mercredi 22 juin 2016

Je pétitionne - Être Mère #152

Être Mère c'est se donner à fond ... pour ses principes ... ses convictions les plus profondes ... ok j'm'emballe mais il y a de ça quand même. Depuis que mes filles sont nées, j'avance et je réagis telle une lionne prise aux tripes ! 
Chaque petite chose qui a une incidence sur leur vie prend des proportions considérables ... encore plus quand elles sont mêlées à une pointe d'injustice ... ce truc qui m'anime et me révolte depuis mes plus jeunes années. J'espère d'ailleurs que cette sensation ne m'abandonnera pas trop vite, symbole suprême que j'aurais abdiqué !

 Cette année, j'ai signé une nouvelle fois pour faire partie des parents délégués. J'ai choisi la maternelle car plein de copines l'étaient en primaire et je savais qu'elles sauraient se faire entendre si besoin ! 
Après un très délicat deuxième conseil d'école (je n'entrerai pas dans le détail car ça n'a aucune importance pour les personnes étrangères à mon village), l'ambiance s'est arrangée au 3ème ... nous nous sommes ligués : équipe pédagogique, parents et mairie, pour lancer une pétition pour le retour de la semaine à 4 jours. Le bilan est unanime : catastrophique pour toutes les parties.

Les enseignants (encore + en maternelle) se plaignent de l'épuisement des enfants, la mairie du coût exorbitant, et les parents d'un rythme non adapté à leur vie et du coût également (nous payons 12€/enfant/mois qu'il reste aux NAP un ou tous les soirs de la semaine).

Mes filles réclament d'elles-mêmes de ne plus avoir classe le mercredi. Elles ne participent pas aux NAP car j'ai décidé de les économiser et de faire des économies (ne pas les y mettre me paie les cours de tennis de Bouchon pour l'année !!!). En revanche, aller les chercher tous les soirs à 15h45 ne me facilite pas la tâche car pour le boulot ce n'est pas évident !
Dans mon village, c'est le PIJ qui s'occupe de faire les activités. Même si ils font leur maximum, on est loin de ce que nous promettait l'Etat avec cette réforme : accès à la culture, musique, théâtre, sports atypiques etc. 

Je sais que dans certaines communes, cela se passe bien avec des NAP au top ou que les grandes villes au rythme bien différent du nôtre sont plutôt pour. Les grandes communes ne font pas payer pour le plupart, ont pléthore d'associations et d'activités à proposer aux élèves. Sauf qu'en milieu rural ce n'est pas du tout la même.
Pour commencer, la majorité des enfants ne va pas à la garderie le soir. A contrario, les parents qui travaillent dans les grandes agglos ont pas mal de transport ou des horaires qui ne leur permettent pas d'être présents à la sortie d'école. J'imagine que pour ces familles, qu'il y ait des NAP ou pas ne change rien à la journée de l'enfant qui va de toute façon en périscolaire. Pour nous c'est juste la tannée ! 
Alors objectivement, je pourrais dire qu'en effet pourquoi imposer ma vision des choses plutôt qu'une autre ? pourquoi vouloir abroger cette loi alors que d'autres l'apprécient ? 
Et bien c'est une fois de plus l'injustice qui me fait bondir ! 

La réforme a été créée pour une soit disant équité nationale. C'est tout l'inverse qui se produit. Elle a considérablement creusé les écarts entre les enfants. Certains ont de supers activités, d'autres doivent payer, d'autres ont NAP tous les soirs, d'autres tout le vendredi après-midi, certains ont cours le mercredi, d'autres le samedi ... C'est simplement une hérésie !!! A deux km d'intervalle, on ne peut parfois même plus faire une sortie avec des copains ou un goûter parce que les temps scolaires sont différents.

Cette réforme me hérisse le poil si vous saviez à quel point. 
J'ai donc pour la première fois fait une pétition ! Non pas signé une pétition mais fait le pied de grue à l'entrée de l'école avec d'autres parents délégués pour récolter les signatures. A part deux refus ... dont un mémorable où j'ai cru que la mère allait me bouffer,sachant qu'on a le droit d'être pour la réforme mais en restant cordiale et polie c'est quand même mieux ! ... les parents nous soutiennent.

Je sais que cette pétition est certainement un coup d'épée dans l'eau ... 
- sauf que les présidentielles approchent (et que le retour à 4 jours sera un argument des différentes oppositions que le futur parti élu ne tiendra sûrement pas ... mais ça fout tout de même la pression au gouvernement en place), 
- sauf qu'on arrive aux 3 années "d'essai", 
- sauf qu'ils commencent à lâcher du lest dans l'éducation nationale : les écoles qui avaient choisi le système de la loi Peillon peuvent désormais passer à la Hamon.
On sent le vent tourner. On essaie de prendre la balle au bond ... cette pétition sera transmise par la mairie dans un dossier qui fait état de leur ressenti après ces 3 années de réforme (suite au grand rassemblement des maires de France). 
De son côté, l'éducation nationale a aussi fait son "sondage" qui résonne contre ... même si la plupart des professeurs n'osent pas trop l'ouvrir face à l'inspection. 

On a aussi décidé de recommencer à la rentrée ... 

Bref, j'ai un nouveau talent, je pétitionne ! 
Ohhh cette semaine Catwoman a rédigé un post qui me parle tellement et vous aussi je suis sûre ! Vous savez cette horrible sensation quand vous regardez vos enfants avec un peu de distance ... cette émotion qui vous monte et vous pousse une fois de plus à l'incompréhension ? c'est à lire ICI et vous vous sentirez moins seul comme moi de savoir que d'autres sont dans le même questionnement.

3 commentaires:

  1. Comme tu sais, je suis dans le même cas que toi: cambrousse profonde. Et tu vois, l'année dernière, la réforme du rythme se passait super bien pour mon cas personnel: 3/4h trois fois par semaine. Je ne trouvais pas la gosse fatiguée et elle faisait des choses. Cette année le son de cloche n'est pas le même. Déjà, ils ont le périscolaire sur le vendredi après-midi. Ensuite, pour Catboy, je n'ai rien à dire, c'est fait par l'enseignant. Alors, pour Batgirl, c'est la catastrophe: c'est le personnel de la mairie et ils font... Du dessin (sauf vendredi dernier où ils ont prolongé la matinée pompiers par le périscolaire à la caserne). En janvier, on avait râlé, la mairie nous avait présenté tout le programme prévu et pas encore fait par les filles. Quelques jours après, on nous annonçait des séances de théâtre à partir du 5 février. Manque de bol l'école a cramé pile ce jour-là ! Bref, même la gosse, pourtant hyper patiente et ultra productive en dessins, craque !
    Tout ça pour dire que je te comprends. Après, je ne me fais pas de soucis: en septembre 2017, on retrouve les anciens rythmes !


    Bon, maintenant qu'elle j'ai écrit ma tartine, je te donne ma participation:http://lacasadicatwoman.blogspot.fr/2016/06/emue-etre-mere-63.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai pensé à toi avec le dessin ... une mère est arrivée hystéro ce matin à la pétition car sa fille (en primaire) lui a rapporté des NAP une boule de papier pleine de colle ... sauf que je ne pense pas que César ait été l'origine de cette approche conceptuelle mdr ! les parents n'en peuvent plus ici ! (enfin la majeur partie ...)

      Supprimer
  2. mes gosses ne restent pas au TAP ou autre NAP... ils ne semblent pas plus fatigués qu'avant... MAIS je trouve aussi que cette loi est d'une injustice sans nom, pour toutes les raisons que tu as évoqué. C'est révoltant!!

    RépondreSupprimer

On discute ?