dimanche 23 avril 2017

Maman pourquoi tu fumes ?

C’est vrai sans plaisanter … pourquoi tu clopes ?

Parce que franchement quand babychou demande ça .... on est censé répondre quoi ?
'J’ai toujours rêvé d’avoir une haleine de phoque en putréfaction le matin au réveil … un vieillissement prématuré de la peau car les rides c’est si sexy, ça inspire tellement la sagesse … ou encore qu’on hésite entre mourir d’un cancer du poumon, d’un AVC ou d’un infarctus mais qu’au moins on aura choisi sa fin ! ' 
La blogueuse babidji fume une cigarette invisible !
J’ai cherché … je n’ai trouvé aucun argument probant à répondre … 
J’aurais bien dit que ça pouvait me donner un style rebelle, intellectuel ou juste cool selon mon mood … mais pas sûre que mes filles comprennent ce genre de considérations ! 
Ou alors qu’étant si stressée par la vie, je ne peux m’en passer ! Fausse excuse.
Reste que lorsque je suis trop euphorique il est impossible de ne pas m’en griller une ? Sauf que je ne passe pas mes journée à piailler gaie comme un pinson, le smile jusqu’aux oreilles, noyée dans un océan de bonheur. Objection rejetée !!!

Chaque fumeur pense aux conséquences … les connaît par cœur … on les lui rappelle même chaque seconde sur ses paquets de clopes … pourtant rien n’y fait ! Plus on les lui assène, plus il s’en allume … le paradoxe de l’addiction.
J’ai beau me répéter en boucle toutes ces choses horribles … je continue … je la savoure la nicotine … m’imprégnant inexorablement de cette douce fumée dévastatrice.
Le regard des autres me toisant, moi la mère derrière sa poussette la clope au bec n’y a rien fait … consciente de cette image d’Épinal altérée par le tabac.
Aucun complexe non plus, quand sous des trombes d’eau un soir d'hiver, je sortais ma gamine de 6 mois pour aller chercher ma dose parce que je n’avais plus un paquet à la maison !
Pire, Bouchon n’aura finalement connu de sa mère que la douce odeur du tabac froid dès son premier mois sur terre … moment où j’ai repris après 9 mois de sevrage !!!
 

Accro pathétique je suis, accro pathétique je reste.

Ce qui est absolument incroyable c’est que je connais les bienfaits, le bonheur de la délivrance du tabac. Je l’ai vécue. Je m’en suis délectée.
J’ai arrêté plein de fois. Même 3 ans au moment où j’ai eu Pimprenelle. La dernière fois c’était il y a 2 ans … pendant un p’tit 8 mois !
A chaque fois je replonge. 
J’aime tellement ça. 

Ceci étant la culpabilité prend de plus en plus le dessus … celle d’inquiéter les filles. Elles ont peur qu’on meure. Elles ont raison.
Leur angoisse créé par répercutions une anxiété qui me ronge … je m’en allume donc une pour déstresser … logique quand tu me tiens.

Et puis, il y a un mois et quelques j’ai été malade. Le doc me détecte une otite séreuse, je ne sais plus quoi d’autre et laisse échapper au moment d’écouter mes poumons un " oh la bronchite chronique du fumeur " … sans plus … sans me demander d’arrêter de cloper sur le champ … sans même vouloir me faire flipper … juste comme ça … comme un constat … 

tilt – tilt – tilt – tilt

Le soir même je grillais ma dernière clope.

Ça fait un bon mois ½ que je n’ai pas touché une cigarette. J’ai passé le cap de la vraie dépendance physique … j’ai encore envie d’une bonne clope de temps à autre mais pas aux instants critiques … pas forcément avec un café ou un coup de rouge mais à des moments plus étranges : genre en plein aprèm sur ma terrasse au soleil juste pour profiter !

J’ai réussi à passer le cap des pauses à l’école où la moitié des étudiants fume, j’ai insulté la terre entière habitée par le manque, j’ai réussi à passer mes premiers repas et apéros entre amis sans craquer … mais pour combien de temps ?
Non, je ne pars pas défaitiste … je suis juste réaliste ! Si je n’avais pas déjà arrêté 15 fois dans ma vie j’y croirais … vraiment …
J’ai décidé de profiter de cette première victoire. C’est difficile alors je me satisfais, pour commencer, de chaque étape. Je voudrais juste oublier qu’un jour j’ai été fumeuse ...

7 commentaires:

  1. C'est malin ! Tu m'as donné envie d'en griller une !!! Je ne fume pas autant que toi, j'en suis même très loin vu que ma dernière doit avoir un peu plus de 2 semaines (la vache, je ne sais même pas quand c'est que j'ai fumé pour la dernière fois) mais j'imagine justement très bien cette dépendance ... Justement parce que, un, sans être accro, il y a des moments où ça me manque (et là, depuis quelques jours, j'en ai bien envie d'une justement). Alors j'imagine ce que c'est pour quelqu'un comme toi ! Ensuite, je viens d'une famille de fumeurs et l'un des plus "beaux" exemples est mon plus jeune frère qui a été bien malade cet automne, avait arrêté et, maintenant qu'il va mieux, a repris (le con).

    Ensuite, ce que tu décris avec tes filles, je le vois. J'ai une amie, très grosse fumeuse (et qui n'arrive pas à stopper) a le même problème avec son fils. Et, à une époque, je culpabilisais quand je m'en grillais une devant ma fille (aujourd'hui moins :/).

    Après, je suis sure que tu vas y arriver, un jour ou l'autre (de préférence cette fois ci). Parce que tu en as envie ! Parce que tu t'es arrêtée de toi-même.

    Allez, bon courage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais je rêverais d'être comme toi et de n'avoir que les vraies cigarette "plaisir" (je sais cette expression est complètement débile c'est un peu comme la notion d'avortement de confort ... oui rien à voir mais on se comprend !) ... mais j'en suis incapable ! Certes ce n'est pas bien de fumer mais 1 clope tous les 15 jours tu ne risques pas grand chose, en tous les cas moins que le non fumeur qui habit au-dessus du périph' à Paris !

      Supprimer
  2. Déprogramme-toi (comme dirait un bon bouquin de développement personnel, ou bien était-ce Jean-Claude Vandamme ?). Ouais, je sais, je t'aide vachement, comme toujours. (Mais t'as pas intérêt à reprendre, hein ? Big Sister is watching you...)
    Non, sincèrement, je pense que le seul argument qui peut tenir, c'est le suivant : comment vas-tu empêcher tes filles de fumer si tu ne montres pas l'exemple ?
    Hé oui.
    See you, avec des bisous !
    La bloggeuse blonde non fumeuse : https://annaknyszewski.wordpress.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais tu ne te rends pas compte de ton rôle de coach perso au quotidien ! juste parfait merci pour ton soutien ;)

      Supprimer
  3. Bravo! 11 ans d'arrêt pour moi. Le déclic? Me retrouver à ne plus réussir à résister à l'envie de fumer même devant ma fille. Je ne voulais pas qu'elle me voie fumer: je connais les stats, les enfants de fumerus ont deux fois plus de probabilités de devenir fumeurs eux-mêmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as entièrement raison ... et pour moi c'est déjà très tard, j'ai tellement fumé devant elles que j'ai une chance sur 2 qu'elles plongent plus tard (d'autant plus que l'Homme fume aussi) sauf si ds quelques années le paquet est à 30€, ça peut être un gros frein qd même mdr

      Supprimer
  4. Bravo! Il faut toujours un début!! j'ai arrêté (encore) il y a... euh... 2 ans et demi (j'ai un doute...) . je ne ressens presque plus d'envie depuis... environ... 2 mois!! La seule chose qui a réussi à me faire arrêter, c'est d'entendre la 7 ans dire qu'elle avait envie de fumer, comme moi.... mais je me suis faite aidée par mon médecin!!

    RépondreSupprimer

On discute ?