jeudi 31 octobre 2013

Ma maison est hantée

Comme tous les ans, on a droit à notre petite activité de création à la maison pour célébrer Halloween comme il se doit ... comme tous les ans je chope des idées chez mes copines bloggeuses, souvenez-vous des photophores et des pots à bonbons chauve-souris.

Cette année c'est grâce à un tuto que j'ai trouvé chez les Blablas de Lili, qui, elle-même avait répertorié plein de bonnes idées pour occuper les gamins en ces moments ténébreux gniarf gniarf giarf.

J'ai opté pour des marionnettes fantômes super facile à faire et rigolotes ! 
Il vous faut : 
- une boîte de mouchoirs, 
- des rouleaux de papier toilette (décidément qu'est-ce qu'on en fait des choses avec ça ... de supers calendriers de l'avent aussi !), 
- de la colle liquide et en bâton, 
- une brochette en bois, 
- 2 feutres et,
- un peu de scotch dont j'ai eu besoin pour bien fixer le corps à la tête.
 Le tuto source est chez la Tête à Modeler

Et puis les fantômes pour moi c'est mignon ... avec comme égérie irremplaçable le plus célèbre de tous les fantômes, j'ai nommé le bien aimé Caspeeeeeerrrr !

mercredi 30 octobre 2013

Etre Mère #81 ... des cordes vocales en béton !

Etre Mère c'est rivaliser de près avec la Castafiore, Céline, La Callas et Lara réunies ! 

Oui Etre Mère c'est avoir des cordes vocales en béton (expression délicieuse qui me remémore Les Nuls et leur célèbre Tonyglandine ...) maintes fois, trop de fois sollicitées !

Aujourd'hui j'ai crié, gueulé, hurlé, je suis devenue l'hystéro en furie  ! Mais comment vous dire que je n'y arrive pas autrement ??!!?!
Depuis le début des vacances j'ai haussé la voix plusieurs fois ... histoire de ne pas trop me faire marcher sur les pieds ... ceci dit j'étais plutôt fière d'avoir géré les caprices et crises de Bouchon (je pense sérieusement lui coudre des carrés de microfibre sur le bide histoire qu'au moins elle fasse briller le carrelage ... j'ai l'impression qu'elle passe plus de temps à se traîner par terre que debout !!!) et les réponses parfois trop insolentes d'une fillette de 5 ans 1/2 ...
Mais ce midi, le temps a viré, j'avoue j'ai craqué, usée de répéter, de ne jamais être écoutée ... au bout d'un moment je ne supporte plus qu'on n'obéisse pas, qu'on me réponde ou qu'on m'ignore ... alors ... une fois de plus je m'accroche à la pire des solutions : crier et menacer ! Parce que oui je menace aussi (d'autres appelleront ça du chantage) : "si tu ne viens pas à table, tu vas au lit" (et moi je le fais pour de vrai si il faut, je suis une pourriture de mère) "si tu ne ranges pas tes jouets on ne fait pas de liste au Père-Noël", "Si vous n'écoutez pas, on ne va pas chercher cet aprèm Mamie à la gare ensemble" (j'avoue ce n'est pas possible mais c'est la menace qui les a plus terrorisées tellement elles sont en manque de leur grand-mère). 
Il y a un moment où je pète un câble ... ça m'énerve ... ça me bouffe ... je pense à toutes ces mères qui parlent gentiment à leurs gosses, qui les raisonnent ... je n'y arrive pas ... et le pire des constats c'est qu'il n'y a que ça qui semble fonctionner chez moi ! J'essaie plein d'autres choses ... je suis notamment la reine du désamorçage de crise avec Bouchon (sinon il me faudrait un mégaphone ... je passerais mes journées l'entonnoir collé aux lèvres) ... il y a toujours un moment où j'ai l'horrible sensation qu'il n'y a que lorsque je crie que je me fais entendre et surtout écouter ... là est le plus désespérant ... normalement avec la crise de ce midi où je les ai obligées à manger en silence, je devrais être tranquille pendant une bonne semaine voire 2 ... ça m'agace ... 
C'est un échec cinglant ... 

lundi 28 octobre 2013

Les Pipelettes

Les enfants et la syntaxe ... ou la grammaire ... ou la conjugaison ... toute une histoire surtout quand on naît français avec une langue si complexe à manier ...

Il y a quelques soirs  j'ai fondu sur place par la plus belle faute de syntaxe au monde ...
Quand j'ai demandé à Bouchon au moment du coucher :
"pourquoi Maman te fait un câlin ?" 
et qu'elle m'a répondu de sa petite voix en se plaquant contre moi 
"parce que Maman taime moi"

Je vote pour ! j'aime ce verbe taimer ... il est trop beau ! 

Pimprenelle, quant à elle, nous invente un féminin ... chez elles les pommes sont durtes et les tomates murtes ... et je ne vous parle pas des fraises pourrites, mais ça c'est plus commun chez les gamins ! 

Elle est forte en pluriel aussi ... il y a quelques mois en voiture elle expliquait à sa soeur le plus sérieusement du monde : "on dit un cheval et des ... poneys !!!" 

vendredi 25 octobre 2013

Pimprenelle à l'Hôpital et Babidji dans tous ses états !

Vous connaissiez Pimprenelle fait du poney, fête son anniversaire, part en camping et même aux Seychelles mais pas encore Pimprenelle se pète le coude. Ça c'est fait ! 
En attendant l'intervention à 17h

Nous sommes tous confrontés un jour ou l'autre à la maladie de ses enfants. J'ai passé l'été dernier 2 nuits aux urgences avec Bouchon qui s'est chopé un mystérieux virus qu'aucun médecin n'arrivait à détecter et, qui l'a terrassée ... en échappant de justesse à l'hospitalisation. 

A peine remise de ces émotions estivales ... Pimprenelle remet le couvert en faisant des cabrioles. Vendredi soir dernier avait lieu la fête de l'école qui n'avait pu se faire en juin. Après la visite de la nouvelle bibli et plusieurs ateliers destinés aux enfants, c'est l'heure de l'apéroooo ! Alors que les parents s'envoient du rosé-pamplemousse (un concept traître et savoureux qui se boit comme du p'tit lait et qui fait trop vite effet !!!), les gamins s'éclatent au sens propre et figuré dans la cour de récré. Par 2 fois l'Homme est allé les voir pour ne plus qu'ils escaladent le muret, par 2 fois une autre maman leur a tiré les oreilles ... mais patatra c'est ma Pimprenelle indisciplinée qui en est tombée !
Sur le moment bien sûr qu'elle a hurlé. Sauf que depuis une semaine, étant cuite de chez cuite avec ce début d'année fatiguant, elle hurlait de la même façon quand une copine lui tirait la langue ou que sa soeur la bousculait. On met sa réaction sur le compte de l'épuisement. Le bras bouge bien encore ... on rentre à la maison, arnica, doliprane et au lit !

Le lendemain matin on se fait réveiller par un hurlement qui vient de la chambre des filles ... Pimprenelle crie et pleure de douleur : elle a trop mal au bras. L'emploi du temps de la matinée est tout trouvé : direction les urgences. On se prend un petit déj avant histoire de prendre des forces ... on sait quand on y entre mais jamais quand on en sort ... c'est peu de le dire.

Après les premières radios, une infirmière vient poser une atèle à ma fille ... 
"ce n'est pas grave alors ? c'est cassé ?" 
"le médecin va venir tout vous expliquer" ...

La voilà qui revient 10mn plus tard, ciseaux à la main ... découpant le bandage de l'atèle de ma Pimprenelle qu'elle vient de poser ... nous n'avons toujours pas vu de médecin depuis les radios.

Le médecin arrive enfin ... "Votre fille s'est luxé le coude gauche, je vais essayer de lui remettre en place, ça va faire mal" ... pendant qu'il l'explique à Pimprenelle je sens déjà que je vais me sentir mal °°°quoi ??? il va le faire à froid !!!°°°
Aller hop c'est parti pour trente secondes de torture ... Pimprenelle pleure ... mais se contient et est super courageuse ! je ne sais pas comment elle fait ... je suis au bord de l'évanouissement ...

Ça a foiré ... On prend les mêmes et on recommence sous masque à gaz hilarant ! 
Le doc : "ça lui permettra d'être plus détendue et de moins sentir la douleur" °°° et pourquoi on ne lui a pas mis le masque dès la première tentative ??? °°° 
"si je n'y arrive pas il faudra l'envoyer au bloc sous anesthésie générale" 
"pardon ??? au bloc ???" 
"oui comme ça le bras sera complètement relâché et on pourra lui remettre sans qu'elle ne souffre"

A ce moment je fais juste le constat du "plus ça avance, plus la situation s'aggrave" ... il y a 10 mn on lui posait une atèle et maintenant on me parle de bloc opératoire !!! L'urgentiste réitère sa manip' ... direction radio de contrôle qui nous démontrera par A + B que le radius il n'est toujours pas dans l'humérus ... à la vision du cliché je manque défaillir (bis repetita). C'est parti pour mettre ma pépette en chemise blanche les fesses à l'air direction le bloc, il est 13h.

Alors que je ronge mon sang dans un couloir glauquissime à l'entrée du bloc où j'ai laissé ma Pimprenelle en sanglot, une infirmière vient vers moi : "votre fille m'a dit qu'elle avait déjeûné ce matin ?"
"oui, à 9h30. Je l'ai dit à l'urgentiste qui m'a dit que ça ne posait pas de problème"
"bah si plutôt. L'anesthésiste ne prendra aucun risque. On va attendre qu'elle soit à jeun. On va vous trouver une chambre. L'intervention se fera à 17h et vous passerez la nuit ici"
Noooooon punaise j'ai vide grenier demain ... j'avoue ce n'est pas trop ma préoccupation sur le moment (j'y pense quand même plus tard, oui c'est vrai !) ... il va falloir attendre et stresser encore pendant de loooongues heures. On nous trouve une super chambre individuelle avec télé ... déjà on installe le lit supplémentaire pour que j'y passe la nuit auprès de Pépette ... déjà je bénis Sainte Mutuelle de prendre tout en charge ... je digère un peu plus ma cotisation mensuelle exorbitante ! 

17h : on emmène ma Pimprenelle ... j'ai les yeux pleins de larmes ... pfff l'anesthésie ça me fait trop flipper aussi courte soit-elle ... l'instinct maternelle est incontrôlable ... je me lance dans une partie effrénée de Candy Crush pour ne pas trop penser (en fait ça ne marche pas ... on joue en mode automatique) ... pendant l'intervention, l'Homme m'appelle, il est dans la chambre avec Bouchon attendant qu'on remonte.
17h25 : Pépette sort du bloc endormie direction la réa. Je retrouve le chirurgien (une bombe atomique italienne aux yeux aussi verts que son pyjama et à l'accent envoûtant ... je me casserais bien une jambe là non ?) qui m'annonce de sa voix douce et suave que tout s'est bien passé et qu'on se revoit dans 20 jours (mais avec grannnnnd plaisir) pour enlever le plâtre. 

Je retrouve ma Pimprenelle endormie ... les infirmières m'avertissent que le réveil peut-être brutal ... pas du tout ... Pépette ouvre les yeux d'un seul coup entourée de son lapinou déguisé en chirurgien par le personnel au bloc, et de son ballon gant de latex !
 
je découvre Lapinou déguisé à la sortie du bloc ... le personnel a assuré grave pour rendre l'intervention plus légère

Mais quelques minutes plus tard, les larmes jaillissent de ma Pépette ... elle est inconsolable ... elle ne voulait absolument pas de plâtre ... elle a honte je crois. 
Un gant de latex déguisé en punk ... et un plâtre orange vif que je découvre en réa

On remonte dans la chambre, retrouver son Père et Bouchon. Nous organisons un pique nique sandwichs et bonbons improvisé. Je passe la nuit avec elle et on regarde même Danse avec les Stars jusque la fin ... 

Ma fille s'est fait hospitaliser ... j'ai survécu ... ce n'était pas grand chose ... 
Sans démagogie aucune j'ai beaucoup pensé à tous les enfant et parents qui vivent ça au quotidien ... victimes de lourdes maladies ou de graves accidents. 
Je tiens aussi à saluer l'accueil et le professionnalisme de toute l'équipe médicale des urgences au service d'orthopédie. Vous devez vous dire que l'urgentiste n'était pas cool ... mais en fait si si ! Super pro, à l'écoute et attentionné. 
Pour vous dire la vérité nous n'étions pas à l'hosto et donc pas dans un service exclusivement pédiatrique. J'ai eu la sensation (en comparaison avec Bouchon l'été dernier ) que le personnel n'ayant pas constamment des gamins est beaucoup plus sensible quand en arrive un. Que ce soit les aide-soignants, brancardiers, infirmières, anesthésiste et médecins, tous ont pris en considération qu'il s'agissait d'une fillette de 5 ans 1/2, tous ont pris conscience que j'étais une maman avec des émotions de maman ! Ils m'ont informée, parlé, considérée ... franchement un 20/20 à la clinique où nous avons été ... un choix un peu par hasard ... mais satisfaite de leur professionnalisme (le plus important tout de même) et de leur humanisme ! 
Goûter à la maison dimanche entre copines 

Il a fallu gérer un autre drame en ce samedi 19 octobre ... 
C'était l'anniversaire d'une des meilleures copines de Pimprenelle. Elle a cru pouvoir y aller jusqu'au dernier moment. Et puis c'était un peu THE birthday à ne pas louper. La maman (une bonne copine à moi aussi) avait fait les choses en méga super grand : jeu gonflable dans le jardin, magicien, maquillage, personnages Disney ... bref l'anniv' à la Wisteria Lane que tous les gosses de l'école attendaient ! Pas de bol Pimprenelle l'a loupé ... sa copine et sa grande soeur ont été adorables, elles sont venues goûter dimanche après-midi à la maison pour lui apporter des bonbons et une sculpture en ballons : un beau caniche rose, vestiges de la veille ! On a passé un super goûter. Ses copines la regardaient avec admiration d'avoir surmonté un tel trauma ... je crois que ça a aidé ma Pimprenelle a accepté ce plâtre qu'elle va devoir garder encore 2 semaines ! 

mercredi 23 octobre 2013

Etre Mère #80

Etre Mère c'est partager la détresse d'une autre maman ...

 ... celle d'une mère que je ne connais que de vue qui a 3 ou 4 gamins ... et qui, à la fête de l'école vendredi soir dernier, nous annonce qu'il n'y a plus de place au centre aéré. OUI ! Vous avez bien lu il n'y a plus de place au centre aéré pour les vacances de la Toussaint. Je répète le centre aéré est COMPLET !!! 
Il reste peut-être bien une journée de dispo celle où les mômes seront cantonnés à faire des collages et des découpages (désormais au programme de toutes les classes depuis le changement des rythmes scolaires ... mais c'est un autre débat ... qui me met hors de moi ... pas le débat ... le changement de rythme ...), celle où aucun parent avec encore une once de sensibilité ne voudrait y mettre sa progéniture sans obligation particulière. 
Quand elle l'a annoncé, l'Homme et moi nous sommes aussi décomposés ... persuadés de pouvoir y inscrire les filles une journée ou deux pour une sortie sympathique ... histoire juste de souffler ... vous savez quoi respirer ! Parce que on s'y habitue vite à la scolarisation de ses enfants ... et quand vient le moment fatidique des vacances on se demande toujours ce qu'on va bien pouvoir faire pendant tout ce temps à la maison ??? 
Ma foi, on se sent moins seul en ce désarroi car d'autres parents ont essayé de faire bonne figure mais sont aussi devenus blêmes ... va pas falloir traîner aux prochaines vacances ... le RDV au PIJ est pris !!! 

vendredi 18 octobre 2013

Quand la femme indienne s’invite dans nos livres … on s’en souvient et ça fait du bien !


Casser le mythe de la femme indienne … enfin non … ce n’est pas vraiment ce que je veux dire … casser la vision folklorique purement occidentale de la femme indienne !
C’est ce qu’ont fait 2 auteurs Anne Cherian et Anita Nair dans leur livre respectif.
On a, en effet, nous occidentaux cette image primaire de la femme indienne soumise, mariée de force, violée, esclave de sa belle famille, prisonnière de ses tâches ménagères, vouée à rester à la maison son existence entière. Certes cela existe, certes c’est ce que les media nous servent régulièrement … forcément puisque l’actu se nourrit de faits divers rarement positifs et joyeux. Il est facile de tomber dans la caricature … sauf que la société indienne est d’une complexité rare, sa culture dense, ses traditions bien ancrées même si elles évoluent de plus en plus.
La femme indienne, si tout du moins on peut globaliser l’idéal que je m’en fais au travers de celles que j’ai croisées et côtoyées, possède un tempérament bien trempé. Croyez-moi ! La femme indienne soumise en surface mais plutôt chef d’orchestre en son foyer semble parvenir bien souvent à ses fins.
C’est en tous les cas le portrait de Leila brossé  par Anne Cherian dans Une bonne épouse indienne. L’auteur indo-américaine nous trace le parcours incroyable d’une jeune femme du Sud de l'Inde toujours célibataire à l’aube de ses 30 ans, délaissée par tous ses prétendants. De l’autre côté du globe en Californie, le jeune anesthésiste Neel, enfin Suneel de son vrai prénom, immigré indien ayant intégré avec brio la société américaine va se voir marié de force à cette Leila. Il la rejette et tout ce qu’elle représente avec : cette Inde qu’il s’est imposé d’oublier et de renier pour mieux se sentir accepté par ses nouveaux compatriotes américains.
Anne Cherian réussit l’exploit en un livre de nous faire comprendre le concept du mariage arrangé et la vision il faut bien l’admettre erronée que nous en avons. Un beau roman qui se dévore, qui nous éclaire sur les femmes de l’Inde, leur façon typique de raisonner dans des situations où nous autres aurions bien du mal à nous extraire sans pertes et fracas. Certes la soumission de la femme y est présente, l’emprise du patriarcat et de la culture sur la famille, aussi … tout n’est pas parfait mais ce récit nous pousse à l’observation, à la réflexion et nous évitera les jugements hâtifs.

Côté purement littérature, ce n’est pas le roman le plus abouti que j’ai pu lire. C’est fluide et on le dévore sans pour autant avoir la sensation d’engloutir un chef d’œuvre. Cela ne signifie pas que le roman est mauvais bien au contraire puisque je l’ai dit, il nous éclaire sur une société complexe tout en apportant le romanesque nécessaire aux lecteurs dont l’Inde n’est pas le sujet de prédilection. Quant à la trame on  la devine et j’irai même plus loin … on connaît le déroulement de l’histoire fin comprise dès les premières pages … cela et j’insiste encore ne signifie pas que le livre ne vaille pas la peine d’être lu bien au contraire ! J’ai adoré !

Quand j’ai terminé il y a quelques jours Une bonne épouse indienne je n’ai pu m’empêcher de penser à un autre livre consacré aux femmes indiennes : Compartiment pour dames d’Anita Nair. Dans ma hiérarchie littéraire personnelle on se situe bien au-dessus … l’écriture est fine, plus dense et là, je peux vous assurer que l’histoire vous tiendra en haleine. Des femmes de castes, d’origine différente se retrouvent dans un même compartiment lors d’un long trajet en train. Elles vont se confier, leur vie, leurs drames tout au long du voyage avec comme protagoniste principal Akhila qui a entrepris ce long périple vers l’extrême Sud de l’Inde pour trouver une réponse à SA question : « une femme a-t-elle besoin d’un homme pour se sentir épanouie ? ».  On ne tombe pas dans le pathos, le suspense l’en empêche et les émotions intenses vous tireront peut-être les larmes tellement les exemples donnés sont criant de vérité.
Ce bouquin je l’ai littéralement dévoré dans un train en Inde justement. Ceux qui les ont déjà empruntés savent à quel point l’atmosphère et la vie qui y règnent apporte une dimension unique à ces voyages … qui durent parfois jusque 3 jours. Il m’a accompagnée pendant 2 jours de train … je ne pouvais espérer meilleur compagnon … ce livre fait partie de ceux qui m’ont le plus marquée. Sa qualité d’écriture je pense vient du fait qu’il a été traduit de l’anglais indien très littéraire proche de l’anglais britannique contrairement à l’anglais américain d’Une bonne épouse indienne plus simple et familier.

En tous les cas que ce soit l’un ou l’autre, ces livres vous aideront à comprendre cette société indienne si lointaine, que l’on méprise bien trop souvent depuis nos contrées ! Même vous messieurs, foncez ! Je refuse le concept du livre écrit par des femmes pour les femmes … non ! Ils s’adressent à nous tous.

mercredi 16 octobre 2013

Etre Mère #79

Pppffffiouuuuu Etre Mère c'est être envahie par cette douce sensation de fierté qui booste l'égo (alors qu'on n'y est pour rien) ! 

Ma Pimprenelle m'épate ... elle m'a scotchée deux fois cette semaine !
Le premier truc est tout bête mais ça y est ... elle sait faire ses lacets ! Ok je lui ai un peu forcé la main en lui faisant porter ses Converse à l'école ... un mal pour un bien ...
Ma Pépette est donc autonome et moi, je suis maintenant dispensée de corvée lacets !!! Bah oui parce que Bouchon à l'aube de ses 3 ans n'en est qu'aux scrrrrratchs. Une bonne chose de faite.
copyright purefamille.com

La seconde c'est qu'elle assimile de plus en plus la combinatoire des sons. Elle a envie, adore la lecture et l'écriture. Pourtant je ne suis pas du genre à vouloir à tout prix que ma gosse soit en avance, pas du genre à sacrifier nos heures à jouer pour instaurer un climat de devoirs à la maison ... c'est vrai je lui ai acheté un super jeu (je vous en parlerai plus tard) en support à l'apprentissage de la lecture ... non pas pour en faire un singe savant, mais bien parce qu'elle est en demande !
Bref, le WE dernier on chantait Pandi Panda (et alors ? chacun ses références ! Chantal fait dorénavant partie du patrimoine qu'on le veuille ou non !) ... et d'un seul coup Pimprenelle me sort "Maman Himalaya ça commence par un "i", ça finit par un "a" et dedans il y a "ma" comme maman" !
Comment vous dire que je l'ai regardée pleine d'admiration ! Scotchée qu'elle décrypte les mots, qu'elle s'amuse avec les sons.
(le premier qui me dit qu'Himalaya ça commence par un "h" je le fusille ... du clavier !)

Je suis une mère et cette semaine ouah j't'ais trop fière ! 
Cette semaine vous ne pourrez pas passer à côté du post de La Mère Lacunaire qui nous file tous les bons filons pour répondre à LA question ... mais si vous savez ... celle qui te les coupe (les jambes hein ?) ... celle là : "comment on fait les bébés ?", à lire ! Catwoman confond sa nourrice et son mec ! sisi !!! Petit Diable revient sur notre superbe événement de l'année : la fête de la chèvre ! Maman Chat quant à elle voudrait être une souris !!! oui oui vous avez bien lu !!! espionne de surcroît la souris ... Niouzmum nous explique comment la cantine peut-être salvatrice ! et j'adhère !!! Ton gosse n'a que 4 ans ? aller 8 ans ? bah j'en connais une il a bientôt 17 ans et je peux t'assurer que lorsque le matin le lit est vide et qu'il n'est pas rentré de la nuit Isa se tape une montée d'Adrénaline ! Et aussi chez Maman Louzoù (héhé ma swappeuse de Noël dernier), ddlc and co, la ménagerie, Nana, Rêves de Bulle, Mam'Elfe et son étoile, Yeude, Maman Mammouth, Big Mama, Simplement Moi, Lalotte Papotte, Mammmaaaaannn Mais Aussi et De Quoi Je Me Mél ... merci à toutes et à la semaine prochaiiiiiine ! 

vendredi 11 octobre 2013

Baroudeuse du Dimanche ... le Look de la Semaine #4

Comment vous dire que ce look est un peu l'antithèse de Pimprenelle ? 
... l'hôpital qui se fiche de la charité en quelque sorte ... car moins aventurière qu'elle il n'y a pas !
Perso ce look je l'adore (et plusieurs personnes m'ont aussi dit aimer ... oui et alors sa marraine ça compte quand même ! qui parle de conflit d'intérêt ???) ... 
Parfait pour ce début d'automne :
- un slim brut C.F.K by Monop'
- une paire de Converse blanche et noire
- un gilet à capuche gris les 3 Suisses
- une saharienne kaki La Redoute 

Reste plus qu'à ce que Pimprenelle apprenne à faire les lacets ... et vite ! 

mercredi 9 octobre 2013

Etre Mère #78

Etre Mère c'est perdre le Nord ...
 (ceci est de l'humour, je répète ceci est de l'humour non je ne prends pas mes enfants pour des chiens ni ne les traite de la sorte ...)

Mise en situation : il est 20h20 ... assise (euh affalée) sur mon canapé récupérant d'une ennuyeuse journée ... je me surprends à regarder mes petites têtes blondes jouer ensemble à la maman ... paisible ... et divaguer ...
°°° qu'elles sont meugnooonnes °°°
°°° quelle complicité choupinou roudoudou °°°
°°° quelle channnnce d'avoir de si ravissantes petites filles à leur maman °°°


 Bref, vous avez compris le message, perdue dans mes pensées guimauves dégoulinantes ... là je ne comprends plus rien ... en 1/4 de seconde tout vrille ! 
La petite envoie un coin de bouquin dans l'oeil de la grande ... qui l'eut cru que Madame Tête-en-l'air part à la mer devienne une arme de destruction massive ...
Les cris, les larmes de Pimprenelle agissent sur moi telle une sirène d'alarme ... me sortant de ma torpeur chamallow ...
Et c'est parti pour une séance de blâmes "dis pardon à ta soeur", "dans les yeux non mais, tu la regardes", "fais-lui un bisou", "sur la joue le bisou pas sur la hanche droite par dessus le pyjama ça n'compte pas" ...

"Aller, on monte, brossage de dents !"

"moi veux pas monter" ... "moi veux jouer" ... "non non non" ... la suite vous la connaissez ... de plus belle dans la salle d'eau : "non moi pas pot" ... "ouiiinnnn" ... "non moi pas pot" ... "bon bah pas de câlin ce soir point final ."

J'ai tenu bon, un bisou et basta ... mais comment font-ils pour changer d'humeur aussi vite ? en fait comment Bouchon fait-elle devrais-je dire ! 
Chez nous c'est la petite qui fait sa loi ... enfin face à sa grande soeur ... car pas d'ça avec moi ! (j'fais peur là ou pas encore assez ???)

Petit clin d'oeil à Catwoman dans la même panade hier soir si j'ai bien suivi !!! 
Cette semaine retrouvez les Etre Mère aussi chez Mama Chouch plus connue sous le nom de taxigirl ...euh De Quoi Je Me Mél aussi d'ailleurs ... elles font partie du même groupe ! Maman est au Musée nous parle de son congé parental partiel ... informatif et intéressant (pas rébarbatif au contraire : à lire !). Et si vous vous sentez seule face à l'épuisement maternelle allez lire IsabelleC ... pour ceux qui n'ont pas de gosses ou 3 nounous ça peut aussi être trèèèèèèès instructif ! 
Retrouvez aussi plein d'autres Etre Mère chez : Simplement Moi, Linosqui la chasseuse de crottes de nez, PanicHome cette semaine chez Mam Canaris, Maman Chat, Mam'Elfe et son Etoile, chez WonderMômes la mère (pas) parfaite, chez Nana, chez ddlc and co - la ménagerie, chez La Mère Lacunaire que je suis super heureuse de retrouver et qui nous parle crise fraticide (crépage de chignon entre frères et soeurs quoi ... mais elle, elle a LA solution !)  et chez Petit Diable mon acolyte à l'emploi du temps de ministre : respect ! 
Merci pour vos participations et à la semaine prochaine ! 

lundi 7 octobre 2013

T'as fais quoi ce WE ? J'ai été à la fête de la Chèvre !

Oui et alors ? il est où le problème ? Je vous ferais remarquer que lorsque j'ai balancé l'affiche sur FB ... j'en connais pas mal qui se sont moqué ... mesquinement même ... genre "heu quoi ? on a bien compris là ? tu veux qu'on vienne à la fête de la Chèvre ??? ma pauvre tu n'as vraiment rien d'autre à faire toi dans la laïfe ?"
Ouais sauf que moi ça me botte le programme ! C'est la sortie idéale pour intéresser aussi bien Pimprenelle du haut de ses presque 6 ans que Bouchon de ses presque 3 ans ! 
Il y en a une qui a répondu de suite à l'appel de la Biquette ! c'est Petit Diable ! Elle est de la partie ... à nous les crottes de biques, les p'tits fromages et l'odeur de bouc !!!
Bon on n'a pas été trop raccord sur les horaires ... j'ai débarqué à 13h30 soit 1/2h avant qu'elle ne parte. On s'est retrouvé à l'enclos où le Cromignon, Bouchon, la Pouillette et Pimprenelle s'éclataient à nourrir les stars de la journée.
Bouchon qui apprend à mettre la main bien à plat pour donner des p'tits grains de maïs
La clique presque au grand complet ... manque Pimprenelle sur la photo

Petit Diable nous motive pour aller faire le tour en calèche. Ce qu'on fera après avoir écouter 2 contes de chèvre et chevrier dans la cour du château. On serait bien resté pour le 3ème mais Bouchon en a décidé autrement à coup de fesses (oui c'est sa tactique) contre sa soeur pour la pousser et, lui faire lever les siennes de la couverture installée par terre exprès pour le jeune public super concentré sur l'histoire. Quand elle a commencé à faire la même sur d'autres gamins pas encore initiés à sa stratégie de sabotage littéraire, me suis dit qu'il était temps de fuir avant que les parents me lapident à coup de crottins (de chèvre pas de ch'val) ! 

Pause crêpe au sucre en attendant la calèche ... puis c'est parti pour un tour de Burro catala (l'âne catalan).
C'est une première pour les filles qui adorent (Petit Diable avait vu juste) ... le type qui guide la calèche est super sympa ce qui permet de taper la discute le temps de la promenade et d'en apprendre pas mal sur les ânes ... Pimprenelle n'a pas les oreilles dans sa poche "maman maintenant que tu sais comment t'en occuper on pourrait acheter un âne ?" et Bouchon d'enchaîner sur une suite entêtante et crispante de "hi han hi han maman le nanane il fait hi han hi han" pendant ... une heure quoi !!! 
J'ai adoré l'ambiance ... on a passé une super journée avec les filles ... ces moments qui nous ont tant manqué cet été ... 
Et puis v'là ti pas que je suis tombée sur deux copines en partant ... celles qui grâce à mon matraquage sur ma page Facebouc (oui je sais on ne l'a jamais faite celle-là !) se sont finalement motivées à débouler jusque Montalba.
J'ai aussi découvert un village absolument magnifique ! Je n'y avais jamais été ... en haut de cette colline avec vue imprenable sur le Canigou et les montagnes environnantes, une fois de plus le panorama m'a coupé le souffle me rappelant combien j'étais chanceuse d'habiter un département si riche et beau. A faire sincèrement si vous passez par là ... une belle escale en allant visiter les Orgues de Ille sur Têt par exemple ! 

Vues depuis la cour du Château tout en haut du village
Le village de Montalba le Château
Le comble de l'histoire c'est qu'on est rentré sans fromage de chèvre ... j'attendais notre départ pour en acheter histoire de ne pas me charger ... sauf qu'entre temps tous les producteurs ont été dévalisés ... tanpi ... j'ai investi dans du fuet bio à tomber ... une tuerie ... que j'ai quasi tout bouloté sur le chemin du retour ... les filles dormaient ... pas prise en flag ... je me suis régalée en toute tranquillité ! 

vendredi 4 octobre 2013

Corine en phase de dégommer Bébé !


Qui l’eut cru qu’un jour je change de crèmerie ?
Qui l’eut cru que j’abandonne mon si bien aimé Bébé Cadum ?
C’est une longue histoire lui et moi ! Aller j’vous raconte …

Au moment d’effectuer les derniers achats pour la mater, j’ai reçu dans les fameuses valisettes pour femme enceinte un coupon de réduc plutôt alléchant pour le gel lavant Bébé Cadum. A l’époque (6 ans déjà) Cadum revient doucement sur le marché de la beauté. La marque résonne en moi comme un air d’enfance nostalgique à souhait, celui où l’on se traitait de Bébé Cadum dans la cour de récré, celui de l’odeur du talc que j’utilise encore, ou des savonnettes qui n’ont pas pris une ride. A part ça Bébé Cadum n’est plus trop « hype » voire disparu du circuit … sauf qu’un génie du marketing, j’imagine, a décidé de surfer sur l’image un peu désuète de cette marque mythique pour relancer la machine et attaquer à nouveau le marché des cosmétiques.

Ca commence par une gamme bébé bien sûr !
Je me laisse tenter … de toute manière je ne sais pas trop quoi acheter … j’allais investir dans du Klorane (autre réminiscence de l’enfance) … quand le petit prix et l’image de marque en laquelle je crois me font basculer du côté Bébé.
Même la puéricultrice à la mater est surprise de découvrir ce gros bidon de Bébé Cadum car elle n’en a encore jamais vu, apprécie la texture et l’odeur au moment de donner le premier bain de Pimprenelle.

J’ai été convaincue par le gel lavant, un des premiers (avant même Mustella et Klorane) à ne plus utiliser de paraben, à intégrer des produits bio et à s’engager dans le mécénat cardiaque une cause qui me tient particulièrement à cœur (c’est le cas de le dire !!!).

Ca fait donc 6 ans que mes filles sont lavées au Bébé Cadum  … à part quelques infidélités en voyage où le format du gel bio Carrouf était plus transportable, ou lorsque on m’a offert des produits pour les filles.

Quand tout à coup, la semaine passée tout a basculé dans le rayon bébé de mon hypermarché.
 Je découvre pour la première fois des recharges de gel douche … celles que je réclamais ici pour TOUS les produits d’hygiène et sanitaires.
Il ne m’en faut pas plus pour me faire vaciller … cette marque innovante n’est pas Bébé Cadum mais Corine de Farme. 
Bien que j’achète la quasi totalité de mes produits chez Bébé Cadum (lingettes biodégradables, cold cream, gel douche pour adulte et même gel nettoyant intime après mon accouchement du Bouchon) j’avais déjà testé une crème visage qui m’avait plutôt convaincue.
La garantie du 99% d’ingrédients bio + un prix au litre (la version bidon et non recharge) moins cher que mon historique Bébé Cadum me convainquent de passer à la concurrence.
J’ai acheté ce bidon Corine de Farme pour la première fois, espérant bien le recharger. Ne subsistait qu’un élément et non des moindres … l’odeur ! Perso il y a des produits pour bébés que je n’aime pas … Mustella par exemple … ce ne sont pas de mauvaix produits c’est juste que je n’accroche pas (les senteurs c’est tellement personnel n’est-ce pas ?) … coup de bol MMMmmmmmm Corine sent trop bon … 

Ca ne veut pas dire que je ne recraquerai pas une fois ou deux pour du Cadum nostalgique du bon vieux temps … rien de tel que les odeurs pour nous faire voyager dans le passé ... n'est-ce pas ? 

mercredi 2 octobre 2013

Etre Mère #77

Etre Mère c'est apprendre à surmonter ...

C’est un secret pour personne … la saison estivale 2013 a été super méga hypra difficile. 
L’an passé je vous faisais déjà un tableau pas très reluisant de l’état de l’activité saisonnière mais cette fois je peux vous assurer qu’on a atteint des sommets. Juillet a été absolument calamiteux … pas de clients, nadie, quetchi !
Même si je ne suis pas d’un tempérament défaitiste je pense que nous ne voyons pas encore le bout du tunnel et que le pire reste à venir … soit un été 2014 qui sera encore plus dur.
Bref, la morosité ambiante a eu raison de ma bonne humeur, de ma niak et tout simplement de mon envie de continuer.

Je vais être honnête, et ce n’est pas de l’esbroufe … si j’avais été libre comme l’air je ne l’aurais pas terminée cette saison … une saison à voir ma vie défiler au compte goutte et à m’ennuyer comme un rat mort !
Car oui au-delà de l’aspect purement financier je ne conçois pas de me faire suer dans mon métier, d’être inactive et d’attendre qu’enfin quelque chose se passe … c’est juste inconcevable.

Je me suis senti enfermée, comme séquestrée dans une cage invisible, celle de devoir continuer à tout prix, celle de devoir subvenir aux besoins de ma famille.

Car oui si je n’avais pas eu d’enfants j’aurais pris mes cliques et mes claques, sac à dos prêt au départ … m’exilant vers de nouveaux horizons aussi bien géographiques que professionnels.

Mais j’ai des enfants …

Alors mon devoir de mère c’est de lutter (contre moi-même et ma fébrile envie de tout plaquer), surmonter les difficultés, comme une abnégation de soi.

Et finalement une fois l’orage passé on s’aperçoit qu’il a été malgré tout bénéfique … c’est ce qui nous a poussés l’Homme et moi à prendre de sérieuses décisions, à ne pas se laisser impressionner par la conjoncture catastrophique, à prendre des initiatives, se bouger, réagir … et lundi une lueur a jailli puisque les efforts de l’Homme ont été récompensés …
Je veux croire en un nouvel avenir … j’ose encore me répéter « quand on veut on peut » !

Au-delà de ça ... nous avons pris une grande décision ... arrêter une de nos activités pour nous retrouver, les filles, l'Homme et moi qui ne vivons plus grand chose en famille ... nous avons justement dû assurer l'été dernier pour diminuer cette prise de risque.
Parce que nos enfants, comme nous tous ici parents, sont ce que nous avons de plus précieux. J'ai l'impression d'être passée à côté des 3 premières années de Bouchon alors il est temps que je sois présente pour les dizaines d'autres ! Et de retrouver ma Pimprenelle qui a mal vécu cette absence soudaine. 

Je ne peux conclure ce post sans évoquer Petits Diables et Foxy Mama qui ont sauvé ce RDV hebdo des Etre Mère. Elles ont été présentes dans la tourmente, présentes pour qu’un petit bout de Babidji subsiste alors que je n’étais plus dispo pour la toile … Je ne leur serai jamais assez reconnaissante : les filles mille MERCIS !!!

Cette semaine retrouvez un superbe post chez Yeude mère d'une petite fille métisse qui traite de l'influence de la double culture sur son éducation. Comme c'est étrange la Fée du Lac nous parle de contradiction maternelle ... vous savez ces moments où on voudrait que nos enfants nous lâchent 30 secondes tellement on n'en peut plus mais qu'on craque dès qu'on est séparée d'eux plus d'une heure !!! Mama Chouch quant à elle aborde le difficile sujet de l'egoïsme maternelle et de ... Disney ! Si si c'est possible allez voir !
Etre Mère c'est aussi chez le Petit Monde d'Isa, MaMMMaaaNNN, mais aussi..., Canaris at Home, Mychipounette.com, De Quoi Je Me Mél, Petits Diables bien sûr mon acolyte !, Lalotte Papote, Foxy Mama of keursse mon autre acolyte !!!, Kiara et ses petits mots, Welcome chez Nana, Big Mama, Maman Mammouth, Le Blog de StéphMa p'tite Tribu, Maman Chat et chez Stéphie et ses Cacahuètes


merci à toutes et à la semaine prochaine