jeudi 25 avril 2013

Mmmmmm l'Inde (concours culinaire)

La toile réserve de superbes surprises, de fabuleuses découvertes, de grands voyages et de magnifiques rencontres.
Vous sentez cette bonne odeur de cardamome, de piment, de cannelle, de masala, de coriandre, de curry, de thé, de cumin ? C'est l'Inde qui débarque chez Babidji ... et vous savez Oh Combien ce pays m'est cher ! 
Jamais je n'aurais cru dénicher une telle perle sur Internet, le site de mes rêves, celui qui réunit tout ce que j'aime de l'Inde : la cuisine, les épices, les tissus, la joaillerie, les reportages ... l'accueil, le partage et la générosité ! Ce site c'est Beendhi
J'ai été bluffée par la façon dont l'équipe m'a ouvert les bras quand je les ai contactés. J'ai été bluffée de les voir si enthousiastes de partager avec moi cette passion commune pour l'Inde, cet amour même, n'ayons pas peur des mots. J'ai été bluffée de les entendre si heureux de pouvoir vous gâter ! 
Depuis le temps vous le savez, ici les concours sont soigneusement choisis ... on y trouve que des coups de coeur ... pour Beendhi c'est carrément le coup de foudre !
J'espère que vous allez prendre autant de plaisir que moi à flâner sur leur site ... j'adore m'y perdre, regarder, fouiner, lire, découvrir, voyager ... une mine de pépites plus fabuleuses les unes que les autres.

Beendhi a décidé de récompenser 3 lecteurs ! Vous avez bien lu : 3 gourmets repartiront avec de magnifiques cadeaux !

1er prix :
- Le livre Inde, Intime et Gourmande (qui a reçu le Gourmand Award 2009, c'est plus qu'un livre de recettes : un véritable voyage en Inde notamment grâce au reportage photo d'Izabelle Rozenbaum) 
Un pot de Garam Masala 
Un pot de Ghee

2ème et 3ème prix :
le livre de recettes Les meilleures recettes Indiennes

Pour jouer, répondez aux questions ci-dessous par mail à babidji@voila.fr :

- Aimer la page Facebook de Beendhi (me dire sous quel nom)
- Aimer la page Facebook de Babidji (me dire sous quel nom)
- Répondre à : "Qu'est ce que du Ghee ?"

Vous pouvez acquérir des chances supplémentaires :
- en vous inscrivant à la news letter de Beendhi en bas à droite de la page d'accueil (+1)
- en faisant suivre le concours sur les réseaux sociaux : FB, HC ou Twitter (+1) et me donner les liens dans le mail de réponse.

J'espère que vous serez nombreux à tenter l'aventure pour découvrir ces nouvelles saveurs. J'espère que ce concours saura vous chatouiller les papilles ... perso j'en ai déjà l'eau à la bouche ... MERCI Beendhi


Les gagnants seront tirés au sort parmi ceux qui auront bien répondu.
Attention : les réponses incomplètes ne seront pas acceptées ... il faut bien "liker" les 2 pages FB s'il vous plait ! 
Le concours se déroule du 25 avril au 2 mai 2013 à minuit et est réservé à la France Métropolitaine. 

mercredi 24 avril 2013

Etre Mère #69

Etre Mère c'est maltraiter un animal ...

Faire une virée ce matin au parc avec un ours polaire sous 25 degrés à l'ombre ... 


mardi 23 avril 2013

Trop contente pour elle !


Vous vous dites que cette phrase sent l’hypocrisie à plein nez … que de nos jours l’amitié n’est plus sincère … que malgré tout on ne peut se réjouir à 100% de la réussite des autres ?

Heureusement que NON !

Bien sûr qu’on est encore capable d’être trop content pour ses amis sans fausseté aucune. Bien sûr qu’on peut être trop fier d’eux ! Pour ma part je suis autant excitée quand il arrive des choses extraordinaires à mes proches que pour moi-même … non ce n’est pas de la démagogie … ça vaut dans tous les domaines : grossesse, promotion, nouvel appart, 5 kilos de perdus, super mec (ou nana) … tout ça quoi !

Dans ce tout, il y a la réussite professionnelle, le job tant convoité, celui que l’amie envers et contre tous a réussi à dégoter !

Je vous ai déjà parlé de La Journaliste (ici ou encore ici) et bien aujourd’hui c’est encore d’elle dont il s’agit et seulement elle ! J’aurais pu disserter sur la réussite d’autres amis sauf qu’ils ne verraient pas d’un très bon œil que j’étale leur vie, leur nouvelle acquisition immobilière, leur nouveau salaire, ou le CV de leur nouveau conjoint photo à l’appui dans les pages virtuelles de Babidji !
La Journaliste depuis quelques jours est entrée dans la vie médiatique alors OUI je peux vous en faire partager quelques bribes …

La Journaliste et moi nous connaissons depuis la 6èmeLa Journaliste et moi avons fait de la comédie musicale ensemble, j’ai même dormi plusieurs fois chez elle en 4ème, en 3ème… au collège et au lycée quoi ! J’ai même été à mon premier concert avec elle : Vanessa Paradis 1993 période Kravitz à l’Olympia … une invite qu’on n’oublie pas ! (punaise la claque des années qui passent …).
Je ne vais pas non plus  vous faire une version idyllique de notre relation … une relation avec ses hauts et ses bas, ses agacements (mutuels j’imagine) jusqu’à l’éloignement après le concert de Vanessa Paradis 2001 à l’Olympia période Depp du tout début.
FaceBook et une connaissance commune qui a joué les entremetteuses nous ont replongées dans le bain de l’amitié (c’est beau ce que je dis …). Ca fait 5 bonnes années que nous nous sommes retrouvées … certes à distance l’une (elle) étant toujours à Paris et l’autre (moi) ayant migré vers le Sud.

Après l’avoir quittée étudiante, je la retrouve dans sa nouvelle vie active : journaliste beauté freelance alias La Journaliste.
Son monde est à des années lumières du mien … certes j’aime bien comme toutes les filles prendre soin de moi mais de là à le vivre à fond, à connaître les principes actifs des produits, tel ou tel avantage de tel vernis, fond de teint, crème anti-ride ou comment faire de façon efficace un palper-rouler : pas vraiment ! Elle me scotche par ses connaissances mais pas que ! par sa plume aussi parce que La Journaliste rédige de supers billets d’humeur loin de l’ambiance Sephora … elle a même dissocié ses activités avec deux blogs bien distincts : Le blog de La Journaliste et la Gazette Beauté
La Journaliste ce n’est pas une bloggeuse … c’est une journaliste qui bloggue … ça signifie qu’on peut aussi lire ses articles en presse écrite ou en ligne !

La Journaliste n’a jamais cherché à se cacher derrière un pseudo ni à planquer son identité, La Journaliste se nomme Anne Thoumieux.
Aujourd'hui à partir de 15h15 on mettra enfin un visage sur ce nom … Anne Thoumieux est devenue la chroniqueuse beauté en plateau de Stéphane Bern pour son émission quotidienne : Comment Ca Va Bien ? (plus connue sous les initiales CCVB).
copyright Alex Abdoun cliché pris le jour de mon mariage ... profitez-en pour aller voir les photos d'Alex vous serez bluffés ! 

J’ai suivi son parcours incroyable, ses différentes étapes de casting, ses interrogations, son attente … pour finalement être choisie parmi 30 journalistes, bloggeuses, reporters, chroniqueuses … elle a tout déchiré !
Je n’ai jamais douté avec cette certitude intérieure que ce taff était pour elle … comme une évidence tellement elle maîtrise son sujet et son écriture, tellement elle est drôle et énergique … en deux mots : la chroniqueuse idéale pour assurer ce remplacement de congé mat. !

Les mauvaises langues diront qu’elle a été pistonnée … même pas ! Le fait qu’elle ait été contactée pour le casting relève du miracle … ni ses blogs ni ses articles n’ont permis de la mettre sur la liste des castées … juste la bonne rencontre au bon moment … seuls son professionnalisme et son talent ont fait la différence.

Vous pouvez suivre Anne tous les après-midi, du lundi au vendredi dans CCVB sur France 2, sur ses blogs La Journaliste et La Gazette Beauté ou encore sur ses comptes FaceBook ou Twitter.

Quel bonheur de faire la promo d’une amie … j’suis trop contente pour elle !

vendredi 19 avril 2013

A l’Ecole de la dictature : mère contre fille


N'ayez crainte, pas de panique, tout va bien chez nous … il s’agit juste du titre du dernier bouquin que j’ai lu (enfin lu … dévoré plutôt), celui d’Irène ZLATO.

Irène n’est pas n’importe qui … Irène est une blogueuse que je suis depuis un bout de temps maintenant.
Je ne saurais dire comment j’ai découvert son blog les Réflexions d'une Citoyenne, mais ce qui est sûr c’est que l’intelligence avec laquelle elle aborde les sujets de société, son recul et son objectivité hors pair pour traiter de politique ou d’histoire m’ont dans la seconde rendue accro. Je n’ai pas peur de dire que c’est le blog le plus enrichissant (au niveau réflexion … d’autres me comblent différemment …) que j’ai découvert sur la toile. Elle a une capacité d’analyse hors du commun et, il faut bien l’avouer, une intelligence rare sans l’ombre d’un ego surdimensionné, sans jamais prendre son lecteur de haut. Rappelez-vous c’est elle qui m’avait éclairée dans les commentaires de ce post, celle qui avait su me faire comprendre ce que je pensais hors de ma portée !!!
Après avoir lu une de ses nouvelles (par mail sur simple demande … non parue sur son blog si ma mémoire est bonne), j’ai été convaincue pour commander son bouquin qu’elle a ma foi vendu trop humblement …

Je vais être honnête, si je n’avais pas découvert Irène ZLATO via son blog je ne suis pas sure que j’aurais acheté ce roman. Non pas qu’il donne l’impression d’être mauvais, bien au contraire. J’ai juste un sérieux problème avec certains événements de l’histoire comme le rideau de fer (la WWII en fait partie aussi).
J’ai été traumatisée par les récits de KUNDERA … tout particulièrement par La Plaisanterie qui m’a vaccinée du communisme et de ses zones d’ombre à vie.  J’ai remis le couvert avec la trilogie d'Agota KRISTOF (cette hongroise exilée en Suisse et décédée en 2011) : le Grand Cahier, la Preuve et le Troisième mensonge. Le Grand Cahier est le seul bouquin que j’ai pu dégoter dans une bourgade perdue du fin fond de l’Inde … autrement je n’aurais pas eu le courage de l'acheter en lisant le résumé. L’Homme et moi l'avons dévoré … puis acheté la suite une fois rentrés ... comme quoi il faut parfois se faire violence pour découvrir des chefs d’œuvre … une fois de plus cette période noire de l’histoire et son ambiance si pesante ne m’ont pas laissée indemne.

Vous comprendrez dès lors que j’ai lu le « pitch » … j’ai pris peur de ne pouvoir supporter le récit.
Sauf que c’est Irène qui l’a écrit et que je n’ai pas le choix ! Je brûle d’impatience de découvrir son premier roman.
Voilà ce qu’elle en dit : Anne, 6 ans, est une petite fille ordinaire. Son univers tourne autour de ses copines, du chat, et des histoires que sa mère lui lit le soir.
La mort de son père vient tout bouleverser, et le destin va l’emmener dans un pays communiste, où elle va devoir apprendre à vivre.
Anne va nous livrer son histoire, de ses yeux d’enfants : sa découverte d’un pays où l’on ne peut pas avoir de chocolat le matin, où la maîtresse parle sans arrêt de communisme…
Katerina, la mère d’Anne, vient de perdre son mari. D’origine slave, Katerina se voit contrainte de retourner dans son pays maternel, pays qu’elle a quitté depuis la guerre.
Elle va devoir affronter une nouvelle vie dans une dictature, et tenter de sauver sa fille des sirènes de la propagande…
Katerina raconte son parcours de mère, de femme, dans un monde impitoyable et absurde.

 L’histoire est narrée par les 2 protagonistes principaux : la mère et la fille. Dès le début je suis surprise par la précision avec laquelle elle décrit la détresse d’une femme en deuil, qui se perd, qui se noie, qui doit toutefois garder la tête hors de l’eau pour sa fille. La première page du chapitre II est d’une intensité, d’une émotion et d’une violence incroyable, celle de la perte d’un être cher, celle que nous sommes tant à avoir connue, celle sur laquelle nous ne pouvons mettre de mots.
Je suis portée par la qualité des descriptions … cependant un peu plus dubitative quant aux raisons qui poussent Katerina et Anne à l’Est. Le doute s’envole dès le premier petit déjeuner dans ce pays qui ne vit que sous la contrainte d’un régime communiste extrémiste. On se laisse couler dans l'ambiance de la ferme pour y sombrer comme les personnages. 
A ce moment je n’arrive plus à lâcher le bouquin. Vous savez cette envie de connaître la suite à tout prix, cette façon frénétique que nous avons de tourner les pages … cette boulimie qui fait qu’au bout d’une heure l’Homme migre sur la mezzanine du bureau, incapable de s’endormir à cause de ma lampe de chevet. Je suis incapable de capituler, je continue d’avaler chaque ligne …

Je suis portée par l’intrigue, son intensité, son suspense, par les détails, l’évolution des personnages, le parcours d’Anne, la folie de ces dictatures, leur embrigadement, cette propagande communiste qui ronge les cerveaux.  Je suis bluffée par la capacité de l’auteur à se mettre dans la peau d’une enfant, qui grandit, qui mûrit. Je suis subjuguée par l’intrigue qui monte crescendo … je suis tout simplement conquise, heureuse d’avoir franchi le pas, heureuse d’avoir pris sur moi pour découvrir ce livre et y plonger tête baissée. On y croit, on y est, on y vit dans ce pays. On ne remet pas en question une seule seconde les éléments historiques de ce qu'y était le quotidien, l’écrivain a dû longuement y travailler, un socle solide de ce qui a pu réellement exister pour asseoir son récit.

Il est 3h du mat. 
Je referme mon livre heureuse du plaisir procuré, celui inégalable de terminer un bon bouquin. Je ne m’endormirai toutefois pas indemne … 
... avec ce malaise de savoir que de telles dictatures subsistent (je ne peux m’empêcher d’avoir des pensées asiatiques et d’y substituer le régime Nord Coréen) de façon encore plus atroce peut-être …
... avec ma condition de mère malmenée, dans l'incapacité de dissocier ce que je partage avec mes filles de la situation de Katerina et de la sienne 
... avec cette préoccupation plus légère de savoir qu’il ne me reste que 5h de sommeil …
Je sais que le réveil sera brutal avec toutefois la satisfaction d’emmener ma fille à l’école dans un pays libre, en démocratie et … celui d’avoir passé une excellente soirée  … euh nuit !

A l’Ecole de la dictature : Mère contre fille, 16 €
1, rue Bastière
38120 FONTANIL
04 76 75 33 76

jeudi 18 avril 2013

Ma Petite Boîte à Moi

Certes j'ai pris le train en marche ... pour dire la vérité vraie je lui ai même couru derrière pour le choper ...

Il m'aura fallu plus d'un an après l'émergence des box en tout genre pour craquer. Pour dire la vérité vraie, je n'ai même pas pris la décision seule, enfin si, mais poussée par les conseils de mon amie So' ! 

Ces derniers mois sur la toile fleurissent plutôt des avis mitigés, des commentaires de consommatrices blasées voire déçues de ces box qui ont eu le vent en poupe au printemps dernier ! 
Sauf que So' elle m'a vendu le truc comme personne ... adepte de My Little Box elle a su trouver sans vraiment le savoir les mots pour me convaincre. Et puis elle y a mis les grands moyens aussi !!!  

Houuuuu la vilaine a joué de la corde sensible ... celle des souvenirs nostalgiques de ma vie parisienne en m'inscrivant sur le site My Little Paris, le site instigateur de cette box sweet box ! J'ai reçu les news letters. Ces infos je les aime. Elles me font rêver, voire pester de ne pas avoir le 5ème du 10ème de ces beaux concepts à Perpignan (j'ai quand même le Canigou, le rugby et les cargolades ... on ne peut pas tout avoir non plus ...). Je suis fan du look, de leur charte graphique, de la douceur qui s'en dégage et de la faculté qu'ils ont à nous mettre dans la confidence, comme des bons p'tits plans, des bonnes adresses qu'on s'échangerait entre copines, entre fifilles privilégiées, des happy fews quoi ! Le ton y est frais et espiègle, des rubriques kids ou wedding pour parfaire le kit de la jeune femme moderne mais sensible, une radio avec des playlists plus surprenantes les unes que les autres (mention spéciale à la Rétro pour Minots). Ca va sans dire la machine marketing est bien rodée ... je n'ai qu'une envie : succomber ! D'un clic je fais mon achat compulsif ... déçue à la validation de devoir attendre avril pour la pochette surprise tant je convoite l'objet en ce début mars ... pfffff patience patience.

Les semaines passent et pour dire la vérité vraie je suis impatiente mais plutôt stressée de ce qui m'attend ... en un mois le compte en banque a viré du vert au rouge. J'appréhende d'avoir sauté les pieds joints dans un piège commercial bien ficelé et d'avoir claqué 15 € pour ... rien ! Ce n'est pas la mer à boire 15 € vous me direz ... sauf que la culpabilité m'envahit. Je m'accroche aux paroles de So' ... tellement convaincantes ... son p'tit bonheur du mois comme elle dit ... 

12 avril ... toujours rien ... quand ce matin au fond de ma boîte aux lettres je trouve ça :
Hip hip hip hourra ! je saute de joie. Pour dire la vérité vraie je suis aux anges, ravie de My Little Box ! Je ne pouvais pas rêver mieux ! Un mascara et une eau micellaire dont j'ai vraiment besoin ... un étui à lunettes so looky qui va pouvoir remplacer le mien en train de rendre l'âme ... un bandeau trop choupinou : à moi le look 50's ... et puis rien que la boîte ou le mag je craque ! C'est beau, c'est tout ce que j'aime ... envolée la peur du méchant banquier ... pfffiouuuuu je crois que je ne vais pas me désabonner ... j'ai hâte de recevoir mai !!! 

mercredi 17 avril 2013

Etre Mère #68


Etre Mère c’est réalisé qu’on a enfanté une fashion victim …

Je récupère Pimprenelle de l’école une fois de plus complètement débraillée …
« Ca sert à quoi que je te mette un maillot de corps si tu as toujours le bide à l’air ? 
-       mais maman c’est parce que je me suis déshabillée dans la cour …
-        ?!!??!!!
-       pas entièrement hein ? juste pour montrer mon maillot de corps à mes copines, il est trooooooop beau …
-       ah bon ? et qu’est-ce qu’elles ont dit tes copines ?
-       qu’il était bien (sur un ton de fashionista aguerrie et sure de son coup) »

Quand je lui achète des fringues trop « girly » à mon goût, trop criard ou sous licence pour lui faire plaisir, je prends des vêtements qu'on camoufle, qui se mettent carrément en 3ème couche …
Aujourd'hui, j’ai compris le message : ne pas lui acheter de culotte Dora au risque de me faire convoquer parce qu’on a retrouvé ma fille en train de montrer sa culotte à la récré …

dimanche 14 avril 2013

1.2.3 partez : la chasse aux riches est ouverte

 Vendredi 12 avril 2013 ... devant Taddei (Moralisation générale ! Tous suspects ? : sujet du soir) ... Ibook sur les genoux ... je bous ... 

Euh tu fais quoi là François ?
Tu crois vraiment que ton plan de moralisation à deux francs ... que diffuser en boucle les patrimoines de tes ministres on en a quelque chose à faire ? De plus, patrimoine ne veut pas dire revenus, parles en aux pêcheurs de l'Ile de Ré qui se retrouvent imposés sur la fortune et qui n'ont pas un rond ! 
Tout le monde s'en balance ... royalement ...

Autour de moi, que ce soient les gens de droite, de gauche, les commerçants, les salariés, les chômeurs, les mères au foyer ... tous tiennent ce même discours (tu auras au moins le mérite de fédérer les français autour d'un sujet ...) : en quoi savoir qu'untel est imposé sur la fortune ou qu'un autre ne roule qu'en Twingo nous importe ?
En quoi être riche ou plus modeste (enfin modeste ... tout du moins un peu moins riche ... on parle du gouvernement et du parlement là ... pas du maire de Trifouillis) apporterait quelque légitimité ??? 

Aux yeux de tous, le super riche ne peut être honnête ... quant à celui qui ne déclarerait pas beaucoup deviendrait suspect ... où cache-t-il son fric ? penserait-on. Il est député et il n'a pas + de tune ??? lirait-on sur toutes les lèvres ... c'est bien ce que je dis ... divulguer les patrimoines ne sert à rien ! Enfin ça se saurait si mettre cartes soit disant sur table empêchait de faire des trucs louches ailleurs. 

Attention phrase choc : les riches je les kiffe ... ceux qui ont fait des études pour y arriver, qui ont taffé, qui ont un cerveau, ceux qui ont tout gagné à la sueur de leur front, ceux qui ont hérité d'un pactole et qui l'utilisent à bon escient, conscients de leur chance absolue ... 
Les riches, oui, assurent une partie de mes revenus. Ils dépensent un peu plus que la moyenne dans ma boutique, ils font la différence et me permettent de vivre de mon job ... 
C'est aussi eux qui m'ont offert à plusieurs reprises du boulot ... 
En quoi j'en voudrais à quelqu'un qui booste l'économie de mon pays, qui participe honnêtement à son bon fonctionnement en payant des impôts ? Si je taxe tous les riches d'enfoirés ... pourquoi ne pas taxer tous les pauvres d'assistés ??? 

En revanche, ce qui me fait vomir ce sont les comportements abjects d'un Cahuzac, d'un gros actionnaire qui ne doit sa fortune qu'au nombre de plans sociaux des boîtes dans lesquelles il a investi, ou d'un grand patron et son parachute doré voire en or massif ... oui c'est abject, abject est le mot ! Je n'en vois pas d'autre. 
Quand je fixe cette image ... j'en ai encore la nausée ... ce n'est même pas une question de parti ... de droite, de gauche ... c'est se prendre en pleine face que nous citoyens sommes des abrutis finis ... abrutis de croire encore un tant soit peu en la république où les règles ne sont définitivement pas les mêmes pour tous ... en ces hommes à qui nous avons donné tout pouvoir ... donné notre confiance ... en ces hommes qui continuent malgré la conjoncture à faire de la politique à papa se croyant au-dessus des lois ... en ces hommes qui trichent en toute impunité ... ces hommes qui nous dictent notre conduite ... qui nous pompent notre fric en nous persuadant d'un effort nécessaire à la survie du pays ... j'arrête cette liste qui m'amène ce goût âpre en bouche, cette rage intérieure, cette envie de lui en décoller une en pleine face si je l'avais en mire le Cahuzac !

Moi qui plus haut refusais l'amalgame le plus simpliste qui serait que 'tous les riches soient malhonnêtes et les pauvres des opportunistes du système' ... je ne peux m'empêcher après cette trahison de haut vol de penser 'les politiques : tous pourris !'. Pas mal l'amalgame, hein ?
Cahuzac a détruit le peu d'espérance que les français portaient en ce nouveau gouvernement. Sans même avoir l'espoir de trouver mieux ailleurs ... comment voulez-vous qu'un Copé qui a sciemment triché pour avoir la présidence de l'UMP soit crédible quand il attaque l'ex ministre du budget ? (puis c'est Copé quoi ! le mec qui nous dégouterait à vie des pains au chocolat). Reste les autres alternatives : Modem, NPA, Parti de Gauche etc. ... on reste perplexe ... si ça se passe au PS pourquoi pas ailleurs ?  (pour le FN pas besoin de douter ... pas eux s'il vous plait ... ces outsiders qui pèsent malheureusement un peu plus chaque jour dans la balance ... je t'avais pourtant prévenu François qu'il fallait assurer, que tu n'avais pas le choix !).  

Hollande semble noyer le poisson avec sa course à la moralisation ... se noyer tout court en fait. On reprochait à son prédécesseur son hyperactivité ... mais il faut bien avouer que notre président actuel se vautre dans l'immobilisme comme tétanisé, paralysé. Les français seraient-ils d'éternels insatisfaits ? NON, juste des pigeons ... 

Quels sont mes solutions en tant qu'individu pour survivre à cette honte imposée et généralisée ?

1. Jouer au loto ... je serai riche et détestée ... mais riche quand même ... apparemment on est plusieurs à choisir cette option vu les bénéfs de la Française des Jeux ces dernières années ... 

2. Abdiquer et me dire que l'être humain reste ... humain ! Penser à la corruption en Afrique, en Inde ... écouter nos voisins ... il y a 2 jours sur Europe 1 étaient invités chez Poincaré des journalistes européens : mêmes scandales en Norvège, Allemagne ou encore en Espagne ... pffffff désespérant ! Finalement ça ne me console pas ... 

3. M'envoler vers un paradis fiscal pour profiter d'une façon ou d'une autre de l'argent des ordures de ce Monde ... faut pas que je me plante aussi : la Suisse c'est froid ... les Seychelles trop petit ... les Ile Caïman trop loin ... mouais finalement c'est pas terrible cette idée ... reste Andorre : à côté de la maison ! Je pourrai toujours revenir les WE ... 

4. Ne pas y penser, oublier ... impossible ça n'marche pas ... la réalité me rattrape ... celle que je vais bientôt recevoir dans ma boîte aux lettres ... celle qui se nomme avis d'imposition ... celle que je paierai sans broncher ... vous avez entendu M. Cahularnaque ???? sans broncher j'ai dit !!! 

mercredi 10 avril 2013

Etre Mère #67


Etre Mère c’est enfin pouvoir se faire lécher la pomme par sa gamine ...
Vous ne devinerez jamais ce qui s’est passé lundi après-midi !
Lundi après-midi, au réveil de la sieste, Bouchon m’a fait un énorme bisou, puis deux, puis trois, puis plein !
J’ai cru exploser d’amour, de joie, d’incrédulité et … de victoire !
Oui de victoire !
Non pas que ma fille soit vraiment une handicapée du bisou … un peu quand même … mais pas totalement …
Elle sait faire les bisous depuis belles lurettes mais seulement à ses poupées, ses peluches, ses jouets voire des trucs aberrants comme le toboggan du parc en forme d’éléphant ! Véridique !
Quant à nous autres humains quetchi !
Si tu lui demandais un bisou pour dire bonjour, au revoir ou merci, jusqu’à hier elle te tendait la joue ou la tête s’imaginant certainement que c’est super agréable d’embrasser une touffe de cheveux !
On a même abordé le sujet un peu par hasard avec le pédiatre lors de sa visite des 2 ans début janvier … il nous a expliqué que ça arrivait parfois. D'après lui Bouchon assimilait l’acte du bisou au dominant. Si tu domines tu bises, si tu es dominé tu tends la joue ! Et comme tout ce qui est plus grand ou plus vieux est dominant ... pas l'ombre d'un bisou pour nous à l'horizon ...

Sauf que depuis lundi tout a changé … j’espère juste qu’elle ne pense pas prendre le dessus et dominer sa mère … sinon elle va voir de quel bois j’me chauffe !!!

En attendant … je me délecte …

mercredi 3 avril 2013

Etre Mère #66

Etre Mère c'est avoir le coeur bien accroché ...

Une matinée banale de mère au foyer ... où tu fais le tour des pièces pour tout mettre en hauteur ... où tu reviens 10 minutes plus tard avec ton aspirateur ... 
A ce moment tu découvres ton énergumène de gnome jonché sur son zèbre ...  bestiole posée bien sûr à l'arrache en déséquilibre sur un lit ... 
Mlle zébulon était dessus au taquet ... debout bien sûr sinon c'n'est pas drôle ... j'aurais dû m'en douter en entendant les yahouuuuuuu si reconnaissables (ceux qui possèdent l'animal comprendront très bien de quoi je parle) ...
 Bouchon, acrobate ???