mercredi 13 septembre 2017

Nostalgique jusqu'au bout du look ...

Elle m'a saisie ... par surprise ... tout en douceur ...

La nostalgie s'est invitée cette année pour la rentrée ...

femme classe au look vintage contre un camion vintage
 L'avant veille de la reprise de l'école, nous enchaînions encore le rythme effréné de la saison : boutique, marchés nocturnes et du matin. La rupture, le changement radical du jour au lendemain aurait dû nous couper le souffle ... nous désarçonner un peu comme les autres années ... mais pas vraiment finalement.
On attendait certes avec impatience de savoir si les filles allaient retrouver leurs meilleures copines en classe ... mais c'est surtout une espèce de routine qui a semblé s'installer. Pas de changement majeur, pas de classe charnière : Pimprenelle en CM1 et Bouchon en CE1. Toujours la même école. Toujours les mêmes têtes. Un environnement si familier qu'il rassure.

De mon côté, c'est ma vie que j'ai vu défiler ... comme une impression de remonter le temps. Un événement tout simple m'a propulsée dans le passé : la météo ! Pour la première fois en ce 1er jour de classe : il a plu, il faisait frisquet et gris me remémorant simplement mes propres rentrées parisiennes. 
Habituellement à Perpignan, on ne vit pas le concept de "rentrée" comme ailleurs ... on est encore dans un mood vacances ... cherchant désespérément des nouveaux nu-pieds à acheter pour tenir jusque novembre, arborant nos plus belles tenues estivales en s'offrant encore des escapades à la plage après l'école. Sauf que ce 4 septembre est à l'image de la saison 2017 : maussade. Je ressors mon jean pattes d'éph' narguant tout de même le ciel d'une paire de sandales à talons.
femme au look vintage appuyée contre un vieux camion citroën : photo de mode
Je vous avoue qu'un autre événement très important a pris le dessus ... Mamie Chérie fêtait ses 70 ans le 5 septembre ... l'organisation d'une jolie surprise en pleine semaine,  pour célébrer cet anniversaire le jour même, a un tantinet occulté je dois l'admettre  cette rentrée des classes.
Ces deux jours de parenthèse enchantée sur le somptueux Domaine de Riberach m'ont également enveloppée de cette douceur feutrée qu'on appelle nostalgie ... sans tristesse ... simplement consciente au fil des ans qu'il faut savourer ces moments magiques de bonheur partagé. 

Ma foi, toute considération poétique automnale passée ... le train-train habituel des rentrées scolaires s'est à nouveau imposé : paperasse, inscription, réunion, organisation des activités extra-scolaires, courses, lessives et ménage lamentablement négligés en plein été. Compensation de ces aléas du quotidien : le retour de la semaine à 4 jours amplement savouré ... d'autant que cette semaine j'ai complètement oublié ce nouveau rythme ... quand j'ai réalisé qu'on pouvait enfin souffler le mardi soir, ce fut un hallucinant soulagement. L'euphorie absolue dirais-je même ... il en faut si peu parfois !

Je n'ai qu'une frustration c'est finalement de ne pas avoir eu l'impression de profiter pleinement d'août et juillet ... le programme a été bousculé pour pas mal de raisons mais j'insiste : la météo a eu un rôle indéniable ... la chaleur en continue, les belles journées qui nous paraissent éternelles m'ont sincèrement manqué. Je misais sur septembre pour me rattraper mais pluie et tramontane n'ont pas l'impression de vouloir nous oublier ... j'ai ceci-dit un plan B ... tout va se jouer dans une semaine ... il nous reste à l'Homme et moi un dernier tour dans notre sac ... croisons les doigts !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

On discute ?