jeudi 17 mai 2012

L'accouchement ? mieux qu'une pochette surprise !

H-5 : contraction ... pfou pfou ... je souffle ... contraction ... pfou pfou ... je souffle ... contraction ... je mate l'heure ... pfou pfou ... 10 mn d'écart ...
H-4 : contraction ... pfou pfou ... argh argh ... je souffle ... je serre les dents ... contraction ... pfou pfou ... argh argh ... je souffle ... je serre les dents ... je mate mon chrono ... 7 mn d'intervalle ...
H-3 : contraction ... argh argh ... je serre les dents ... ensuite ... pfou pfou ... je souffffflllle ... contractionnnnn ... arghhhhh arghhhhh ... j'oublie de souffler ... je mate mon portable ... 5mn ... argh arghhhh ... chériiiiiiiiii ... let's goooooooooooooooo !

Dans la voiture, je gère ... tant bien que mal ... mais je gère ...
Dans la voiture je pense °°°oh punaise enfin la délivrance°°° °°°oh punaise plus de baleine, welcome back moi !°°° °°°oh punaise dans quelques heures on sera 3 ... 4 ... enfin on sera plus quoi !°°° °°°oh punaise je vais avoir un bébé°°° °°°oh punaise je vais revoir mes pieds°°° °°°oh punaiiiiiise ça fait mal quand même°°° °°°c'est quand qu'on arrive ?°°°
"Pourquoi tu t'es planté de sortiiiiiiiie ?"

Des histoires d'accouchement, on en a entendu pendant 9 mois ... on s'attend au pire ... on se conditionne ... on se mue en adepte de la méthode coué : °°°tout va bien se passer - tout va bien se passer - tout va bien...°°° °°°même pas mal - même pas mal - même pas maaaaaal°°° ... on est aussi super impatiente ... super bébé va se pointer ... ma vie va être chamboulée ... j'en ai rêvé ... il l'a fait ... je suis toute excitée ! 
Malgré la préparation intensive, malgré les piles de Parents surplombées de 2 tomes de Pernoud ingurgités, malgré les bons et moins bons conseils de tout le monde ... les meilleures surprises sont à venir et ça commence dès l'arrivée à la maternité ... quand l'Homme l'a enfin trouvée ! 

Je me remercie d'avoir eu la lucidité d'une épilation irreprochable car a priori aujourd'hui c'est journée portes ouvertes ! surtout quand tu arrives le matin au changement d'équipe, qu'incrédules les sage-femmes appellent leurs copines pour admirer ta dilatation : "ouahhhh un 7,5 pour un premier ... mais c'est énooorme" "punaise, vous avez du bol !" "viens voir Ginette, la dame c'est son premier et elle est déjà à 7,5 !".
Là, je patiente et surtout je me concentre car rappelle-toi je vais accoucher, tu sais le : "pfou pfouuuu ... je souffle ... j'ai mal ... je contracte" ... ma foi je leur pardonne car  les sage-femmes elles sont de mon côté, mes alliées dans la souffrance ... prêtes à mentir effrontément à l'anesthésiste pour sauver ma peau : "oui oui pour la péri vous pouvez y aller, elle est seulement à un bon 6 !" 
°°°oh merci mon dieu°°° °°°merci de m'avoir envoyé Sainte Jacqueline de l'Expulsion pour m'accompagner°°°

De quoi elle se plaint la Madame ? 
... des records d'accouchement en même pas 3 heures ... à peine arrivée, déjà installée dans la salle de naissance ... déjà entre les mains du grand manitou des aiguilles ... euh de l'Aiguille ... celle que même pas en rêve on ne veut entrapercevoir ...
"vous savez au premier accouchement je suis tombée dans les pommes juste après la pose ... ahhhh ... contraction là ... pas touche ... je vous préviens donc ... je suis sensiiiiible ... viiiite la pose ... j'ai dit la POSE"
Sauf que là, je m'évanouis avant la fin de la mise en place ... dommage ... on prend les mêmes et on recommence ... je me réveille sous le regard noir de l'anesthésiste qui aurait fini sa nuit si je ne m'étais pas pointée à 7h50 ... c'est reparti ... on recommence tout à zéro ... champ stérile & co ! Ravie l'anesthésiste je vous dis, beaucoup moins ... comment dire ... beaucoup moins loquace ...

D'un coup d'un seul ... tout est beau ... tout est fabuleux ... je roupillerais bien un peu ...
Ah non en fait, c'est l'heure de percer la poche ! Où avais-je la tête ???
Gentille, l'élève sage-femme, elle gratte ... re-gratte ... et re-re-gratte encore avec sa tige télescopique en plastique  "c'est étrange je n'arrive pas à la crever complètement !" "bon j'appelle la sage-femme en chef" qui arrive et qui confirme d'un "non non, c'est bon, c'est percé !".

Maintenant c'est bon je peux pioncer ... 
Une heure plus tard, quelques poussées plus tard, quelques cris plus tard : "Monsieur, Monsieur, vous voulez voir la tête ?"
"Vous craquez ? mon image de femme alors ? pas question qu'il aille voir le carnage !". Je m'agrippe tant bien que mal à sa manche, en le tirant violemment vers moi pour éviter toute vision apocalyptique ... c'était sans compter qu'il y a 3 semaines, 3 semaines seulement vous vous rendez compte, l'Homme m'a avoué avoir 'un peu vu' ... 
Prends-moi pour une quiche ... déconfite même ... le 'un peu' ça veut dire 'tout' en fait ! Point positif : j'en conclus qu'il m'aime, il est toujours là.

Bébé est arrivé.
Bébé tout enveloppé est posé confortablement sur ma brioche dignement entretenue pendant 9 mois de fringales compulsives  ... on ne voit rien ... alors une question me taraude tout de même : "au fait, c'est quoi ?"
La sage-femme de renfort (celle qui se pointe à la dernière minute) me répond complètement désoeuvrée "un bébé Madame" ... Prends moi pour une cruche ! je veux savoir le sexe oh !  

Quelle chance ! la péri fait encore effet ...
Quelle chance on me vidange sans que je le sente ... la sonde urinaire on ne me l'avait pas encore faite ... j'en conclus que chaque maternité a sa petite spécialité ! Oh les cachotiers ...

J+1 seule en tête à tête avec l'enfant ...
"Mais dis-moi, c'est quoi ça ?" "Qui a fait ça à mon enfant ?" "Pourquoi tu as le crâne tout griffé toi ?" 
Convocation immédiate du staff à mon chevet : "Trouvez-moi cette élève sage-femme qui confond poche des eaux et cerveau !".

J+3 merci les hormones.
On en a tellement parlé pendant ces longs mois de gestation, leur mettant sur le dos tous nos caprices et yoyos affectifs, qu'une fois bébé sorti on les oublie. Apparemment ça ne leur plait pas, vraiment pas, pas du tout du tout ... elles nous le font savoir avec cette obsession : assurer leur sortie de façon grandiose et théâtrale. 
Blindez-vous, à J+3 vous serez la femme la plus triste au monde, la plus accablée, la plus paumée, la plus embrumée, la plus mouillée ... de flots de larmes incessants ! A cause d'un allaitement impossible pour n°2 j'ai réussi à faire pleurer de concert la consultante en lactation et la pédiatre qui ne savaient plus quoi faire pour moi ... la peine est contagieuse ... 
A croire que les hormones prennent confiance et s'affranchissent au fil des accouchements ... rien que pour ça je n'ose imaginer un 3ème enfant de peur de finir sous tranquillisants !

Les visites de courtoisie
Non pas celles de vos proches ... celles des différents corps de métier que jusqu'à présent on ne pouvait soupçonner : femme de ménage, assistante puéricultrice, experte en lactation, aide-soignante, pédiatre, généraliste et ... sage-femme ou parfois même sage-homme ...
Un gamin à qui on donnerait 16 ans à tout casser arrive escorté d'une sage-femme ... elle ne va rien me faire car en fait c'est lui qui est de corvée ... c'est lui qui est chargé de contrôler l'hémisphère sud ... au secours !
Si on m'avait dit qu'un jour un homme à tête de poupon allait vérifier l'état de ... bref je n'arrive pas à le dire ... et le pire ... le pire ... c'est quand il vous change ... oui bon bah on ne va pas en faire un fromage ... c'est quand il vous change et que vous êtes obligée de l'informer qu'une serviette hygiénique ça ne se met pas dans ce sens ... 
Finalement je remercie les hostos de nous fournir ces péniches qui font office de serviette ... ces péniches sans adhésif ... Le petit Monsieur, le tout jeune homme devrais-je dire, est reparti tout cramoisi ... dans la thématique couleur du jour ! 

Jeune primipare, do not panic ! 
Sache que ce que tu viens de lire ne t'arrivera pas ... sache que ce sera autre chose ...  sache que la maternité est pleine de surprises ... sache que ce qui t'attend est imprévisible ... sache qu'ici j'ai compilé les meilleurs moments de mes 2 accouchements ... sache que je te le dis pour te soulager ... oui je sais, la moitié c'est déjà pas mal ... sache qu'il faut apparemment 2 bonnes années pour en rire au point même d'arriver à l'écrire ... sache que ce mois-ci pour la première fois un magazine féminin met les pieds dans le plat ... va lire ci-dessous les bons conseils de Biba !

cliquez pour agrandir et lire

18 commentaires:

  1. j'aime beaucoup ton billet, drôle et émouvant à la fois, on sent le vécu ! lol. très bel article !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crois qu'on les compile toutes, ces fabuleuses anecdotes ! je n'en ai gardé aucune séquelle car tout s'est super bien passé à chaque fois avec des enfants en pleine forme et aussi je pense car je m'attendais à pire ! je pense qu'il faut en parler pour informer celles qui croiraient encore que pouf bébé arrive et tt est comme avt ! l'article de biba est vraiment bien fait je trouve c'est ce qui m'a mis la puce à l'oreille, c'est ce qui m'a poussé à écrire ses situations coquaces que je n'aurais jms imaginé raconter ici :-)

      Supprimer
  2. Super billet ! Emotion et humour mêlés, j'aime beaucoup :)
    Et BRAVO Biba, il serait temps qu'on parle de tout ça aux futures mères... Le cacher "pour pas leur faire peur" -> découvrir sur le tas ça fait non seulement peur mais en plus ça déprime parce qu'on ne s'y attendait pas !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ohhhh merci pr les compliments et venant de toi ça me touche vachement ! et tu as tt résumé ! j'ai voulu publier cet article car c'est la première fois que dans un mag féminin on résume de façon concise et lucide ce qui nous attend !

      Supprimer
  3. j'ai vraiment adoré mais alors ADORE ton billet !!! génial !!!! c'est très réaliste mais surtout c'est très drôle, un humour vraiment intelligent je trouve, j'adore vraiment et c'est peu de le dire !!! bravo lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oulala c'est à mon tour d'être cramoisie ! merci pur ces superbes compliments et si ça t'a fait sourire c'est que le contrat est rempli ;-) merci à toi :-)

      Supprimer
  4. Superbe article. Un humour intelligent, comme dit chanone !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci merci à vs les filles ! ça fait super plaisir !

      Supprimer
  5. ahah j'ai bien ri...avec émotion!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cool ! c'était fait pour ! merci d'être venue par ici :-)

      Supprimer
  6. Je le lis uniquement aujourd'hui ton billet et je le SURKIFFE!!! Très bon, très drôle et... c'est tellement ça. J'ai ri, ri et ri encore. Tiens pour la peine je vais le relire de suite!
    Un seul mot: BRAVO!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. aller j'attends ta version ! quand ça se passe bien, je veux dire que la mère et l'enfant vont bien, c'est tjs tordant les anecdotes des accouchements !

      Supprimer
  7. Très drôle , juste une chose , les péniches de la maternité n'ont pas de senssi je me souviens bien , effectivement c'est énorme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en effet il n'y a pas de sens devant-derrière mais si tu mets le dessous dessus, dans ma mater je me retrouvais avec comme uen couture de la protection, plus lisse et carrément pas absorbant ! après ça doit dépendre des maters ... mais je sais que le pauvre élève sage-femme s'était aussi fait reprendre par sa sage femme tutrice ! enfin bon c'était gênnt mais drôle !!!

      Supprimer
  8. Réponses
    1. ça t'a rappelé des souvenirs ? ;-)

      Supprimer
  9. Ah bin, moi qui dois justement accoucher de ma deuxième dans un peu moins de trois semaines... j'ai adoré le très réaliste "hormones en Fukushima" de l'article :D
    Je suis une grande stressée de l'accouchement (du moins tant que je n'y suis pas), je vais donc profiter allègrement de ces trois dernières semaines pour flipper tout à loisir !

    Merci pour ce récit qui m'a bien fait rigoler (même si la contenance actuelle de ma vessie ne me permet plus vraiment ce genre de luxe) ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le stress ne se contrôle pas d'autant que c'est ta 2ème donc on ne va pas te la faire à toi !
      mais de tte façon c'est tellement l'inconnu ce truc qu'il n'y a pas grd chose à faire ! J'étais persuadée que j'allais souffrir comem jamais alors je m'étais préparée comme une warrior à encaisser une douleur insurmontable ... sauf que finalement j'ai eu du bol et que j'ai un petit peu souffert mais de façon carrément supportable avec des péri qui sont arrivées très vite !
      Aller poussez madame je vois les cheveux ;)

      Supprimer

On discute ?