vendredi 22 avril 2016

Sur la plage abandonnée ... (concours)

... coquillages et crustacés ...

Vous m'avez comprise ... je suis enivrée par les beaux jours qui arrivent ... impatiente de sentir le soleil me caresser ... étendue ... perdue dans mes pensées ... à lézarder et buller ...

Le rêve serait ... malgré le vent, mes mouvements côté pile - côté face, les chahuts des enfants ... que ma serviette ne bouge pas d'un iota ...

Oui oui c'est beau de croire au Père Noël même à l'approche de l'été ... pourtant ... j'ai la solution !
Un truc simple et efficace comme je les aime : le drap de plage Ôbaba.
J'ai découvert cette petite boîte lors d'une édition de So'blogueuses avec cette idée fabuleuse de nous offrir non pas l'amour à la plage (quoique le modèle XXL peut très bien s'y prêter ... à vous de juger ...) mais la PAIX à la plage ! 
En deux trois mouvements l'affaire est pliée ... ou plutôt dépliée d'ailleurs ... un beau et grand, très grand ou très très grand drap de plage vous permettra de lézarder en toute tranquillité !
Je vous explique : le drap Ôbaba possède une boutonnière renforcée à chaque coin où vous planterez vos "piquetas" afin qu'il soit bien calé !  Alors je peux vous l'assurer : la tramontane ne passera plus par moi ... parce qu'en Roussillon c'est un peu la plaie parfois ... 

Ce joli drap de plage cache bien d'autres atouts ... il est fabriqué dans un coton super léger mais résistant qui ne laisse pas passer le sable, il se lave bien sûr en machine, pèse seulement 390g pour la plus grande taille et est méga facile à transporter ! 
 Sans parler que tous les draps Ôbaba sont fabriqués en France cocoricooooo 

Certes je suis obsédée par la plage car c'est un peu mon sport favori ... mais sachez qu'abracadabra ce drap de plage se transformera aussi sec en drap de pique-nique ... essentiel pour ne pas se piquer les fesses et s'assurer ensuite une bonne sieste ... 
En plus si vous êtes vraiment fatigués ... même les enfants peuvent l'installer ... quand je vous dis qu'il est vraiment très bien ce drap, vous me croyez maintenant, n'est-ce pas ? 
 Aller hop hop hop ça suffit comme ça les enfants, au tour des parents maintenant !
Ceux qui sont venus par ici pour jouer, j'espère que vous avez bien lu ce qui est écrit ci-dessus ... pour vraiment vous rendre compte de la chance que vous avez de pouvoir gagner cette petite merveille ... mais que dis-je ??? pas du tout : cette petite merveille et bien plus ! 
A gagner, un lot d'une valeur de 100 qui comprend :
- 1 Ôbaba XXL (couleur au choix)
- 2 mini serviettes brodées
- 1 sac de plage 
- 4 piquetas supplémentaires
- 1 jolie boîte en bois      

Pour jouer :
- partager le post du concours présent sur la page facebook de Ôbaba
- indiquer en commentaire sur le post du concours (pas ici) sur la page facebook de Ôbaba : la couleur que vous choisissez ainsi que mon nom "babidji"
- liker la page facebook de babidji (facultatif mais fort appréciable ...)   
 Ôbaba fera un tirage au sort le 1er mai et divulguera le nom du gagnant sur sa page facebook. Par la même occasion je peux gagner le même lot si il s'agit d'un joueur passé par ici ... je participe non pas pour gagner moi-même (même si j'en serais très heureuse ... pas folle la guêpe !) mais parce que j'ai eu l'opportunité de découvrir ce chouette produit lors d'un événement ... je peux vous assurer qu'il vaut le détour !
Bonne chance à tous !!! 

mercredi 13 avril 2016

Quand l'absurde devient ton quotidien - Être Mère #144

Conversation entre parents comme on en vit régulièrement ...
Babidji : "allo ?"

L'Homme : "Oui ?"

"Ca roule ?"

"Yep, tu t'organises comment pour ce soir ?"

"je ne sais pas"

"dor-mir ... bah appelle ta mère"

"oui je vais voir si on prend une ou deux voitures"

"c'est à quelle heure ? - homme"

"euh 20h30"

"ok - HOMMEUH"

???!!!!!??????

"tu es sûr que ça va ?"

"oui oui - femme"

ahhhhhhh

"tu fais réviser les mots à Pimprenelle ?"

"bah oui pourquoi ?"

"non non c'est juste que j'ai l'impression de converser avec la dictée magique en personne depuis 5mn ! (vanne que seuls les + de 35 ans peuvent comprendre)
Le tout c'est de prévenir au cas où je penserais que tu es soudainement atteint du syndrome de la Tourette ! "

Être Mère c'est tomber dans une autre dimension où Absurde est ton meilleur copain !

mardi 12 avril 2016

We love Préma #2, l'opé qu'on ne peut pas louper !

Yessss c'est reparti pour une deuxième édition de We love Préma !

Souvenez-vous l'an passé, j'y avais participé avec la Team babidji et des super nanas qui avaient graaaave assuré !
Cette année ne pouvant monter une équipe, mais ayant tout de même la folle envie de participer à cette fabuleuse aventure, la géniallissime blogueuse La Femme Colibri a bien voulu m'accepter dans sa team !
We love Préma qu'est-ce que c'est ?  
Le but est de récolter un maximum de bodies taille préma ou naissance, neufs ou d'occase pour les customiser et les offrir à la très jolie association SOS Préma. Les bodies seront ensuite offerts pour les bébés prématurés dans les services neonat des CHU de France. 

Pourquoi c'est important ? 
Parce que le premier body de ces petits bouts arrivés trop tôt est un très fort symbole. Les prématurés peuvent enfin en porter quand tout va mieux qu'ils ne sont plus obligés de rester en couche sous leur couveuse ... une étape très très importante pour les familles.

Et bien sûr cette opération nationale lancée par Mont-Roucous en partenariat avec Vert Baudet et Giotto permet de mettre en lumière cette association qui œuvre énormément pour les parents confrontés à cette épreuve.

Nous lançons donc une collecte de bodies, vous pouvez soit me contacter, soit La Femme Colibri si vous souhaiter nous en donner !
Toutes les infos sont dispo ci-dessous : 
Merci à vous pour votre soutien, et bien évidemment je vous tiendrai au courant de l'avancée de l'opération au sein de l'équipe Colibri : le nombre de bodies récoltés mais aussi les visuels des bodies offerts par Vert Baudet que nous allons customiser.
Enfin, des urnes de collecte ont également été mises en place dans certains magasins en France. Si vous en voyez, n'hésitez pas à y déposer vos bodies ... une blogueuse viendra les récupérer pour les offrir ensuite à SOS Préma !

mercredi 6 avril 2016

Panda, notre very best friend - Être Mère #143

Être Mère c'est faillir à tous ses grands principes ...

Depuis plusieurs années maintenant, Bouchon fait une fixette sur les pandas. Une obsession qui lui vient d'on ne sait où ...
L'an passé, elle n'a demandé qu'une seule chose à son parrain pour son anniv' : un panda ! 
Parrain gaga a sans hésitation répondu au plus grand souhait de sa filleule : un gros panda en peluche s'installait dans la foulée à la maison. Panda n'a pas remplacé doudou, il est devenu son inséparable ... résultat on se promène désormais avec une ménagerie quand on part en vadrouille ... parce que Panda prend beaucoup plus de place ...
Mais comment s'appelle-t-il au fait ? question que lui posent régulièrement les gens qui la croisent avec sa bestiole sous le bras ... et Bouchon de répondre : "Panda" ! Pourquoi s'enquiquiner à trouver un prénom ... Panda lui va si bien ! 

L'autre jour, Bouchon m'a demandé si on pouvait aller voir des vrais pandas ... hmm hmmm ... ça ne se trouve pas à chaque coin de rue ... on a bien vu des pandas rouges au Loro Parque à Tenerife mais ça ne l'a pas plus emballé que ça, elle veut un vrai panda, noir et blanc avec des grosses taches sur les yeux !

Quand je lui ai dit que j'avais été au Centre de recherche sur le Panda géant de Chengdu en Chine (en vrai je lui ai juste dit le "zoo" des pandas ...), j'ai senti comme une pointe de jalousie ... qui n'a duré qu'un court instant pour enchaîner de suite sur "on pourra y aller ?".
Alors, Bouchon n'a pas encore vraiment le sens des distances ... et puis j'avoue que j'y suis allée une fois et que la Chine est loin d'être une priorité pour mes prochains voyages ... je lui ai donc lâchement répondu "demande à ton père, il pourra toujours faire un crochet par Chengdu en t'emmenant à Delhi" (léger le crochet ... juste quelques milliers de km !!!).

Mais j'avoue que cette fascination pour l'animal me fait fondre ... une passion hors du commun ... alors j'ai craqué ! 
Au fil d'une passionnante session de web surfing, une petite publicité s'est affichée ... un truc trop choupinou pour mon Bouchon passionné ... mais ... parce qu'il y a forcément un mais ... un truc qui pollue ... plein de plastoc ... de piles ... l'horreur absolue quoi ... fabriqué en Chine (remarquez on est dans la thématique) ... qui va traverser la planète par avion ... si je pense une seule seconde à l'impact carbone de cette chose je deviens verte ... euh ... pas verte justement ... et pourtant ... j'ai transgressé en un clic toutes mes valeurs ... j'ai acheté ... une tirelire panda ! 
Dites-moi que vous craquez aussi ? J'ai besoin de déculpabiliser ... 
En tous les cas, vous pensez bien que Bouchon en est gaga ... elle l'a même rangée dans sa boîte en carton pour ne pas l'abîmer ... pour elle, la tirelire vaut plus que ce qu'elle peut y mettre dedans !
Et comme déjà sur mon compte Instagram on me demande où j'ai acheté cette petite merveille qui ne sert à rien, je vous mets le lien ICI.

Cette semaine Mél de quoi je me mél nous parle d'un sujet très sérieux par son témoignage poignant : le cas des BABI qui deviennent des EABI (enfants aux besoins intenses) ... il faut vraiment aller la lire car peut-être ne trouvez-vous pas le nom approprié au comportement exclusif de votre bébé / enfant et que la réponse est tout simplement en ces 4 lettres ! ICI
Chez Thalie, on évoque aussi les souffrances de l'enfant ... ICI on parle plus précisément de l'impact de la séparation sur son ado ... le temps n'a pas encore fait tout son travail ... car c'est long : ICI
Passons à des sujets plus légers avec Poussières de Vie qui ... comment vous expliquer ... nous relate si bien ce syndrome unique et spécifique au gnome à 2 pattes : celui de ne jamais respecter l'intimité de maman ... à notre grand désespoir. ICI
On termine par une bonne crise de rire chez Catwoman qui vit un symptôme peu commun avec sa fille ... celui de l'addiction à l'écolo ... si si ça existe ... ICI

lundi 4 avril 2016

Veg or not ?

Et bien toujours pas ! 
Vous vous dîtes "pourquoi elle nous en parle alors ?" ... juste parce qu'en bonne reine du compromis, en madone du consensus  que je suis,  je dois dire qu'on y est presque ...
Je sais ... je vais faire bondir les vrais végétariens car soit tu y es soit tu n'y es pas ... pourtant je ne me qualifierais seulement d'omnivore à tendance végétale ! 
Oui c'est ça je me sens omnivore, je ressens ce besoin de consommer de la viande épisodiquement ... 
Il est loin, très loin le temps où un vrai repas était synonyme d'entrée - plat (protéines animales + légumes) - fromage - dessert !
Je pense qu'on est de plus en plus dans ce cas : on limite notre consommation de viande pour de multiples raisons. 
La plupart a baissé sa conso pour des questions d'argent ... ça a aussi pesé dans la balance en ce qui nous concerne ... mais notre élément déclencheur a réellement été la naissance de Pimprenelle.

Ma première expérience végétarienne a été lors de nos voyages en Inde. La plupart des indiens sont végétariens, surtout dû à des questions de religion plus que financières, puisque beaucoup d'indiens même aisés ne mangent pas d'animaux. Le végétarisme est un des préceptes majeurs de l'hindouisme, du bouddhisme, du jaïnisme bien sûr ou encore chez les sikhs.
Bref, je me suis retrouvée dans un pays où les restos sont la plupart veg ... et je m'en suis très bien accommodée en ne mangeant aucune viande pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines ... j'avoue aussi avoir été bien contente de me payer une bonne entrecôte en rentrant. Mais j'ai survécu ... et je me suis même régalée ! 

Alors pourquoi vous parlais-je de la naissance de Pimprenelle ??? parce qu'au moment de la diversification alimentaire, le pédiatre nous a bien précisé : des protéines animales une fois par jour suffisent amplement, le soir contentez-vous de légumes et féculents pour votre enfant ! 

Résultat, on a pris ce rythme inconsciemment ... on a suivi bébé ... bébé a grandi et c'est finalement lui qui nous a suivi ! 
La boucle était bouclée : le soir pas de viande.

Comme je ne suis pas du genre à m'imposer non plus des impératifs, bien sûr il nous arrive de transgresser cette règle ... soit parce qu'on reçoit ... soit parce qu'on a une montée carnivore ... soit parce qu'il y a un reste à terminer etc. 

Je sais aussi que les filles mangent très mal à la cantine, qu'elles zappent très souvent les protéines et qu'un peu de viande un soir dans la semaine ne les saturera pas.

Alors voilà à quoi ressemble la grande majorité des dîners de la babidji family :
Des concombres à la crème, du quinoa, des carottes sautées aux oignons, des tomates cerise, un reste d'écrasé de pomme de terre maison qu'on ne voit pas sur la photo, des picos à l'huile d'olive et des fraises en dessert !
Franchement tout le monde se régale et personne dans la famille ne le vit comme un sacrifice. Les filles ne subissent rien puisque c'est une habitude depuis qu'elles sont nées,  même nous adultes on savoure ces carottes à tomber, ces concombres qu'on adore bref on se fait plaisir !

Ceci étant, je ne peux pas nier qu'un bon barbec, un gigot de Pâques ou une belle côte de boeuf me font atrocement saliver ...

C'est à ce moment que la question du végétarisme commence à me titiller ...
Comme tout le monde je ne peux pas être insensible à ces horribles vidéos tournées dans les abattoirs, lors du transport des animaux ou dans les élevages intensifs ... 
Je suis aussi consciente que nous sommes bien trop sur terre et que continuer à manger de la viande irraisonnablement mène droit à notre perte ...
Alors que faire ? franchir le cap et se faire violence ? continuer à déguster ponctuellement une bonne viande élevée dans des conditions convenables ... ce qui d'ailleurs n'assure pas une fin de vie paisible à ces pauvres bêtes (on l'a vu avec les abattoirs bio aussi sauvages que les autres) ?

Pour l'instant je n'ai pas la réponse ... j'essaie seulement d'écouter mon corps ... de ne pas abuser de la conso de protéines de toute façon mauvaise en excès pour la santé ... Peut-être qu'un jour j'aurai un vrai déclic et que je retirerai la viande définitivement de mon assiette ...

Par contre, ne comptez-pas sur moi pour devenir vegan car me priver d’œufs, de fromage, de poisson (que je mange de toute façon très peu également) ce serait à ce moment un vrai sacrifice !