mercredi 25 mai 2016

Les jolies colonies de vacances ... Être Mère #148

... merci Papa ... merci Mamaaaannn ... ou pas !
Parce que Être Mère c'est parfois prendre des décisions pour ses enfants qui nous font passer pour un tyran ... 


Ça fait des mois que Bouchon nous réclame de partir en colo ... ??!!?!! ... sans savoir d'où lui vient cette curieuse envie du haut de ses 5 ans ! Ma foi, l'idée n'est pas mauvaise puisque les filles passent tout l'été chez ma mère pendant que l'Homme et moi assurons la saison ... c'est plutôt une bonne chose pour alléger le planning de Mamie Chérie
Après 3 secondes de réflexion, je sais déjà où l'envoyer ! 
Il s'avère que le père d'un ami a un grand centre à côté de chez nous qui fait crèche, colo, centre aéré ... où Pimprenelle avait déjà été plusieurs mercredis quand elle était toute petite. 
Un truc me taraude tout de même ... certes, Bouchon est au taquet pour se payer des vacances loin de ses darons ... mais pas question de laisser Pimprenelle sur le carreau.
Je compte donc les y envoyer toutes les deux. C'est à ce moment que tout se complique ... Pimprenelle en fait une maladie et ne veut pas en entendre parler. Me voilà confronter à deux extrêmes : une qui saute de joie à la simple énonciation du mot "colo" et l'autre qui s'effondre en larmes ! 
Un problème s'ajoute au schmilblik, les filles ne pourront pas être ensemble à cause de leur différence d'âge. On me propose donc un camp de 2 ou 3 semaines pour Pimprenelle dans un internat reconverti en colo pour l'été et, 5 jours au centre même pour Bouchon.
C'est maintenant que vous allez me détester, me traiter de mère indigne sans once d'ironie parce que je force ma grande à y aller.
J'ai envoyé les deux dossiers d'inscription ce matin.

Pourquoi tant de méchanceté me demanderez-vous ? 
Parce que j'ai longuement étudié le dilemme :

- Pimprenelle est une anxieuse née, d'une sensibilité exacerbée qui a peur de l'inconnu ... sauf qu'à chaque fois qu'on la booste un peu, la hantise se transforme en bonheur. Un exemple tout simple : alors que la petite nous tannait pour se rendre au kids club de l'hôtel où nous étions aux Canaries, la grande ne voulait pas y aller ... jusqu'à ce qu'elle y mette un pied et qu'au bout de deux secondes l'histoire était pliée : on ne l'a plus vue de tout le séjour !     

- Je connais les organisateurs, très bien même. La structure est au top et les gens sérieux. L'internat qui accueille les colons est à 22 km de chez moi !!! Si il se passe quoi que ce soit, je peux aller la récupérer. De plus, le dirlo m'a dit qu'on pouvait même la prendre une journée pour qu'elle nous voit et l'y raccompagner le soir (l'avantage d'être pistonnée) si elle en ressentait le besoin.

-  Mon for intérieur, mon intuition de maman me font penser que Pimprenelle va juste s'y éclater. Malgré son stress naturel, elle n'est pas du style à être harcelée, rejetée par les autres mais plus à se faire des nouvelles copines même pas 2mn après qu'on soit arrivé au parc, à la plage ou chez des amis. Le directeur du centre m'a d'ailleurs dit au tél : "vous ne voulez la mettre que 2 semaines ? Elle vous suppliera d'y rester la 3ème comme tous les gosses chaque année !".

Ne reste plus qu'à croiser les doigts pour qu'elle vive en colo d'aussi bons moments que les miens petite !  
   Ahhh cette semaine je suis super heureuse car c'est le grand retour de Aloès enquête pour le RDV des Être Mère ! Elle nous parle d'un sujet qui me taraude justement en ce moment : les grandes étapes de nos enfants, celles qui nous apportent à chaque fois leurs surprises et leurs bonheurs ... à découvrir ICI avec de beaux exemples à l'appui !

4 commentaires:

  1. tu la forces pour son bien...
    une fois, on se baladait dans un centre équestre avec le 11 ans de environ 5 ans à l'époque... il y avait une fête... tous les enfants pouvaient faire des petits tours à cheval. Le 5 ans a refusé, encore et encore... je le connais... je l'ai mis de force sur un cheval... devant tous ces parents aux regards indignés devant la mère que j'étais... Il a ralé, fort... et puis a voulu faire un 2ème tour, un 3ème tour... il a voulu y retourner l'après-midi avec son père pour lui montrer.... et faire encore 2 ou 3 tours...
    Alors ce n'est pas moi qui dira que tu es une mère indigne! J'approuve à 100%!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahhhh merciiii ! on est deux alors mdr !

      Supprimer
  2. non tu est à mille lieux d'une maman indigne mais toi et ta fille êtes dans une drôle de dynamique et je pense qu'il vaut mieux en sortir avant l'adolescence en tous les cas... penser qu'on sait mieux que nos enfants empêche aussi l'estime de soi de se former, attention... essayez toutes les deux d'en discuter et la laisser cheminer à son rythme car à l'adolescence il y aura un retour de flammes... une rebellion qui peut être assez violente, certes elle appréciera il y a beaucoup de chances mais bon cela reste un de vos choix et pas le sien à la base et c'est là que le bas blesse, quand un enfant a été élevé ainsi, avec des parents qui poussent toujours (et que l'on catalogue de timide, etc.) l'enfant a du mal à faire ensuite plus tard ses propres choix, à voir ce qui est bon pour lui (puisque papa et maman ont souvent poussé pour faire telle ou telle chose) donc.... voilà c'est une petite mise en garde, rien de méchant mais il faudrait trouver le vrai coeur du problème plutôt que de la cataloguer de sensible, etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ma fille n'est pas du tout du tout timide mais plutôt l'opposé ... paradoxalement c'est Bouchon qui est super timide, celle qui me demande justement la colo ! en revanche, je crois que ce n'est pas à cause de ça que je risque d'avoir un retour de flamme à l'adolescence car Pimprenelle fait TOUT ce qu'elle veut quand elle veut. Je lui montre justement à quel point elle est chanceuse contrairement à ses copains qui se tapent centre aéré ou colo de force sans même une once de possibilité autre car les parents travaillent et n'ont pas de solution de garde :( J'espère par la colo lui faire comprendre que dans la vie on ne fait pas tout le temps ce qu'on veut et que parfois on se retrouve confronté à des événements qu'on doit affronter. En revanche, où je te rejoins c'est que je suis chiante sur bien des plans et que je sais que je créé c'est évident de futurs névroses à ma fille qui me le fera payer comme tous les gosses à l'adolescence ou après même ... mais ce sera plutôt à cause de mes gueulantes qui sont trop courantes par exemple :/ oops ... qui disait déjà que le job le plus dire était celui de maman ? ;)

      Supprimer

On discute ?