jeudi 21 janvier 2016

Maman Noire et Invisible

Pourquoi le monde n'est-il pas aussi beau que les touches d'un piano ? où le noir et le blanc vivraient en parfaite harmonie ?
 Oulala je me suis surpassée sur cette phrase ! Trêve de mièvrerie ... derrière cette accroche bidon se cache tout de même une once de vérité ... 

Je ne comprends toujours pas comment au 21ème siècle ma copine blogueuse Clumsy Mummy doit écrire ce livre ... ne pas avoir besoin de le faire devrait être l'évidence ... mais non ... il s'avère que quand tu es noir(e) et que tu vis dans un monde blanc tu dois faire face au racisme, à la discrimination, aux a priori et au manque d'information te concernant, bref tu es invisible ! Je sais, vous aussi, avez lu le titre ...



C'est toujours un truc qui m'a étonnée car personnellement je ne fais pas de différence avec les noirs, ni les latinos, ni les indiens d'ailleurs ou même les corses (parce qu'ils sont impressionnants les corses  °°°biiiiip préjugé°°° finalement on a tous des idées reçues sur l'autre la preuve !)  

... ne pas faire de différence ne signifie pas nier les différences ... 

vous me suivez ?

Les différences me nourrissent, nous nourrissent ... et Diariatou commence dans cet état d'esprit qui me donne terriblement envie de lire la suite :

" J'ai grandi avec des personnes d'origine et de confession différentes : Ivoiriens, Maliens, Marocains, Algériens, Vietnamiens, Chinois, musulmans, chrétiens, juifs, bouddhistes etc.

Pour moi, la diversité est une force.

J'ai appris, j'ai partagé, j'ai aimé être en contact avec des gens différents. Cela m'a aidé à briser mes propres idées reçues, mais aussi à être celle que je suis aujourd'hui."

En tant que blanche je n'ai ni culpabilisé, ni senti de gêne, ni eu l'impression d'être un bourreau à la lecture de ce livre. Je ne porte pas sur les épaules le poids de mes ancêtres et de leurs actes (par contre je vis beaucoup plus mal la virée actuelle à la droite de la droite de mes concitoyens). J'ai en revanche pris conscience à quel point j'étais vernie ! C'est ce que Diariatou appelle le privilège blanc ... et je confirme ça en est un ! Effectivement, il n'y a pas un jour dans ma vie (même quand je me suis retrouvée dans des lieux où j'étais la seule blanche ... ah non ... il y avait aussi l'Homme avec moi !) où je me suis posée la question de ma couleur de peau. Une personne noire y sera forcément confrontée.

C'est à ce moment, si tu es une maman ou future maman noire que ce livre te sera d'une grande aide ... il t'expliquera l'importance d'aborder le sujet du racisme avec ton enfant. 



Rassurez-vous le livre n'est pas du tout du tout prise de tête ... c'est justement son point fort ! Il réussit à jongler entre le futile de nos problèmes physiques pré-pendant-post partum, notre condition dans la société, les points médicaux importants ou encore la place de la religion dans la maternité. 



J'ai tellement appris ... pfffiou ... par quoi commencer ... 

ah si j'ai appris que chez les musulmans il existait un baptême dans les jours qui suivent la naissance (poke au parrain de ma fille musulman qui a été incapable de me répondre).

J'ai aussi appris que j'étais une grosse relou, que je qualifierais après lecture de "racisme bienveillant" à force de demander à tout le monde de quel origine il est ! Je plaide coupable ... je le fais tout le temps ... alors qu'en effet mon interlocuteur est avant tout français ! Pour ma défense j'ajouterai que je le fais même avec celui qui est breton depuis 25 générations ... c'est ma façon de m'évader, de voyager sans bouger un orteil ...

Maintenant, j'ai aussi envie d'acheter un bouquin d'Amadou Hampaté Bâ que je ne connaissais pas ... et je remercie Diariatou d'avoir donné l'exemple d'une de mes idoles, j'ai ainsi nommé Aish ! Youhou elle cite l'actrice indienne Aishwarya Rai qui a en effet refusé d'entrer dans les diktats de beauté post-partum ... une féministe militante que j'admire tellement ! 

Vous voyez ce livre concerne bien sûr les mamans noires en premier lieu mais trouvera une résonance universelle chez toutes les mamans.

J'ai tout de même une réserve sur le champ lexical de l'auteure et son vocabulaire un tantinet vulgaire ... Mme Kebe nous parle de "Techa" p. 55 ... je lui en veux car cela m'a coûté une crise de rire ... le truc qui arrive comme un poil ... euh stop j'arrête d'en ajouter ... 



Si vous n'êtes toujours pas convaincus ... voici pour vous le résumé en 1mn de mon coup de cœur ... j'avais peur d'être déçue ... mais Clumsy a vraiment assuré !


(note à moi-même : penser à ne plus jamais se filmer en contre-plongée avec un col roulé : double menton et gros nez garantis !)

2 commentaires:

  1. ça pourrait m'intéresser... la partie sur la drépano est développée?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas spécialement, elle explique quelles sont les populations en priorité à risque mais n'entre pas ds les vrais pbs de la maladie

      Supprimer

On discute ?