vendredi 22 février 2013

Si vous ne voulez pas que le Congé Parental devienne un lointain souvenir ... dites NON à la réforme !

A force de râler sur tout, vous allez vraiment finir par croire que je vois la vie en noir, que je suis une vraie réac et que je ne suis pour aucun changement ! 
Pas du tout (rappelez-vous j'étais pour le mariage pour tous ... alors, hein ?).
Ce n'est pas de ma faute si pour le moment le nouveau gouvernement nous propose une réforme de l'éducation nationale et ses rythmes scolaires sans en avoir les moyens, en faisant tout reposer sur le dos des pauvres communes, ou en nous sortant de nulle part une réforme du congé parental
Je m'explique, enfin non, je reprends l'explication claire et limpide de Petits Diables mêlée à mes propres commentaires : 

Le 8 mars prochain, Mme la ministre des droits de la femme va déposer un projet de loi concernant le congé parental.

Ce dernier n'existera plus comme aujourd'hui ... les droits seront détruits. Ça vous choque ? Pourtant, ce projet de loi est bien en préparation.

Finis les trois ans.

Fini le choix.

Une nouvelle difficulté va apparaître: l'obligation de partager ce congé entre le père et la mère.

Aujourd'hui nous avons le choix, celui de prendre  6 mois, de prendre 1 an, de prendre 3 ans ; le choix de le partager avec son mari ; le choix de reprendre le travail à temps plein, à temps partiel. Un choix certes à la carte mais qui a le mérite de s'adapter au contexte de chaque famille, à ses contraintes de carrière, budgétaires etc.

Il est vrai que  la rémunération n'est pas énorme : 566 € dès le 2ème enfant avec 127 € d'allocation, soit 693 € /mois.
Certes, l'indemnisation n'est pas énorme mais comparé à un smic auquel il faudrait enlever le salaire d'une nounou, le choix est vite vu ! 

Je veux bien qu'on diminue le congé parental à 1 an max réparti en 6 mois pour le père et 6 mois pour la mère, mais encore faut-il prendre en compte certains critères qui semblent avoir été complètement occultés :

- l'état va-t-il créer plus de structures d'accueil ??? je ne pense pas vu qu'on est déjà en déficit de places en crèche ... comment l'Etat compte-t-il pallier le manque à gagner de ces solutions de garde que sont les parents en congé parental ? Honnêtement je pense que ça coûte moins cher à l'état de rémunérer 693 €/mois un père ou une mère à la maison que la création et le financement de crèches, + l'abattement d'impôts pour ceux qui embauchent des assistantes maternelles. 

- Bien souvent la mère prend le congé parental car elle est la moins bien rémunérée du couple ... à mon avis l'Etat devrait s'attaquer au problème de l'écart des salaires homme-femme en premier lieu ... peut-être qu'on verrait alors plus de pères au foyer ! Franchement, si le père qui rapporte le plus à la maison doit s'arrêter de bosser pendant 6 mois ... c'est pousser les familles à ne pas prendre ce congé parental.

- Certes l'égalité des sexes c'est bien ... mais jusqu'à preuve du contraire la mère seule allaite ... combien ont le courage de continuer à tirer leur lait au boulot ? très peu. Ça veut dire que la majorité des mamans renonceront à l'allaitement quand il faudra passer le relais du congé parental au père, même si elles n'en avaient pas envie ! 

- Il faut aussi prendre en compte que certaines professions ne peuvent malheureusement pas s'octroyer ce genre de congé. Si dans un couple il y a un chef d'entreprise, un artisan (plombier, coiffeur, boulanger...), un commerçant, une profession libérale (avocat, médecin, comptable ...) ou un freelance (journaliste, graphiste, photographe...) il faut se rendre à l'évidence que pour eux le choix est vite fait ! OK, un salarié peut prendre son congé et même faire une croix sur un bon salaire pendant 6 mois ... mais un indépendant ne prendra jamais le risque de perdre ses clients surtout par les temps qui courent où TOUS les secteurs sont touchés par la crise ! Parole de femme de commerçant !!!

Si je me mets à la place du gouvernement (de gauche je vous le rappelle ... car franchement on ne sait plus trop ...) : je veux bien concevoir qu'on soit dans une panade économique innommable ! Je veux bien faire un effort, pourquoi pas sur certains droits, certains acquis pour peut-être en sauver d'autres plus importants (comme le remboursement des soins, les indemnités chômage etc.). Je veux bien tout ça à condition que les économies soient réelles et que ça n'handicape pas une fois de plus les classes moyennes ! Soyons lucides, cette réforme n'a pour but que de décourager une tranche de la population à prendre ce congé. On ne se pose même plus la question de savoir si la mère ressent le besoin de rester avec son enfant. Les familles vont galérer un peu plus pour trouver une solution de garde ... 
Franchement quand on gagne un smic et qu'on doit débourser un salaire de nounou ...  Madame ou Monsieur (le moins bien payé des deux) restera chez lui sans allocations, sans boulot non plus. C'est le retour de mémère à la maison (bien plus que pépère ne nous leurrons pas), un brin rétrograde je trouve pour une ministre Mme Vallaud-Belkacem qui se veut porte parole du droit des femmes ! 

On nous dit que la rémunération sera meilleure ... même pas vrai !

Uniquement si son salaire est déjà élevé. En prévision, il faut compter 60% du salaire brut. Le calcul est vite fait, si on gagne 1000 €, on touchera 600 €, soit 93 € de moins qu'aujourd'hui.


Prouvez-nous que cette réforme apportera une véritable économie au pays pour qu'on puisse avaler la pilule, prouvez-nous que vous allez trouver des solutions d'accueil pour jeunes enfants !
Il est évident que ceux qui prennent ce congé le font en premier lieu par conviction intime, par choix éducatifs et non par fainéantise à toucher 693 € /mois tranquillou à la maison. C'est un vrai sacrifice pour les familles de faire ce choix ! En revanche, il est évident qu'avec la réforme, choix il n'y aura plus, les familles renonceront.

Si vous ne voulez pas voir cette réforme appliquée, vous pouvez signer ICI la pétition, et également "liker" la page FaceBook contre cette réforme.   

Faites circuler l'info, il ne nous reste que peu de temps avant le vote de cette réforme, copier/coller ce post, réagissez ! 

2 commentaires:

  1. Très intéressant... et bien d'accord avec toi. Ce 8 mars va avoir une saveur assez amère, côté congé parental.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une bien mauvaise façon de fêter la journée de la Femme ! Au départ c'est une idée afin de ne pas pénaliser la carrière des femmes et de les pousser à retourner au boulot plus vite et de ne pas être mise à l'écart ... sauf que les petits salaires, si ils n'ont pas de place en crèche s'arrêteront carrément de bosser en restant à la maison sans indemnités ... et comme à 80% du temps c'est la femme qui gagne le moins, c'est elle qui va se retrouver à la maison sans aucun boulot ni alloc ! Je pense que Mme Vallaud Belkacem cherche une fausse excuse pour se cacher derrière te ne pas dire qu'il s'agit uniquement d'économies !

      Supprimer

On discute ?