vendredi 25 octobre 2013

Pimprenelle à l'Hôpital et Babidji dans tous ses états !

Vous connaissiez Pimprenelle fait du poney, fête son anniversaire, part en camping et même aux Seychelles mais pas encore Pimprenelle se pète le coude. Ça c'est fait ! 
En attendant l'intervention à 17h

Nous sommes tous confrontés un jour ou l'autre à la maladie de ses enfants. J'ai passé l'été dernier 2 nuits aux urgences avec Bouchon qui s'est chopé un mystérieux virus qu'aucun médecin n'arrivait à détecter et, qui l'a terrassée ... en échappant de justesse à l'hospitalisation. 

A peine remise de ces émotions estivales ... Pimprenelle remet le couvert en faisant des cabrioles. Vendredi soir dernier avait lieu la fête de l'école qui n'avait pu se faire en juin. Après la visite de la nouvelle bibli et plusieurs ateliers destinés aux enfants, c'est l'heure de l'apéroooo ! Alors que les parents s'envoient du rosé-pamplemousse (un concept traître et savoureux qui se boit comme du p'tit lait et qui fait trop vite effet !!!), les gamins s'éclatent au sens propre et figuré dans la cour de récré. Par 2 fois l'Homme est allé les voir pour ne plus qu'ils escaladent le muret, par 2 fois une autre maman leur a tiré les oreilles ... mais patatra c'est ma Pimprenelle indisciplinée qui en est tombée !
Sur le moment bien sûr qu'elle a hurlé. Sauf que depuis une semaine, étant cuite de chez cuite avec ce début d'année fatiguant, elle hurlait de la même façon quand une copine lui tirait la langue ou que sa soeur la bousculait. On met sa réaction sur le compte de l'épuisement. Le bras bouge bien encore ... on rentre à la maison, arnica, doliprane et au lit !

Le lendemain matin on se fait réveiller par un hurlement qui vient de la chambre des filles ... Pimprenelle crie et pleure de douleur : elle a trop mal au bras. L'emploi du temps de la matinée est tout trouvé : direction les urgences. On se prend un petit déj avant histoire de prendre des forces ... on sait quand on y entre mais jamais quand on en sort ... c'est peu de le dire.

Après les premières radios, une infirmière vient poser une atèle à ma fille ... 
"ce n'est pas grave alors ? c'est cassé ?" 
"le médecin va venir tout vous expliquer" ...

La voilà qui revient 10mn plus tard, ciseaux à la main ... découpant le bandage de l'atèle de ma Pimprenelle qu'elle vient de poser ... nous n'avons toujours pas vu de médecin depuis les radios.

Le médecin arrive enfin ... "Votre fille s'est luxé le coude gauche, je vais essayer de lui remettre en place, ça va faire mal" ... pendant qu'il l'explique à Pimprenelle je sens déjà que je vais me sentir mal °°°quoi ??? il va le faire à froid !!!°°°
Aller hop c'est parti pour trente secondes de torture ... Pimprenelle pleure ... mais se contient et est super courageuse ! je ne sais pas comment elle fait ... je suis au bord de l'évanouissement ...

Ça a foiré ... On prend les mêmes et on recommence sous masque à gaz hilarant ! 
Le doc : "ça lui permettra d'être plus détendue et de moins sentir la douleur" °°° et pourquoi on ne lui a pas mis le masque dès la première tentative ??? °°° 
"si je n'y arrive pas il faudra l'envoyer au bloc sous anesthésie générale" 
"pardon ??? au bloc ???" 
"oui comme ça le bras sera complètement relâché et on pourra lui remettre sans qu'elle ne souffre"

A ce moment je fais juste le constat du "plus ça avance, plus la situation s'aggrave" ... il y a 10 mn on lui posait une atèle et maintenant on me parle de bloc opératoire !!! L'urgentiste réitère sa manip' ... direction radio de contrôle qui nous démontrera par A + B que le radius il n'est toujours pas dans l'humérus ... à la vision du cliché je manque défaillir (bis repetita). C'est parti pour mettre ma pépette en chemise blanche les fesses à l'air direction le bloc, il est 13h.

Alors que je ronge mon sang dans un couloir glauquissime à l'entrée du bloc où j'ai laissé ma Pimprenelle en sanglot, une infirmière vient vers moi : "votre fille m'a dit qu'elle avait déjeûné ce matin ?"
"oui, à 9h30. Je l'ai dit à l'urgentiste qui m'a dit que ça ne posait pas de problème"
"bah si plutôt. L'anesthésiste ne prendra aucun risque. On va attendre qu'elle soit à jeun. On va vous trouver une chambre. L'intervention se fera à 17h et vous passerez la nuit ici"
Noooooon punaise j'ai vide grenier demain ... j'avoue ce n'est pas trop ma préoccupation sur le moment (j'y pense quand même plus tard, oui c'est vrai !) ... il va falloir attendre et stresser encore pendant de loooongues heures. On nous trouve une super chambre individuelle avec télé ... déjà on installe le lit supplémentaire pour que j'y passe la nuit auprès de Pépette ... déjà je bénis Sainte Mutuelle de prendre tout en charge ... je digère un peu plus ma cotisation mensuelle exorbitante ! 

17h : on emmène ma Pimprenelle ... j'ai les yeux pleins de larmes ... pfff l'anesthésie ça me fait trop flipper aussi courte soit-elle ... l'instinct maternelle est incontrôlable ... je me lance dans une partie effrénée de Candy Crush pour ne pas trop penser (en fait ça ne marche pas ... on joue en mode automatique) ... pendant l'intervention, l'Homme m'appelle, il est dans la chambre avec Bouchon attendant qu'on remonte.
17h25 : Pépette sort du bloc endormie direction la réa. Je retrouve le chirurgien (une bombe atomique italienne aux yeux aussi verts que son pyjama et à l'accent envoûtant ... je me casserais bien une jambe là non ?) qui m'annonce de sa voix douce et suave que tout s'est bien passé et qu'on se revoit dans 20 jours (mais avec grannnnnd plaisir) pour enlever le plâtre. 

Je retrouve ma Pimprenelle endormie ... les infirmières m'avertissent que le réveil peut-être brutal ... pas du tout ... Pépette ouvre les yeux d'un seul coup entourée de son lapinou déguisé en chirurgien par le personnel au bloc, et de son ballon gant de latex !
 
je découvre Lapinou déguisé à la sortie du bloc ... le personnel a assuré grave pour rendre l'intervention plus légère

Mais quelques minutes plus tard, les larmes jaillissent de ma Pépette ... elle est inconsolable ... elle ne voulait absolument pas de plâtre ... elle a honte je crois. 
Un gant de latex déguisé en punk ... et un plâtre orange vif que je découvre en réa

On remonte dans la chambre, retrouver son Père et Bouchon. Nous organisons un pique nique sandwichs et bonbons improvisé. Je passe la nuit avec elle et on regarde même Danse avec les Stars jusque la fin ... 

Ma fille s'est fait hospitaliser ... j'ai survécu ... ce n'était pas grand chose ... 
Sans démagogie aucune j'ai beaucoup pensé à tous les enfant et parents qui vivent ça au quotidien ... victimes de lourdes maladies ou de graves accidents. 
Je tiens aussi à saluer l'accueil et le professionnalisme de toute l'équipe médicale des urgences au service d'orthopédie. Vous devez vous dire que l'urgentiste n'était pas cool ... mais en fait si si ! Super pro, à l'écoute et attentionné. 
Pour vous dire la vérité nous n'étions pas à l'hosto et donc pas dans un service exclusivement pédiatrique. J'ai eu la sensation (en comparaison avec Bouchon l'été dernier ) que le personnel n'ayant pas constamment des gamins est beaucoup plus sensible quand en arrive un. Que ce soit les aide-soignants, brancardiers, infirmières, anesthésiste et médecins, tous ont pris en considération qu'il s'agissait d'une fillette de 5 ans 1/2, tous ont pris conscience que j'étais une maman avec des émotions de maman ! Ils m'ont informée, parlé, considérée ... franchement un 20/20 à la clinique où nous avons été ... un choix un peu par hasard ... mais satisfaite de leur professionnalisme (le plus important tout de même) et de leur humanisme ! 
Goûter à la maison dimanche entre copines 

Il a fallu gérer un autre drame en ce samedi 19 octobre ... 
C'était l'anniversaire d'une des meilleures copines de Pimprenelle. Elle a cru pouvoir y aller jusqu'au dernier moment. Et puis c'était un peu THE birthday à ne pas louper. La maman (une bonne copine à moi aussi) avait fait les choses en méga super grand : jeu gonflable dans le jardin, magicien, maquillage, personnages Disney ... bref l'anniv' à la Wisteria Lane que tous les gosses de l'école attendaient ! Pas de bol Pimprenelle l'a loupé ... sa copine et sa grande soeur ont été adorables, elles sont venues goûter dimanche après-midi à la maison pour lui apporter des bonbons et une sculpture en ballons : un beau caniche rose, vestiges de la veille ! On a passé un super goûter. Ses copines la regardaient avec admiration d'avoir surmonté un tel trauma ... je crois que ça a aidé ma Pimprenelle a accepté ce plâtre qu'elle va devoir garder encore 2 semaines ! 

29 commentaires:

  1. ooohhh !! ptite pépette... ! j'espère qu'elle se remettra vite, et toi avec !
    Quelle aventure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. aller j'avoue c'est déjà oublié ... le seul truc c'est que j'ai un 2ème bébé à la maison à laver, habiller, faire manger etc. ;)

      Supprimer
  2. Quelle journée atroce ! De pire en pire, comme tu dis... Tu dois te demander jusqu'où ça va aller, quand tu y es ! Bises à ta courageuse Pimprenelle et à son joli plâtre orange...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le plâtre est de moins en moins orange tellement de monde l'a dédicacé ;)

      Supprimer
  3. Oh là là, j'avais bien suivi vos (més)aventures sur FB, mais raconté comme ça ça me fait peur! Elle a été super courageuse ta Pimprenelle. Je ne sais pas comment tu as fait pour ne rien dire la 1ère fois qu'il a essayé de remettre en place sans le masque. Moi quand l'interne a parlé de points pour Loulette aux urgences la dernière fois, j'ai cru que j'allais la bouffer tellement j'étais angoissée ... :(
    J'espère que tout va bien maintenant, c'est vrai que l'équipe avait l'air super, c'est une chance! Bon rétablissement petite Pimprenelle! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oulala des points de suture au secours ! trop la flippe ça aussi ;)

      Supprimer
  4. Contente que tout se termine bien, je t'avoue avoir retenu mon souffle à la lecture de ton article ! Ta fille est très courageuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avoue qu'elle m'a espantée comme on dit chez nous ... je ne la pensais pas si courageurse parce qu'elle est plutôt très très sensible la mistinguette :)

      Supprimer
  5. Ouf tout est bien qui finit bien, et bravo à l'hôpital et au personnel..
    J'ai connu aussi l'enfant couché avec du paracétamol et le réveil dans les larmes.. Je me suis sentie particulièrement mère indigne (après avoir quand même pris un petit déj aussi le dimanche matin lol) quand j'ai su qu'il avait une fracture de la clavicule et que c'est hyper douloureux.. d'ailleurs il en a profité pour geindre pendant 3 jours lol..mais on a évité l'opération ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le problème c'est que les gosses ne s'expriment pas comme nous et surtt qu'ils se font tt le temps mal alors ... tant qu'il n'y a pas de sang à flot ou qu'il ne tombe pas dans les vappes on a du mal à évaluer les dégats ;)

      Supprimer
  6. Chapeau Pimprenelle et double dose de chocolat pour Babidji!! Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arf ! on s'est surtout fait double dose de bonbons haribo dans la chambre .. chuuuut ;)

      Supprimer
  7. Cette histoire me rappelle la fois où j'ai poussé mon frère qu'il s'y est ouvert le crane. Ma mère était à peu près dans le même état que toi et ma soeur et moi attendions dans la salle d'attente des enfants où il y avait un énooorme nounours avec des pansements et plâtres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh mon dieu des points de suture à faire ! je n'aurais jms tenu le coup ! ta mère devait être ravie que tu aies poussé ton frère !!! ;)

      Supprimer
  8. dur dur pour ton petit coeur de maman, comme je te comprends! Je crois que je serais tombée dans les pommes! Et le coup de l'anniv, rude aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est la vie ... mais on relativise vite quand même !

      Supprimer
  9. Quelle aventure ! Elle a été bien courageuse ta Pimprenelle ! Et toi aussi d'ailleurs, rien qu'à te lire je tournais de l'oeil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elle m'a scotchée car elle est du genre très douillette mais je l'ai vue puiser dans ses forces que je ne soupçonnais pas !!!

      Supprimer
  10. Aïe j'ai eu mal pour elle quand je lisais les essais pour replacer son coude... Je crois que moi aussi j'aurais été à la limite de la syncope!
    Bravo à Pimprenelle pour son courage, et au personnel médical. Ces petites attentions ont l'air de rien, mais finalement ça change tout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sans plaisanter ils ont vachement assuré au bloc ! ils ont fait un show quoi pour la calmer ;)

      Supprimer
  11. Et ben dis donc ... J'aurais eu du mal à ne pas tomber dans les pommes aussi ... Bravo à vous 2 pour votre courage et un prompt rétablissement à ta Pimprenelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci NiouzMum ! elle a été super courageuse ma Pimprenelle ... courage amplement récompensé par des kilos de haribo ;)))

      Supprimer
  12. Quelle est courageuse ta Pimprenelle et bravo à toi, je trouve que tu as plutôt bien géré. Je suis contente pour vous que vous soyez tombé sur une super équipe médicale, ça aide beaucoup à relativiser. J'espère que les 2 semaines vont passer très vite et que son coude sera comme neuf, et bon rdv avec le sexy graou chirurgien ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui il faut aussi le dire quand les choses se passent bien car on a tendance à ne parler que lorsque c'est la cata ! j'ai 2 copines qui connaissent le graou chirurgien (une infirmiere et l'autre sage-femme) et elles confirment : il est beau !!!

      Supprimer
  13. Aie, mais aie, quoi!
    Pour elle surtout et pour toi, chapeau de ne pas avoir fondu en piqué sur le tordeur de bras!
    Gros bisou à Pimprenelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en fait j'étais deg quand il m'a dit "maintenant on essaie avec le gaz hilarant" parce que là je n'ai vraiment pas compris pourquoi il ne l'avait pas fait de suite. Mais ma foi il était pro et sympa malgré son statut d'urgentiste un peu (euh bcp même) pressé alors je n'ai pas eu envie de le tuer ... juste lui faire la même chose mdr ;)

      Supprimer
  14. Ouf, tout est bien qui finit bien mais quelle peur ! Pour l'instant aucun de mes enfants n'a eu de blessure ni d'hospi (je touche du bois) et j'avoue que j'aurais du mal à contenir mon émotion (et ma trouille) ! Enfin tu es tombée sur du personnel compétent et sympa avec les enfants, ça fait plaisir ! Bon rétablissement à ta fille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. euh j'avoue j'ai versé mes larmes quand même ! le truc incontrolable !!! et merci pour ma Pimprenelle :-)

      Supprimer

On discute ?