que franchement ce n'est pas la décennie qui aura marqué ma vie ... un peu comme si tout s'était joué avant ... cette chance d'avoir vécu de 14 à 30 piges une vie THT [ Très Haute Tension à 10 000 Volts !!! ] !  Pourquoi  regretter cette trentaine ? Pourquoi ne pas tout miser sur ce qui arrive ?

Parce que 30 ans ça fait toujours mieux que 40. 

Est-ce que cette société du jeunisme m'a définitivement contagionnée ? ou est-ce que c'est juste que lorsque je mate dans la glace mon cul devenu inéluctablement plat, tous ces cheveux blancs et ces petits vaisseaux qui pètent sur les cuisses que je sais qu'à 20 ans tout était tellement mieux (mention spéciale à cette somptueuse fermeté qui défiait en 1999 toutes les lois de la gravité).

Pourquoi s'arrêter à de telles superficialités ? 

Pourtant si ! moi je bloque, mon cerveau pile même devant le miroir ... j'essaie d'apprivoiser ce nouveau moi, mais quoi que je me dise, la conclusion est la même : j'ai trop peur de vieillir !!! 

Au-delà des caractéristiques physiques ... vous savez bien pourquoi j'ai peur de vieillir ... vous aussi balisez, non ? 

Ou alors vous êtes comme Claudia, Cindy et Estelle qui nous matraquent à coup d'interviews que décemment pas ... Forcément quand une vie est rythmée par le chir, le coach et le cuisto perso, tout de suite le coup des années qui passent vaut une petite pichenette ... dans ma version on est plutôt en mode massue.

Sauf que j'ai vraiment peur de vieillir ... 

Vu qu'on en est au 3ème poste de blog depuis un an sur le sujet je pense que vous avez cerné mon niveau d'angoisse ... un bon 9 sur 10 sur l'échelle de la flippe ... le 10 étant réservé à la mort ! 

Clairement ... l'histoire est simple !!!

Si j'ai peur de vieillir c'est qu'au bout logiquement il y a la faucheuse ... l'un ne va pas sans l'autre. Si tout va bien dans le meilleur des mondes, on vieillit et ensuite on clamse ! 
Alors la vieillesse, cette antichambre de la mort c'est moche, très moche. C'est bon ? J'ai bien plombé votre dimanche ? 

C'est vrai, il y a aussi ceux qui n'ont pas peur de la mort. 

Faut qu'on m'explique le concept. Si tu n'as pas peur de la mort, tu as peur de quoi en fait ? Je sais ... bien pire que sa propre mort il y a celle des gens qu'on aime ... mais bon c'est la mort quand même !!!

Comment ça je divague ? ... 

Finalement je ne vais avoir que 39 ans ! À l'annonce de mon âge, un mec de 50 piges m'a traitée de bébé récemment ... un autre au contraire, bien plus jeune, m'a regardée comme si j'étais à moi seule l'hybride du retour de la momie croisé d'un fossile (j'ai lu dans ses yeux la pitié ... le gars bouche-bée qui ne sait plus quoi dire) ... tout est question de point de vue ... la solution serait-elle de passer ma vie avec des quinquas pour me sentir flétrir au ralenti ?

Ou alors c'est que je suis malade ... terriblement ... atteinte du syndrome sévère de Peter Pan. 

Je méprisais tous ces vieux qui me répétaient "mais je suis jeune dans ma tête" ... "c'est pas l'âge qui compte" .... gnagnagnagna 
Aujourd'hui c'est moi la vieille qui se sent complètement mais complètement, à ras bord même, en décalage total avec son âge. Et ce qui me fait encore plus flipper c'est de passer pour cette vieille qui se la joue djeun's (expression typique du vieux jeune) ... 
Je suis sur la planche savonneuse ... retenez-moi ! 

Je glisse affreusement ... 

... de plus en plus vite ... d'un côté vers la 2ème moitié de ma life ... de l'autre vers cette fuite en avant à rester jeune coûte que coûte. Pathétique.


Ma foi, si c'est pour faire pitié autant le vivre de façon légère et festive. 


Je comprends pourquoi tous mes potes fêtent leurs 40 ans finalement (bien plus que les 30 d'ailleurs selon un sondage Mélanie pour Babidji). Certainement pas pour les cadeaux ... car contrairement à tes 18 ans, cette fois c'est toi qui paies ... vu la note de la soirée : buffet, salle et DJ, les cadeaux ne compenseront  jamais ! Ce n'est pas pour le gâteau non plus devenu immangeable après que 40 bougies lui aient dégouliné dessus. Je ne vois qu'une réponse : c'est pour oublier ! Rien de tel que l'enivrement. Apologie de l'alcoolisme ? et alors. Cas de force majeure. 

Ceci dit, j'hésite encore ... je fête ... je fête pas ... je m'endette sur 20 ans pour une soirée que je veux en fait oublier ? un crédit à la conso pour une amnésie ? étrange problématique ... j'ai un an pour me décider ... ou pas ... puisqu'il paraît qu'une salle ça se réserve dès maintenant !!! 

...

...

Réflexion faite, autant faire la fête

...

...

Lundi, j'appelle mon banquier. 

mercredi 9 mai 2018

Parce qu'il est temps de se faire du bien !

J’ai enfin décidé de me réconcilier … oui … me réconcilier … toute seule … avec moi-même … cette chose qui semble si simple … et pourtant …


Prendre soin de soi, ça s’apprend


Finalement quand on y pense … on passe bien trop de temps à se maltraiter … le mot est puissant mais c’est une réalité.

À l’aube de la quarantaine, j’ai comme une révélation … de celle qui arrivée plus tôt m’aurait fait gagner tellement de temps et d’énergie ! Certains parleront d’acceptation de soi … en ce qui me concerne je l'interprète plus comme une nouvelle phase : la 'Woman Power'.

J’ai passé, comme la plupart des nanas, ma jeunesse à lutter contre des défauts réels ou invisibles ... de ceux qui vous bouffent la vie ... surtout que nous les femmes sommes plutôt du genre à faire des fixettes ... et pas forcément de celles qui sont finalement remarquées par les autres. 
En voulant s'améliorer dans l'idéal imposé par la société ou par notre propre imagination, on se fait trop de mal ... c'est du grand n'importe quoi ... s'infliger tant mais pourquoi ??!?!

Et puis ... le temps agissant ... les différentes épreuves de la vie opérant ... on relativise ... les mauvaises langues diront qu'on abdique ... non ... on baisse seulement les armes pour arrêter de se faire la guerre ! 

Perso, cette incisive cassée que je ne peux pas vraiment faire réparer, cette peau ravagée par des années d'acné, ce ventre 'bouée', ces poils à épiler ... bref tous ces défauts que je traîne depuis des années comme de gros boulets commencent à s’éclipser face aux nouveaux qui apparaissent : les rides, les cheveux blancs, la peau qui se détend ... oui je n'ai pas encore 40 ans mais je vous assure je change ... j'évolue ... je vieillis quoi ! 
Alors que faire ? s'enfermer dans la dépression ... pas question.

Paradoxalement ... sans que je ne décide vraiment de rien ... j'ai entamé une métamorphose ... un peu comme une énergie dictée par les hormones ... un élément implanté dans mon cortex qui surgirait de mon ADN féminin. 
À l'aube de mes 30 ans, j'avais le gêne "grossesse" qui s'excitait ... cette envie incontrôlable de vouloir me reproduire ... imposée par la nature pour la survie de l'espèce.
10 ans plus tard ... j'ai l'impression que cette force invisible réapparaît ... pour me sauver moi cette fois !!! 

Qui possède la télécommande du programme ??? Sans plaisanter ... en 2 ans tout a changé ! 
J'ai arrêté de fumer, j'ai commencé à courir, et même entamé matin et soir le rituel du contour des yeux !

J'ai commencé à m'occuper de moi ... bienveillance mon amie tu seras !

Écrit comme ça, la formule semble plombante pour la jeunette que j'étais ... celle accro à la clope ... au gras (celui des tapas et des glaces bien crémeuses) & aux soins a minima. 

Sauf que se chouchouter ça fait un bien fou que voulez-vous que je vous dise ... ça a commencé par un rééquilibrage qui s'est fait naturellement : le sport oui, la nourriture oui et maintenant la cosmétologie ! 

Jusqu'à présent j'étais obnubilée par les boutons m'acharnant à n'employer que des produits décapants pour une fois de plus violenter ma peau.
Depuis que j'ai appris à l'observer, découvrir ce qui lui fallait ... j'ai changé mes habitudes et tout va tellement mieux. Je suis devenue une inconditionnelle du peu mais bon. Je ne collectionne pas les tubes et les flacons. Je cherche à créer ma famille de produits parfaits. J'ai commencé avec une gamme de crèmes pour visage qui me convient ... 

En revanche je n'exerce encore aucune rigueur pour le corps. Quelques marques reviennent régulièrement sous la douche sans en être vraiment fidèle ... quant aux laits corporels c'est le néant ... la faille ... j'ai la flemme d'étaler ces crèmes que je trouve soit trop grasses ou trop épaisses ... et puis c'est long ... tellement long à appliquer ... pourtant quand je m'y oblige ma peau assoiffée boit tout cul sec.

Test de la gamme lactovit : mon nouveau partenaire cosméto 


On m'a proposé de tester une nouvelle gamme de produits ... un peu sceptique j'ai tout d'abord demandé + d'infos ... après vérification ces soins sont naturels et sans parabens. J'ai alors accepté la mission.
Vous pensez bien que si je vous en parle ici c'est que j'ai été conquise. Ils répondent à tous mes impératifs !

Il s'agit d'une marque espagnole : Lactovit qui arrive sur le marché français. J'ai beau vivre à la frontière, je n'avais jamais remarqué ces produits, ce fut une véritable découverte. 
Ils sont ultra nourrissants ... et pourtant j'ai opté pour la gamme 'peau normale' ne sachant pas trop ce qu'on allait m'envoyer. J'imagine que pour les autres types de peaux sèches et extra-sèches ce doit être carrément la quintessence de la nutrition. 

J'ai eu un coup de foudre absolu pour le lait mousse ... enfin je prends le temps et surtout le plaisir de me badigeonner de la tête aux pieds. 
Elle se présente sous forme de spray qui se transforme en une mousse onctueuse absolument délicieuse un peu comme une chantilly qui ne vous voudrait que du bien. 
Je ne peux plus m'en passer tellement elle est fabuleuse, simple et rapide surtout à appliquer. Une fois le flacon terminé je tenterai l'expérience du lait mousse réparation qui stimule la création de nouvelles cellules ... une promesse qui donne envie pour les peaux extra-sèches ... spécialement à l'approche de l'été où il va falloir que je prenne soin de ma peau de croco en sortie de plage. 
J'ai pu aussi faire l'expérience de la douche soin nutrition. La texture est surprenante ne reniant absolument pas sa formule 'lactée'. On n'est pas dans le gel épais, ce que j'ai justement particulièrement apprécié. Le gel donne réellement cette sensation de 'lait' ... une impression très agréable de ne pas se sentir engluée. 
J'ai aussi beaucoup aimé l'odeur ... je dis bien 'odeur' et non 'parfum' car c'est justement l'absence de fragrance lourde et artificielle qui me plaît. On se sent enveloppé  d'effluves nature ... de savon mais pas trop ... de lait qui fait du bien tout simplement.

Un détail qui n'a rien à voir : j'ai adoré le packaging du gel douche. On est entre le yaourt à boire et la bouteille de lait, j'ai trouvé ça génial et de plus il est super maniable. En revanche gros bémol sur l'ouverture qui est trop grande. Le liquide sort trop et trop vite. Il mériterait d'être vraiment plus petit ... d'autant que je déteste gaspiller ... et encore moins récurer le bac de douche plein de savon ! 

Je suis ravie d'avoir enfin découvert la gamme 'soins' parfaite : 100% naturelle pleine de protéines, vitamines, lipides et minéraux essentiels à la nutrition de ma peau ... et je vous assure il était vraiment temps que je trouve un allié de tous les jours. 
Je vais continuer à utiliser ces produits ... 
Savez-vous pourquoi ? ... en plus de leurs bénéfices hydratants indéniables, ces produits s'inscrivent dans un tout petit budget ... celui qu'on a vraiment envie de dépenser pour se faire du bien au quotidien. 
Éthiquement parlant ça fait tellement plaisir que de grandes marques permettent aux familles d'avoir accès à de bons produits qu'il est hors de question que je passe à côté.
À nous la nutrition parfaite ... parce que vous le savez les amis ... il est vraiment temps qu'on se fasse du bien ! 

Pour info : gel douche 250ml environ 2,40 € & lait mousse nutrition environ 4,95 €

dimanche 29 avril 2018

Mes Plus Beaux Souvenirs de l'Île Maurice ...

Ils sont gravés ... bien profonds dans ma mémoire ... m'offrant des instants furtifs de bonheur à chaque instant où je m'évade vers l'Île Maurice ... Destination Paradis.
Et puis il y a les autres souvenirs ... les photos bien sûr et ceux qu'on rapporte ... ces petites choses qui nous donnent l'impression d'emporter un peu du pays avec nous ... qui nous rappelleront ces vacances merveilleuses ! 
portrait d'une femme portant un t-shirt île maurice de la marque australienne Carve
t-shirt Carve 

Que rapporter de l'Île Maurice ? 

Ce n'est pas tout de vouloir revenir les bras chargés de souvenirs ... encore faut-il trouver les bons ... les vrais ... les plus sympas ! 
Alors je vais vous faire une petite liste des trucs cools à acheter ... les made in Mauritius  pour commencer ... ça va de soi !

1/ l'Île Maurice reine du textile 


Longtemps, l'Île a été un gros producteur de fringues. Sauf que depuis l'arrêt des quotas internationaux, l'activité a beaucoup baissé. Il reste cependant à peu près 200 fabricants (bijoux et maroquinerie inclus) qui conçoivent pour des marques internationales très connues comme Diesel ou Café Coton.


Made in Mauritius 


Je privilégie l'achat du Made in Mauritius ... même si la marque créatrice n'est pas mauricienne ... il est garant d'une activité économique dans le pays.
J'ai craqué cette fois chez une marque australienne de surfers que je ne connaissais pas : Carve au Ruisseau Créole. J'adoooore mon t-shirt vintage "mauritius" !!!
Ce qui est sympa avec ces marques qui fabriquent à Maurice, c'est qu'elles jouent le jeu - comme ici Carve - en créant une gamme "Mauritius". Quiksilver le fait aussi et plus particulièrement cette année avec une super série pour célébrer les 50 ans de l'indépendance.
! attention : il y a des tonnes et des tonnes de contrefaçons ... perso je me fiche des marques et achète pour la qualité ou le design ... oui je porte des griffes mais parce que j'aime une pièce en particulier ... non pas pour pavaner un logo sur les nénés ! Vous trouverez des tas de faux en tout genre sur les marchés de Port-Louis ou Quatre-Borne ... je ne cautionne pas et je n'en vois surtout absolument pas l'intérêt !


100% Maurice ... l'achat jackpot


Il y aussi des marques 100% mauriciennes : création et confection !  On a surtout cherché à retrouver celles dont on était fan quand 8 ans en arrière nous vivions sur l'île ... 

L'Homme adorait les t-shirts habit ... on en a une kyrielle qui n'ont pas bougé d'un poil : qualité au top ! Ce qui faisait surtout la force de la marque c'était les designs absolument géniaux. On en a racheté car la qualité semble toujours autant exceptionnelle ... cependant on a trouvé les motifs un chouilla moins décalés & originaux qu'avant.
vue du dessus de 2 tshirts habit la marque mauricienne made in moris
gros plan sur les étiquettes des tshirts habit une marque mauricienne


Grosse déception pour IV play ... mon jean préféré vient de chez eux et je le chouchoute depuis 8 ans avec amouuuur ... je suis retournée à leur magasin du Caudan prête à faire exploser ma CB ... manque de bol plus aucune collection femme ... peu de choix : la douche froide ! Peut-être se consacrent-ils essentiellement à l'export ... peut-être étais-je la seule nana à aimer ces vêtements tellement différents avec leurs grosses étiquettes jaunes, leurs poches un peu partout et ces matières fabuleuses ???


Only designed in Maurice 


Déception aussi pour Body & Soul mais pour d'autres raisons ... on l'a connu à ses débuts où il s'agissait de boutiques très influencées surfwear pas cher (j'avais fait le plein pour la grossesse de Bouchon made in mauritius elle aussi !). On a retrouvé cette année un style complètement différent : très occidental aux influences plus anglaises que françaises. Il y a eu un vrai changement de parti pris ... d'ailleurs je ne sais pas vraiment si ils fabriquent à Maurice où si ils ne font que les créations.

Reste Cottons fidèle à sa réputation (plusieurs boutiques sur l'île) ... les collections aux influences indiennes ... hippie classe dirais-je ... sont toujours aussi géniales ... préparez un certain budget pour ces pièces d'exception créées en très peu d'exemplaires  ... 
J'adore aussi leurs accessoires indiens et africains : mention spéciale aux serviettes en kikoi du Kenya.


L'Île Maurice spécialiste du cachemire ... 


En ce qui concerne la manufacture et non la production évidemment ... pauvres chèvres elles seraient bien malheureuses loin de leurs sommets enneigés. Ce n'est donc pas une hérésie de voir ces magasins qui en vendent même quand il fait 30° à l'ombre ... ça peut même être la bonne occase de se payer un beau pull de très bonne qualité (ça a un coût tout de même) à un prix plus avantageux qu'en Europe. 

2/ les paniers, les serviettes de plage, les bijoux et les paréos ... importés !


Non je ne jetterai pas la pierre à celui qui ohhh par malheur a succombé à cette sublime serviette de plage avec ce gros dodo tout droit débarqué de Chine, ce bracelet pampilles made in India ou encore tous ces paniers fabriqués à Madagascar. 
J'ai moi-même parfois acheté des souvenirs pas très éthiques ... sauf que désormais j'essaye de rapporter de vrais objets du pays où je voyage. 

Sur les marchés


Je vous avoue que j'ai été un peu perplexe face aux prix très élevés des bijoux indiens sur le marché de Quatre-Bornes par exemple ... d'autant plus que je connais les prix par coeur puisque j'en revends moi-même en France achetés direct en Inde ... De toute façon, j'ai été très déçue du marché de Quatre-Bornes en général (jeudi et dimanche matin) ... je l'adorais pourtant quand nous habitions l'île 8 ans auparavant ... il ne vaut plus trop le détour même pour les touristes ... trop de contrefaçons ... trop de souvenirs qui viennent d'ailleurs. Vous y trouverez certes des t-shirts, des paréos et des draps de plage "Île Maurice" ... qui n'ont d'ailleurs de Maurice que le prénom.
Il existe de très beaux créateurs de bijoux : gros coup de coeur chez un bijoutier du Ruisseau Créole et un autre au Barachois à Tamarin ... on est dans un budget réel 'bijouterie' avec des prix entrée de gamme trèèès abordables ... si vous souhaitez un souvenir précieux ... vous trouverez des artisans de talent ! 
femme assise sur une table portant un t-shirt de la marque Carve Mauritius et un panier

Les paniers


Grand dilemme : 90% viennent de Madagascar si j'ai bien compris ... vous aurez tout de même le mérite d'investir en un souvenir de l'Océan Indien ... et puis on en a tous besoin pour aller à la plage ! Je considère qu'il vaut mieux un peu de vannerie naturelle qui aide aussi au développement de ce pays très pauvre, qu'acheter un cabas plastique pour y fourrer sa crème solaire, sa serviette et son tuba ! 

Cette année, j'ai choisi ce petit panier (photo ci-dessus) pour m'en servir de sac à main pour l'été. Je n'arrive pas à savoir si ces modèles sont mauriciens ou malgaches ! Ce qui m'intrigue, c'est que sous l'aspect 'dentelle naturelle' je peux voir un tissage de vacoa comme j'en avais rapporté de Rodrigues. J'avais trouvé sur cette île des sets de table qui me servent quotidiennement depuis 9 ans sans avoir bougé d'un poil, ainsi qu'un panier conçu de la même façon. Je vous garantie qu'ils sont bel et bien made in Rodrigues puisque la famille à laquelle on les avait achetés les tissait devant nous. Je ne sais donc pas si ce panier acheté à Trou d'Eau Douce est mauricien ... ou pas ... mais je l'aime et je sais qu'il vient de l'océan indien quoi qu'il en soit ! 

3/ Les saveurs mauriciennes


Les épices 


La cuisine de l'Île Maurice est essentiellement fondée sur les plats créoles et indiens ... épicés donc ! Attention : épicé ne signifie pas forcément pimenté. C'est un festival de saveurs à découvrir ... beaucoup d'épices sont aussi importées car je ne suis pas sure que l'île seule pourrait subvenir aux besoins des habitants. On peut toutefois en dénicher des 100% cultivées à Maurice. Il suffit de décrypter les étiquettes tout simplement dans les magasins de souvenirs ou les supermarchés.
coffret de petits pots d'épices mauriciennes
oiseau Tisserin qui illustre une boîte d'épices mauriciennes
Concernant la vanille, personnellement j'en ai surtout vue de Madagascar ou de La Réunion. Mais il existe bien évidemment de la vanille mauricienne ... si vous voulez en être sûr, privilégiez son achat dans un domaine comme celui de Saint Aubin qui en produit, plutôt que sur un marché où vous ne connaîtrez pas la provenance.

J'adore les achards ... les piments ... les petites sauces ! Je les déguste en en mettant dans un coin de mon assiette et m'en sers de condiment. Il en existe tellement qu'il est impossible de tous les citer. Cette fois-ci j'ai rapporté un pot de la marque Ile Rodrigues ... je ne sais pas si la production est faite à Rodrigues ou Maurice ... voire ailleurs ... en tous les cas l'entreprise qui le distribue est basée à Port-Louis, c'est la seule chose qu'on peut discerner sur l'étiquette.
pot de condiment piments limons verts de la marque Ile Rodrigues

Le thé


C'est toujours tellement surprenant de découvrir les plantations de thé à Maurice ... héritage de la colonisation britannique ... Nous n'avons jamais visité d'usine sur l'île (non pas par manque d'intérêt mais pour l'avoir fait à Darjeeling, Munnar et Nuwara Eliya) ... par contre on connaît la plupart des thés mauriciens pour en boire beaucoup sur place  ... et tant qu'on peut en France en bourrant nos valises de thés en tout genre ! 

J'achète principalement du Bois Chéri ou du Corson (je ne sais d'ailleurs pas si il existe d'autres marques).
mug motif ours devant un paquet de thé noir black label de la marque Bois Chéri Île Maurice
2 boîtes de thé de la marque mauricienne Corson earl grey et golden pekoe
J'aime beaucoup chez Corson ces jolies boîtes de thés parfumés. Le packaging est top car on peut ensuite les réutiliser. C'est ce que j'ai rapporté aux mamans des copains qui nous ont envoyé les devoirs pendant que je faisais lamentablement sécher mes filles ... ça fait un super cadeau made in moris
boîtes de thés parfumés rondes de la marque Corson empilées
Le label made in moris est une vraie garantie ! 
label mauricien made in moris sur une boîte de thé Corson


La canne à sucre


Fleuron de l'économie mauricienne pendant tellement d'années ... incontournable ... même si l'industrie cannière est en pleine mutation ... elle nous offre encore ses meilleurs produits traditionnels ! 

Comment ne pas parler du rhum ? Nous avons découvert cette marque Green Island dans notre bar favori ... il nous a plu ... on en a rapporté, c'est évident ! 
Il existe plusieurs distilleries sur l'île ... faites vos jeux ... visitez ... goûtez ... on a toujours adoré monter à la Rhumerie de Chamarel ... une pierre trois coups : visite, dégustation et shopping ! 
bouteille de rhum mauricien green island en gros plan
Comment ne pas rapporter aussi du sucre de canne ? Objectif : mojito 100% mauricien en rentrant en France ... il nous fallait la panoplie complète (ou presque puisqu'on n'a pas osé charger la valise de limons verts !!!)
et le sucre ... ça coule de source !!!

J'ai rapporté du sucre demerara typique de l'Île Maurice ... c'est une sorte de cassonade ... un sucre blond non raffiné à gros cristaux enrobé d’une couche plus épaisse de mélasse. Il faut absolument visiter le musée l'Aventure du Sucre pour découvrir toutes les sortes possibles et inimaginables ... vous pourrez les déguster et en acheter. Vous serez absolument ébahis par les différentes saveurs et textures.


4/ pour les enfants


Mes filles ont fait leurs emplettes au marché de Quatre-Bornes en achetant des horreurs du même acabit que chez Gifi ! Elles se sont fait plaisir avec 3 babioles ... tant que c'est avec leur argent de poche et pas le mien tout va bien ! Je refuse de faire partie de ce complot !!! Mais à 7 et 10 ans on veut vraiment son porte-clef "smiley" !!! 

On a tout de même pu rapporter de jolis souvenirs vraiment mauriciens ... le premier étant ces petits dodos absolument trognons offerts par notre amie Lovena. Mes filles en sont raides dingues ... ils sont fabriqués sur l'île garanti par des adultes : le cadeau parfait ! 
2 petits dodos en peluche rapportés de l'Île Maurice
Nous avons aussi vu de superbes poupées mauriciennes à la boutique de l'Aventure du Sucre et à l'aéroport. Mais ce n'est pas pour ces poupées que j'ai craqué juste avant de monter dans l'avion ... j'ai acheté un superbe livre : Le bestiaire mauricien. Certes il n'est pas imprimé à Maurice mais écrit et illustré magnifiquement par 2 mauriciennes. Il s'agit de 9 histoires autour de la vie des animaux 'star' qui peuplent l'île ... notamment le fameux 'courtpas' qui a été la mascotte de notre séjour. Il s'agit du nom créole de l'escargot ... les jardins en sont envahis et les filles ont joué avec pendant toutes les vacances. Ce livre est beau, mes enfants l'adorent : un incontournable !
couverture d'un livre pour enfant le bestiaire mauricien sur les animaux de l'Île Maurice
Le voyage du courtpas histoire pour enfant dans le livre le bestiaire mauricien
illustration d'un gecko dans l'album jeunesse le bestiaire mauricien

5/ l'influence indienne


80% de la population descend des travailleurs indiens engagés (de l'esclavagisme déguisé à vrai dire) ... forcément la culture y est présente à tous les niveaux et les échanges commerciaux très développés entre les 2 pays. 
Pour l'Homme et moi, qui avons passé énormément de temps en Inde (ça se compte en années si on met tous nos séjours bout à bout) ... c'est le bonheur ! On y retrouve la cuisine, les saris colorés, les temples et ... Himalaya !!! C'est une de nos marques ayurvédiques de cosmétiques fétiches. Se trouver nez à nez avec ces produits dans les supermarchés à des prix plus avantageux que sur le site web, c'est juste phénoménale ... d'autant plus que cet hiver l'Homme n'a pas été en Inde nous faire un plein ... alors on l'a fait à Maurice !  
3 produits de beauté de la marque Himalaya Herbals : crème pour le visage, gel douche enfant et masque visage

Le shopping à l'Île Maurice, c'est comment finalement ? 

Je viens de vous faire une petite liste parmi les merveilles qu'on peut rapporter de vacances ... mais vous vous demandez peut-être avant de partir où faut-il aller ? quels sont les bons plans ? les écueils à éviter ?

1/ les lieux pour faire vos emplettes


Ne soyez pas triste ... vous vous en remettrez ... mais sachez qu'en 2018 à Maurice, on fait du lèche-vitrine dans les centres commerciaux ! Pourquoi serait-ce différent de chez nous me direz-vous ? Les mauriciens aussi on droit à de beaux espaces pour acheter leurs fringues et autre électro-ménager ! Je critiquerais un peu la frénésie immobilière des centres qui poussent comme des champignons ... il y en a des biens et d'autres moins. 

J'ai toujours un faible pour le Caudan Waterfront à Port-Louis ... sa vue sur le port .. son architecture atypique et le très bon choix de boutiques je trouve. 
On apprécie beaucoup aussi les petits centres comme le Ruisseau Créole pour son ambiance en plein air mais moins pour le choix des boutiques (même si j'y ai découvert Carve) ... ou le Barachois à Tamarin avec son espace jeu pour les enfants qu'on peut surveiller en dégustant un très bon café en terrasse à la boulangerie. 
J'aime bien Cascavelle à Flic en Flac car il reste à taille humaine et propose vraiment de très belles boutiques : à tous les prix pour tous les styles ! 
Par contre, j'ai une terrible aversion pour le Super U de Grand Baie et sa galerie commerçante ... et, je trouve Phoenix trop gros et impersonnel ... 
D'autres existent ... Floréal, Bagatelle et j'en passe ... mais on a évité de transformer nos vacances en 'mall trip'  ... on ne les connaît donc pas tous. 

N'oubliez pas de demander des reçus pour la détaxe à l'aéroport des achats en TTC. Passée une certaine somme, vous pourrez obtenir le remboursement de la TVA.

Vous pouvez aussi vous mêler aux ambiances survoltées des marchés (Mahébourg, Port-Louis, Quatre-Bornes) ... personnellement j'adore mais plus pour faire ma liste de course et pour l'ambiance ... pas vraiment pour les cadeaux. 
Enfin, restent les nombreux supermarchés ... où j'ai ma foi acheté pas mal de choses comme mon sucre de canne et mon thé puisqu'on en buvait tous les matins à la maison. 
Il y a aussi le long des routes plein de petites boutiques comme partout ... et pas mal de pépites d'ailleurs ! Ouvrez les yeux ... arrêtez-vous dans les villages !

2/ Quel budget pour les sessions shopping ?


Tout ce qui est issu de l'agriculture est donné. Dans les musées ou autres sites touristiques vous trouverez de bons produits mais bien plus cher qu'en supermarché à qualité égale. Les packagings y sont toutefois plus soignés dans les magasins de souvenirs. 
Les boutiques des musées ou des hôtels restent une bonne alternative pour les vacanciers qui ont très peu de temps ni de moyen de locomotion. J'aurai de toute façon la même conclusion : peu importe le lieu d'achat tant qu'il cautionne l'économie, l'artisanat, le savoir-faire local. 

On peut aussi se permettre d'investir en des produits sans avoir pour autant visité la fabrique ... j'achète toujours du thé sans avoir vu les usines, idem pour les pâtes de fruits ou confitures des vergers de Labourdonnais ... nous n'avons toujours pas eu l'occasion d'y aller mais je rapporte leurs délicieux produits à nos amis.

Il y a également de très bonnes affaires pour se refaire une garde robe. Comptez cependant une enveloppe conséquente car l'Île Maurice permet d'avoir accès à de grandes marques moins cher mais ... attention ... cela ne signifie pas que vous paierez votre jean Diesel 20 € ! Ne rêvons pas ... le polo Ralph Lauren à 10€ est un faux !!! Il y a de toute manière possibilité de se faire plaisir avec toutes les marques dont je vous parlais plus haut à prix convenable. Le pas cher est importé, copié, pas forcément de bonne qualité.

Pour les petites bourses comme nous, sachez toutefois que les prix ont bien augmenté ces dernières années (je ne comprends d'ailleurs toujours pas comment les mauriciens arrivent à joindre les 2 bouts) ... même sur les marchés tout n'est plus si intéressant ... en tous les cas n'ayez pas honte de sortir votre téléphone pour calculer si vous ne maîtrisez pas bien la roupie ... ça vous évitera de réaliser une heure après que le bracelet à 2 € en vaut en fait 8 !

Quant aux chaînes qui ne fabriquent pas à Maurice, vous paierez plus cher ou au mieux à un prix équivalent à l'Europe. Une marque comme Woolworths absolument donnée en Afrique du Sud, n'est plus si fabuleusement intéressante sur l'Île. Cela n'empêche pas d'y faire du shopping et de se faire plaisir avec des collections introuvables en France ... mais sachez que vous ne conclurez pas l'affaire du siècle !

3/ le label made in moris

Si comme nous, la provenance vous tient à coeur, plusieurs entreprises mauriciennes se sont réunies autour d'un label garant de la production sur l'Île Maurice : made in moris.
logotype du label made in moris
Vous avez pu apercevoir ce logo sur plusieurs de mes achats ... c'est une très bonne initiative qui contribue à l'économie locale tout en sensibilisant les mauriciens et touristes au savoir-faire des sociétés du pays. Ouvrez d'abord grand les yeux, traquez le made in moris sur les étiquettes ... puis achetez les yeux fermés !

Bon shopping !

Mauritius attitude ... parfait pour attaquer l'été !