dimanche 3 juin 2012

Que fait l'éducation nationale ?

3 juin 2012 : la madre se réveille, un premier loustic dans le lit en train de boire son bibi, un 2ème qui débarque pour un câlin du dimanche matin ... un matin pas comme les autres ... un matin de fête des mères ...

L'Homme, depuis 6h est parti bosser sur le marché de Collioure, ma mère a dormi à la maison ... petit déj entre femmes avant que je ne parte ouvrir la boutique.
J'offre comme il se doit le cadeau que j'ai acheté à ma mère ... j'ai renoncé à lui concevoir quoique ce soit comme au bon vieux temps ... en revanche j'attends avec impatience MON cadeau ... 
Qu'est-ce que ma Pimprenelle a bien pu me préparer ??? Qu'est-ce que la maîtresse leur a fait faire ??? Vais-je avoir droit au collier de nouilles ou à la boîte coeur en papier mâché ???

QUE DALLE ! 

Ma fille doit faire partie de la seule et unique 1ère section de maternelle de France à n'avoir rien créé pour cet événement primordial !
Est-ce parce que Maîtresse a été longuement en arrêt maladie ou est-ce parce qu'à l'aube de son départ en retraite elle en a purement et simplement ras la casquette ???
Je suis abasourdie alors que l'an passé, au centre aéré, elle nous avait réalisé de superbes créas à son père et moi.
Sauf que ... sauf que ma Pimprenelle elle assure grave ! Hier, elle a passé l'aprem chez la voisine de ma mère avec ses petit-fils et, de ses 10 petits doigts tout minuscules elle m'a conçu cette magnifique carte que j'aime d'amour.
Une fois arrivée sur Collioure, je passe voir l'Homme derrière son stand ... il me dit "bonne fête" et j'ai droit, oh incroyable, à un bisou ! Dépitée, je lui dis que je n'ai pas eu mon collier de pâtes ... que je serais capable de la changer d'école parce que 'nan mais tu t'rends compte ? même pas un dessin ! et ces fichus remplaçants, ils n'étaient pas capables de leur faire faire un truc ???' Sur ce, je vais ouvrir la boutique remontée comme une horloge.

39 commentaires:

  1. Oh bah mince, c'est moche ça je comprends que tu sois tristouille, je ne suis contente que Poussin aille à l'école QUE pour le cadeau de fête des mères parce que pour une fois j'aurai une vraie surprise. Je suis triste pour toi ! Heureusement que ta Cerisertte assure, non mais, elle aussi devait être triste, petite puce.
    Plein de bisous et bonne fête

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense qu'elle n'en a pas trop souffert parce que tt le monde a été logé à la même enseigne ;) et j'ai quand même eu mon cadeau ! na !

      Supprimer
  2. NON, tu n'es pas la seule maman! Solidarité!!!
    Moi non plus mon ptit Loulou ne m'a rien rapporté, et je peux te dire que c'est le 1er déçu je crois, car son grand frère était fier de m'offrir un joli collage avec un gentil mot...
    Alors, je me suis dit, peut-être que Maîtresse a prévu un groupé avec la Fête des pères, on verra bien...ou peut-être aussi que ses arrêts maladie (non remplacés bien, sûr, mais ça c'est encore un autre sujet...) expliquent cela, à suivre!
    Bisous
    @++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. écoute, ça fait plusieurs personnes qui me disent que plein d'écoles ne font plus d'activités particulières pr ne pas peiner les élèves qui ont perdu un parent ou qui sont en situation familiale compliquée ... ceci-dit ça a tjs existé et il suffit de trouver un autre objectif pour ceux qui n'ont pas de maman ou qui ne la voient pas. Les gamins sont tellement contents et fiers de faire un truc ! L'an passé au centre aéré, du haut de ses 3 ans Cerise était surexcitée !

      Supprimer
  3. Oooooh ! comme j'imagine ta déception... 0_°
    c'est sûr que ce genre de petites choses sont complètement dépendantes de la maîtresse. Et bien comme ça, pour te venger, pas de cadeau de fin d'année ! et surtout sans scrupules ;)
    en tous cas, moi je te souhaite une bonne fête, même si tu n'es pas ma mère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis incapable de ne pas faire de cadeau à la maîtresse car sans dec elle est géniale et était le profil parfait pr la première année de notre Cerisette émotive à souhait !
      et bonne fête à toi aussi Stéphie :) merciiiiiii !

      Supprimer
  4. Dis-toi que ta choupette a assuré grave en prenant l'initiative de faire les choses par ses propres moyens. Tant pis pour le cadeau made in l'école. Le principal est qu'elle t'aime fort et qu'elle te le dise. Pour moi la Fête des Mères c'est certes sympa mais un peu comme la Saint Valentin, pas besoin de ça pour se dire qu'on s'aime ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à mon avis l'initiative vient bcp de la voisine mais c'est quand même top ce qu'elle a fait !
      alors autant la St Valentin je m'en balance (même si à chaque fois j'ai droit à un petit truc et que l'homme m'habitue mal ... cette année un coeur en chocolat de mon chocolatier préféré mmmmhhhh), autant la fête des mères je surkiffe ... bien sûr c'est commercial mai sen fait non ! car quand ils sont petits ils n'achètent rien et c'est juste fabuleux de les observer préparer leur coup en douce, y mettre tt leur coeur, se concentrer, s'appliquer pr la seule joie de t'offrir ce qu'ils ont fait. Autour de moi les gamins sont bien plus impliqués pr un cadeau de fête des mère que pr un anniv' ! et le côté exceptionnel de l'événement apporte vraiment une dimension que les mômes adorent ... leur amour explose littéralement :-)

      Supprimer
  5. Idem ici ! Les Jux en première année de maternelle : rien rien rien :(
    Mon grand est trop grand.
    Reste ma Charlotte, heureusement, qui m'a fait un fabuleux petit plateau avec sa Nounou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à la nounou alors !!! elle a assuré :-)

      Supprimer
  6. J'ai vu un truc comme ça aux infos où ils disaient ne plus faire de cadeau de la fête des mères dans certaines écoles pour éviter de mettre à part les enfants de famille monoparentale...Mouais. N'empêche que quand MissChoup' sera à l'école (bon déjà faut qu'elle sorte de sa tanière...) j'exige un collier de pâtes naméo !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et oui en effet d'après les différents commentaires, ici, sur Fb ou HC apparemment c'est comme ça qu'ils font maintenant et je ne suis pas du tt du tt d'acoord ! en cas de situation extrême (comme on en a parler avec Aggie sur HC) si un petit a perdu un parent dans l'année je veux bien mais de là à ne plus rien faire parce qu'un gosse ne voit plus bcp son père ou sa mère c'est rude pr les autres élèves ! d'autant plus qu'on peut trouver d'autres objectifs pr un enfant qui serait dans une situation délicate, je pense par ailleurs qu'un enfant dans ces situatin justement difficile est de tte façon confronté à des conversations bien pires pdt les récrés, au quotidien etc. alors tt comme toi, j'exige le collier de nouilles ;-)

      Supprimer
  7. Roh ouais qu'est ce que c'est que cette école? Ca m'est déjà arrivé quand Gum était à la crèche, ils avaient jugé cette fête trop mercantile. Bande de pouilleux (pour le coup, sinon ils étaient bien)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que c'est mercantile au départ, mais ça a pris une telle dimension dans les familles que bon ... on s'en fout ! on veut nos cadeauuuuuuuuux !

      Supprimer
  8. Ah noooooooooon, je veux mon collier de pâtes ! Je l'attends...

    Pfiou, si ça se passe comme ça quand ma Nana ira à la maternelle, j'espère que le papa se sera réveillé et prendra le relais pour aider sa fille... Je veux mon collier de pâtes, bleu, rouge ou vert... M'en fiche :s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère en effet que ton Homme sera plus efficace que le mien car d'habitude c'est le genre à avoir tjs une petite attention même quand on est débordé et là : nada ... à sa décharge il n'a pas été débordé juste surmené ! je lui accorde, il a des excuses !

      Supprimer
  9. c hallucinant que la maitresse leur a rien fait faire ma nounou a fait qqch avec ma fille elle a 1 an !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. a priori, d'après les commentaires, ça se fait de plus en plus pour ne pas gêner les enfants sans parents ou de famille monoparentale ! mais bon heureusement que les gamins de famille monoparentales st pr le plus svt enfants de divorcés que de parents décédés ! et encore heureux que les enfants de divorcés voient la plupart du temps leurs deux parents !

      Supprimer
  10. C'est un truc de fou ça! Du jamais vu! Encore un instit progressiste genre "c'est vivhyiste la fête des mères", non?
    Par contre j'ai appris que tu vis près de Collioure et ça fait plaisir, je suis à Perpignan et je désespérais de trouver des blogueuses dans les P.O.!
    La bise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah écoute j'ai eu ma réponse ce soir à la sortie de l'école en discutant avec une maman : c'est la directrice qui ne veut pas du genre "ils ont autre chose à faire" comme si ils ne pouvaient pas intégrer un projet pédagogique au cadeau de fete des meres ! je vais demander à l'instite demain soir le pourquoi du comment !

      sinon oui je suis des PO, je vis proche de Perpignan surtt ! on a une boutique à Collioure mais on n'y vit pas (on n'a pas les moyens ;-) )et on fait le marché nocturne de canet tt l'été et le matin à Collioure également !
      Moi aussi je désespérais de trouver une autre bloggeuse sur perpi ;-)

      Supprimer
  11. En plus il est trop trop beau ton blog... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh bah merci c'est super gentil mais je n'ai rien fait ! c'est la nouvelle interface de blogger, ça se fait tt seul ;-)

      Supprimer
  12. mince je relis mon com' et je vois que j'ai fourché, j'ai zappé "j'ai d'abord cru que c'était" avant "encore"!

    RépondreSupprimer
  13. Ben moi je fait toujours fabriquer quelque chose à mes élèves pour la fête des mères et des pères même en cm2! C'est normal je trouve en tant qu'enseignant on travaille main dans la main avec les parents,on se doit de penser à eux. Et puis les enfants sont toujours contents de fabriquer un cadal pour leur môman!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. apparemment une maman m'a dit que c'est une directive de la dirlo qui ne veut pas et qui dit qu'ils ont autre chose à faire qu'un cadeau de fête des mères ! comme si ils ne pouvaient pas y associer un projet pédagogique ... en ts les cas je devrais avoir honte mais ça me peine vraiment pr ma fille et pr moi qu'elle n'ait rien fait ! bref heureusement qu'il y a des instites comme toi ;)

      Supprimer
  14. Tout pareil ici, pas de cadeau préparé par les petites mains de mon loulou.
    Mais nous avions eu l'info. dans le cahier de liaison : "compte tenu de certaines situations de famille délicates, l'école a pris la décision de ne préparer aucun cadeau de fête des mères"...
    Maintenant... je ne suis pas totalement d'accord... mais bon... pas le choix..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans des cas extrêmes de situations difficiles, je veux bien comprendre mais chez nous, rien ne le justifie ! je vais quand même en tirer deux mots à la maîtresse ce soir ! hier je n'ai pas pu car je devais partir vite à la sortie de l'école. Même si ça ne change rien au moins elle fera peut-être remonter l'info à cette satanée directrice !
      et comme tu le dis si bien, pas le choix ! tanpi ! ce sont les enfants les premiers lésés, dommage !

      Supprimer
    2. Cela m'est déjà arrivé ces situations délicates: mère ou père décédée, parti on ne sait où, contexte familial difficile. L'enfant n'est pas débile, il le sait bien qu'il n'a plus ce parent, donc moi dans ce cas, je lui propose de fabriquer son objet pour la personne qui s'occupe de lui: nounou, famille d'accueil, grand-mère, tante... Dans le cas d'une mère ou d'un père décédé, je lui propose de fabriquer quand même son objet et de l'apporter sur la tombe ou alors à un endroit de son choix. Et j'explique à l'enfant que même si son parent n'est plus là, ça reste son père ou sa mère, et rien n'empêche de penser à lui/elle en faisant un petit cadeau. Et je me rappelle encore de cet enfant qui a répondu à un autre: mon père existe toujours dans mon coeur, même mort c'est mon papa, donc je lui fait un cadeau". J'en ai versé une petite larme...

      Supprimer
    3. ouah je t'admire parce que face à une telle situation je suis tellement émotive que j'aurais fondu littéralement en larmes ! c'est très beau ce que tu leur dis !

      Supprimer
  15. Elle a grave assuré la voisine de ta maman qd même. Et ouais je trouve ça trop bizarre que dans la classe de ta fille personne n'y ai pensé. En plus y a les ATSEM aussi. Que la maitresse oublie, c'est un fait, mais bon l'est pas toute seule non plus.

    RépondreSupprimer
  16. Peut être que l'Éducation Nationale n'est pas un centre de loisirs justement. Elle est là pour éduquer et non faire plaisir aux parents avec un collier de nouilles. Incroyable cette histoire qui est toujours la même depuis de nombreuses années finalement.
    Ensuite ce sera le manque de sorties scolaires qui sera reproché, et oui le seul souvenir de scolarité des enfants... Consternant :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Anonymous, je pense que tu n'as pas bien lu ce post car le collier de nouilles ça s'appelle de l'ironie ... tu dois bien avoir un dico pour lire la définition car vu ton commentaire je te vois bien instit(e) un peu aigri(e) ... je disais donc qu'il était possible d'associer un projet pédagogique au cadeau ... comme ceux qui font une pièce de théâtre par ex. pour le spectacle de fin d'année ! Et puis on parle de classes de maternelle pas d'élèves en train de préparer le bac non plus ! et effectivement nous ne devons pas avoir eu la même vie scolaire car pour moi les sorties et kermesses sont restées des moments inoubliables de partage avec les équipes pédagogiques. A contrario, je ne pense pas que tu te souviennes du jour exact où tu as appris à faire une division à décimale ou à conjuguer au subjonctif imparfait ! Enfin si vraiment l'école ne doit aucunement rivaliser avec les centres aérés, supprimez les toboggans dans les cours de récré, les dinettes, les coiffeuses etc. dans les salles de classe ... mais je crois que ça aussi ça aide au développement social de l'enfant tout comme apprendre à concevoir et à offrir un petit quelque chose à ses parents ! je n'ai rien contre les avis divergents mais tout est dans la façon de le dire ... consternant est un tantinet condescendant par rapport à mon post (perso j'accepte car c'est le jeu quand on tient un blog) mais surtt par rapport aux personnes qui ont commenté ci-dessus.

      Supprimer
  17. Et bien je ne suis pas une instit et encore moins aigrie, amusant le raccourci condescendant d'ailleurs.... Je trouvais ce blog jusque là sympa, mais ce post m'a fait bondir. Ironie ok, mais c'est une image de l'école un peu trop véhiculée actuellement qui m'horripile. Il faut faire plaisir aux parents en leur offrant leur sacro-saint cadeau de ci ou de ça ou faire une sortie scolaire parce que sinon les chers petits ne se souviendront de rien de leur passage à l'école (souvent entendu, je sais de quoi je parle)

    Je suis juste une maman active dans la vie de l'école de mes enfants et ce genre de discours répété en boucle est lassant. Il est d'ailleurs trop présent à l'école où de nombreux parents n'ont que ça en tête. La pression sur les enseignants est énorme et ces demandes en font partie. C'est quand même le rôle de l'école d'apprendre le calcul et la conjugaison, à quoi bon en avoir des souvenirs du jour où on l'a appris ? Mais on voit bien tu n'as pas compris ce qu'était l'école : "je disais donc qu'il était possible d'associer un projet pédagogique au cadeau" ça veut tout dire : l'instit' doit avoir pour priorité de faire un cadeau pour faire plaisir à Papa Maman, à lui de se dém*** pour faire entrer ça dans un projet pédagogique, on croit rêver.

    Je ne vois pas le rapport avec la suppression des jeux dans les cours et les salles de classe qui sont extrêmement importants pour le développement de l'enfant. Actuellement, notre société fait que l'on doit toujours être dans le plaisir, le loisir. Alors voilà pourquoi je réagis. L'école est un lieu d'échange et d'apprentissage, c'est important de garder la notion de plaisir car elle est très positive dans le processus d'apprentissage. Mais ce n'est pas Disneyland non plus. Le cadeau de fête des mères, tant mieux s'il y en a, tant pis s'il n'y en a pas, ça ne fait de mal à personne sauf à ceux qui n'attendent que ça de l'école. Ce n'est pas ça qui fait que notre enfant est dans une bonne ou une mauvaise (?) école et que son enseignant est bon ou mauvais (?). OUi, je maintiens le mot consternant car un tel post porte une image négative sur l'école, pas seulement sur les enseignants, mais aussi sur les parents qui s'y investissent pour autre chose qu'un cadeau de fête des mères.

    PS : Anonymous car je n'ai pas trouvé comment répondre en faisant apparaître mon identité, mais je n'ai rien à cacher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes commentaires me mettent hors de moi car en fait c'est toi qui tout d'abord n'a rien compris au ton de ce post. Je l'avoue au début c'était un peu du second degré ... j'ai finalement été étonnée du nombre de réactions de parents qui partageaient mon point de vue à savoir qu'il y a des traditions comme la création d'un cadeau de fête des pères/mères qui restent importantes. Quant au fait que ces pauvres instites doivent se prendre la tête pour y associer à un projet pédagogique, ça me fait doucement marrer car quand je vois ce qu'ils ont fait cette année, il suffit d'écrire 'bonne fête maman' sur n'importe quelle créa et le tour est joué ! J'ai tourné ce post en disant 'oh mon dieu je n'ai pas eu de cadeau' … perso je m'en fiche pas mal du cadeau ... mais ce sont les gamins qui ont été tristes de ne rien avoir fait ... ma fille était juste dégoûtée !
      Ensuite me sortir que je n'ai rien compris de l'école, que je faisais certainement partie de cette caste de parents qui veulent tt faire passer par le jeu au détriment de l'apprentissage pur et dur, et bien tu te trompes d'endroit ! je suis la première à contester ces choix ... je te rappelle toutefois que là on parle de classes de maternelle !!! et si tu ne vois pas le rapport entre les jeux de dînette et un projet de cadeau, moi si ! c'est la même chose : se servir du quotidien pour apprendre la socialisation, le partage etc. J'adore comme tu caricatures ce post au point d'en arriver à des conclusions hâtives telles que je prenne l'école pr Disneyland. J'étais la première étonnée à la première réunion parents-prof (http://babidji.blogspot.fr/2011/09/ma-1ere-reunion-parents-prof.html) à voir que les parents étaient plus intéressés par l'organisation de l'anniv' de leur gosse à l'école plutôt que de connaître le contenu du programme ... ceci-dit je ne me serais jms permis de me dire "consternée" ... chacun ses priorités ... tu es très condescendante voire agressive ... on n'a l'impression que tu sais ce que sont les vraies valeurs de l'éducation et nous à côté de pauvres andouilles superficielles qui, on a bien compris, cantonnent l'école à des parcs d'attraction américains !!!
      Garder des bons souvenirs de l'école en dehors de l'apprentissage reste pour moi essentiel sans pour autant être LA priorité ! Je me souviens très bien de ma sortie au musée d'Orsay avec ma classe alors que pourtant j'y suis allée maintes et maintes fois avec ma grand-mère ... les sorties sont aussi primordiales pour offrir un accès à la culture aux familles qui n'en ont pas les moyens ou qui n’y sont pas initiées. Alors oui pourquoi pas en demander plus !!!

      Supprimer
    2. Tu parles du sacro-saint cadeau et bien moi je vais te parler de la sacro-sainte éducation nationale qu’il semble qu'on ne peut toujours pas critiquer !!! Les instites sous pression, ça me fait doucement rire ! Il faut voir au cas par cas ... je peux t'assurer que chez nous ce serait plutôt du basse tension aux dires même de l'instite de Cerise vu la fréquentation de l'école qui est sans problème, vu le cadre idyllique etc. En revanche, quand on parle d'une de mes meilleures amies d'enfance prof d'anglais en collège à Aubervilliers où les flics interviennent 3 fois par semaine pour bagarres ultra violentes qui finissent à l'hosto, pour trafic en tout genre, où les gosses écrivent sur leur fiche PUTE en profession de la mère car c'est vrai, là en effet on peut parler de pression ! Ras le bol de croire que seules les profs sont dans un cadre professionnel difficile, certes ils ont de lourdes responsabilités mais pas plus que d'autres corps de métier. Arrête de véhiculer justement cette image d'enseignants qui se plaindraient tt le temps et qui seraient au bord du suicide car les parents sont décidément trop méchants ! Ma soeur est instite, la mère de la meilleure copine de Cerise aussi, une de mes meilleures amies à Perpi est directrice et instite de CM2 dans les quartiers ultra-sensibles de Perpignan, ou comme mon amie prof d'anglais, aucune ne tient ton discours. Elles peuvent en effet se plaindre de certaines directives au niveau ministériel comme les suppressions de poste etc. mais en aucun cas monter en épingle des sujets plutôt superficiels (je te le rappelle : on parle de cadeau de fête des mères ?!!??) comme tu le fais. Enfin, tu n'as pas dû lire la suite de ce post : http://babidji.blogspot.fr/2012/06/etre-mere-34.html, en effet je campe sur mes positions qu'ils ne fouttent vraiment rien dans l'école de Cerise au vu du contexte favorable. Même discours de la part de la mère instite de la copine de Cerise, qui a été la première à m'en parler ... dépitée du néant des projets pédagogiques de notre école comparé à la sienne dans un quartier pas des plus favorisés de Perpi. Cependant, ça n’enlève en rien la qualité de l’enseignement et le professionnalisme de l’instite de Cerise que j’affectionne tout particulièrement ! (tu n’as pas lu ça non plus : http://babidji.blogspot.fr/2012/06/cas-decole-2.html)
      Certes tu peux avoir un avis divergent, encore heureux, mais je n'ai absolument pas digéré le ton avec lequel tu t'es permis d'intervenir ici, nous faisant passer pour des inconscients qui prônent l'amusement au détriment de l'éducation. Va lire ci-dessous en commentaire opposé au mien rédigé avec respect. Enfin, sache que l'agressivité n'a jamais rien réglé ... bien au contraire, ton message ne passe pas et tu nous pousses dans la confrontation alors que ça aurait pu être un débat constructif.
      Consternante est ton intervention … oui c’est le mot !

      Supprimer
  18. Je suis arrivée ici, en direct de chez Mimilady.
    Je suis ennuyée de laisser mon premier com sur ce post car il ne sera pas représentatif du plaisir que j'ai eu à parcourir votre univers...
    Mais bon,voilà, je suis instit et à priori, pas aigrie. Je cherche à favoriser, au maximum, les liens entre l'école et la famille, permettre aux parents de savoir ce qui se passe dans la classe et je me rends disponible à chaque fois qu'ils souhaitent faire le point. Cependant, je ne suis pas pour le cadeau de fête des mères/fêtes des pères.
    Dès ma première année, j'avais des difficultés avec ces habitudes (comme le p'tit bricolage de noël ou autres...). La question s'est posée plus sérieusement quand des enfants ont vécu des situations difficiles (suicide d'un papa et AVC pour un autre, la même année dans une classe de GS/CP). Cette année là, alors que l'on y pensait déjà, nous avons décidé, au sein de l'équipe, de mettre fin à ces pratiques.
    Pourquoi ? Puisque ce n'est pas la majorité des enfants qui sont concernés ? Tout simplement parce que pour ces enfants là, ils vivent quelque chose de difficile et que l'école est un lieu neutre qui permet d'être comme les autres, de s'échapper aussi... et proposer de faire le bricolage pour quelqu'un d'autre c'est quand même rappelé le manque, rappeler que contrairement aux autres, lui ne le fait pas pour son papa ou sa maman. Par ailleurs, certains enfants, vivant avec leurs parents, sont aussi victimes de mauvais traitements. Je trouve, dans ces situations là (dont on n'a pas toujours connaissance) qu'il est douloureux de leur demander de faire quelque chose pour ses parents.
    Autant, il me semble important d'être disponible, à l'écoute de nos élèves lorsqu'ils ont besoin de se confier, d'échanger sur ce qu'ils vivent. Autant, il est important de leur permettre que l'école soit une bulle à la porte de laquelle on laisse ses soucis.
    Et puis, il est vrai que l'on court après le temps, à l'école, pour que chaque année, les notions à abordées le soit... et soient acquises, surtout. Alors, oui, c'est vrai, on ne peut s'offrir le luxe de prendre plusieurs heures pour ce bricolage.
    J'ai été un peu longue, j'en suis désolée. Cependant, il me semblait important d'expliquer les raisons pour lesquelles de plus en plus d'école ne s'impliquent plus dans la fête des pères et la fête des mères, pourquoi ces enseignants pensent que c'est à la famille de se réapproprier ces fêtes.
    Je terminerais par vous confier ma tristesse lorsque, depuis déjà deux années, ma fille de 9 ans, s'est retrouvée contaminée par cette fête commerciale : m'offrir son p'tit bricolage, dessin fait en cachette dans sa chambre ne lui suffit plus, il faut acheter quelque chose.

    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ta position car en gros c'est ce que la maîtresse de Cerise m'a expliqué (http://babidji.blogspot.fr/2012/06/etre-mere-34.html) ... c'est vrai que chez nous il n'y a quasi pas de parents divorcés et heureusement aucun cas dramatique de parent décédé ... c'est pour ça qu'on était plusieurs parents à être étonnés mais je te rassure je préfère ça et une instite qui assure grave (comme ce fut le cas) qu'un cadeau au détriment d'un programme pas fini ! au départ c'était plus un post d'indignation au second degré ... qui a été pris au premier par les commentateurs qu'ils soient pour ou contre.
      Par contre, c'est vrai qu'avec d'autres parents, on est un peu triste qu'il n'y ait pas plus d'émulation autour de projets pédagogiques ... je donne en exemple la kermesse mais c'est pareil, c'est anecdotique ... si ils faisaient plein de trucs, on s'en ficherait bien de la kermesse ! Le contexte est vraiment propice aux meilleures choses mais c'est un peu l'école embourbée dans sa routine. Tanpi ils ne font pas grd chose, on est déjà bien heureux d'être dans cet environnement ultra privilégié, sans problèmes etc. Et surtt les instites ont l'air vraiment top ! mais la direction semble un peu freiner des 4 fers quand elles proposent des trucs ... dommage !
      pr en revenir au cadeau de fete des peres/meres ... je trouve que c'est en revanche bien de le faire en dehors de la sphère familiale pour les enfants dont les parents sont divorcés et en gueguerre ... pas forcément prêt à jouer le jeu pr leur ex ... j'avoue que, d'un autre côté, l'école n'est pas là pour pallier tous les manques familiaux non plus ! Et c'est vrai aussi que l'aspect commercial est pesant ... je pense mettre le oh la avec les filles et leur expliquer que je préfère un bon repas tous ensemble ou juste un câlin ... tu as raison ça perd de son charme avec le côté commercial ! (je n'ai rien acheté à l'Homme, il n'a eu que ses marque-pages home made ;) ) Merci pour ton commentaire constructif qui nous aide à comprendre, ça nous change ici ! ;-)))

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse apaisée. Il est vrai qu'en lisant les commentaires (plus que le post lui même), j'étais très agacée.
      Maintenant, nous sommes chacun dans un navire (parents, enseignants) et il n'est pas toujours facile de comprendre le choix de cap de l'autre équipage. Dialoguer, échanger aide beaucoup, en général mais pas toujours.
      @bientôt !

      Supprimer
    3. en fait je ne suis pas énervée quand on a un avis divergent au mien ! bien au contraire ça élève le débat, ça permet d'avoir plusieurs points de vue ... ceci dit, il n'y a pas que le fond mais la forme aussi ! comme je l'ai dit, ce qui m'a agacée chez la lectrice précédente c'est son agressivité, sa condescendance, le fait de prendre les personnes qui ont commenté pour des imbéciles heureuses qui mettraient la priorité sur des choses superficielles au détriment de l'éducation pure et dure ... là n'était pas le propos, on parlait d'un détail dans la scolarité de nos enfants ... je pense qu'on est ts pareil ... on peut râler sur ces détails mais on a bien conscience que le principal reste l'acquisition de savoirs à quel niveau scolaire que ce soit.

      Supprimer

On discute ?