mercredi 15 avril 2015

Ne pas rapporter n'importe quoi du Sri Lanka !

Les Souvenirs d'une Évasion ... ceux qui nous font voyager à l'année ! 

C'est super important ce qu'on achète à l'étranger ! C'est super important car déjà, c'est une activité en soi ! C'est une façon de découvrir un endroit, son artisanat, les fashion codes du pays qui sont forcément différents des nôtres, de se faire une idée du coût de la vie en regardant le prix des produits de grande consommation, en arpentant les marchés etc. 
Forcément, quelque soit le spot sur le globe on découvre des coutumes, des styles, des aliments qu'on trouve absolument géniaux, qu'on veut rapporter et partager ! 

Vous pensez bien que j'étais à l'avance hystérique d'arriver au Sri Lanka pour m'offrir une tonne de babioles, de fringues et d'épices ! Sauf que je me suis carrément fait de fausses idées sur le pays. Pour avoir passé 6 mois plusieurs années d'affilée en Inde, je m'attendais à la même chose ... bah non !!! Idée complètement stupide ! C'est comme si quelqu'un voyageait souvent en France et allait du jour au lendemain en Italie pensant voir tout pareil. Alors voilà, le Sri Lanka n'est pas l'Inde ... quelques saris certes mais les femmes sont surtout vêtues à l'occidentale, la religion principale étant le bouddhisme et non l'hindouisme, les coutumes diffèrent vraiment etc. 

Pour faire simple : bangles, bindis et saris sont vendus dans les shops tenus par des indiens ... Pimprenelle s'est payé des bracelets ... tout droit débarqués du pays d'en face ... Bien sûr qu'on peut se faire plaiz et acheter du made India au Sri Lanka, c'est comme la Tour Eiffel ou le t-shirt "I <3 NYC" made in China, on l'a tous fait mais on sait pertinemment que ça n'a rien de vraiment typique ...

En gros, 70% de ce qui est vendu aux touristes au Sri Lanka vient d'Inde : fringues, tentures, pacotilles etc. On est bien placé pour le savoir puisque c'est ce que nous vendons nous-mêmes l'été sur les marchés ... en moins cher d'ailleurs !!! 

Le but était donc de rapporter un peu de cette jolie Île à Perpignan ... de l'authentique, du vrai sri lankais !
1. L'Orfèvrerie ! 
On a visité un magnifique atelier de fabrication de bijoux à Kandy. Pimprenelle était subjuguée, fascinée et est restée je ne sais combien de temps à admirer le travail d'orfèvre ! C'est son truc le "manuel". Une vocation est née !!! Personnellement je n'ai pas succombé à l'appel du bijou, d'une pour des questions pécuniaires et de deux parce que j'en ai acheté beaucoup, énormément dans ma jeunesse en Inde ! 
Le Sri Lanka possède des mines de pierres précieuses (sauf les diamants importés d'Afrique du Sud) et semi-précieuses incroyables. Leur qualité est mondialement réputée. Pimprenelle étant très près de ses sous hmm hmmm, c'est Bouchon qui a sacrifié ses 10€ d'un coup d'un seul pour ce petit pendentif : un topaze bleu monté sur argent. Elle a tellement flashé qu'on a allongé de 5€ (oui bon jusque là ça va ...) pour qu'elle puisse se l'offrir. L'Homme a juste oublié de lui acheter une chaîne en argent lors de son dernier voyage en Inde où le métal coûte vraiment moins cher. Attention, comme à Jaipur, il existe plein de fausses pierres ... il faut juste prendre ses précautions, demander un certificat et visiter si possible les ateliers. Nous étions chez Gemini Gem, une factory magnifique avec un personnel d'une gentillesse incroyable (vous allez me dire forcément puisqu'ils veulent vendre ... mais même avec les non acheteurs ils sont adorables). Ils ont passé un temps fou à tout expliquer à Pimprenelle alors qu'ils savaient qu'on n'achetait rien d'autre que ce petit pendentif. Et, on a rencontré un mec génial qui parlait un français impeccable en ayant appris à l'alliance française seulement. Une belle rencontre vraiment ! 

2. Le batik pour Mamie
Après la visite des grottes de Dambulla, j'ai voulu faire un tour dans une fabrique de batiks. On est arrivé un peu tard, juste avant la fermeture, mais l'employée a joué le jeu et nous a tout expliqué. Même si je connaissais bien le principe, j'ai quand même appris plusieurs choses, j'ai pu découvrir le savoir-faire sri lankais et surtout le montrer aux filles. Ceci étant, on nous dit bien que la production est faite ailleurs, il ne s'agit que d'un petit atelier pour expliquer le procédé aux touristes (à côté de l'énorme boutique). OK, c'est le jeu, on ne paie pas la visite, on ne nous oblige pas non plus à acheter mais leur but est bien de vendre (je ne critiquerai pas puisque je fais grosso modo le même job). La chose qui m'a dérangée, c'est le prix exorbitant annoncé direct en euros !!! Certes, le batik demande du temps mais de là à vendre à ce prix ... j'ai un peu de mal ! On le savait avant d'y entrer qu'il n'y avait rien en dessous de 20€ ... donc oui on a joué le jeu, sinon il suffisait de ne pas y aller ... mais honnêtement je trouve les pièces un chouilla exagérées ... et surtout il subsiste un doute ... comment sont réellement faites les pièces ? Dans quelles conditions ?  Bon, d'un autre côté, ils sont honnêtes en nous annonçant que la fabrication est ailleurs dans une plus grosse usine. On a choisi à l'unanimité ce carré avec un bel éléphant pour Mamie Chérie. Il doit faire la taille d'un coussin. Soit Mamie en fera en effet une taie de coussin, soit l'exposera comme un tableau ... à elle de voir ! 

3. Les aimants peints en bois
On en trouve partout au Sri Lanka dans les shops et sur les marchés. On s'est acheté (entre autre) celui-ci sur le joli marché couvert de Nuwara Eliya. On a complété la collection à Unawatuna en achetant des aimants tuk-tuk, éléphant, paon etc.

4. Du Thé bien sûr ! 
J'avoue au départ, on a fait nos blasés avec l'Homme. On voulait même zapper cette partie de l'Île ... parce que vous comprenez bien ... les plantations de thé ça nous connaît (Darjeeling et Munnar en Inde, Bois Chéri à l'Île Maurice que nous avons déjà visitées) ! On voulait voir autre chose du Sri Lanka car pour nous une plantation de thé, bah c'est une plantation de thé ! Sauf qu'il a quand même fallu les traverser et une fois de plus nous avons été émerveillés par ce paysage. Oui nous ne regrettons pas ! En route, on a donc décidé de s'arrêter dans une plantation pour montrer aux filles comment on récoltait, faisait sécher les feuilles etc. Bouchon n'a pas compris grand chose et je crois surtout qu'elle s'en fichait ... Pimprenelle n'a pas été plus enthousiaste que ça ... Nous nous sommes arrêtés à la Blue Field : visite très sympa, bonnes explications, chouette dégustation et des jeux en extérieur pour les enfants qui ont fait 2 heureuses ! J'ai acheté du thé pour offrir mais aussi pour nous grands amateurs ... tous les matins je voyage grâce à mon mug de thé ... au lait !
La réputation du thé sri lankais n'est plus à faire ! Tout le monde connaît le Ceylan ! C'est Sir Lipton (hin hin hin vous comprenez maintenant) qui a démocratisé la culture du thé sur l'île. 

5. De l'Aloe Vera 
Perso, je ne me suis pas trop penchée sur la question de la culture de la plante et de sa transformation. C'est l'Homme dans la famille qui est un accro aux crèmes et autres huiles pour le corps. Il en consomme des tonnes à la coco ou ayurveda rapportées d'Inde. Alors quand il a vu dans le Sud qu'ils vendaient partout des petits pots de crème verte ... il a voulu tester et s'en est acheté. Je ne l'ai pas essayée, mais lui adore !

5. Mon éléphant en noix de coco
J'ai fondu pour ce petit pendentif à porter en ras de cou à la "surfeur". Je l'ai acheté dans une petite boutique à Unawatuna. On a d'ailleurs bien sympathisé avec le couple proprio. Ils fabriquent ces pendentifs en coque de coco. Le corps de l'éléphant est indépendant de la tête, ça fait qu'il est toujours en mouvement. Il est beau et rigolo ! C'est mon petit cadeau, mon souvenir à moi et je l'adore.

On a aussi acheté quelques objets en coton épais au motif madras (porte-monnaie et peluche). Nous les avons offerts donc je ne les ai pas en photo. Ils étaient garantis "made in Sri Lanka" ... on en aurait bien rapporté plus mais on n'a pas trouvé LE lieu de fabrication ... dommage ! 

Je n'ai finalement pas acheté d'épices car il m'en reste pas mal à la maison et surtout, j'ai la chance d'avoir l'Homme qui va régulièrement en Inde. Ceci dit c'est bien sûr super sympa de faire les marchés, sentir, toucher ! Voyage olfactif et gustatif garanti ! Il faut en rapporter. 
Il y a aussi plein de jardins botaniques à visiter où l'on vous vend après la visite des huiles ayurvédiques. Nous n'en avions pas besoin. Ça peut être une bonne idée mais je pense qu'il faut vraiment bien se renseigner pour trouver LE bon fabricant ! J'ai trouvé les produits ayurvédiques très chers comparé au Sud de l'Inde ... 
Dans l'ensemble, les souvenirs sri lankais ne sont pas donnés ... peut être dû au fait que ce soit une île ... peut être dû au fait qu'il y ait beaucoup de touristes plutôt aisés sur un petit territoire avec peu d'offre ... J'ai toujours du mal à acheter de l'artisanat (je ne parle pas de la joaillerie où forcément les prix s'envolent) avec des prix annoncés en € et en $ ! 

Je suis contente de mes achats mais ce n'est pas au Sri Lanka où j'ai vraiment eu envie de dépenser ... au moins le porte-monnaie n'a pas trop souffert ! 

4 commentaires:

  1. Rien que de te lire ça me fait voyager ;-) on a la même philosophie pour les souvenirs de voyage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tant qu'à faire autant faire vraiment fonctionner l'économie locale ! C'est clair que si je vais à NYC ou London je serai dans une autre démarche plus "shopping" et moins "souvenirs" ... tout dépend de la destination ;)

      Supprimer
    2. quand on est fauché , je comprends que n'importe quel objet sans valeur , mais à bas prix , impressionnera vos amis . les battyk toiles de Henry , je les ai payés sans regarder le prix , mais depuis , je ne les ai jamais montrés a des amis . J'en profite moi-seul . je ne veux pas savoir leur prix , sachant qu'ils ont une grandevaleur.

      Supprimer
  2. Je pars au Sri lanka en mars 2017 et je pense tout de même ramener des cadeaux pour mes amis ou parents ....pas chers juste typiques !!!

    RépondreSupprimer

On discute ?