mercredi 1 mai 2013

Etre Mère #70 ... ou comment préférer un de ses enfants ...


Etre Mère, ou parent tout court, c’est préférer un de ses enfants …
Ce n’est pas moi qui le dis mais Marcel Rufo hier soir sur le plateau de Béatrice Schönberg.


J’étais tranquillou en train de définir mes zones de livraison de mon site web marchand (activité passionnante que je conseille à tout un chacun …) devant la télé qui tournait sans que je ne l’écoute vraiment ... quand … tout à coup ... j’ai entendu ça !

En gros Rufo assurait qu’on avait tous un enfant chouchou qu'on préférait, que c’était un secret de polichinelle, une hypocrisie générale de dire qu’on aimait ses deux enfants pareil …
Ah mais ce n’est pas la même chose là Rufo de dire en aimer un plus fort et dire aimer différemment. 
Je suis en effet convaincue que, suivant les contextes ou les âges, on peut avoir plus  d’affinités avec l’un, l’autre, le 3ème, le 4ème enfant etc.
Mais de là à assurer qu’on en aime un plus fort je trouve ça dément … ou alors je suis anormale ! Parce que vous me demanderiez de choisir une de mes filles j’en serais absolument incapable tellement elles sont tout … comme une seule entité à elles deux, une entité qui m’emplit d’un amour unique, le même !
C’est sûr qu’en ce moment je suis un peu plus béate devant Bouchon … forcément c’est la plus petite, je sais que je ne veux pas d’autres enfants et j’ai envie de vivre à fond ces moments que je ne revivrai jamais, ceux où l’on quitte l’âge bébé pour entrer dans celui de la petite enfance. D’ici quelques mois elle entrera en maternelle, rien ne sera plus comme avant. C’est peut-être aussi pour ces raisons que Pimprenelle est infernale … qui sait … elle nous sent peut-être plus attentifs à sa petite sœur … elle cherche peut-être à attirer notre attention avec son attitude de rebelle, d’ado avant l’heure …
J’avoue aussi avoir eu du mal à l’arrivée de Bouchon à créer une relation alors que ça avait été une évidence à la naissance de Pimprenelle. Peut-être avais-je peur de délaisser ma grande … mais jamais je n’ai eu la sensation de ne pas aimer mon deuxième bébé … j’ai vécu le même amour instantané et inconditionnel !
Je peux donc comprendre qu’il y ait des phases de rapprochement ou d’affinités avec certains de ses enfants mais en aucun cas d’amour plus intense ! J’aime mes filles de la même façon … c’est l’évidence même … je ne cherche pas à me voiler la face ou à singer un comportement comme, si l’on en croit Rufo, nous le ferions tous parents pour faire bonne impression !!!
J’imagine que cela peut arriver dans certaines familles : le rejet d’un enfant par rapport à un autre est tabou, on en parle peu … ceci étant je refuse d’en faire une généralité car je ne m’y retrouve pas du tout et j’imagine ne pas être la seule dans ce cas !
Mes filles sont encore petites … nos rapports évolueront, pas notre amour … j’ai du mal à l’imaginer … la seule raison serait une haute trahison, un acte violent … et encore ! Même les mamans de criminels pour la plupart dans leurs témoignages ne les renient pas … on entend toujours « c’est mon enfant … que voulez-vous ? je l’ai porté, je l’aime».

J’ai donc été choquée par les paroles de Rufo que j’apprécie pourtant. Je n’ai pas été choquée comme j’aurais pu l’être avant d’être moi-même maman … vous savez quand on s’offusque de quelque chose parce qu’il s’inscrit dans la transgression, à l’encontre du bien pensant … non … j’ai été choquée parce que je suis une maman qui aime autant ses deux enfants et qui avant cette interview ne s’était même jamais posé la question !  

20 commentaires:

  1. oh bah moi aussi je les aime très fort tous les deux, je leur dis tous les jours (tout le temps en fait). Comme toi je suis plus béate devant les progrès de bébé Pik mais je ne manque jamais de caliner mon "grand" Titi ou d'être fière de ses bons mots!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu m'étonnes ! je suis incapable de coucher mes filles le soir sans leur dire que je les aime ... même quand je suis fâchée !

      Supprimer
  2. Avant d'en avoir deux, je ne savais pas ... qu'en effet, on les aime aussi fort l'un que l'autre. C'était une phrase toute faite et je ne l'ai vérifiée que lorsqu'on m'a mis bébé sur le ventre.

    Après, c'est vrai que quand la grande me pousse à bout (ce qu'elle fait très bien : elle a toutes les ficelles en main), j'ai plus de mal à voir cet amour et le ressentir aussi puissant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et dans qques jours ou qques mois ce sera l'inverse tu seras peut être plus attentive à Alienne parce qu'elle entrera ds une nouvelle phase, un nouvel acte pour votre relation !

      Supprimer
  3. Je pense que ceux qui aiment vraiment plus l'un que l'autre sont franchement des parents toxiques.
    Je te dis ça en connaissance de cause!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La conséquence doit en effet être toxique, même insupportable autant pour l'enfant délaissé sur le trop aimé ... mais j'imagine qu'il doit bien y avoir une cause à tt ça ... un trauma qu'a subi le parent ce n'est pas possible autrement ... un truc qu'il associe à son enfant. Ds l'exemple dt parlait Rufo c'était un garçon que don père aimait moins que son grd frère ... il soupçonnait de ne pas en être réellement le père ... c'est pour ça que je trouve la généralité de Rufo idiote puisqu'il n'avait comme ex que des cas particuliers !

      Supprimer
  4. Je pense aussi qu'on aime différemment, mais pas moins. Justement hier on en parlait avec mon mari. Les affinités sont différentes, mais c'est normal, puisque chaque enfant a sa personnalité, mais dire qu'on aime plus l'un... jamais de la vie!

    Je sais que si je devais avoir 10 enfants, ( ce qui n'est pas le cas! :D ) je les aimerais tous autant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A 1000% d'accord avec toi : il faut prendre en compte ts les paramètres âge, caractère des gosses, contexte etc. Le roue tourne régulièrement pour les affinités mais jms pour l'amour qu'on leur porte !

      Supprimer
  5. C'est fou parce que je me posais justement la question ces derniers temps. Mon grand nous mène la vie dure, alors que tout est simple avec la Puce ... et parfois je me dis que je l'aime plus elle que lui. En te lisant, je me suis dit mais non, c'est elle qui a raison, je les aime tous les deux aussi fort. De manière différente, voilà, mais tout aussi fort. Et moi aussi je suis je crois dans cette phase où tout m'émerveille chez ma fille. Je ne dirai sans doute pas la même chose dans quelques (mois (semaines), après plusieurs crises de terrible two!
    PS : c'est d'ailleurs ce que dis Filliozat. C'est tout à fait normal de ne pas aimer ses enfants de la même manière, et cela n'empêche pas de les aimer autant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui en effet dans quelques temps les rôles s'inverseront peut-être et tu entreras dans une phase où tu seras plus proche de ton aîné ! et puis imagine tout ce qui peut se passer dans une vie ! pour l'instant l'écart entre les 2 enfants est flag (comme chez moi) mais quand l'un aura 12 et l'autre 15 ans les cartes seront redistribuées ! on vit des moments forts avec chacun de nos gosses à tour de rôle ... et je pense même que c'est la même quand il n'y en a qu'un ! (une fois de plus tt dépend de notre propre disponibilité pour eux, notre fatigue, vie privée etc.).

      Supprimer
  6. J'aime autant mes deux enfants, même si j'ai parfois plus d'affinités avec l'un ou avec l'autre, en fonction de mon humeur et de la leur. J'ai vraiment de plus en plus de mal à supporter ce que raconte Rufo et surtout sa façon de le dire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. perso j'écoute très peu Rufo mais j'ai l'impression en effet qu'en vieillissant il divague parfois un peu ;) mais je ne lui enlève pas ce qu'il a pu faire pour aider des ados en détresse, je pense que son atout se trouve dans ce domaine et pas forcément à tous les niveaux ou les âges de la pédopsy !

      Supprimer
  7. Tout à fait d'accord, l'amour est aussi fort pour chacun ... mais différent! les derniers sont souvent ceux qui ont besoin de plus d'attention, ça peut donner l'impression aux gens de l'extérieur qu'on les aime plus... mais le plus important c'est de savoir ce que nos coeurs ressentent, Mr Rufo se plante complètement sur ce coup là! il aura beau faire toutes les études du monde, il ne sera malheureusement pour lui jamais mère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis entièrement d'accord avec toi sur ton analyse du benjamin ! et même quand le petit dernier grandit les gens restent bloquer sur cette image de petit protégé et entretiennent le mythe d'être le préféré alors que tout change ay fil des années qui passent !

      Supprimer
  8. C'est fou ce qu'il peut débiter comme conneries parfois celui-là ...
    Je suis bien d'accord avec les arguments que tu avances et que tu développes ... On les aime différemment mais pas plus ou moins fort, ce n'est pas quantifiable mais c'est la qualité de la relation et les affinités qu'on a avec l'un ou l'autre à un instant T qui changent, qui évoluent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et puis c'est évident de les aimer différemment puisqu'ils sont différents ! mais cette histoire de chouchou j'ai trouvé ça d'une débilité ! bien sûr que ça existe mais je refuse la généralité qui ferait qu'on est des menteurs si on n'a pas de "fils préféré" !!!

      Supprimer
  9. Je hais Rufo, je le méprise.
    Pour moi, ce n'est qu'une ânerie de plus à rajouter dans sa collection.
    Le fait qu'il ait un tel droit de parole me donne la nausée.
    Et sinon, mes enfants je les aime différement amais avec la même intensité.
    Une fois je les regardais et je me suis posée la question sincèrement : "ai-je une préférence?" J'ai beaucoup réfléchi, pesé les défauts et qualités de l'un et de l'autre, les trucs qui m'agacent ou mefont craquer. Je me suis littéralement tordu l'esprit pour arriver à ce constat : J'ai pas une préférence, j'en ai 2. Ils sont tous les 2 mes préférés.
    Et comme j'ai un garçon et une fille, voilà ce que je dis : mon garçon, c'est mon fils préféré et ma fille, c'est ma fille préférée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. personnellement je n'avais jms vraiment tiqué sur ce que dit rufo (d'un autre côté j'ai dû l'écouter 3 fois à tt casser dans ma vie) mais là j'avoue que c'était pas construit, un peu n'importe quoi ... perso j'avais l'impression d'entendre une discussion entre personnes lambdas et pas vraiment un psy !
      bon bah sinon j'aime bien ta conclusion ... sauf que ça ne marche pas pour moi avec mes 2 filles mdr ;) on va dire alors que j'ai ma grande fille préférée et ma petite fille préférée ;)

      Supprimer
  10. Rufo c'est juste un type en plus qui veut faire du buzz :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu crois qu'il en est encore là à son âge avec tte la médiatisation qu'il a ???
      il devient peut-être juste sénile mdr ;)

      Supprimer

On discute ?