jeudi 27 septembre 2012

Le truc à la mode qui fait suer


Des lustres que je n’ai pas bougé mon popotin, des lustres que je n’ai pas chaussé une paire de baskets autre que mes Converse adorées, des lustres que je n’ai pas transpiré …
Il est temps de s’y mettre, il est temps de remédier à ces années de léthargie.
Très peu pour moi les séries d’abdos devant la téloche, très peu pour moi le footing, encore moins les consoles de jeu qui se transforment en coach virtuel.
Vive le contact, les cours collectifs pour transcender ma motivation !

C’est à ce moment, en pleine désillusion quant à ma condition physique, que ma super copine Mylène Micotton intervient … elle me branche sur son cours de Zumba … tous les mercredis à 20h dans mon bled à quelques pas de la maison … aucune excuse pour ne pas y aller … enfin des horaires adéquats avec mon travail … que demande le peuple ?

Mais au fait c’est quoi la Zumba ? ouais le truc à la mode dont tout le monde parle, qui fait des ravages de Paris à Mâcon en passant par Perpignan, je sais ! Mais c’est quoi quand même ? C’est dur ? La danse et moi ça fait 4 …

Vous voyez la nana en plein milieu de la salle qui tourne du mauvais côté, qui fonce dans ses voisines à chaque déplacement latéral et qui a les bras en l’air quand toutes les ont en bas ? c’est moi !

L’entremetteuse, elle m’assure que c’est super fastoche, que ça met la patate, que l’ambiance est bon enfant, en un mot : j’ai tout à y gagner.

C’est décidé, cette année je vais zumber.

Le jour même, je récolte quelques infos sur Wikipedia : un mélange de danses latino (salsa, merengue, samba etc.) et de fitness inventé par un colombien. Ca promet !

Conquérante, je me pointe, mercredi soir dernier, certif médical en main, sousous préparés … manque plus que ma trombine pour compléter le dossier mais ça devrait suffire pour valider mon inscription … c’est qu’il y a du monde au portillon : 60 nanas pour 4 mecs ont participé la semaine passée. Pas le temps de tergiverser si je veux avoir une place, résultat je m’inscris et je paie avant même d’avoir testé ! Seul moyen stupide pour me forcer à ne pas lâcher … c’est un peu comme avec les clopes chez moi … vous ne voyez pas le rapport ? si si il y en a un … J’achète 80% de mes cigarettes plein pot en France alors que je vis à 30 bornes de l’Espagne : auto flagellation pour me punir de fumer °°°ça te fait les pieds cocotte, tu te tues la santé et en plus tu rackes°°° … idem pour le sport, si jamais j’étais tentée d’abandonner ça donnerait °°°héhé tu as payé, tu restes dans ton canapé à entretenir tes bourrelets°°° … sacro sainte éducation judéo-chrétienne !
Je retrouve à la salle la mère d’une copine de Pimprenelle, mes voisins … et Mylène Micotton qui rapplique dans la foulée …
On éteint les lumières (ça surprend ...), on allume les faisceaux ambiance night-club et c’est parti pour 1 heure de Zumba !
Ouahhhh je surkiffe ! Ca bouge, je me plante mais on s’en fiche, je m’éclate, je sue à grosses gouttes … hmmm que c’est bon ! sans même cracher mes poumons !!!

Et puis faut dire que ce cours réconcilierait n’importe quelle femme avec le sport en salle. Déjà le prof c’est un hybride entre Mika et Carminolla (la coloration en moins), une pile électrique qu’on se demande si il n’est pas resté branché au secteur … un cours à 10 000 V plus que communicatif !
Ambiance 0 complexe : petits, grands, maigres, minces, gros … jogging, legging, débardeur à paillettes, t-shirt Métallica … le look ne fait pas sa loi.

Il est loin le stress du temps où je fréquentais le Club Med Gym de la Porte Maillot. Le truc où quand tu rentres tu te demandes si les membres ont tous été clonés : beaux, minces, bronzés aux pecs, tablettes et jambes affûtés ...
Où quand tu prends un cours débutant, seuls les confirmés s’approprient les premiers rangs fiers à mater leur parfait reflet, et que le prof se fiche bien de savoir si tu suis ou pas … en revanche apprécie sans conteste ta cotisation qu’il n’oubliera pas de quémander à la fin de chaque trimestre.
Sans oublier l'épreuve des vestiaires où les nénettes exhibent leur ticket de métro … fin prolongement de leurs abdos d’acier … où le « je me promène à poil comme à la maison » est de rigueur et, où indéniablement quand tu laces tes chaussures tu te prends un coup de derrière dans le nez … quelle chance d’habiter tout à côté et de ne pas avoir à subir l’épreuve des douches …

Ca je l’ai vécu un dimanche matin aux bébés nageurs à St Cyprien … remerciant ma jolie bouée de m’avoir fait flotter pendant une heure … je l’ai vite regretté quand sous les douches une autre jeune mère nous a imposé elle aussi son mini minou surplombé d’abdominaux irréprochables nous rejouant en direct live la pub Thaïti Douche.

Pas de tout ça à mes cours de Zumba … c’est le défouloir … pas de concours de paraître … un lien social qui fait du bien au corps et à la tête.

mercredi 26 septembre 2012

Etre Mère #42

Etre Mère c’est le temps d’un WE prendre ses distances avec cette lourde responsabilité …

Dès demain la Babidji va vous faire un remake de « Rendez-Vous En Terre Inconnue » …
4 jours où ma vie familiale va être mise entre parenthèses … 4 jours où ma vie va être laissée entre les mains de mes meilleures amies pour un enterrement de vie de jeune fille qui je le sais sera haut en surprises.

Je ne sais pas où je vais (à part un premier aller sur Paris) ni comment je vais revenir au bercail … mais je sais que je serai entourée de mes plus fidèles alliées … yeahhhhhh

Ca va swinguer ! 

vendredi 21 septembre 2012

Mère saisonnière ou "Thénardière" ?

Une fois de plus je remercie mon fidèle Marie-Claire d'exister ...

Hormis le fait qu'il empeste le dernier Lancôme à m'entêter ... le numéro du mois d'octobre m'a surtout aidée à prendre du recul ... sans pour autant me donner les solutions ou les réponses à mes questions.

Je vous explique :

Babidji a plutôt déserté la toile ces derniers mois ... mais pas que ... Babidji a aussi délaissé ses gosses ... saison oblige ... entre boutique et marchés, les progénitures ont immigré tout l'été chez leur mère-grand.
Jusqu'à présent ça ne se passait pas trop mal même si la saison 2011 laissait présager du pire quant aux réactions de Pimprenelle. Cette année ma grande fille n'a pas supporté. Plus possible de prendre sur elle, le manque de ses parents étant trop difficile à gérer. Je vous passe les détails ... en condensé ça donne une enfant qui passe sans cesse du rire aux larmes et surtout qui devient insupportable et surexcitée : symptômes évidents de son anxiété.
Alors que faire ? Nous avons beau passer une heure tous les soirs pour la coucher, nous avons beau lui programmer visites et sorties, elle a beau vivre chez sa Mamie Chérie ... rien n'y fait ... rien ne remplace un Papa et une Maman. 
Il ne faut pas oublier que la boutique est ouverte 7/7j depuis Pâques. Cela signifie plus aucune journée à 4 (les petits déj. et les dîners tout de même), juste en alternance : un coup c'est Papa, un coup c'est Maman pour inévitablement aboutir au mois de juillet ou ce n'est plus aucun des 2.
Du côté du Bouchon, ça donne un bébé encore trop petit pour s'exprimer, un bébé qui n'a pas encore notion de l'espace temps, un bébé quand même qui ne s'endort qu'en pleurant et qui se réveille plusieurs fois par nuit.
Pour les parents la situation est complexe ... le manque évident ... meurtris par la tristesse de leur aînée ... et, une mère qui se fait appeler "Mamie" par des gamines habituées au mode grand-mère depuis 2 mois.

Que faire ? là est la question ! 

Si nous avons ouvert une boutique ce n'est pas spécialement à des fins d'expansion commerciale incroyables, ni l'envie de créer une multinationale ... juste le résultat d'un slogan qui pourtant n'a jamais été scandé auparavant : travailler 2 fois plus pour gagner comme avant ! 
Ce choix ce n'est pas encore une question de survie mais juste le souhait de vivre normalement ... de ne pas finir tous les mois à découvert et parfois pouvoir s'offrir quelques extras comme des cours de zumba !
Pas de décapotable ni de chaussures de grands couturiers en ligne de mire ... ce n'est pas vraiment l'objectif des prochaines années.

Je ne peux m'empêcher de faire résonner les paroles de quelques unes de mes collègues saisonnières tout secteur confondu : "les gamins de saisonniers finissent tous chez le pédopsy, les gamins de saisonnier sont stressés, les gamins de saisonnier ont du mal à dormir ..."
Je ne peux m'empêcher de faire résonner les paroles de ma mère : "c'est bien beau de les emmener aux Seychelles vos gamines, mais à choisir elles préfereraient des parents présents, et tu ne peux pas te trouver un boulot avec tes diplômes ?"

Je réitère la question : que faire ?

Trouver un boulot ... hmmm hmmm certes ... chercher peut-être mais trouver vu le contexte général ça relève du challenge ...
Diplômes certes ... mais n'étant ni ingénieur, ni grand professeur en chirurgie neurologique je ne fais pas plus le poids face aux autres candidats.

Et d'abord la vraie question est la suivante, celle qui me taraude tant : "est-ce que mes gosses vivraient mieux le rythme d'une mère qui rentre à 18h voire plus tard tous les soirs, qui a 5 semaines de vacances par an et qui passe ses WE à faire le ménage et les courses (oui j'exagère ...) ? Est-ce une vie bien rythmée qui fait le bonheur d'un enfant ?"
Pas la peine de me proposer de rester à la maison : 1èrement je n'en ai pas les moyens - 2èmement je n'en ai absolument pas l'envie ... rien que d'y penser je dépéris ! J'ai besoin de travailler, c'est inéluctable ... une chose dont je suis sure c'est que l'épanouissement parental influe sur l'épanouissement familial et en ce qui me concerne ça passe par un job.

Oui mais ? Quel travail ? Faut-il que j'impose de tels sacrifices à mes filles ? Faut-il que je me punisse de ne pas les voir grandir presque 3 mois par an ? 

C'est la qu'intervient Marie-Claire ... vous l'aviez oubliée n'est-ce pas ? La lecture de cette enquête m'a apporté une grosse bouffée d'air. Non pas que je me délecte dans le constat du "pire que moi" ... mais que je prenne conscience que nous sommes des tas de professions à ne pas entrer dans le moule. Et si j'étais encore journaliste radio à faire des matinales, ne serait-ce pas pire encore ? Une mère déconfite au rythme décalé ... pas terrible le tableau ... tout du moins pas mieux.
J'ai un autre atout de taille : je suis tout sauf solo, l'Homme et moi formons un beau duo ... les filles ont déjà la chance d'avoir leurs parents sous le même toit ... certes en alternance entre le boulot et les voyages pro ...

Grâce au reportage, j'y vois un peu plus clair sans pour autant réussir à me débarrasser du poids de la culpabilité : celui de me sentir 'Thénardière' !
(cliquez sur les images pour agrandir et lire)

mercredi 19 septembre 2012

Etre Mère #41

Etre Mère c'est lâcher du lest ...

Non pas envers les enfants ... mais envers soi tout simplement.
Samedi dernier, j'ai fermé la boutique. Bien que la culpabilité de ne pas rapporter de sousous à la maison en ces temps plutôt difficiles m'ait envahie plusieurs heures, elle s'est tout bonnement envolée une fois arrivées au Jardin Enchanté.

Samedi matin, après avoir fait le grand ménage, il est déjà 11h45 ... la boutique devrait être ouverte depuis 3/4 d'heure. Pffff la flemme ... pffffff ... trop envie de rester avec mes p'tites poulettes ... pfffff l'Homme qui est en Inde me manque ... pfff plus de volonté ... 
J'appelle une voisine de boutique pour savoir si il ya beaucoup de monde ... manque de bol elle n'y est pas ... ses vendeuses assurent l'ouverture tout le we ... elle, en revanche, fête les 5 ans de son fils l'après-midi même dans ce paradis pour gamins. Dans la foulée, nous sommes invitées.
Nous passons un super après-midi à jouer les touristes. Les filles s'éclatent littérallement. J'ai beaucoup de mal à sortir Bouchon des piscines à boules quand des grands s'y jettent plein d'élan. Même pas peur, Bouchon est téméraire !
Pimprenelle enchaîne les tours de manège toute seule avec sa copine du jour et, au passage se gave de bonbons dès que j'ai le dos tourné.
De mon côté, je bavasse avec ma copine à moi.
Nous sommes aux anges.
J'ai perdu des sous mais tant gagné en cette magnifique journée !!! 
Merci à Thalie, CoucouMaman, La Tête dans les Etoiles, La Farfa, NiouzMum, Poppy et Catwoman pour leur superbes participations de la semaine ! 

samedi 15 septembre 2012

And the Winner isssssss ....

Vous avez été 19 à participer à ce super concours de l'Atelier des Filous pour remporter un bon d'achat de 20 €.
Comme d'hab j'ai fait ma petite liste de participants avec une chance de plus pour ceux qui ont partagé l'événement sur leur blog ou les réseaux sociaux.
Après avoir découpé mes petits papiers ... c'est Pimprenelle qui s'y est collé ... elle a commencé à prendre un papier avant que la caméra se mette en route ... j'ai dit "stop, attends" ... elle s'est mise en pause ... puis a continué sur sa lancée quand j'ai donné mon top départ ! Pimprenelle a donc réussi sa mission ... et pous connaître le vainqueur ... c'est ci-dessous ! 
Merci beaucoup pour votre mobilisation ... à bientôt pour un autre concours ... 

mercredi 12 septembre 2012

Etre Mère #40

Etre Mère c'est rester perplexe ...

Mardi 4 septembre au matin je laisse ma Pimprenelle en pleurs dans sa classe ... pas facile de réaliser que sa gentille maîtresse s'est transformée en un nouveau maître qui n'était pas là l'an passé et, que tous ses copains ne sont pas à ses côtés ...

Le soir, nous débarquons en famille ... impatients de savoir ce qui s'est passé.
Nous retrouvons une Pimprenelle en pleine forme en train de faire l'imbécile, jouer, se chamailler ... ses soucis du matin envolés.
Je demande tout naturellement au maître si la journée s'est bien déroulée, j'ai en réponse "ah vous êtes la maman de Pimprenelle, elle est rigolote".
Je ne manque pas de lui répondre "on en reparle dans quelques jours ... rigolote oui ... au début"

Ca ne loupe pas ... je me fais coincer 3 jours plus tard en la déposant un matin  "Madame, vous savez que Pimprenelle m'a répondu 'j'ai pas envie' quand je lui ai demandé de faire un exercice sur un album ... c'est la première fois qu'on me la fait celle-là" ...

Après une petite explication avec ma fille, elle m'explique que c'était nul ce qu'il fallait faire, tout le monde l'avait fait avant et que de répéter toujours la même chose c'est barbant ... hmm hmm ... ça me laisse songeuse ... 4 ans 1/2 ... déjà rebelle ... ça me laisse songeuse ... 

jeudi 6 septembre 2012

... concours ... concours ... concours ... concours ...

Quoi de mieux qu'un concours pour nous retrouver en cette rentrée scolaire ???

Comme d'habitude, je ne fais gagner que des produits que j'ai testés ... enfin je veux dire achetés comme une cliente lambda afin d'être sure de la qualité, service inclus !
Sur ce coup, je n'ai pas été déçue !

J'ai participé à plusieurs concours organisés sur des blogs par l'Atelier des Filous ... sans gagner ... ceci dit le concept m'avait tellement plu que je n'ai su résister ...

Des vêtements en coton bio (0-12ans), des accessoires jolis et pratiques et bien sûr des possibilités infinies de personnalisation de produits ! En bonus : des logos originaux et de bon goût, des typos rigolotes ou classiques !

Pendant cet été très chargé, j'ai pris le temps de commander pour une de mes meilleures amies d'enfance qui a mis au monde une magnifique petite fille en mai dernier. Par la même occasion j'ai craqué pour ma Pimprenelle ! 
 Malgré une rupture de stock sur un T-shirt que j'avais choisi, l'équipe m'a appelée dans la foulée et m'a proposé une solution au même prix. Pendant notre échange, mon interlocutrice a compris qu'il y avait un cadeau, sans que je ne lui demande quoique ce soit, elle me l'a gentiment emballé dans du papier de soie.
 Mes amis sont chef cuistot ... pas n'importe lesquels ... au Spring Paris ... un haut lieu de la gastronomie parisienne ... alors forcément je leur ai concocté une petite phrase bien ciblée ! 

Les impressions sont d'une qualité irréprochable, identiques à ce que j'avais choisi sur leur site !

Bref, vous avez compris ... c'est le bon plan pour personnaliser de magnifiques vêtements et accessoires, jolis, originaux et bio !!! 

L'Atelier des Filous m'a fait confiance pour vous faire gagner un bon d'achat de 20 €.

Pour jouer c'est simple :

- soyez fan de leur page FB (dîtes-moi sous quel nom)
- dites-moi dans votre commentaire ce que vous choisiriez comme article, illustration et inscription.
- une chance de + si vous partagez sur Facebook, Hellocoton ou votre blog si vous en avez un.

Vous avez jusqu'au mercredi 12 septembre à minuit pour participer ... gagnant par tirage au sort.

A vous de jouer !!!

mercredi 5 septembre 2012

Etre Mère #39

Etre Mère c'est s'émerveiller des petits instants oubliés ...

En ce dimanche 2 septembre ... pour la première fois depuis 2 mois ... je suis allée déposer un doux baiser sur les têtes de mes filles endormies avant de refermer la porte de leur chambre ... les admirant amoureusement ... 
Un moment qui m'a tellement manqué ... après 2 mois où notre vie familiale a été mise de côté ... quasi oubliée ... c'est tellement bon de se retrouver réunis en famille sous le même toit ...
Qu'elle a bon goût pour moi cette jolie rentrée !