lundi 20 octobre 2014

Ma déclaration d’amour à Marie-Claire …


C’est le seul, l’unique, THE magazine capable de capter la palette de l’infini paradoxe que nous sommes, nous les femmes !
Ils ont pourtant mauvaise presse ces féminins suintant le luxe, le futile, le superficiel ou le vide comme on dit ! Certains oui … je l’admets … vous savez ceux que vous contemplez distraitement, l’air détaché, les doigts répétant ce petit geste automatique qui vous fait arriver en moins d’une respiration à la dernière page.

On ne va pas se mentir, bien sûr qu’il y en a de la pub dans Marie-Claire, ces annonceurs finalement garants d’un journalisme de qualité ! Je n’ai pas peur des mots, il s’agit bien de journalisme ! Le magazine relève le périlleux défi de jouer les équilibristes entre les sujets de filles, de culture et d’actu.
Quel que soit le thème abordé, jamais le magazine ne sombre dans la facilité. Il s’impose par son esthétisme aussi … une maquette épurée, si reposante pour l’œil, des photos soignées, des sélections modes raffinées même dans l’excentricité, ne jouant pas la carte du bling et re-bling si loin de nos préoccupations du quotidien.

En fait, Marie-Claire c’est du babidji tout craché militant même pour le féminisme qui me plait. Ce féminisme qui ne se pose pas en opposant fervent à l’homme, ce féminisme qui n’a pour seule volonté que de placer la femme dans la société comme elle se doit, avec les mêmes droits.

Marie-Claire fête cette année ses 60 ans. La rédaction nous offre un véritable festival de sujets plus intéressants, plus novateurs les uns que les autres. Pour l’occase, ils nous ont concocté deux numéros en Novembre dont un particulièrement jouissif qui nous propulse dans 60 ans ! Il s’agit à mes yeux des 2 numéros les plus accomplis, les plus surprenants et les plus intéressants de ma passionnante voire passionnelle relation avec le journal. Tout y est parfait ! Des instantanés nostalgiques de ce que le magazine a pu nous offrir de mieux depuis 60 ans, aux visions futuristes de leurs invités de premier choix !
Vous l’aurez donc compris, si un Marie-Claire il vous faut acheter, c’est celui de ce mois de novembre 2014 !

Non, cet article n’est pas sponsorisé. Il est un cri d’amour à ce qui représente à mes yeux le concentré de la femme d’aujourd’hui, un cri d’amour à cette perle de la presse qui sait encore ce qu’est le photoreportage, qui ne nous cantonne pas à des écervelées, qui défend même nos intérêts !

Pour vous mettre l’eau à la bouche, un ersatz de ces numéros qui m’ont tant fait vibrer ! 
Un sujet qui me tient particulièrement à coeur ... c'est l'infanticide des petites filles en Inde ... une vision futuriste qu'on espère très vite réelle ... j'en avais déjà parlé ici.
Quand la réalité rejoint la fiction ... ça fait flipper même si ces recherches partent d'une envie de sauver des vies ou d'améliorer notre condition .. des brèves incroyables parmi tant d'autres dans ces numéros de novembre.
 Quand on veut, on peut ! Une belle histoire de coeur ...
rien à ajouter ...
Absolument magique et fabuleux ... quand l'architecture se fait novatrice, utile, somptueuse et écologique ! 

2 commentaires:

  1. oh ben si tu ne reçois pas un abonnement avec ce bel article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ohhh merci pour le compliment et en effet on abonnement se termine je pourrais demandé une compensation ;))))

      Supprimer

On discute ?