mercredi 23 septembre 2015

Nan mais c'te honte quoi !

 Ce matin j'ai vécu un grand moment de solitude ... vous savez de ceux qui vous font cramoisir ... de ceux où vous sentez mille paires d'yeux vous mitrailler en traitre par derrière ... de ceux où vous voulez juste vous enfoncer six pieds sous terre ...
   babidji avant son passage en caisse ... si heureuse et décontracte !

Alors voilà voilà ce matin j'ai fait mes courses.
Bon ok, j'vous raconte ... avec une once d'espoir de me faire réconforter, hein les meufs ? youhouuuu  vous êtes là ???

Grosse corvée ce matin, il faut que je fasse le plein ! le truc qu'on repousse de semaine en semaine en achetant 2-3 trucs pour se dépanner ... mais il faut bien se rendre à l'évidence à un moment donné ... quand il faut y aller, faut y aller ! 

J'arrive donc avec mon énorme caddy en caisse, heureuse de voir que finalement il n'y a pas grand monde ... que le temple de la conso n'a pas été pris d'assaut en ce mercredi matin.
Je prépare mes p'tits coupons réducs ... oui oui ... je suis la relou devant vous qui cherche ses -1€ pour son café, ses -50cts pour ses yaourts et sa carte fidélité ça va de soi ! J'arrive toute guillerette devant la caissière, siiiiii heureuse de passer si vite !!!

Le moment fatidique arrive, celui de payer ... je sais qu'à ce moment je joue gros, trèèèèès gros ! 
Ça fait un mois que je n'arrive pas à me souvenir de mon code. J'ai déjà fait deux essais fin août dans une pompe à essence sans succès ... mais là je le sens bien ... je pense que je l'ai ... c'est ce qu'on dit, laisser le temps au temps ...  
Laissons faire la magie de la pensée automatique, le miracle de la mémoire instantanée, le pouvoir de l'instinct primitif :   
****
"carte refusée"
 (merci au-revoir, même joueur ne peut plus jouer)

C'est la cata, j'ai grillé toutes mes cartouches, je n'avais plus qu'une chance, une occase de me refaire et vlan c'est fini quoi ! Fini pour moi ... l’œil hagard je me tourne vers mon caddy rempli de victuailles ... je me retourne vers la caissière en attendant d'elle un peu de soutien : "je peux vous faire un chèque ? 
- ah non Madame le protocole dit que lorsqu'une carte est refusée on ne prend pas de chèque ensuite"
Mais pourquoiiiiiiiiiiii ???? pourquoiiiiiiiiiiiiii j'ai joué avec le feu ??? pourquoi je n'ai pas fait un chèque tout de suite ????"

Me voilà partie à la chasse au cash. Non ce n'est pas le nouveau jeu de l'access prime time sur TF1, c'est juste Babidji en plein désespoir au bout du tapis roulant, du rouleau en vrai ... je dégote 2-3 billets, je fais les fonds de tiroirs, récupère 2 tonnes de pièces cuivres, les tends victorieusement à mon hôtesse de caisse, lui demande "j'ai de l'argent sur ma cagnotte ?
- oui, 1,82 €
- OK je les prends aussi"



C'était juste ça quoi ! j'ai trouvé mon héros, le même que moi ! 
 
Je sens le vrombissement de l'énervement qui s'accumule dans la file d'attente ... j'ai juste envie de leur dire "mais barrez-vous les gars, il y a 50 autres caisses sans déc !".
Papi et Mamie juste après moi avec leurs 3 articles et leurs satanés réflexions "ah bah ma pauvre dame j'espère que tous vos clients de sont pas comme ça" 
°°°ta bouche toi la vieille chnock, prends tes 3 paquets de pâtes et va en caisse rapide non mé ho ! °°°
 

"Alors je dois vous rendre des trucs ? on procède comment ?" demandai-je toute penaude ...
"- oui c'est ça
- bon bah je vous donne du vin, ça, ça peut attendre"
2ème phase de honte ... après qu'on pense que j'aie chouré une carte bleue, on me prend pour une grosse alcoolo ... désolée je n'ai pas pu résister à l'appel de la foire aux vins ! Adieu mon Canon du Maréchal, mon Mas Amiel, mon Cap de Fouste, mes Pierres Plates ... 

La petite histoire dure un bon bout de temps ... je vois le temps défiler ... l'heure de la sortie d'école se rapprocher ... tout ça pour speeder et rentrer quasi bredouille ...  

Je récupère mes filles, direction la maison tranquillou ...
Je savoure ces instants que je redécouvre ... mon premier mercredi aprèm avec elles ... 
Animée d'une motivation maternelle, de bienveillance et de bonne humeur :
" les filles vous rangez un peu et ensuite on joue au cafard ensemble ?" en mode "youpiiii c'est trop cool quoi" !

(euh jouer au cafard n'a rien à voir avec le fait de jouer au crevard, de cafarder ou de tout crasser sur son passage ... c'est un jeu de société qu'elles ont eu le week-end dernier !) 

Et là j'entends une réponse à l'unisson, un truc qui leur sort du bide, des entrailles
"oh mais noooon Mamannn on jouait trop bien, pffff on veut jouer toutes les deux pffff"

Je suis une mère rejetée ... anéantie ... 
mais la vengeance est un plat qui se mange froid ... je ne suis plus à une honte près ... et je me vois bien faire comme la maman ci-dessous ... mais pas en primaire ... non non ... ni au collège ... mais en seconde à la sortie d'école ... oui en seconde ça me plaît ! le jour de la rentrée ptet bien même !!! gnagnagna

4 commentaires:

  1. arf! pas faute d'en avoir parlé il y a quelques jours! ;) le chèque est devenu mon ami, mon complice!!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis grave quand même ! ce code je l'ai depuis 15 ans au moins ! remarque comme ça c'est économies forcées ;)

      Supprimer
  2. Ah oui, gros moment de solitude à la caisse, en te lisant j'avais l'impression de le vivre avec toi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as senti ce stress si sympathique t'envahir alors ;)

      Supprimer

On discute ?