vendredi 29 mars 2013

On ne badine pas avec le Chocolat !

C'est à cause de lui que j'ai craqué ! 
Quand je l'ai vu en vitrine avec ma mère, on l'a trouvé si mignon qu'on n'a pas pu résister ... apparemment nous n'étions pas les seules car ce petit caneton en chocolat blanc était le dernier ... la vendeuse a dû démonter la vitrine pour satisfaire notre envie insassiable de l'adopter ! 

Le chocolat et moi c'est une grande histoire d'amour ... j'aime les tablettes des grandes surfaces ... mais surtout le bon, le vrai. Si je vais en centre ville à Perpignan, je ne peux m'empêcher de m'arrêter chez mon chocolatier préféré : Parfum Chocolat. Je peux vous asurer qu'elle est bien amortie la carte fidélité ! 

Mais pour une fois j'ai succombé ailleurs ... chez Thuriès. Un caneton nous a fait de l'oeil  ... comme je n'avais encore rien acheté pour les Pâques des filles, avec ma mère on s'est mis d'accord pour investir peu mais bon ! De toute façon elles n'en mangent que la moitié tellement elles en reçoivent ... ça finit soit dans nos estomacs, soit à la poubelle (oui je sais c'est honteux) quand ce sont des trucs trop sucrés, plein d'huile de palme, de mauvaise qualité ! On ne va pas se leurer mais c'est ce qu'achètent bien souvent les collectivités, les connaissances éloignées pour faire plaisir aux gamins !  

Alors voilà, cette année il faudra se contenter de peu ... mais bon ... enfin j'espère !
Je n'ai jamais goûté un seul chocolat Thuriès ... ceci dit je fais confiance à un Meilleur Ouvrier de France pour offrir le top du chocolat à mes fifilles chéries ! 
 Dans ma besace je suis repartie avec 2 canetons : un blanc et un noir, 2 oeufs noirs et 200g d'oeufs à différents parfums (ganache, praliné etc.) pour la somme de 22,40 €. Les sifflets oiseau en terre ont été offerts. Certes ce n'est pas donné ... mais je crois à la qualité des produits et au fait qu'elle se paie malgré tout !
Je sais que les filles se goinfreront de Kinder et autres merdouilles ailleurs (lundi entre autre c'est chasse à l'oeuf au club hippique) ... 
 Cette année on croise les doigts pour un peu de soleil et pouvoir les planquer sur la terrasse ... bien les planquer de surcroit ... vu qu'il y en a peu, la chasse risque d'être assez courte ! 


Quant à moi, n'ayant pas le temps de faire un saut à Perpignan (réouverture de la boutique pour la saison) ... je pense craquer pour une ou deux pièces de choix chez un autre Meilleur Ouvrier de France : Olivier Bajard à Collioure ... mais ça ce n'est que pour les grands ! 

Edit en ce 2 avril 2013 : Thuriès validé et approuvé par toute la famille ... les oeufs étaient (bah oui on a déjà tout mangé) d'une finesse et d'une qualité incroyables ... de vrais chocolats dignes de ce nom ... conquis nous y retournerons !

mercredi 27 mars 2013

Etre Mère #65 ... ou comment retrouver le Père

2 semaines et des broutilles qu'il était parti ... on fait la teuf aujourd'hui !
Une bonne occase d'organiser un bon goûter ... en famille nous avons festoyé ...
MMMmmmmmmmm des retrouvailles gourmandes et sucrées pleines de volupté ...
Beaucoup de "suiveuses" cette semaine ... on retrouve les Etre Mère chez Coucou Maman,  Petits Diables, Stéphie et les Cacahuètes, La Farfa et Maman Bavarde ... merci les filles ! Vos posts valent le détour, on rit beaucoup, on crise un peu mais on ne pleure pas ... cocktail délicieux en ce mercredi 27 mars ! 
Un coup de coeur particulier cetet semaine : la première participation de Fraggle et son témoignage touchant et poignant ! 

mardi 26 mars 2013

Communiquer sur la maternité ou comment se planter en beauté !

Comme la plupart des parents je suis abonnée à plusieurs news letters de sites familiaux.

Sur Facebook je reçois les statuts d'Infobébés. J'avoue y prêter de moins en moins attention ... j'avoue me détourner de plus en plus des sujets autour de la maternité et des bébés, sachant que Pimprenelle en est sortie depuis belle lurette et que Bouchon du haut de ses 2 ans n'entre plus trop dans le vif des sujets abordés ... j'avoue enfin être lassée, ne plus trop m'y intéresser ... fatalité d'une seconde maternité ... la routine quoi ! Adieu nouveauté, émerveillement pour un rien ... je sais c'est rude, triste mais tellement réaliste. On s'y habitue, c'est comme ça qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ... disserter sur les couches ou les laits infantiles ne me fait plus autant vibrer qu'il y a quelques années ... désolée ! 

Ceci étant, j'ai bloqué cet aprèm sur cette image qui a défilé dans mon fil d'actu ... mais késako ???
et j'ai encore plus bloqué sur le sujet du jour posté par Infobébés : "En 2050, donner naissance à son bébé dans l'espace sera possible ! Vous y croyez ?"

1ère réaction logique de la Babidji : °°°mais qu'est-ce qu'on s'en fiche !!!°°°  °°°sans dec il n'y a pas plus intéressant comme sujet scientifique ... genre la recherche pour les maladies orphelines ... la gestion de la douleur des plus petits ou ... le développement des maisons de naissance ???°°° 
Pour ma part c'est vraiment user du clavier et des réseaux sociaux pour tenter de combler un vide, le néant sidéral de la toile ! 
Je ne dis pas qu'Infobébés ne traite pas des sujets évoqués dans mes pensées mais là c'est quasi une faute grave ! Bien sûr qu'on peut traiter de thèmes futiles et légers mais que ce soit au moins drôle ou divertissant !

Comme je trouve ce statut d'une absurdité absolue et la photo un véritable non sens par rapport au sujet traité (si je décrypte le cliché j'y vois surtout un préma en traitement sous lampes contre la jaunisse ! Il est où le rapport avec les fusées, les étoiles et la voie lactée ???) je vais voir ce qu'en pensent les nanas qui ont commenté.
J'ai bien fait de m'y arrêter ! Je ne suis pas déçue de ce voyage spatio-temporel ...
Quelques exemples qui vont en mon sens : 

- Il est où l'intérêt si ce n'est dépenser des millions dans des recherches inutiles ? 
- Quel intérêt ? 
- non car comme le bébé de votre photo, souvent des bébés ont besoin de soins et de matériel et dans l'espace il manquerait ce matériel
- c'est d'une débilité !
- et un dessin humoristique ou autre plutot que mettre une photo d'un préma sous lampes pour une info grotesque !!!! Ce serait plus approprié NON ??????
- idem pour mes 2 filles et ce souvenir n'est pas des plus agréables, votre photo est des plus déplacées.
- Très très honteux ce rapprochement entre naître sur la lune et des petits qui sont des prémas !!!! Je suis Maman d'un préma de 2 mois à l'hôpital :-( je trouve ça vraiment nul et ça m'énerve. Vous auriez pu trouver autre chose franchement. 
- Vraiment n'importe quoi oO

J'en conclus que c'est bien de vouloir créer du trafic vers son site, de faire parler de soi et d'avoir l'impression d'apporter une pierre à l'édifice du marketing viral mais pas n'importe comment ! A part quelques commentaires qui se prêtent au jeu et qui répondent à la question, les 2/3 hallucinent soit sur le sujet idiot et de surcroît inintéressant, soit sur l'illustration inadaptée limite de mauvais goût. 

A nous de trier les infos dans ce trou noir qu'est Internet ... mais aussi aux auteurs d'être un peu plus regardants sur ce qu'ils diffusent. 
Sur ce coup Infobébés a tout foiré ... 

lundi 25 mars 2013

Jappeloup, un Mythe

Aujourd'hui j'ai emmené ma fille voir Jappeloup,
Aujourd'hui c'est toute mon enfance que je me suis pris en pleine face. 
 On vit tous plusieurs vies ... la première a énormément compté pour moi ... celle dans laquelle je me suis épanouie ... celle qui m'a tellement appris : l'humilité, la rigueur, la passion, la compétition, la joie, l'échec, le partage et j'en passe.

De 6 à 14 ans j'ai passé mes samedis le cul sur une selle, les bottes dans le foin, les mains dans le crottin, le nez dans des crinières. De 6 à 14 ans il n'y avait que l'équitation qui comptait. Ce sport s'est imposé comme une évidence. Certains sont happés par la foi ... d'autres  par les chevaux. J'ai tanné mes parents ... ils ont cédé. 

A 6 ans on me hisse le plus souvent sur ma monture, les pieds qui ne dépassent pas des quartiers de la selle, trop petite pour panser convenablement mon cheval, mais une fois dessus on ne plaisante plus ... c'est mon élément, malgré les peurs et les chutes je tiens bon. 

Au moment où j'écris ces lignes, j'ai l'impression de parler de quelqu'un d'autre. Le temps a tellement passé que je ne sais plus bien ... pourtant c'est bien moi du haut de mes 9 ans qui en 88 acclamais Durand, qui tapissais ma chambre de posters de Jappeloup, qui ne parlais que de cet exploit avec mes potes du Carillon.
J'ai beau ne plus trop me souvenir de combien de points coûte un refus, du nom de tel ou tel mors ou de comment on fait telle ou telle figure ... mais je me souvenais, même avant la projection, du vertical au drapeau coréen du parcours ... je me souvenais de la joie immense, du bonheur absolu quand Pierre Durand a été sacré champion olympique aux J.O. de Séoul. Jappeloup est devenu une icône et Durand un héros. Mon icône, Mon héros.

Je n'ai jamais rêvé d'être championne olympique, juste de monter, juste de sauter, d'avoir mon cheval, pourquoi pas d'en faire un métier ... mais à 14 ans tout s'est arrêté. Définitivement. 
J'ai grandi trop vite, des muscles dorsaux qui ne soutenaient plus assez la colonne. Après plusieurs mois sans monter, plusieurs mois de pleurs, de douleurs, du deuil de cette vie finalement ...
Quand j'ai retenté, un truc était brisé, un manque de confiance certain. Pourtant 20 ans après je rêve encore que je monte. 20 ans après la plaie subsiste.
Pimprenelle fait du poney depuis la rentrée. C'est elle qui en a manifesté l'envie. Jamais je ne l'aurais forcée. OK, j'admets : j'ai été trop contente ! Son père moins, conscient des risques.
Coup de bol, on a trouvé un super club familial sans shetlands (j'ai toujours eu une dent contre ces bêtes) qui enchaîneraient des reprises comme à l'usine. 
En septembre, ça m'a fait bizarre de fouler le sol de la carrière, de retrouver ces émotions, de voir ma propre fille en boots et pantalon d'équitation. La proprio du club m'a tendu une perche : "venez remonter, on se fera un truc tranquille".

Quand j'ai su que Canet reprenait le rôle de Durand dans un long, j'ai cru défaillir ! Tout remontait à la surface ... trop heureuse qu'on m'offre la possibilité de revivre une partie de mon enfance. Je me tape même un Vivement Dimanche spécial Guillaume Canet collée contre ma Pimprenelle. J'ai l'impression qu'on est pote, qu'on se connaît tellement son récit me parle. On a vécu la même chose avec quelques années de décalage. Il était déjà ado et moi encore bébé. Je saoule l'Homme de mes souvenirs, de mon amour inconditionnel pour Jappeloup. C'est évident que je veux voir ce film qui sera sans conteste ma madeleine de Proust !

L'Homme est toujours en Inde ... je suis aujourd'hui seule avec les filles ... et ma mère qui m'offre un dimanche aprem fabuleux. Ce midi elle m'annonce : "tu ne veux pas aller voir Jappeloup avec Pimprenelle pendant la sieste de Bouchon".
Ni une ni deux, on fonce au cinoche. Le film a déjà commencé de quelques minutes quand on entre dans la salle ... 1ères images à l'écran : un poulain dans son champ. 

Tout remonte à la surface. Plus le film avance plus les sensations sont là : les odeurs de la sellerie, des écuries, la sensation de ma main au creux d'une encolure, le geste pour enfiler un filet, mon visage près d'un naseau, la chaleur du souffle d'un cheval entre mes doigts, la boule au ventre avant un concours, avant un exam, le stress du paddock, les pieds qui s'enfoncent dans le sable de la carrière lors de la reco, la sensation de voler quand un obstacle est vraiment haut, l'adrénaline du CSO, descendre d'un cheval encore tremblante de l'effort accompli ...
10mn après le début du film, ma fille explose en sanglots ... que se passe-t-il ? : "maman c'est trop beau il a gagné". On en est au tout premier concours ...

J'ai déjà les larmes aux yeux tant le choc temporel est grand ... alors si Pimprenelle est bouleversée du haut de ses 5 ans à peine le film commencé, on n'a pas fini ... banco ... on a pleuré tout le film : de joie, de peur, de stress, de tension, d'émotion ...

Un film que j'ai trouvé absolument magnifique et bien au-delà de mes espérances. J'avais réellement peur du résultat ... de sombrer dans le gnangnan guimauve ... certes l'histoire est plus romancée que la réalité mais les temps forts de la compétition, les choix auxquels est confronté Durand sont respectés. La photo est juste sublime, les plans magnifiques, les dialogues simples et réalistes. Sans même être concerné par ce sport je pense qu'on y trouve son compte, qu'on se laisse porter par ce parcours hors du commun. Rien de plus beau que la beauté du sport justement dans tout ce qu'il implique ... des valeurs qui semblent malheureusement un peu oubliées cette dernière décennie au plus haut niveau de certaines disciplines. 

J'ai particulièrement apprécié que le film casse aussi certains clichés. Certes, monter n'est pas donné ... mais quand on est passionné on se débrouille. A mon époque Decath n'existait pas, on faisait tourner une veste de concours entre jeunes cavaliers car ça coûtait trop cher. On faisait du co-voiturage pour aller aux compètes. Le club achetait en gros des futes pour que ça nous revienne moins cher. Bref, on n'était pas tous des fils à papa même si on n'était pas à plaindre ... nous étions des amoureux du cheval c'est tout ... des gamins qui à chaque Noël ou anniversaire demandaient des guêtres, une bombe, un tapis de selle ...
Le cheval n'est pas qu'une affaire de riches ... c'est même plus une histoire de terriens je dirais, de sans chichis, de bourreaux de travail.

J'ai hâte d'avoir des avis de néophytes sur le film pour savoir si seules ma nostalgie et mon enfance l'ont rendu beau et bon. J'ai passé un moment hors du temps, déconnectée. 
Ma décision est prise je vais remonter. Pourquoi se priver d'un plaisir si singulier qu'aucune autre activité n'a su remplacer.
 Une cocarde qui m'a toujours suivie dans mes déménagements depuis ce concours du Perray en Yvelines ... au dos j'y ai inscrit : "sans faute, 4 pts au barrage avec Pandora le 5 avril 1992, podium 3ème"

Il faut quand même que je vous dise ... mon Héros je l'ai rencontré ... longtemps après.
Le 28 janvier 1998 je suis hôtesse d'accueil en tribune officielle et présidentielle pour l'inauguration du Stade de France, au programme France-Espagne. Je me retrouve congelée et frigorifiée par -5°C en escarpins sur des marches en ciment mais pas que ... je me retrouve au milieu de la crème des plus grands sportifs français invités pour l'occasion. Alors que mes collègues n'ont d'yeux que pour les Douillet, Blanco, Prost, Platini & co (+ politiques et célébrités diverses et variées) ... je n'arrive pas à croire que c'est lui devant moi : Pierre Durand ! Je bloque ... je n'arrive pas à détourner le regard ... je pense même qu'il a dû se sentir gêné le pauvre ... qui est cette folle de 19 piges qui le mate toujours du coin de l'oeil. J'ai mon idole en face de moi ou presque. Je dis presque car pour dire la vérité je suis une rangée sous la sienne. Je ne m'occupe donc pas de lui mais d'autres people dont je me fiche éperdument ... 
Après la mi-temps, j'entends que Durand parle avec une hôtesse et un autre mec "mais non monsieur ce n'est pas votre place" , Durand de répondre "mais si ..." sans trouver gain de cause, et moi de couper court en me retournant "Monsieur Durand était bien assis sur ce siège lors de la 1ère mi-temps". Personne n'a bronché et Durand m'a regardée interloqué, me souriant j'imagine de l'avoir reconnu. Evidemment que l'hôtesse de sa rangée ne savait pas qui il était ... j'ai bien conscience que la médiatisation d'un champion de CSO ne vaut pas celle d'un joueur de foot ... perso je m'en fiche ... c'est un peu mon Zidane à moi. La Babidji a échangé 2 mots avec Pierre Durand, la Babidji a réalisé un de ses rêves d'enfant. 

A savourer sans aucun doute. 

vendredi 22 mars 2013

Mini Tag !

Alors ça c'est fort de Roquefort !
Voilà que mes filles prennent le devant de la scène ... elles deviennent rédactrices en chef de MON blog ! 
Pffffff on aura tout vu ! A 5 et 2 ans ... Pimprenelle et Bouchon ont été taguées par Ali Alanoix !!! 




1- C’est quoi ta plus grosse bêtise ?
Pimprenelle : celle qui restera gravée dans les annales, celle à laquelle ma mère évite de penser ... j'ai bu l'eau des toilettes ... j'ai trouvé un puits ... j'y ai plongé ma timbale ... je ne vois pas en quoi c'est choquant ... je trouve ça surtout très logique ... surtout que j'étais vachement petite en fait ! 
Bouchon : Alors en fait, Bêtise est mon 2ème prénom ... je les enchaîne tellement à longueur de journée que moi-même je ne me souviens plus vraiment d'une en particulier ... ça va de jeter la télécommande dans l'aquarium à vider tout le savon liquide sur le sol des toilettes, de bourrer le lave-main de serviettes invitées de les arroser ensuite ... ce genre de trucs c'est mon quotidien ! 
2- T’as le droit de regarder la télé ? c’est quoi tes Dessins animés préférés ?
Pimprenelle : Oui , j’ai le droit à dose sporadique ... soit un DVD ou un truc sur Youtube (surtout la Maison de Mickey) ... c'est maman qui choisit le moment et généralement c'est quand elle a vraiment besoin de faire un truc tranquillement (ou qu'elle craque) ! J'ai beau avoir 5 ans et regarder quelques films : Kirikou ou Disney (ceux où il n'y a pas trop de méchants comme la Fée Clochette ou les Aristochats), ça ne me dérange pas de mater les trucs de bébé avec ma soeur que j'adore encore : Pénélope, Bali, Little People etc. Chez Mamie, le matin on regarde les Zouzous ... ma mère refuse qu'on allume la télé au petit déjeuner. 
Bouchon : Trop cool d'être la numéro 2 ... à mon âge jamais de la vie Pimprenelle ce serait envoyé autant de DVD ... alors je partage tout avec ma soeur. Ce que j'aime par dessus tout c'est la Maison de Mickey, je suis accro à Minnie ! Ma mère n'était pas trop partante au début mais quand elle a vu que je pouvais tenir 1/2h sans bouger d'un millimètre elle s'est d'un coup d'un seul pris de passion pour les souris, les canards et autre dingo ... 
3- Tu fais quoi pour faire craquer Maman ?
Pimprenelle : Réussir un truc ... elle me regarde avec des yeux plein d'admiration ... et bien sûr quand je lui dis que je l'aime pour toute la vie. Je la fais aussi craquer dans l'autre sens ma reum ... je veux toujours avoir le dernier mot avec des "oui mais" et là, elle craque, vraiment vraiment quoi !
Bouchon : Quand je fais mes drôles de mimiques, quand je mets ma tête dans son cou le soir pour le câlin ... et LA fois où je lui ai fait un bisou ! Les bisous je sais les faire pourtant je ne fais que les réclamer, c'est tout, c'est comme ça ! Et pour la faire craquer dans l'autre sens du terme, je me réveille 4 fois par nuit ! Elle a-dore !!!
4- C’est quoi ton plat et ton dessert préféré ?
Pimprenelle : Mon appétit légendaire et mon goût pour tout m'ont valu le surnom d'estomac sur pattes ... résultat j'aime autant les fruits que les légumes, que les pâtes ou les bonbons ! J'aime TOUT.
Bouchon : Les pâtes, les tomates cerise, le camembert, le pain et le chocolat.
5- Tu pleurniches pour quoi ? Et me dis pas que tu pleurniches jamais hein ! sinon je te swappe !
Pimprenelle : Je ne vous l'ai pas encore dit mais moi en fait je suis geignardeuse professionnelle ... je geins pour un oui ou pour un non sur un ton de lamentation insupportable ! Résultat quand je me fais vraiment mal ou que j'ai vraiment le blues et bien mes parents ont de plus en plus de mal à faire la distinction, ils n'y prêtent plus trop attention. Ils n'arrêtent pas de me parler d'une histoire de chèvre, d'un mec qui s'appelle Seguin pour me faire comprendre mais je ne capte rien ! 
Bouchon : Jusqu'à il y a peu de temps j'étais la reine du "no emotion" ... une grosse chute qui fait flipper tout le monde et même pas une larme ... j'suis trop forte ! Sauf qu'à force de voir ma soeur (ou peut-être ma crise d'ado avant l'heure ... surement d'ailleurs) me pousse à râler, criser et taper des pieds de plus en plus ... je deviens une chouineuse, une capricieuse il paraît même.
6- Maman, elle passe son temps à te dire quoi ?
Pimprenelle : "Je t'aime pour toute la vie", « Obéis », "Dépêche-toi", « Ma Pimprenelle d'amour», «Arrête de pleurnicher»
Bouchon : «Je t'aime mon petit coeur d'amour», «Tu vas écouter, ça suffit maintenant», «Viens ici" ... "Je te dis viens ici !" ... "Mais tu vas venir oui !" ... "J'en ai marre de te courir après"
7- T’as déjà eu peur des mouches ? de quoi sinon ?
Pimprenelle :  Je suis une froussarde ... donc j'ai un peu peur de tout mais je me soigne en grandissant ... je fais même du poney !
Bouchon : Je fais une fixette sur les crocodiles depuis plusieurs mois à cause d'un documentaire je crois que j'ai vu sur la 5 ... au point d'éjecter du lit celui en tissu Petit Bateau que j'ai eu pour mon 1er anniversaire ... sinon les animaux j'adore mais de loin ... quand ça s'approche je hurle complètement hystérique !
8- Maman est fière quand…?
Pimprenelle : Quand j'affirme mon caractère et ne me laisse plus faire à l'école. Quand je fais des dessins de plus en plus beaux chaque jour ! Je suis une pro du feutre et des ciseaux, j'adore ça ! 
Bouchon : Quand je fais mes petits progrès de bébé, que je mange seule, que je réussis un petit puzzle ... elle n'arrête pas de me parler d'une histoire de pot où elle serait aussi super fière mais ça ne m'intéresse pas du tout ce truc là ! 
9- T’as déjà dit à Maman que c’était la plus belle ? Elle y a vraiment cru ?
Pimprenelle : Je suis plutôt du genre cash ... pas le genre de nana à jouer les faux cul ... donc je lui dis qu'elle a un gros ventre, des boutons, des poils ... mais je lui ai déjà dit qu'elle était belle en robe ... de mariée même ! 
Bouchon : Heu c'est quoi belle ? moi je dis "ohhhhhhh" quand je trouve quelque chose de beau ... mais pour ma mère je ne me souviens pas l'avoir fait ... sinon on en aurait entendu parler croyez-moi ! 
10- Maman t’as déjà dit qu’un jour tu serais ostéopathe pour pouvoir lui soulager son dos ?  elle t’a choisi quoi comme métier sinon ?
Pimprenelle : Je crois que mes parents se fichent éperdument de ce que je ferai (même si ils voient bien mes talents artistiques et de concentration) tant que je gagne ma croûte ... je crois qu'ils sont plus intéressés de l'endroit où j'exercerai ... si ça pouvait être sur une île de l'Océan indien ou dans un pays lointain pour venir squatter les longs mois d'hiver ou carrément s'y installer ... 
Bouchon : On me prédit un bel avenir mais certainement pas ostéo vu ma douceur légendaire ! Pauvres patients ! 
11- T’as aimé jouer à Coucou Maman?
Pimprenelle : oui et même que je continue mais en version Frankeinstein ... le but est de la faire flipper ... de la surprendre quand elle s'y attend le moins !
Bouchon : Bah évidemment c'est un incontournable ... et si ma mère était un peu endurante on pourrait au moins y jouer 3h par jour ... même à 2 ans passés on aime jouer à ça qu'est-ce que vous croyez !

jeudi 21 mars 2013

20 years later ...

J'ai récolté cette image sur mon fil d'actu FaceBook et j'ai juste adoré le concept ... 

... certes pas nouveau nouveau ... Mazarine Pingeot a d'ailleurs posé dans ce même état d'esprit pour une photographe qui en a réalisé toute une série sur ce même thème. 
Ceci étant, je trouve cette idée tellement sympathique que j'aimerais bien le refaire plus tard avec mes filles ! Je suis pourtant de tempérament nostalgique ... me prendre en pleine face le temps qui passe me tire facilement les larmes ... mais en voyant ces 3 grands gaillards (punaise elle a bien bossé la maman ... sont canons les 3 ... ouah !) j'ai le sourire aux lèvres !
Dommage qu'ils n'aient pas pris la photo au même endroit ... on leur pardonnera ... car c'est franchement bien réussi ! 

mercredi 20 mars 2013

Etre Mère #64

Etre Mère c'est se faire introniser et en récolter très rapidement les bénéfices !
Grâce à Petits Diables que j'ai eu l'immense chance de rencontrer la semaine passée, j'ai intégré un groupe sur FB de mamans du département avec pour seuls objectifs : s'aider, se conseiller, s'épauler ou échanger des bons plans ! 
Je peux vous assurer que ce groupe 'secret' (il faut être parrainé et respecter des règles bien évidemment pour assurer le bon fonctionnement de la communauté) est une mine d'infos !
Grâce à ces nanas, j'ai pu être informée que ce matin à la médiathèque d'Ille sur Têt se jouait Flic Flac Floc gratuitement. Il s'agit d'un spectacle pour très jeunes enfants interprété par la compagnie Encima
C'est super bien fait, bien joué, frais, poétique, adapté, drôle, simple, excellent quoi ! 

Certes Bouchon a été impressionnée quand ça a commencé, elle s'est levé de son tapis et est venue sur mes genoux ... une fois installée sur sa mère elle n'en a pas perdu une miette !

Nous avons été à la séance de 10h en français histoire de revenir à temps à la maison pour le repas.
Il y en avait une 2ème à 11h en catalan ... ma foi on aurait aussi pu y aller car le spectacle est essentiellement visuel ... je pense que j'aurais pu comprendre les 3-4 mots utilisés : à moi, bottes, parapluie etc.

Une magnifique découverte ! 

Par ailleurs, j'ai pu visiter et profiter de la médiathèque d'Ille sur Têt flambant neuve ! Elles est magnifique. Pour les gamins c'est parfait : des tapis, des paniers en osier pour y déposer ses chaussures, des fauteuils de toutes sortes, design, rigolo et colorés. Il y a même une terrasse pour les beaux jours avec des tables, des chaises pour bouquiner tranquille !
La bonne nouvelle après avoir demandé de plus amples renseignements : on peut s'y inscrire, y emprunter des livres, journaux, CD, DVD même si on n'habite pas la commune d'Ille sur Têt.
Perso, ça me fait quand même loin ... même très loin pour aller chercher un bouquin mais je sais que je n'hésiterai pas à y monter de temps à autre pour consulter sur place comme nous l'avons fait ce matin. Les bacs à livres pour les tout petits sont posés directement au sol, ce qui suscite bien évidemment leur intérêt. J'ai pu voir des bébés entre 7 et 10 mois se hisser jusqu'aux bacs, se servir et finalement toucher, regarder et manipuler les livres calmement avec grande attention.

A faire, à voir ! 

Infos pratiques
La compagnie Encimahttp://www.encima.fr/

lundi 18 mars 2013

L'Histoire du Poulet Tikka ...

... ou comment résumer une semaine entre une mère et sa fille ...
Oh le beau plat de mère feignasse ... celui où on ouvre juste une boîte de petits pois, où l'on fait bouillir un chouilla d'eau pour faire gonfler 3 grains de semoule ... "ma chériiiiie le dîner est prêt" !

Le Père est en Inde, l'aînée avec sa mère-grand à Paris, ne reste plus que le Bouchon collé dans mes jupons ... ou l'inverse. 

Tout le monde nous a abandonnées ... tout le monde s'est cassé, barré, évaporé ... qu'à cela ne tienne la Babidji a aussi droit à sa minute d'évasion : ce soir c'est Poulet Tikka ! de chez Picard ... soyons exotiques (jusqu'à ce qu'on apprenne que le poulet en fait c'était du lapin ghanéen ... mais ça c'est une autre histoire).

En ce moment mes dîners se résument à un tête à tête avec un enfant de 2 ans sur un coin de table, à parler à un doudou bien plus docile que sa proprio.
Sauf que ce soir la Pestouille a décrété que c'est mon plat qu'elle voulait manger.

J'avoue que d'aspect, ça semblait plus appétissant que sa pâté pour ... bébé !
Ok très bien tu veux goûter mais je te préviens ça va dérouiller ... tu vas comprendre ce que c'est la nourriture pour les forts, les grands, les puissants ... gniarf gniarf gniarf (petit rire maléfique d'une mère qui compte bien lui faire tester pour s'assurer ensuite un repas en toute tranquillité).

Ce n'est pas possible, grand Dieu expression utilisée afin que ce post s'inscrive dans l'actualité Picard tu déconnes ! Tu nous fais du tikka sans piment, du délavé de tikka ... sans onctuosité par dessus le marché ... 
Merci Picard, tu peux être fier de toi. Vraiment Merci. Merci Vraiment. Vraiment.
Le gnome s'est avalé la moitié de mon plat. J'ai fini la semoule-petits pois ... 

Du Picard-tikka je ne rachèterai plus ... dommage je vais vraiment devoir aller en Inde la prochaine fois (message personnel à ma mère si elle veut bien garder les 2 progénitures la fois prochaine, hein ??? tu m'entends Maman ? allo ? allooo ? nan mais allo quoi ??? désolée ça me fait encore rire ...).
Trop zarb ma mère ... elle me demande de me planquer derrière un emballage pour faire une photo ... elle me fait peur ... je vais le faire sans broncher ... ça craint en ce moment à la maison ... revenez les autres ... vite.