lundi 1 août 2016

L'été, les Hommes et moi

Ahhhh l'été et ses complexes qui disparaissent ... au même titre que les chemises et les chaussettes...
Cette période fabuleuse, comme suspendue en dehors du temps et des carcans qui nous enferment le reste de l'année ...
Certains en abusent et ré-abusent ... particulièrement l'homo sapiens à tendance misogyne ... qui en profitent pour l'ouvrir un peu trop !

Tout avait pourtant si bien commencé avec le mec d'une copine qui pensait que j'avais 27 ans ... gloire à lui oh jeune homme si clairvoyant ... qui d'une phrase avait illuminé mon été !!! Ok, une semaine après je vieillissais car mes petits voisins de stand m'en donnaient 32 ... toujours flatteur mais j'ai bien senti que je ne pourrais duper mon monde plus longtemps !!! 

Boostée par ces douces paroles ... pour moi l'Homme de l'été 2016 ne pouvait être que gentil et attentionné ... jusqu'à ce que je me coltine les habituels badauds du banc ! Mais késako le banc ? Le banc est cette chose hideuse en béton que la commune a construit il y a peut-être trente ans et, qui se situe quasi en face de mon stand de marché nocturne.
Tous les ans j'y ai droit, tous les ans je me retrouve avec au choix 1, 2, 3 voire 4 gars affalés comme des poulpes sur un étalage de poissonnier m'observant, me scrutant, analysant chacun de mes gestes pendant que je décharge mon petit utilitaire. Parce qu'on n'est pas du genre à le faire à moitié dans la babidji family ... il y a un paquet de truc à décharger, monter, manipuler : des caisses, des structures en fer, des portants, des planches et encore des caisses ... bref un bon stand bien chargé de 6m. 
Je vois bien qu'ils ont une pointe d'admiration de me voir suer à la tache, m'activer pendant qu'ils sont en vacances ... jusque là, l'empathie est plutôt sympathique sauf qu'à un moment donné, il y en a toujours un pour venir me voir et me déclamer la tirade que je déteste le plus : "chapeau Madame ... franchement pour une femme vous assurez". A cet instant précis, ça me monte comme la moutarde au nez ... j'ai juste envie de l'empaler sur mon parasol ! J'adore les mecs qui nous imaginent toutes comme des poupées de porcelaine ayant peur de se casser un ongle ... ça m'horripile ! 

L'été c'est également ce moment où les mecs se sentent pousser des ailes ! On a toujours droit au type (tout âge confondu) si fier de lui, de son corps, de ses plaquettes de chocolat ... ou pas ... car le ventripotant aussi aime s'exhiber ... nous imposant son corps dans les rues ! C'est juste insupportable ces hommes torse nu qui se croient beau déambulant comme Artaban ... je dis juste NON ! Arrêtez ! (j'avoue que les nanas en maillot ne sont pas mal non plus dans le genre ...). Ce n'est pas parce qu'on est à 100 mètres de la plage qu'on peut imposer ses poils, sa sueur et ses coups de soleil au tout venant ! En fait, nous locaux ça nous dégoute ... nous appelons cette espèce : le beauf ! ouais on n'est pas open minded et alors ? 

Et dans le délire j'ose tout ... il y a le vieux pervers en puissance. Celui qui est certain d'être le roi de la séduction certainement aguerri par ses années d'expérience de drague plus ou moins aboutie. Quand ce n'est pas moi qui déballe, je dois parcourir 700 mètres en front de mer pour rejoindre l'Homme (le mien cette fois) longeant les terrasses de resto. Il y a quelques jours, j'ai eu droit à la totale ... à peine dans la rue je me retrouve avec un mec de 55 piges qui me regarde droit dans les yeux en s'asseyant à une terrasse et qui me jette un "ouahhh la vache canon !" ... j'ai regardé derrière moi si il n'y avait pas une sirène échappée de la méditerranée ... non non ... il me parlait vraiment ... je l'ai regardé d'un air ahuri dans la sidération sachant qu'il était avec pas mal de monde. 
100 mètres plus loin, bis repetita ... même tranche d'âge, un mec me siffle et me lâche un truc aussi admiratif que nase ! Pour info, je ne pars pas travailler sur le marché en talon de 10 et mini ... juste en short, vieux t-shirt et tongs ... mais ce soir là je devais plaire aux vieux semble-t-il ... drame d'une soirée ou quand tu espères plaire à ça :
.. rien qu'à cette vision, je retournerais bien vivre en Inde ...
Rohit Khandelwal 

tu te retrouves branchée par ça :
Damned !!! 

Ceci étant je sais aussi en jouer et me venger ... j'ai appris à toujours faire semblant ... à me laisser dragouiller calmement pour valider une vente ... idem pour l'Homme ... c'est mal mais ma foi j'ai une famille à nourrir ... et ça le dragueur estival ne le sait pas forcément !!!

6 commentaires:

  1. Arg ! Je déteste les gens qui se promènent en maillot de bain / torse poil en pleine ville ! Il ne le font pas chez eux alors pourquoi nous imposent ils ça sous prétexte qu'ils sont en vacances ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci ca me rassure ! On a les mêmes préceptes ;) à Perpignan ils verbalisent maintenant si les mecs se promènent torse nu

      Supprimer
  2. Non mais je vous rassure moi aussi je déteste ceux qui se promènent torse nu, il n'y a pas que les locaux qui les appellent "les beaufs" :-D
    Mention spéciale à celui qui a dit "pour une femme vous assurez"... ma pauvre tu dois en entendre des vertes et des pas mûres.
    Par contre je rejoins ceux qui t'ont dit que tu es canon, parce que C'EST VRAI!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ohhhh Aggie tu me fais trop rougir là !!! merci :D bises

      Supprimer
  3. les beaufs sont le fléau des vacances... pour ceux qui bossent comme pour ceux qui sont en vacances. Le pire? J'en connais... pour de vrai... dans la vraie vie... au point de parfois me retrouver à la plage avec eux... l'horreur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ah j'avoue moi aussi j'en connais dans la vraie vie où tu as juste envie de faire semblant de ne pas être avec eux mouarf mouarf

      Supprimer

On discute ?