jeudi 28 février 2013

La 1ère Pipelette du Bouchon

Même si Bouchon du haut de ses 2 ans a un peu de mal avec la langue de Molière ... elle sait néanmoins se faire comprendre quand elle veut ! 

Une fois de plus elle m'escalade ce matin quand j'allume l'ordi ... impossible de me mettre au bureau sans avoir un gnome scotché sur les genoux ... ma page d'accueil est msn ... je ne la regarde même pas et m'empresse de filer sur hotmail quand j'entends Bouchon me dire "papa nowel" "papa nowel" "papa nowel" en boucle ... ne voyant pas trop ce qui pouvait un 28 février ressembler à un Père Noël sur la page d'accueil de msn, je vais jeter un coup d'oeil en arrière pour voir ce qui s'y trame ... quand je tombe sur ...

... le Pape ! et cette photo :
J'ai pété de rire ! 

mercredi 27 février 2013

Etre Mère #61

Etre Mère c'est se faire des ch'veux blancs ...

27 ans ... 1er enfant et un magnifique cheveu blanc qui scintille sur le haut de mon crâne ... pas de quoi s'inquiéter ... limite je l'aime bien ... c'est l'exception qui confirme la règle ... il brille ... c'est mon fil d'argent.
Et puis même si il me gênait ... jamais je n'oserais y toucher me rappelant à chaque instant devant ma glace le célèbre adage de la Senora A (qui se reconnaîtra) : "tu en arraches un et il y en a 10 qui viennent à son enterrement".

Même sans y toucher : 5 ans plus tard et un rejeton de plus dans les pattes me voilà avec une bonne dizaine de cheveux blancs perchés sur le haut de ma tête ... plus d'exception, plus de fil d'argent ... juste l'horrible sensation de prendre un sérieux coup de vieux !
Où alors c'est que je suis encore très jeune mais que j'ai beaucoup de soucis ... forcément 2 filles ça use !

Alors avant-hier j'ai craqué au détour d'un rayon de supermarché ... j'ai d'ailleurs halluciné sur le nombre de teintures, de textures, de marques, de couleurs existantes ! Ca m'a presque réconfortée ... le syndrome est plus courant que ce que l'on ne croit ! 
J'en ai acheté un au pif ... en fait celui qui était en méga promo ... il y en a tellement ... impossible de trancher ... 

J'ai ma teinture ... mais j'ai encore peur de franchir le pas ... peur que la teinte choisie soit trop éloignée de ma couleur naturelle ... d'être grillée par chaque personne croisée ... 
Elles sont loin les années où j'avais 18-20 ans et que de temps à autre je me faisais une couleur pour le fun ... la version camouflage est beaucoup moins glamour ... pour me réconforter, prouvez-moi qu'Eva (Longoria de son p'tit nom) est tout autant blindée d'affreux cheveux blancs ! C'est bien pour ça qu'ils l'ont choisie pour la pub, non ? 
 Trouvez l'erreur !

lundi 25 février 2013

Ca fait quoi une Mère la nuit ?

En cette nuit froide, voilée et humide du 21 au 22 février ... dormir j'ai dû oublier ....

23h et quelques : fin du 2ème épisode d'Engrenages sur D8 ... pffff j'ai envie de voir la suite ... l'Homme monte se coucher ... je me console en matant la redif de Touche pas à mon Poste ...

Minuit : Mamannnnnnnnnn ouinnnnn ouinnn mamannnnnnn
ça sent le Bouchon patraque et qui craque ... j'éteins la téloche ... tanpis pour les blagues vaseuses d'Hanouna et d'sa bande ... je monte les marches quatre à quatre (euh c'est un peu prétentieux ... deux par deux dirons-nous ...) ... je sens que la nuit va être longue ... euh courte ... euh longue ... fatigante quoi !

00h01 : j'extirpe n°2 du lit à temps avant que n°1 ne se réveille.
Je la récupère bouillante, les yeux hagards, tout collants et larmoyants ... J'arrive à gérer tant bien que mal dans la salle d'eau avec comme seule support visuel la lampe du couloir. La lumière en pleine face, en pleine nuit ... on oublie ! 
Pas grave ... Maman assure ... Maman tâtonne ... Maman a les doigts qui collent ... hmmmmm ... je reconnais cette texture ... bébé s'est fait un masque facial à la morve ... hmmmm c'est donc ça qui lui donne ce petit look punk ... cette houppette qui tient droit comme un "i" ... cette crête iroquoise élaborée d'un simple mouvement du nez vers le  front ...
Vas-y que je te pschite, vas-y que je t'aspire, vas-y que je te dope à coup de pipette rose fluo, vas-y que je te remette au lit.

00h30 : Le coeur léger, je sors de la salle d'eau, relaxée, fraîche et dispos après une petite douche bien chaude, une séance de tartinage corporelle ... prête à me glisser sous ma couette chérie adorée, dans mon nouveau lit, contre l'Homme endormi ... je me sens Estelle dans une pub Mixa les mioches en moins ... une Estelle qui se la joue solo ...

01h : Mamannnnnnn Ouiiiiiinnnnnnnn Mammmmmmannn
Timing parfait ... hurlements qui tombent à pic ... je sombrais mais pas vraiment encore ... Mère positive que je suis, mieux vaut maintenant qu'une fois plongée dans mon premier sommeil ... aller on y va, motivée, soyons brève et efficace : on console, on bisouille et on dort ok ? 
Ah non ? t'es pas d'accord ? ah ? t'es sure ? tu veux vraiment venir dans le lit de papa et maman ??? 
Épargnons ta soeur qui va demain à l'école ... on ne va pas tergiverser et négocier ... je te prends 10 mn et retour au bercail, ok

01h15 : Je constate que la fièvre excite. J'ai l'impression d'être sur un ring ... où les rounds et les coups s'enchaînent sans le moindre temps mort ...
Oui, alors ça tu es gentille mais c'est ma narine ... certes ton doigt y entre très bien mais mets le ailleurs ça m'arrangera ... ah bah oui ça fait CLAC très fort quand tu laisses tomber ta main sur ma joue ... ça fait mal aussi ... 
Tu entends quelque chose ? moi non. Alors, arrête de taper un tempo imaginaire avec tes pieds sur mon ventre.
Tu serais pas en train de te foutre de ma goule là ??? Il est interdit de faire le singe passé les 20h, c'est règle de base N°1 !

01h30 : tu veux de l'eau ? Ok et je te remets dans ton lit. 

02h : bébé est dans son lit ... j'entends ... le silennnnnnce ... bonne nuit
Cette fois je sombre c'est la bonne. 

03h : Mamannnnnnnnnnn ouinnnnnnnnnnnn mamannnnnnnnnn ouinnnnnnnn ouinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn mamannnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
Comment te dire qu'à 3h, une fois dans mon premier sommeil il me faut un peu plus de temps pour tilter, émerger, me lever et aller te chercher. 
°°°Punaise arrête de gueuler !°°°   °°°Quoi ? je suis vulgaire ? Bah oui ma vieille mais à 3h du mat. je n'ai plus le temps pour les politesses vois-tu !!!°°° 
Bon, c'est quoi cette fois ? tu as mal aux oreilles ? je sais tu as des antibios pour ça, tu as de la fièvre ? je sais c'est pour ça que tu as eu de l'Advil à minuit et qu'il faut encore attendre une heure minimum pour passer au Doliprane, tu es patraque et tu veux ta mère ? je SAIS ! mais il faut que je t'informe qu'un père aussi tu as !
Mamannnnn, ma soeur elle m'a réveillée ... 
oui mon coeur ... rendors-toi demain il y a école ... rendors-toi je te libère de ta soeur que je remmène dans mon lit ! gggggrrrrr
Et pourquoi c'est pas moi qui viens dans votre lit ?
Chuuuut fais dodo mon coeur ... (ou l'art d'esquiver un gnome sous le bras en filant dans ma chambre) 

3h15 : Alors que les choses soient bien claires Mademoiselle, tu arrêtes de battre des bras et des jambes en même temps, tu ne t'envoleras pas (situation n°3 du schéma ci-dessous). Que les choses soient bien claires : tu arrêtes tout de suite sinon je te remets dans ton lit !

3h17 : prrrrrrouuuuuutttttt prrrrrouttttttt ... le pater écrase tellement qu'il ne se rend même pas compte qu'on lui pète sous le nez ! J'ai la tête et lui le cul ! Finalement on se marre bien à 3h du mat.  ...

3h20 : plus personne ne bouge ! Dommage la girouette a tourné ... à moi les fesses et au Père la tête niché dans son cou.

3h40 : ras le bol d'avoir 5cm pour m'endormir (situation n°5 du schéma ci-dessous) ... je prends mon courage à 2 mains, je retiens ma respiration et tente une migration de la crevette dans son lit.

3h41 : ouahhhhh ça a marché ... je peux dor-mir ! 

7h : mamannnnnnnn mamannnnnnnnnnn
mauvaise pioche, cette fois-ci c'est le père au turbin ! Bib & co ...
Maman dort ... Maman profite d'une heure de rabe ...

8h : ahhhhhhh je baille, je m'étire ... finalement la nuit fut ... courte ...

Petit partage de cette BD déjà publiée ici et qui de nuit en nuit s'avère toujours aussi réaliste ...

vendredi 22 février 2013

Si vous ne voulez pas que le Congé Parental devienne un lointain souvenir ... dites NON à la réforme !

A force de râler sur tout, vous allez vraiment finir par croire que je vois la vie en noir, que je suis une vraie réac et que je ne suis pour aucun changement ! 
Pas du tout (rappelez-vous j'étais pour le mariage pour tous ... alors, hein ?).
Ce n'est pas de ma faute si pour le moment le nouveau gouvernement nous propose une réforme de l'éducation nationale et ses rythmes scolaires sans en avoir les moyens, en faisant tout reposer sur le dos des pauvres communes, ou en nous sortant de nulle part une réforme du congé parental
Je m'explique, enfin non, je reprends l'explication claire et limpide de Petits Diables mêlée à mes propres commentaires : 

Le 8 mars prochain, Mme la ministre des droits de la femme va déposer un projet de loi concernant le congé parental.

Ce dernier n'existera plus comme aujourd'hui ... les droits seront détruits. Ça vous choque ? Pourtant, ce projet de loi est bien en préparation.

Finis les trois ans.

Fini le choix.

Une nouvelle difficulté va apparaître: l'obligation de partager ce congé entre le père et la mère.

Aujourd'hui nous avons le choix, celui de prendre  6 mois, de prendre 1 an, de prendre 3 ans ; le choix de le partager avec son mari ; le choix de reprendre le travail à temps plein, à temps partiel. Un choix certes à la carte mais qui a le mérite de s'adapter au contexte de chaque famille, à ses contraintes de carrière, budgétaires etc.

Il est vrai que  la rémunération n'est pas énorme : 566 € dès le 2ème enfant avec 127 € d'allocation, soit 693 € /mois.
Certes, l'indemnisation n'est pas énorme mais comparé à un smic auquel il faudrait enlever le salaire d'une nounou, le choix est vite vu ! 

Je veux bien qu'on diminue le congé parental à 1 an max réparti en 6 mois pour le père et 6 mois pour la mère, mais encore faut-il prendre en compte certains critères qui semblent avoir été complètement occultés :

- l'état va-t-il créer plus de structures d'accueil ??? je ne pense pas vu qu'on est déjà en déficit de places en crèche ... comment l'Etat compte-t-il pallier le manque à gagner de ces solutions de garde que sont les parents en congé parental ? Honnêtement je pense que ça coûte moins cher à l'état de rémunérer 693 €/mois un père ou une mère à la maison que la création et le financement de crèches, + l'abattement d'impôts pour ceux qui embauchent des assistantes maternelles. 

- Bien souvent la mère prend le congé parental car elle est la moins bien rémunérée du couple ... à mon avis l'Etat devrait s'attaquer au problème de l'écart des salaires homme-femme en premier lieu ... peut-être qu'on verrait alors plus de pères au foyer ! Franchement, si le père qui rapporte le plus à la maison doit s'arrêter de bosser pendant 6 mois ... c'est pousser les familles à ne pas prendre ce congé parental.

- Certes l'égalité des sexes c'est bien ... mais jusqu'à preuve du contraire la mère seule allaite ... combien ont le courage de continuer à tirer leur lait au boulot ? très peu. Ça veut dire que la majorité des mamans renonceront à l'allaitement quand il faudra passer le relais du congé parental au père, même si elles n'en avaient pas envie ! 

- Il faut aussi prendre en compte que certaines professions ne peuvent malheureusement pas s'octroyer ce genre de congé. Si dans un couple il y a un chef d'entreprise, un artisan (plombier, coiffeur, boulanger...), un commerçant, une profession libérale (avocat, médecin, comptable ...) ou un freelance (journaliste, graphiste, photographe...) il faut se rendre à l'évidence que pour eux le choix est vite fait ! OK, un salarié peut prendre son congé et même faire une croix sur un bon salaire pendant 6 mois ... mais un indépendant ne prendra jamais le risque de perdre ses clients surtout par les temps qui courent où TOUS les secteurs sont touchés par la crise ! Parole de femme de commerçant !!!

Si je me mets à la place du gouvernement (de gauche je vous le rappelle ... car franchement on ne sait plus trop ...) : je veux bien concevoir qu'on soit dans une panade économique innommable ! Je veux bien faire un effort, pourquoi pas sur certains droits, certains acquis pour peut-être en sauver d'autres plus importants (comme le remboursement des soins, les indemnités chômage etc.). Je veux bien tout ça à condition que les économies soient réelles et que ça n'handicape pas une fois de plus les classes moyennes ! Soyons lucides, cette réforme n'a pour but que de décourager une tranche de la population à prendre ce congé. On ne se pose même plus la question de savoir si la mère ressent le besoin de rester avec son enfant. Les familles vont galérer un peu plus pour trouver une solution de garde ... 
Franchement quand on gagne un smic et qu'on doit débourser un salaire de nounou ...  Madame ou Monsieur (le moins bien payé des deux) restera chez lui sans allocations, sans boulot non plus. C'est le retour de mémère à la maison (bien plus que pépère ne nous leurrons pas), un brin rétrograde je trouve pour une ministre Mme Vallaud-Belkacem qui se veut porte parole du droit des femmes ! 

On nous dit que la rémunération sera meilleure ... même pas vrai !

Uniquement si son salaire est déjà élevé. En prévision, il faut compter 60% du salaire brut. Le calcul est vite fait, si on gagne 1000 €, on touchera 600 €, soit 93 € de moins qu'aujourd'hui.


Prouvez-nous que cette réforme apportera une véritable économie au pays pour qu'on puisse avaler la pilule, prouvez-nous que vous allez trouver des solutions d'accueil pour jeunes enfants !
Il est évident que ceux qui prennent ce congé le font en premier lieu par conviction intime, par choix éducatifs et non par fainéantise à toucher 693 € /mois tranquillou à la maison. C'est un vrai sacrifice pour les familles de faire ce choix ! En revanche, il est évident qu'avec la réforme, choix il n'y aura plus, les familles renonceront.

Si vous ne voulez pas voir cette réforme appliquée, vous pouvez signer ICI la pétition, et également "liker" la page FaceBook contre cette réforme.   

Faites circuler l'info, il ne nous reste que peu de temps avant le vote de cette réforme, copier/coller ce post, réagissez ! 

mercredi 20 février 2013

Etre Mère #60

Etre Mère c'est prendre ses responsabilités ... 

... ou tout du moins essayer ...

Ca ne fait même pas 24h que j'ai arrêté de fumer ... enfin arrêter est un bien grand mot ... on va dire essayer d'arrêter de fumer ... que je suis sur les nerfs ! 
L'Homme nous a payé une séance d'acupuncture chez un médecin allergologue et immunologue pour notre "Noël" ... le business doit être plutôt lucratif car pas de RDV possible avant ce 19 février 2013. 3 potes y sont passés avant nous et ont vaincu pour l'instant depuis 5-6 mois ! 

C'est clair qu'il est temps qu'on arrête ... avec mes bronchites quasi chroniques, Pimprenelle qui nous fait la morale matin midi et soir, le coût de notre conso sur le budget familial absolument surréaliste ... et notre capital santé qui s'amenuise de jour en jour.

Sauf que malgré tous ces arguments rationnels je ne suis pas vraiment disposée à arrêter ... j'ai encore envie de fumer ... pourtant j'ai plusieurs fois arrêté ... plusieurs années même ... j'ai eu la débilité profonde de reprendre ... la clope restera mon talon d'Achille, ma came, ma béquille malheureusement. 
C'est pour les filles, bien avant moi, qu'il faut que j'arrête. Je ne peux pas leur faire ça, une mère qui vit avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête qui risque d'y laisser sa vie bien trop jeune ! 
Alors oui hier j'ai été à ce RDV qui n'est absolument pas miraculeux ... soit disant je ne devrais plus avoir envie de m'en allumer une comme dégoûtée, écoeurée ... et bien sûr depuis hier soir je ne pense qu'à ça ... je veux m'en griller une ! Bon j'avoue que le doc m'a dit que ça ne marcherait peut-être pas sur moi contrairement à l'Homme car je n'étais pas assez grosse fumeuse (5 à 12 clopes par jour ... je trouve déjà ça énorme), qu'il traitait surtout les consommateurs d'un paquet / j minimum en agissant non pas sur les capteurs du tabac dans le cerveau mais ceux des drogues dures. En gros, si j'écoute bien son discours je ne suis pas assez intoxiquée, dans ce cas je peux très bien m'en sortir toute seule ! Bref il faudrait que je clope mes 20 cigarettes comme l'Homme pour avoir une chance de m'en sortir plus facilement ??? Foutaise car l'Homme depuis hier soir il est comme moi il a envie de fumer et de fumer encore ... 
 Ma vie d'avant ????

Je sais que ce sont les 3-4 premiers jours qui sont les plus difficiles et que dans une semaine je me sentirai comme libérée ... On va tenter de trouver des subterfuges en attendant ... j'ai fait une sieste (le temps passe plus vite) avec ma Pimprenelle et ses 40° de fièvre, l'Homme est parti courir, ce soir il y a zumba ... faut que je m'occupe tout sauf en grignotant ... gros stress de ce non passage à tabac !!! 

J'espère pouvoir vous dire dans quelques mois que je n'ai pas replongé ... et que je n'ai pas non plus vu les chiffres de la balance s'envoler ! Pendant l'hiver je fais du gras alors si en plus je compense par bonbons et chocolats ça va être la fin des haricots !!! 

mercredi 13 février 2013

Etre Mère #59

Être Mère c'est faire son cinéma ...

Ce midi je reçois un texto de la mère d'une super copine de Pimprenelle qui a déménagé ... ça ne nous empêche pas de nous voir dès qu'on peut car les filles s'entendent bien ! Elle me branche sur une séance ciné pour gamins. Projection de "7,8,9 Boniface" : 3 courts d'animation + goûter pour 2,5 € ... franchement on ne va pas dire non ! 
Sur ce j'appelle ma voisine pour savoir si elle veut que j'emmène son aînée, soit la copine de Pimprenelle qui est dans sa classe. La réponse est OUI bien entendu ! 
Me voilà dans un nouveau rôle ... pas forcément celui dans lequel je suis d'ailleurs le plus à l'aise ... me voilà transformée en mère trop cool qui s'occupe des gosses même de ceux des autres ... Bouchon reste à la maison avec son père et en aura profité pour vider tout le savon liquide sur le sol des WC et mis toutes les serviettes invités dans le lave main sous l'eau ... mais ça c'est une autre histoire ! Celle d'un père qui cimente le mur de la terrasse sans vraiment faire attention au monstrouille ... c'est celui qui perd qui nettoie ... 
Revenons-en à notre petit ciné de village (Le Vautier) à Elne (66) avec la projection de "7,8,9 Boniface" : trois films d'animation sensibles et intelligents comme le définissait Le Monde dans cet article. Les 3 courts peuvent être vus à partir de 3 ans ... c'est certain que les plus petits ne comprendront pas tous les niveaux de lecture qui traitent du divorce, de la cupidité, ou encore de la différence avec cette vache sur son mobile (photo ci-dessous tirée de cette fable) mise en marge de la société des animaux. 
 Jetez un oeil à la bande annonce et courez-y si ça passe près de chez vous ... ça ne dure que 3/4 d'heure ... c'est graphiquement magnifique avec 3 univers complètement différent, intelligent, étonnant ! 
Pour les lectrices des Pyrénées-Orientales, ces projections pour enfants ont lieu une fois par mois, tournent dans plusieurs villes du département et sont organisées par l'association Cinémaginaire. Si on est dispo la fois prochaine, c'est sûr on y retourne ! Les filles ont adoré ... il y a même eu un tirage au sort à la fin de la séance des tickets d'entrée pour faire gagner 3 affiches du film aux gamins, puis jus de fruit et quatre-quart au goûter ! 
A la sortie petite partie de cache-cache pendant que les 2 mamans en profitent pour discutailler quand même un petit peu ! 

mardi 12 février 2013

Mes Lithos Doublement Vintage

Imaginez quand ma mère m'a donné ce sac ... un sac qui date des 90's ... un sac qui surgit tout droit de mon passé ... je sais ce qu'il s'y trouve ... quelque chose que je m'étais moi-même acheté ... ce sac si rétro qui l'eut cru qu'un sachet en plastique puisse presque devenir tendance avec l'âge ! 
4 reproductions de lithos Disney qui datent des 20's, 30's et 40's achetées 49 francs pièce chez Fly ... des tons pastels comme je les aime toujours, des tons qui à l'époque auraient dû parfaitement convenir à ma chambre ... sauf que je ne les ai jamais encadrées ... et qu'elles ont croupi au fond de cartons depuis toutes ces années !  
Ma foi ça tombe plutôt bien car on ne pouvait rêver mieux pour la déco des filles qui n'a jamais été vraiment faite ... j'avais opté à la naissance de Pimprenelle pour une peinture bleu "lever du jour" au cas où numéro 2 serait un garçon ... perso ça m'allait bien refusant une déco de princesse et rose bonbon ... agrémentée de beige et d'écru pour aller avec mon ancienne armoire en toile ... en attendant un jour de faire un vrai dressing une fois que les 2 pourront dormir dans un lit superposé et libérer de l'espace. J'ai donc acheté le couvre lit, les coussins et le rideau dans ces tons naturels.

Revenons-en à nos lithos ... un p'tit tour chez Leroy Malin et nous voilà avec 4 cadres naturels et vitre en plastoc ... exactement ce qu'il me faut vu que Bouchon ne pourra s'empêcher de les tripatouiller ... évitons pertes et fracas ! 
C'est comme ça que j'ai accroché 4 cadres vintage de reproductions vintage dans la chambre de mes filles ! Une déco doublement vintage ! 
Ça tombe à pic Bouchon ne parle pas bien ... Bouchon n'a pas son avis à donner ... Pimprenelle s'est octroyé le Mickey golfeur et le Donald dandy ... Bouchon a récupéré les 2 autres au-dessus de son lit sans ma foi broncher d'un iota ! 
Faire du neuf avec du vieux j'adore ! Finalement plus de la moitié de la maison est de la récup' de chez mes parents ou de ceux de l'Homme ... mélangé avec nos investissements modernes on s'y retrouve ! Même les lits on ne les a pas achetés ... celui à barreaux on nous l'a prêté (à long terme ... depuis la naissance de Pimprenelle) et le une place était aussi chez mes parents ... c'est un vrai luxe de pouvoir s'équiper sans dépenser ! 

mercredi 6 février 2013

Etre Mère #58

Etre Mère c'est pleurer avec les femmes et les enfants de soldat.
crédit photo Infrarouge
Vous vous dîtes, ça y est Babidji va encore donner dans le pathos ...
Mais je ne peux pas faire abstraction de la claque que je me suis prise hier soir en tombant sur les 2 docs Infrarouge de France 2

Au prime abord ce n'est pas le genre de sujet qui m'enflamme Papa s'en va en guerre, titre du 1er reportage ... sauf qu'en zappant je me laisse happer par le doc qui a déjà commencé. Témoignages de Mamans qui se retrouvent seules 6 mois par an pendant que leur mari est en mission, la peur au ventre de ne jamais le voir revenir ... témoignages de gosses qui ont perdu leur père "mort pour la France". Un sujet juste, pudique qui ne tombe jamais dans le voyeurisme ... du journalisme de haut vol qui sait aborder des drames personnels sans pour autant surfer sur la vague des émissions de bas étage que sont Confessions Intimes ou autre.
Au bout de 5 mn je suis déjà en sanglots devant mon écran ...

Je persévère et enchaîne sur le second documentaire ... ça fait longtemps que je n'ai pas été autant touchée et intéressée par le travail de journalistes. J'en suis sortie retournée et surtout ayant la nette impression d'avoir appris et compris beaucoup sur l'armée, sa mission, ses stratégies, son histoire depuis la guerre d'Algérie. Un doc, dur certes, qu'il faudrait diffuser en éducation civique à tous les collégiens. Ce second documentaire est La guerre en face. A voir absolument. 

C'est l'histoire de l'évolution de notre armée, de son rôle et de l'image de nos soldats. On est passé d'une image peu glorieuse de l'époque où nous luttions pour garder ou conquérir des territoires (Algérie, Indochine...) avec une opinion publique plutôt défavorable (sans parler du Vietnam outre-atlantique) à une armée qui s'est petit à petit présentée comme la gardienne de la paix (Casques Bleus en ex-Yougo, Rwanda, Liban...) ou encore dans des conflits pour assurer la sécurité des populations. 
Le doc est construit de manière chronologique, afin d'étudier cette évolution, entre-coupé de témoignages de militaires ayant participé à ces missions et d'images d'archives. Il est aussi le témoignage du peu d'égard que nous avons envers nos soldats ... ne comprenant pas toujours leur rôle ... nous occidentaux en guerre mais loin de nos frontières. Comme le disait si bien un militaire, "on peut encore faire un travail sur nous en acceptant de mourir pour la France mais encore faut-il que les civils le comprennent ... sinon à quoi bon"
Le doc n'est pas du tout une ode à l'armée ... c'est un témoignage. Même les militaires interrogés ne sont pas dupes et connaissent également les intérêts politiques ou économiques de leurs interventions (sauver le pétrole mondial pour la première Guerre du Golfe, les intérêts français au Tchad etc.) mais en tous les cas, ils parlent avec les tripes et nous font part de leurs rudes expériences nous mettant face à l'horreur de la guerre ... celle que nous regardons 5mn par soir au JT sans plus en accepter.

J'ai trouvé très enrichissant de voir le côté humain de ces hommes qui ne sont pas des machines à tuer, qui sont traumatisés par chaque homme qu'ils ont dû abattre, par leurs frères d'arme tombés pour la France. Un militaire témoignait sur le Rwanda "Qu'est-ce que vous voulez faire quand vous voyez un gosse téter le sein de sa mère morte d'épuisement au bord de la route" ; "au Rwanda il y avait les soldats actifs et passifs ... les passifs faisaient des tranchées géantes pour amener à la pelleteuse des milliers de cadavres, vous pensez qu'ils rentrent indemnes ?".

Je retiendrai également ce poignant témoignage d'un militaire qui a dû reprendre un pont à l'entrée de Sarajevo avec son régiment pour que les milliers de civils de la ville ne tombent pas aux mains des Bosniaques. Les larmes aux yeux, il nous fait part de ce moment où tout bascule, où il comprend ce qui va se passer, où la stratégie théorique va devenir réelle, où l'on demande de mettre les baïonnettes aux fusils (je ne savais même pas que ça existait encore tant pour moi c'est l'image que je me fais des grandes guerres napoléoniennes), que le corps à corps sera sanglant, qu'il partira la peur au ventre, ensuite transcendé par la vengeance de voir ses premiers hommes abattus ...

On a beau le savoir, mais le constat final reste que désormais la guerre n'a plus le même visage, que l'ennemi n'a plus d'uniforme, frappe au hasard, à chaque tournant de rue, qu'on a pu lui parler le matin tranquillement au marché et qu'il attaque dans la soirée, dont les actions se résument aux attentats (Liban, Afghanistan...) ... Conclusion en 14-18, 95% des morts étaient des militaires et 5% de civils, à l'heure actuelle dans les conflits 95% sont des civils et 5% des militaires ... juste flippant ! 

Ce doc tourne en boucle dans ma tête car il est une vision globale de notre situation géo-politique actuelle ... de voir que tout se répète éternellement avec des conflits de plus en plus radicaux. Ce matin au lever, j'y pensais encore ... Au fil de la matinée, j'oublie un peu les images, les témoignages laissant la vie reprendre son train-train habituel ... A 10h, la voisine du dessous (son jardin est en contrebas du nôtre ... sa fille aînée est dans la classe de Pimprenelle) me dit que je peux lui amener Pimprenelle pour une heure. On prend finalement un pot ensemble sur la terrasse pendant que les gosses jouent ... on retrouve les filles dans la chambre en train de se déguiser quand la copine nous montre un magnifique haut en velours bordeaux plein de pampilles dorées ... la Mère : "ah c'est mon mari qui l'a rapporté d'Afghanistan aux filles, regarde j'en ai un autre encore plus beau" ...

Je sais que son mari est militaire, je sais qu'il n'est pas là la semaine ... mais j'avoue avoir complètement occulté leur "cas" pendant ma soirée documentaire. Sa phrase m'a glacée ... ma voisine connaît ces absences qui me semblent insurmontables, cette peur qu'on doit apprendre à dompter pour continuer à vivre en famille, ses enfants qui grandissent avec un papa à mi-temps ... 

Etre Mère c'est regarder sa voisine avec les larmes qui montent aux yeux (alors qu'elle n'a rien demandé !) ... Etre Mère c'est vivre avec cette nouvelle hypersensibilité ... Etre Mère c'est aimer tous les enfants et toutes les mères du monde (une phrase bien cucul qui prend tout son sens une fois qu'on est maman je vous assure !). 
Cette semaine La Mère Lacunaire nous fait part de son témoignage poignant sur le burn out maternel ... à lire puisque nous l'avons toutes vécu ! P'tite Fée et son casse-tête alimentaire pour des enfants qui n'ont pas toujours l'appétit désiré ! Niouz Mum même plus d'un mois après en est encore à subir l'influence du Père-Noël sur ses rejetons ... Le retour de Catwoman qui prend son temps celui de partager ces moments précieux en famille. Linosqui nous amène à réfléchir sur l'éducation des enfants ... et surtout la non violente qu'elle tente d'instaurer au quotidien : enrichissant ! La Tête dans les Etoiles revient également sur ce thème de l'éducation ... être à l'écoute ... tamporiser et tout va mieux ! Quant à La Farfa elle a lâché prise ... elle a lâché les baskes de son fils pour mieux s'y retrouver ... une jolie expérience à méditer ! Merci les filles !!!

lundi 4 février 2013

La Suisse c'est Chic !

Vous reprendrez bien un peu de neige ? de sapin ? voire même de Père-Noël ? 
cliquez sur les photos pour agrandir 
Je vais vous faire partager nos 2 semaines passées en Suisse ... pas n'importe où en Suisse ... sur la Riviera ... 
Oui très chers ... sur la Riviera Suisse ... le repère des multimillionnaires, voire des milliardaires à la recherche de tranquillité ... de haut standing et de comptes bien planqués ! 

Nous avons passé notre 2ème Noël à Montreux au bord du lac Léman ... enfin plutôt sur les hauteurs cette année où nous logions à Glion ... à pic au-dessus du lac.
Le paradoxe de l'endroit c'est qu'en effet ça sent le luxe pour ne pas dire vulgairement ça pue le fric ... en revanche les gens restent étonnemment "normaux" à part quelques riches arrogants débarqués tout droit de Russie ou du Moyen-Orient. L'ambiance est décontractée, tout le monde se mélange les Quechua aux vizons avec cette agréable sensation de se sentir à sa place quelque soit son milieu d'appartenance ... je dis bien milieu car franchement je me sens bien loin de certains énergumènes ... on atteint des niveaux de richesse inestimables ! 
Sans oublier les suisse lambda ... ceux qui comme vous et moi (sauf si les PeugeotRothschild ou Castel lisent mon blog ... chers français établis en Suisse justement) galèrent en fin de mois, calculent leur budget et paient leurs fringues en soldes ! Ca fait que OUI on peut aller en vacances sur la Riviera suisse sans pour autant passer pour un intrus ! OUI nous avons le droit de profiter de ce cadre absolument magique et plus encore pendant les fêtes de Noël.

Reste un souci majeur : se loger sans trop casquer. Et là c'est une autre paire de manche car sans même parler de la Riviera, tout coûte plus chez les helvètes ... le pouvoir d'achat est différent, le smic est à 3 000 francs environ soit 2 420 €. Certes ça fait beaucoup le salaire minimum mais le loyer minimum il est à sa hauteur, idem pour la nourriture, les sorties etc.
De notre côté nous devons donc ruser pour nous trouver un toit ... nous faisons le marché de noël de Montreux ... fait un peu frisquet sous le stand pour crécher. L'Homme a trouvé une coloc pour les 3 premières semaines, et ma mère a déniché un super gîte pour le retrouver en famille : un gîte sur les hauteurs avec une vue imprenable. Un grand, très grand même, 2 pièces pour passer Noël tous les 5. Un gîte au tarif abordable comme il se doit pour notre modeste bourse ... donc si on cherche on trouve, merci Maman !

Nous avons donc rejoint l'Homme une semaine avant les vacances de Noël (ouhhh lala pas bien faire sécher sa fille) ... J'ai pris le relais sur le stand pendant que l'Homme a assuré son rôle de tour operator. Perso je n'ai donc pas vu le quart des sites ci-dessous mais au vu des réactions des filles le soir, je peux certifier que ça leur a plu !!!

Temps maussade, pas de problème la Suisse a tout prévu : l'Alimentarium de Nestlé à Vevey ou comment éduquer les enfants à bien s'alimenter. L'emblème du site c'est bien sûr la fourchette plantée dans le lac en face du musée.
Au sous-sol : une immense cuisine à taille de schtroumpf ... les filles ont adoré. Pimprenelle (5ans) était encore un peu petite pour certains ateliers mais l'endroit a fait l'unanimité pour petits et grands.
Voilà enfin le moment tant attendu par Pimprenelle ... nous avons choisi LA journée où le temps était au beau fixe pour y monter ... à la maison du Père-Noël ! Le gros bonhomme a décidé de crécher au sommet des Rochers-de-Naye au-dessus de Montreux, à 2042 m d'altitude. Un train à crémaillère y monte ... plutôt impressionnant surtout pour Bouchon qui a eu très peur du bruit au départ.
On voit la neige ... l'arrivée est proche ... au pied des pistes ...
Il fait tellement beau que les filles profitent du site avant d'aller s'engouffrer dans la grotte du Père-Noël ... resto d'altitude en prime !!! 
Bouchon qui découvre la neige ! en mode incognito ...
Il est enfin l'heure d'aller saluer leur héros ... le voir se mérite ... pour y accéder il faut se faufiler dans un tunnel creusé dans la roche et enfin accéder à son antre magique où circulent les lutins ! Il ne se refuse rien le père : pas mal la vue sur le lac ! 
Le voilà enfin ! Pimprenelle n'en revient pas ! Elle est émerveillée ... subjuguée ... médusée de l'approcher ... et à cet endroit planqué dans les montagnes, il n'y a pas de doute, c'est le vrai. Je pense qu'elle a vécu un des plus beaux jours de sa jeune vie ... pas de doute. Pour Bouchon ce n'est pas la même ... il a l'air trop louche ce type ... même pas en rêve elle l'approche ! 
On continue par une séance de maquillage avec renne et étoile qui brille ... Bouchon ne bronche pas et attend son tour comme les autres !
Toutes ces émotions méritent bien un certificat décerné par la secrétaire personnelle du Père-Noël.

Changement de décor le lendemain ... de météo aussi ... dommage ... direction Gruyères, son château, ses ruelles, ses fondues, son fromage bien sûr, ses meringues et ses fontaines.
Autre emblème incontournable de la Riviera : Château Chillon. Absolument sublime dans un état incroyable vu son grand âge. Juste après Montreux construit sur la rive du lac.
Ahhhhhh on peut tous enfin en profiter. Le marché est terminé, expédition familiale à Fribourg. Je suis bluffée par la beauté de la ville et tous ses détails. On a l'impression d'être quasiment dans un décor de film tellement tout est beau et parfait. On a mangé dans un resto incroyable : le Café du Marché. Simple et bon comme on aime, à l'accueil super chaleureux ... du style à apporter des jouets pour les filles ... surtout Bouchon qui ne tient pas en place plus de 2 minutes et qui met le boxon. Fondue moitié-moitié pour ma Mère et moi (la spécialité de cette région de Suisse), plat style potée pour l'Homme, pâtes fraîches maison aux salsifis à tomber pour les filles, après une soupe maison aux champignons absolument divine. Une adresse qu'on n'est pas prêt d'oublier. 
Plein d'antiquaires vers la cathédrale ... j'aurais bien craqué pour plusieurs pièces ! 
La cathédrale est somptueuse. Comme partout en Suisse, je suis bluffée par l'entretien des monuments, des maisons ... Un gros coup de coeur pour Fribourg ... même pour le shopping c'est top avec des boutiques ultra sympa ... qui ne coûtent pas forcément un bras. On n'est plus dans l'ostentatoire de Montreux. J'espère vraiment y retourner l'an prochain.
Un détail pas des moindres, quand on est logé en hôtel ou en gîte sur Montreux et ses alentours, on attribue à tous les vacanciers une carte valable 15 jours qui donne accès aux transports en communs gratuitement et qui donne accès aux musées (comme l'Alimentarium ou Château Chillon) à prix réduit voire moitié prix. Forcément ça motive à aller voir ce qui se passe un peu partout ! Un bon moyen pour booster le tourisme !
Pour info les enfants ne paient pas les transports en commun (bus et train) jusque leurs 4 ans inclus ... ça aussi ça le fait ! 

Fin de la visite avec ces deux clichés pris depuis la terrasse de notre gîte. 
Alors, vous y allez quand ? 
Certes, je ne pourrais pas vivre en Suisse pour plein de raisons que je ne développerai pas toutes ici ... en revanche, savoir que j'y passe plusieurs semaines par an c'est du bonheur ! 
Même pour le boulot où c'est un plaisir d'évoluer au milieu de personnes polies (on en est à honorer la politesse, je sais c'est triste), civiques, souriantes. La Suisse n'est pas non plus parfaite, je me suis fait voler, il y a d'horribles faits divers, la plupart des gens sont armés chez eux, et la prostitution est légale à partir de 16 ans (ça, ça me fait vomir) ... mais au quotidien c'est du bonheur quand même ! Et c'est presque rassurant (je sais c'est horrible ce que je suis en train d'écrire) de savoir que le pays "parfait" n'existe pas malgré les apparences.