vendredi 30 mai 2014

Je vous présente mes Toilettes !

J'vous vois derrière votre écran en vous disant "nan mais franchement n'importe quoi celle-là pfff" ...
Sauf que j'en suis super fière de mes toilettes ! Et franchement ... avouez ... c'est trop bien d'être dans un endroit si sympa vu tout le temps qu'on y passe ... temps mutliplié à l'infini quand on a deux gosses ! Ca devient le dernier endroit à la mode ! Entre les popots, les lavages de main (pas qu'après la commission hein ? on s'en sert dès qu'on a besoin de se laver les mimines sans même passer par la case cuvette !) et les brossages de dents (oui mes filles s'y brossent les dents tous les matins après le petit déj. ... ça évite d'en perdre une qui remonterait trop près de sa chambre se sentant obligée de coiffer et changer Barbie à 30 secondes du départ pour l'école !). 
Et puis il y a un autre détail super important ! Ce sont les toilettes du bas ... ça veut dire les toilettes publiques en quelque sorte ... celles que tout le monde visite ! Comme il y a pas mal de passage à la maison (non pas que je fasse office de toilettes publiques pour de vrai ... mais qu'on a pas mal de potes : ceux des grands, ceux des petites ...) autant qu'elles soient sympas non ?
 Et puis elles ont une histoire mes chiottes d'abord ! Tout a commencé avec l'achat de la vasque ! Un truc de nana ... de moi donc ! On venait d'acheter la maison ... une ruine qui a nécessité 5 ans de travaux (non ce n'est pas grand ... c'est juste qu'on était beaucoup à l'étranger et que c'est l'Homme qui a tout fait lui-même !).
J'ai flashé sur elle alors qu'il fallait tout refaire dans la maison ... bref, avant même d'avoir investi dans le moindre fil électrique j'ai acheté le lave-main de mes futures toilettes ! Forcément la vasque artisanale mexicaine qui coûte un bras à -60% ça ne se rate pas ! 
L'Homme était juste dingue quand il m'a vu débarquer avec ! D'une il a dû se la taper pendant la durée des 5 ans de travaux à devoir la déplacer sans la casser ... imaginez la crise conjugale si il l'avait seulement ébréchée ! Et de deux c'est la galère absolue à installer ! 
Forcément je n'y ai vu qu'une magnifique vasque au style azuleros ... mais est-ce que j'ai fait attention qu'il fallait aussi une bonde, qu'il n'y avait pas de trou pour un robinet et qu'elle n'était pas spécialement conçue pour être juste posée ??? bah non ! tout ça je ne l'ai pas vu ! 
5 ans plus tard ... nous voilà à l'instant fatidique celui de devoir installer cette fichue vasque ! Et là je m'en mange les doigts : NO IDEA ! 
Une virée chez Emaüs plus tard ça fait tilt ! On tombe sur plein de caisses à vin en bois ! C'est bon on a la solution ! On en récupère 3 pour 5€ ... dont une à casier ! (la 3ème on s'en sert pour stocker des bûches à côté du poêle). 
Nous avons notre meuble à lave-main hip hip hip houra ! On lui met 4 pieds en inox achetés chez Ikea. Sauf qu'il nous faut un robinet ! Là ça se corse ... un tour chez Leroy Malin et je trouve un truc tout simple qui me plait ... mais l'Homme est obligé de creuser une tranchée dans le mur ! A ce moment je sais qu'il m'aime ! 
 Ne reste plus qu'à installer mes p'tits accessoires  : un crochet à torchon en céramique que j'ai rapporté de Delhi et un rideau en lin blanc cousu par ma Maman sous la vasque. Nos toilettes sont sous l'escalier, je planque la montée avec un rideau encore en lin blanc. J'y place mon casier à bouteille juste devant (comme ça si on a soif pendant l'effort on n'a plus qu'à se servir !!!).
J'ai acheté aussi un porte-journaux sur un vide-grenier que j'ai retapé ... il est sur un côté de la cuvette. Il y a une armoire à pharma entièrement couverte de miroirs au-dessus des toilettes ... et des accessoires en plastocs pour les gosses qui s'appellent : marche-pied et réducteur ... ou comment te ruiner ta précieuse déco ! 
Tout de suite avec le plastique ça le fait moins ...

Et la jolie tâche à gauche de la vasque ... c'est Bouchon qui a trouvé ça super drôle de me vider la moitié du savon liquide par terre ... un peu partout en fait ! Ambiance soirée mousse samedi dernier dans les toilettes !!!! Au-secours ! 

mercredi 28 mai 2014

Etre Mère #109 ... et se faire couvrir de cadeaux ...

Etre Mère c'est avoir sa fête ! 

Ca n'a pas que des inconvénients ... certes c'est un peu notre fête tous les jours ... mais une fois par an elle change de goût ... un goût de "je suis la reine des neiges" euh excusez je la refais (ça c'est le bug provoqué par la présence de 2 filles à la maison) : "je suis la reine de la famille pour TOUTE la journée"
Cette année, Bouchon a bien plus participé comprenant l'ampleur de l'événement, l'importance de ne pas se louper dans la déclaration d'amour qu'elle allait faire à sa mère ! 
Les deux mistinguettes ont assuré comme il se doit leur devoir d'artiste en herbe avec l'équipe du périscolaire ... et ... ont surtout tanné leur père pour offrir THE cadeau ! 
Finalement ça a du bon qu'elles grandissent, elles comprennent bien que le dessin avec leur empreinte de la main en paillettes ne suffit pas ! gniarf gniar gniarf
Le Pater a bien tenté de les emmener dans des p'tites boutiques de Collioure ... héhé ... c'était sans compter que celle qui brille de mille feux au bas de notre rue elles ne l'avaient pas zappée ! J'ai nommé Swarovski (à prononcer en roulant les "r" SVP) !

Je ne suis pas une inconditionnelle de la marque, mais j'aime bien les trucs épurés, contemporains !
Sauf que vous pensez bien que 2 poulettes de 3 et 6 ans n'ont d'yeux que pour les petits trucs gnangnans ... de princesse j'veux dire !
Me voilà depuis dimanche avec un papillon aux magnifaïques reflets mauves ...
Il ne va avec aucun de mes vêtements, ni même avec moi d'ailleurs ... mais je l'aime comme ça ... ce sont les filles qui l'ont choisi dans un incroyable moment d'accord mutuel et de symbiose ! Le papillon a été élu à l'unanimité ! (au grand désespoir de l'Homme au moment de passer en caisse...). 

Par contre, tous les soirs elles me demandent si je vais dormir avec ... flippées que je pète leur collier ! Il est devenu une obsession ... pffff c'est épuisant d'être maman ! 

lundi 26 mai 2014

Le bavoir-bandana Funky Giraffe qui va révolutionner nos vies ! (concours)

Mais pourquoiiiiiiii ???? pourquoi ça n'existait pas quand mes filles étaient bébé ? pourquoiiiii ?
Pimprenelle porte le modèle Rock Bleu XXL et Bouchon le Fines Rayures Bleues XL

Ce cri intérieur d'une violence inouïe s'est emparé de moi lorsque j'ai découvert pour la première fois le bavoir-bandana ! Ca s'est passé un midi, quand mon amie de Barcelone (vous savez celle qui prend tous les ans Pimprenelle en week-end) a débarqué à la maison son marmot de quelques mois sous le bras, exhibant fièrement son bandana ! Au départ j'n'ai rien compris ... "ouah c'est trop joli ! ça lui donne un look de fripouille à ton gamin !" et elle de rétorquer "surtout qu'il bave tout le temps en ce moment" ! 
"Quoi ??? c'est un bavoir en fait ???" Et voilà comment je découvrai pour la première fois de ma vie ce concept juste révolutionnaire pour tous les bébés ... et leur maman ! 
Vous pensez bien que lorsque Funky Giraffe, la rolls du bavoir-bandana, les champions en leur domaine m'ont contactée, j'ai exécuté dans la seconde ma célèbre danse de la joie ! 
Et là c'est une autre aventure qui a commencé ... celle de réaliser qu'à 3 et 6 ans mes filles pourront quand même porter leur bavoir-bandana Funky Giraffe ! Et oui, il y a plusieurs tailles et des modèles juste trop cooool ! Pimprenelle est fan de son bandana Rock ! Malgré le mercure qui pointait à 23°, elle voulait quand même le porter ! 

En résumé pourquoi le bavoir-bandana Funky Giraffe est parfait :

- c'est un vrai bavoir pour les bébés avec un coton tout doux facile à laver qui absorbera bavouille et tachouilles
- Loulou sera looké comme jamais (vous aimeriez vous promener toute la journée avec une bavette en éponge autour du cou ? alors qu'un bandana ça l'fait hein ?)
- il y a deux types de bandanas : les doublés polaire (ceux des photos) qui tiendront chaud au cou de Loulou, et les modèles été tout coton
- plusieurs niveaux d'attaches par pression pour s'adapter à la taille du cou
- des dizaines et des dizaines de designs pour satisfaire tous les goûts (on ne sait plus où donner de la tête !)
- les impressions sont sans solvants à partir d'encre à l'eau
- tous les emballages plastiques à l'expédition sont biodégradables
- c'est une entreprise éco-responsable dès la production avec un système de tri et de recyclage des matières utilisées. 
- et parlons du prix quand même ... un prix qui défie toute concurrence : à partir de 2,30 € !!! 
 taille "standard" sur Miss Poupée, utilisable dès tout petit ... j'ai flashé sur les étoiles ... Il va à Bouchon pour lui tenir chaud et la looker mais un peu trop court pour faire office de bavoir ... on se sert du XL à table ! 
 Ok rayures sur rayures ce n'est pas top mais comme j'adore tout ce qui est "marin" j'ai craqué pour un bavoir dans une de mes thématiques préférées ! 
 Même à 6 ans ... même en dernière année de maternelle ... on aime se la jouer déjantée-rock !
 Aller maintenant il est temps de vous gâter ... Funky Giraffe a le coeur sur la main et offrira 3 bavoirs de son choix à l'un d'entre vous ! On en bave d'avance hein ? tant mieux j'ai la solution (ok j'arrête les blagues ... nulles ... oui vous pouvez le dire !)

Pour jouer : 
- liker la page Facebook de Funky Giraffe et me dire sous quel pseudo en commentaire
- me dire quel bavoir vous aimeriez avoir, pourquoi ? et me donner le lien de votre choix dans votre commentaire

Facultatif :
- +1 chance si vous likez ma page Facebook (me dire sous quel pseudo en commentaire)
- +1 chance si vous partagez sur les réseaux sociaux (me donner le lien en commentaire)

Toute réponse incomplète ne sera pas prise en compte
Concours ouvert du 26 mai au 1er juin 2014 à minuit 
Gagnants tirés au sort

Voici le Résultat :
Bravo à Jennifer Michy
J'attends ton mail en mp sur ma page Facebook

mercredi 21 mai 2014

Etre Mère #108 ... cette condition si kafkaïenne !

Etre Mère c'est bien souvent être réduite à un statut primaire d'animal !

Non je ne vous parlerai pas de reproduction, ni d'expulsion ou d'allaitement ! Toutes ces choses magnifiques qui nous ramènent à notre condition de mammifère ! 

Je vous parle de la vision qu'a le Bouchon de sa propre mère ! Moi !!! 
Apparemment se comporter comme un ouistiti ne lui suffit pas ! Elle a ce besoin incontrôlable de me traiter en animal.
   C'est ainsi que je me métamorphose en jument ... l'enfant, content, me gratifiera de tapettes bien marquées tel un cavalier sur une encolure.
   L'enfant câlin, me caressera la tête et le visage comme un gentil toutou.
   L'enfant énervé me hurlera dessus comme un méchant toutou !
   L'enfant joueur me balancera une ficelle devant les yeux comme un brave minou.
   L'enfant ulcéré m'exterminera comme un vulgaire moustique ! 

Mais sérieux ... le coup de la brave bête ... j'en ai marre ! 
Cette semaine on retrouve les Être Mère chez : 
Blabla Popotte et Cousette nous fait partager un grand Top Ten des grands préceptes qu'on avait et qu'on n'a pas tenus ! A mourir de rire !!! La P'tite Fée nous parle des passions partagées avec nos enfants ! Et My Chipounette a zooté ... du verbe zooter bien sûr soit aller au zoo ! Fabuleuse découverte, drôlement bien commenté par la maman ! et magnifiques photos !!!
Une fois n'est pas coutume je vais faire une séance de rattrapage avec les participations de la semaine passée : 
Petit Diable se livre, nous fait part de la difficulté de ne jamais vouloir reproduire le schéma familial quand il est lourd de conséquence ! Un autre billet poignant chez Thalie qui nous parle de la dépression de l'enfance. Elle a agit, bien, rapidement ... à lire absolument ! Môman Imparfaite nous présente un super calendrier pour enseigner la patience à son Loulou qui a vraiment trop hâte de fêter son anniv' ! Emma June qui a inventé le concept du dessin animé minuteur et je trouve ça fabuleux ! Et Ali a eu droit à un super dessin : son mariage imaginaire !!! 
Merci à toutes !!! 

lundi 19 mai 2014

Résultats Concours Mont Roucous / Atelier de Famille

Ca y est ! les jeux sont faits ! J'ai pour la première fois inauguré une nouvelle variante du tirage au sort ! Randomizer buggait ... alors j'ai dû biaiser !!! 
Voici la façon dont j'ai procédé : 
- il y avait 119 chances de gagner et j'ai donc créé un tableau avec ces 119 possibilités
- j'ai exploité mes filles leur demandant de faire une marque à côté du nombre de leur choix
- Pimprenelle avait un feutre rose et a coché 3 fois
- Bouchon avait un feutre vert et a aussi coché 3 fois car les numéros 1 et 3 initialement cochés correspondaient à la même participante ... on a donc coché un numéro supplémentaire ! 
La grille vierge
 Les huissiers !
Voici le résultat :
- #1 et 3 : Vanessa Degrave
- #53 : Maman Laura
- #93 : Maman Chat
- #106 : Dysene
- #118 : arsenal1981

Bravo à toutes les gagnantes !
Merci à toutes les autres d'avoir participé ... et surtout un immense MERCI aux deux partenaires organisateurs de ce concours incroyable avec ces lots si incroyables eux aussi ... j'ai ici nommé : 

Et enfin : BONNE FÊTE à toutes les MAMANS !

Pour les gagnantes, veuillez me contacter en mp sur ma page FB 

Les Arts de la Rue, les Arts qui fédèrent ! Bienvenue à El Rapatell !!!

Ahhhh Quel Bonheur de voir que la Culture a encore sa place dans nos Vies !, que des artistes ont toujours autant de choses à raconter, que des passionnés ont encore tant à donner pour offrir l'Art au Plus Grand Nombre !!!
Petits "Rapatell", emblême du Festival, réalisés par les scolaires de la ville en collaboration avec Thomas pénanguer un plasticien qui a créé des peintures de géants pour assurer la scénographie urbaine.
Ce WE, les arts de la rue étaient à l'honneur lors de la 2ème édition du festival El Rapatell qui leur est dédié à Cabestany dans les Pyrénées-Orientales. C'est la mairie qui tient à bras le corps ce projet qu'elle veut entièrement gratuit ! C'est fabuleux de voir que certains offrent encore une place de choix à la culture, dans l'unique but de la partager avec le plus vaste public possible ! 
Vous pensez bien que sur 2 jours de spectacles non stop, il était impossible qu'on n'y aille pas. Banco, samedi après-midi nous n'avons rien à faire à part profiter d'El Rapatell ... Banco samedi il fait super beau ! 

Que sont les Arts de la Rue ? Tout de suite, on pense aux déambulations, au cirque, aux forains ... oui c'est un peu ça mais bien plus encore ! On trouve de plus en plus d'artistes qui viennent d'univers plus traditionnels. Ils trouvent dans la rue une liberté d'expression qu'ils n'ont pas ailleurs et surtout un challenge supplémentaire : devoir captiver le spectateur au plus vite ... si ça ne lui plait pas, il s'en va ! 

Nous arrivons donc samedi après-midi devant le centre culturel, accueillies par une bande de musiciens et les "Rapatell" créés par les enfants de la ville (voir 1ère photo ci-dessus). On continue notre chemin au Parc Guilhem. On tombe sur une animation virevoltante :
 Avec les 2 louloutes pas facile de courir partout pour voir tous les spectacles dans les rues de la ville ... on en a vu 3 ! J'avoue aussi qu'avec un Bouchon de 3 ans il faut les sélectionner ... elle a été parfois très impressionnée ou voire complètement larguée car pièce incompréhensible pour son âge. C'est d'ailleurs ce qui est top dans ce festival, c'est qu'il y en a pour tous les âges, tous les goûts, toutes les sensibilités ! 

1er spectacle auquel les filles n'ont pas adhéré car trop "subtile" mais moi si ! Il s'agit de deux comédiens qui incarnent des bustes, des statues en fait, doués de parole. C'est drôle, décalé, parfois dense en signification, parfois au second degré ! Il s'agit de la compagnie Theater Rue Piétonne dans Les Bustes
 Le deuxième spectacle a fait l'unanimité : il est extrêment visuel, il donne le vertige, il est impressionnant, drôle, imaginatif, technique ! Bref il est incroyable avec une mise en scène exceptionnelle et difficilement explicable : l'escalier est complètement truqué au point que les acrobates-comédiens peuvent y disparaître, y faire sortir des kilomètres de tricots voire rabattre les marches ! Pimprenelle mettait les mains devant ses yeux quand les acrobaties devenaient vraiement risquées ! Extraordinaire ! La compagnie Wazovol dans De Pied Ferme
video
J'ai peu filmé car franchement j'avais trop envie de profiter de l'instant présent et de ne pas perdre une miette ! 

On a conclu ce festival avec Metrognome de la compagnie Konzertinaz's. On change de registre ... j'adore cet univers poétique et burlesque comme ils disent. Un voyage dans le temps ... celui des forains du début du 19ème siècle ... un univers à la Georges Méliès ! Les filles avaient du mal à bien voir, et puis on était en plein cagnard donc elles ont un peu moins apprécié ... non pas à cause du spectacle mais du contexte ! 
video
video
video
On a terminé en beauté à la buvette en retrouvant des amis. Les enfants et les mamies sont allés au parc de jeux ... pendant que Chacha et moi discutions tranquillement ! Elle est pas belle la vie ?

Je reste sur cette touche légère et positive, ou je vous plombe un peu ? bon aller ... je vais râler quand même ! Le Festival n'est pas sûr d'être organisé l'an prochain à cause de manque de moyens. Le Conseil Général donne 3 francs six sous pour se donner bonne conscience et la région quetchi ! Bref, quand je vois le monde qu'il y avait samedi, le bonheur qu'El Rapatell a procuré à tous ces visiteurs, l'investissement des bénévoles de la ville, la passion de l'équipe culturelle municipale qui a monté le projet ... ça fait mal au coeur d'imaginer que le festival pourrait s'éteindre après 2 éditions seulement. 
Certes, on sait que les coupes budgétaires se font en priorité dans les milieux culturels ... mais si l'on enlève toutes ces manifestations gratuites ... que reste-t-il ? les ballades en forêt ... oui je sais ! mais bon ... ça ne nourrit pas non plus les artistes ! Résultat : perte d'emplois ... vous me suivez ??? Quand on ne regarde pas plus loin que le bout de son nez omnibulé par ses fichues économies à tout prix ... on se mord la queue !!! 

mercredi 14 mai 2014

Etre Mère #107 ... parfois regretter de l'être ...

Etre Mère c'est devoir assumer sa progéniture ... 


Tout commence lundi soir quand Pimprenelle décide de me taper la honte ... de nous faire passer son père et moi pour des violents attardés ...
Je vous explique : le lundi soir, il y a une animation à la maison de la lecture (souvenez-vous ici) et, une fois par mois c'est atelier philo animé par une maman psychologue. Le thème cette semaine : la colère. Après avoir lu La Brouille, c'est l'heure du débat ! 
A un moment la psy demande aux enfants : "et parfois vos parents se disputent aussi ?". V'là ti pas que la Pimprenelle se lève et s'épanche dans un monologue assassin "oui une fois ma mère voulait enlever un bouton à mon père, il ne voulait pas et ils ont crié fort. Ils crient tout le temps de toute façon !". Voilà comment une dizaine de paires d'yeux se braquent vers moi pleins de reproches. Voilà comment en 10 secondes, toute l'assemblée sait que je traque les points noirs de l'Homme ... voilà comment en 10 secondes on passe pour un couple qui se lance les assiettes à la figure à cause de sujets aussi profonds que les comédons !!! 
Merci Pimprenelle ! Ma copine a quand même bien voulu me laisser sa fille à la maison hier soir ... téméraire qu'elle est ... après toutes ces révélations !!! 
Et ça continue hier soir à la sortie de l'école, quand je me fais choper par l'instite du Bouchon, son travail ... euh ce qui était censé être un travail ... à la main ...
Verdict : le moustique ne fait rien à l'école, elle n'aime pas ça et nous le fait bien savoir ! Pas du genre à crier, taper ou se rebeller, juste celui de regarder ailleurs comme un "parle toujours tu m'intéresses", à snober la maîtresse du haut de son orgueil d'une mioche de 3 ans presque et demie ! L'instite m'avait déjà alertée mettant ce flegme inné sur la fatigue post-fêtes au mois de janvier. Aucune amélioration à l'horizon, voire une insolence qui s'installe, une fainéantise qui l'envahit ... elle n'écoute pas les consignes, fait n'importe quoi, ne s'intéresse même pas aux activités "libres", ne termine jamais un travail ... bref j'ai engendré une glandeuse née ! Seul point positif : elle adore la lecture et tout ce qui tourne autour de la littérature ... la gym aussi !!! 
On est dans de beaux draps ... surtout quand après une longue analyse de l'instite (plutôt juste, elle a mis le doigt où ça fait mal), on s'aperçoit qu'on en est peut-être la cause ! "Bouchon donne comme l'impression qu'elle est trop sure d'elle, de ce qu'elle représente !" Bingo ! En plein dans le mille ! Qui est-ce qui entretient le statut de petite dernière à qui on cède quasi tout parce que ses larmes (euh fausses larmes) nous brisent le coeur ? c'est nous !!! père et mère ! 
On va rectifier le tir ... prendre le taureau par les cornes pour lui faire comprendre qu'il faut écouter ! Plus facile à dire qu'à faire ? oui sûrement ! 

lundi 12 mai 2014

Néo Ranch ... le look de la semaine #8

J'ai flashé sur cette chemise mi-peintre mi-ranch pour Pimprenelle ... je m'aperçois que j'achète de plus en plus chez Okaïdi pour ma grande ... soit mes goûts évoluent ... soit c'est la marque qui tend de plus en plus vers mes envies ! Il faut aussi avouer que le rapport qualité/prix est juste parfait pour mes finances ! 
J'adore ce côté décontracté où les carreaux font tout ! 
Le détail qui fait LA différence pour ma Pimprenelle : le bouton du haut avec un petit coeur à l'intérieur ! 

Look 100% Okaïdi en ces vacances de Pâques déjà terminées : jean slim + chemise.
Chaussures : Converse gris anthracite.
Bracelet africain en argent avec son prénom gravé sur son poignet droit.
Sur son poignet gauche : bracelet montre violet avec son nom en lettres strassées ! Le must pour une fillette de 6 ans ! 
Et comme il y a eu beaucoup de tramontane : un gilet écru style Agnès B en sweat pour sortir ... toujours chez Okaïdi ... 

mercredi 7 mai 2014

Etre Mère #106 ... ou comment devenir une éponge ...

On le sait toutes, être mère c'est changer indéniablement sa vision des choses ! 
Vivre ce que l'on entend, ce que l'on lit ... intensément ... par procuration ...

Je ne dis pas qu'on n'a aucune empathie avant, mais tout change après ! Les émotions deviennent disproportionnées ... on a la larme facile ne pouvant s'empêcher de s'imaginer à la place de l'autre ... mère ! 

Tout a commencé ce matin en lisant ce post de Femme Sweet Femme ... retournée comme une crêpe la Babidji ... ne pouvant m'empêcher de partager la souffrance de cette attente interminable ... la boule au bide ... la larme à l'oeil ... une empathie exacerbée pour une bloggeuse que je ne connais que très peu ... et pourtant qui m'a anéantie par sa détresse ... touchée coulée !
La nullipare que j'étais avant n'aurait peut-être pas pris ce témoignage tant à coeur (euh si si j'en avais pourtant déjà un avant ... quand même ...).

Dans la foulée je reçois LE texto de ma voisine ... héhé ça y est Bébé n°4 est arrivé ... c'est une fille ! Nous ne sommes pas les meilleures amies du monde mais on s'entend bien, on se rend service entre mamans dont les maris sont souvent absents ! Sa fille aînée est dans la classe de Pimprenelle ... elles sont copines ... ça aide à se rapprocher ! Très heureuse pour toute la petite ... euh ... grande famille ! (ça m'a aussi fait penser au post de Linosqui sur l'ambiance horrible et aberrante qui règne dans son village ... comment feraient ces mamans solo qui ici se serrent les coudes !). Je saute de joie me remémorant ces instants magiques, imaginant ses autres enfants émerveillés par l'arrivée de cette petite soeur !!! 

Et puis ... un mail ... ouah journée chargée en émotion ... beaucoup moins drôle ... un mail d'une amie ... avec laquelle je me suis un peu éloignée ... on essaie tant bien que mal de rester en contact malgré la distance ... bref mail qui m'a anéantie : divorce, vente de la maison etc. 
Ça glace, on est triste ... on se met naturellement à sa place ... même schéma : un homme, une maison et 2 gamins qui se transforme en plus que 2 gamins ! 
On prend en pleine face concrètement ce que cela signifie ... on sait ce qu'est la création d'un foyer ... et on imagine ce que peut donner sa destruction ! J'ai le coeur gros ... celui d'une maman qui pense à une autre maman dans la panade ... 
Chez DDLCandCo cette semaine une vraie histoire à s'arracher les cheveux ... une bonne expression pour définir son aventure chez un coiffeur qui massacre la tête de son petit lion ! Emma June nous parle de cette phrase assassine qu'on connaît si bien (enfin assassine de nos jeunes années en fait ... rien de très méchant en soi ! ) et Petit Diable nous emmène en Terre Inconnue ... destination Maroc avec ses gosses ! en route pour le voyage ! 

lundi 5 mai 2014

Mont Roucous et Atelier de Famille honorent les mamans ! (concours)

Oui oui je vous vois venir avec votre air mi-figue mi-raisin pas très convaincus par le concept "Fête des Mères" ! 

Perso, je ne me pose pas trop de question, MA Fête je la prends, je la savoure ... hmm hmmm ... en fermant les yeux ! A moi les jolis dessins, les tonnes de câlins et même THE cadeau surprise si l'Homme y a pensé (ça c'est une autre histoire...).

Et même si l'Homme a zappé, je m'en fiche, car j'en connais qui ne nous ont pas oubliées : Mont Roucous et Atelier de Famille !
Mont Roucous ne débarque pas chez Babidji par hasard ... Mont Roucous a été fournisseur officiel des bibs de mes filles pendant de loooongues années ... et l'est toujours puisque Bouchon n'est toujours pas décidée à les abandonner ! Pour faire court : cette eau est la pureté à l'état pur ! Idéale pour les bébés et pour toute la famille par ricochet ... une fois que vous l'avez goûtée ... vous l'adoptez ! 

Vous pensez bien que lorsque Mont Roucous m'a contactée pour vous gâter ... je n'ai pas hésité ... d'autant plus qu'il y a une méga Surpraïïïzzze ! 
Grâce à Mont Roucous, je découvre un site ... comment dirais-je ... ouahhh ... un créateur de bijoux hallucinant : Atelier de famille
C'est à ce moment précis qu'elle devient intéressante la Fête des Mères ... comme dirait mon idôle absolue : on va te la faire ta fête ! (cf Stromae) 

Aller, j'arrête de vous faire languir et je vous annonce la couleur :

5 d'entre vous, non pas une, ni trois mais bien 5 !
repartiront avec : 

- un bracelet fleur Atelier de Famille, gravure au choix
- un kit Mont Roucous comprenant un peignoir, un doudou et 3 bons d'achat de la valeur d'un pack de Mont Roucous

C'est juste fabuleusemement incroyable, non ? 
Pour jouer :

1/ répondez à ces 2 questions en commentaire ci-dessous : 
qu'aimez-vous chez Mont Roucous ? et 
quelle est la particularité des bijoux atelierdefamille.fr ?

2/ liker la page Facebook de Mont Roucous et celle de Atelier de famille, me dire sous quel pseudo en commentaire

Facultatif : 
3/ +1 chance si vous likez la page Facebook de Babidji (me dire sous quel pseudo)
4/ +1 chance si vous partagez sur les réseaux sociaux ce concours (me donner le lien dans votre commentaire)

ENJOYYYYYY

Concours ouvert à la France Métropolitaine du 5 au 18 mai 2014 à minuit
Tirage au sort entre les bonnes réponses
Toute réponse incomplète ne sera pas validée.
Réglement disponible ICI

vendredi 2 mai 2014

Mes délicieuses retrouvailles avec Lucia Etxebarria

Quel bonheur de retrouver mon auteur espagnol préféré !

Après m'être englouti d'affilée il y a plus de dix ans une bonne série de ses bouquins, me voilà replongée dans l'univers si emblématique de Lucia Etxebarria avec Le contenu du silence.
On y retrouve tout ce qui a fait sa marque de fabrique : des personnages aux parcours fracassés, si communs en apparence, ceux qui pourraient être des nôtres avec leurs névroses, leurs secrets si pesants, perdus dans l'errance de leur vie, en quête d'un bonheur qui semble inaccessible. Des thèmes abordés de façon extrême dans lesquels on se retrouve forcément toujours un peu.  
L'écrivain a aussi cette force de nous projeter dans des ambiances particulières avec sa part de débauche dans laquelle se perdent toujours ses protagonistes ...

Dans Le contenu du silence, Gabriel, ce londonien prêt à se marier, enfermé dans une vie ronronnante, se voit appeler par une amie de sa soeur, Cordelia, qu'il n'a pas vue depuis 10 ans. Elle a disparu aux Canaries. Il part donc à la quête de cette soeur qu'il redécouvrira au fil de son aventure canarienne.

Pour la première fois je découvre Etxebarria auteur de thriller. Je dirais que le bouquin est divisé en 2 grandes parties : les 2 premiers tiers sont consacrés exclusivement à la recherche de Cordelia sur fond de suicide collectif au sein d'une secte ... 
On est littéralement happé par l'intrigue, les lignes se dévorent, on s'attache dès les premières pages aux personnages, une empathie qu'on développe naturellement (un don inhérent à l'écriture de Etxebarria), on vibre au rythme de l'enquête avec en toile de fond ce décors hallucinant : celui des Canaries.
Puis le livre change de ton, de figure. L'histoire est cette fois centrée sur la véritable identité des personnages avec ses surprises qui ouvrent les portes de ce que sait si bien faire l'auteur : percer au grand jour la part la plus sombre des protagonistes. 
Le chapitre 13 en est la charnière ... pour ma part un plaidoyer bien trop long qui manque de perdre le lecteur ... 
Cependant avec un peu de recul, on constate qu'Etxebarria prend le parti d'écrire comme le personnage parle ... c'est ce qui offre aussi cette proximité avec le lecteur ... une impression d'écouter un pote pendant de longues heures sur un sujet lourd sans se soucier du support : c'est-à-dire le roman.

Honnêtement, ce n'est peut-être pas le meilleur livre de Lucia Etxebarria (faudrait que je replonge dans les autres ... j'ai un peu oublié ... je les mélange) mais c'est tellement bon de la retrouver avec ce style si singulier, de surcroît dans un nouveau genre que je ne lui connaissais pas : le thriller psychologique. 
Je l'ai lu en 3 bouchées : dont la dernière jusque 3 heures du mat dans l'incapacité de me séparer des 3 héros ... avec cette sensation qu'on connaît si bien à la fin, celle de vouloir l'histoire continuer, si triste de quitter la vie noire mais tellement magnétique des personnages. 

A dévorer de suite !