mercredi 30 mai 2012

Etre Mère #33

Etre Mère, c'est se poiler et ... se dépoiler !

Assise au soleil sur la terrasse, pince à épiler à la main en train d'exterminer les derniers réfractaires de mon épilation de la veille :

"Maman ?
-oui ?
-tu t'épiles parce que tes poils te tiennent trop chaud ?
-comment te dire ma chérie ... oui en quelque sorte ... mais surtout parce que je ne trouve pas ça très beau ..."
Question qui tue ... 
"-alors moi aussi il faut que je m'épile.
-pourquoi ça ? tu as le temps !!!
-non non regarde tous ces poils sur mes jambes
-ce ne sont pas des poils, c'est un petit duvet ... tu t'épileras dans longtemps, je crois qu'à 4 ans ça n'urge pas vraiment !
-mais non c'est pas du duvet !
-les petites filles ne s'épilent pas."
 En attendant ma fille, ta pince tu t'en sers, mais pour ça ! 

Après la première partie du dialogue où je me suis poilé ... j'avoue que la dernière m'a juste angoissée ... moi qui espérais que mes filles n'héritent pas de ce généreux patrimoine pileux qui fait la renommée de ma famille paternelle ... pourtant j'ai choisi un ch'ti blond d'Homme comme les blés ... mais le brun l'a emporté !!! 
2 cops de chronique cette semaine : La Farfa qui oscille entre couche aux chevilles et apéros à gogo ... ainsi que Clumsy qui nous pose une question philosophique essentielle : "comment font celles qui ont plus de 2 gamins ?" Personnellement je n'ai toujours pas trouvé la réponse ! 

lundi 28 mai 2012

Mariage et Botanique

Babidji se marie ... Babidji a cru que c'était super facile à organiser n'ayant pas d'ambitions particulières ... Babidji s'est dit que ça allait être rapide à mettre au point vu qu'on a eu de suite la salle, la robe, le DJ, le photographe et le pâtissier ! C'était sans compter sur tout le reste et surtout sur ces séances de surf ininterrompues sur les plus beaux blogs de mariage ! 
Forcément, ça donne plein d'idées, on a envie d'en faire des caisses, que ce soit aussi joli que sur les photos des autres ... sauf que le budget n'est pas élastique, que le temps nous manque avec une saison qui commence, les enfants et leurs grandes vacances à organiser.
Résultat des courses : maintenant je veux un 'photobooth', un 'candy bar', une jolie déco avec des bons plans sympatoches, accessibles sans avoir le temps de me lancer dans des DIY abracadabrantesques !
Coup de bol : la salle, un ancien chais, se suffit à elle-même ... pas besoin de la déguiser de guirlandes et autres papiers crépon, cependant il faut bosser un minimum la présentation des tables et des chaises. L'Homme lors de son dernier voyage en Inde m'a rapporté quelques pépites ... encore faut-il assurer tout le reste ! 
J'ai alors utilisé mon outil préféré, Macintosh chéri, pour dégoter 3-4 choses hors du commun ... après des heures passées à lutter avec ma connexion WIFI public depuis notre boutique, j'ai découvert un site nullement mentionné sur mes blogs mariage préférés : Botanique Editions.

La Révélation ! un site qui au départ est destiné à nos jardins : tendance, champêtre, épuré ... gros coup de foudre car ils présentent des tas d'articles 'vert' facilement détournables pour agrémenter nos tables de réception ! La preuve, d'eux-mêmes, ils présentent des accessoires en situation !

Moi qui ne voulais pas dépenser, nullement investir en ces petites choses qui augmentent un budget sans qu'on s'en aperçoive ... j'ai bien évidemment succombé !

3 clics plus tard, j'ai dégoté exactement ce que je cherchais ! Je ne vous montrerai pas mes achats sur ce blog histoire de réserver quelques surprises à mes invités qui s'oublieraient ici (et je sais qu'ils viennent ... pas besoin de vous cacher ... je vous vois !) ... en revanche, je vous présente quelques incontournables du site ... allez-y ... ça vaut le détour bien sûr pour ses jardins et terrasses mais aussi pour les grandes tablées qu'on souhaite décorer ! 
Si j'avais fait une vraie thématique champêtre j'aurais acheté ces petits sacs de semis pour y mettre dragées et autres confiseries en cadeau aux invités ... je trouvais ça drôle de remplir les libellés en fonctions du Jour J !
J'ai reçu mon colis en 2 jours chrono ... tout tient dans le sachet kraft sur la droite de la photo ... écolo ils restent jusqu'au bout, tout y est seulement élastiqué sans surcharge d'emballage ... de nos jours c'est plutôt appréciable quand on voit ce qu'on nous met de bulle, de polystyrène, de boîtes pour un envoi qui ne craint ma foi rien ! Ca fait plaisir de se dire aussi que notre argent ne finance en partie des extras d'emballage ! Bien sûr je n'avais rien de fragile ... mais déjà si ils se contentent du minimum ... c'est une belle avancée dans le monde de la VPC !

J'ai réussi à faire acheter un costume au futur (qui n'en a jamais porté de sa vie ... véridique...), les filles sont aussi habillées ... en espérant qu'elles ne grandissent pas trop vite d'ici l'automne pour que les robes ne se transforment pas en tuniques ... me reste leurs gilets à dégoter ... j'attends les soldes ...
Mais la plus grosse partie du boulot subsiste en la trouvaille d'un traiteur pour l'apéro et l'entrée ... ainsi que la commande non pas du champagne mais d'une blanquette de Limoux à défaillir tellement elle est bonne ... bien meilleure qu'un mauvais champ ... et dieu sait que je suis casse-pied pour les champagnes ... 
Il faut que je trouve 2 maîtres d'hôtel pour assurer la continuité entre les différents prestataires ... pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ??? La Babidji Family a des idées bien arrêtées sur le plat et le dessert qui ne peuvent pas être réalisés par un seul et unique prestataire ! 
Souhaitez-moi bon courage ... merci !

Mes 3 blogs de mariage incontournables :

mercredi 23 mai 2012

Etre Mère #32

Etre Mère c'est vivre l'éphémère ...

Prendre conscience comme dans un poème de Ronsard, non pas que jeunesse et beauté ne font que passer, mais que très vite bébé sera trop grand pour le porter ...
En un instant, je sors frénétiquement l'écharpe de portage pour profiter tant qu'il est encore temps de bébé blotti sur mon ventre. En ce lundi venté et pluvieux, je passe ma journée collée-serrée ... une course en ville, aller chercher la grande à l'école tout est bon pour l'user de bisous tout doux, tout est bon pour ne faire qu'un avant qu'il ne soit trop tard ... ça nous avait manqué ... bientôt ce ne sera plus ... 
Cette semaine, 4 bloggeuses me suivent dans mon obsession d'Etre Mère : Catwoman la reine des chutes (pas qu'humoristiques malheureusmeent) et du pragmatisme, Thalie qui brise les frontière garçon-fille, chez NiouzMum cette sacrée menteuse, et La Tête dans les Etoiles qui nous jette dans le bain ... un bain miné même , je ne vous en dis pas plus ! 

mardi 22 mai 2012

Un tag dans ... ton blog !

Héhé ... Babidji est de retour ... Babidji grâce à Thalie va vous raconter sa vie ... Babidji a été taggée ...

Disciplinée et très appliquée je réponds :

Quel est l’objet de ton dernier gros fou-rire ?
Ce soir à table ... par 2 fois ... d'abord à cause d'une histoire où je devrais me mettre un gant sur la tête pour vendre à la boutique ... tout ça parce que l'Homme est en train de s'écorcher vif les mains en faisant des joints (ne vous emballez pas) de carrelage et, que je lui ai dit "pfffff regarde tes mains ! mets des gants", qu'il a rétorqué "et toi t'as vu ta tête" "un gant à tête ça n'existe pas" "si, mets-en un à la boutique" ... bref ça vole bas à la maison, c'est du n'importe quoi ... un côté surréaliste ... mais on se marre (je pète encore de rire en m'imaginant accueillir les clients un énorme gant sur la tête, j'suis naze) ... c'est le principal ! (pour ceux qui penseraient que l'Homme me trouve moche comme un pou, je tiens à préciser que c'est du 2nd degré ... enfin je crois ... enfin j'espère ...).
Sur ce, (il s'en passe des choses à la maison) des amis nous appellent à 20h15 en panique pour savoir si je chausse du 40. Réponse : 39-40 donc OUI ! Hip hip hip hourra, leur fille s'exile demain en camp de survie dès 6h dans nos montagnes et, n'a pas de pompes de rando ... L'Homme leur dit de passer à la maison ... en attendant on sort la paire de chaussures tant convoitées lorsque j'annonce "je les avais achetées dans une boutique de chasse Porte de Champerret ... top qualité" ... Pimprenelle rétorque : "quoi Maman ? tu allais à la sasche quand t'étais zeune ?" Fou rire number 2 ! On se fend la poire, pas vrai dans la Babidji Family ? (je viens de perdre toute crédibilité avouant qu'il nous en faut peu pour être heureux !)

Ton dernier coup de cœur littéraire / ciné/  télé / musical / artistique ? 
C'est la cata ... j'ai l'impression de vivre en hermite et de n'avoir plus le temps de rien ... côté bouquins c'est la loose totale ... je suis en manque, j'ai une pile hautissime qui m'attend (que je pensais pouvoir bouquiner aux Seychelles ... tu parles ... merci les filles ...) dont un qui me tient particulièrement à coeur, offert par ma Sandrinette dont j'espère vous parler très prochainement.
Côté ciné je n'y ai pas mis les pieds depuis des lustres ... la dernière fois c'était nul nul nul : le dernier film de Beigbeder ... ou comment choisir la pire projo la seule fois où tu vas au cinéma ! Sinon merci France 2 d'avoir diffusé Un Prophète dimanche dernier ... au moins j'ai vu un très bon film.
Télé : à part les films et les docs, craquage total pour la télé réalité avec The Voice et mon Pékin Express chéri et adoré que je ne pourrais manquer.
Musical ... Brigitte, non ? va voir le post d'avant
Artistique : Alex Abdoun notre photographe qui nous a fait des photos de faire-part exceptionnelles ... ça laisse espérer le meilleur pour le jour J ! 

Ton dernier coup de cœur blog ?
Question piège à laquelle si je réponds je me fais lyncher par les copines ... dans ce cas je vais parler du vraiment dernier dernier par ordre chronologique, c'est : FoxyMama avec une personnalité bien ancrée ... un visuel et une identité qui déchirent au sens propre ... un fort tempérament qui de surcroît est de Lille, la ville de l'Homme, la ville où est née Pimprenelle ...

Ton dernier coup de gueule IRL – dans la vraie vie ?
Je ne devrais pas le dire ... mais j'ai envoyé ballader (pour ne pas dire l'autre mot bien plus coriace) des clients ... ceux qui se barrent sans dire au-revoir ... ils étaient à 5 m de la boutique (je travaille essentiellement en extérieur, en terrasse) et je leur ai crié "au-revoir Monsieur-Dame", quand ils se sont retournés avec un sourire gêné, j'ai ajouté plutôt agressivement "et la politesse ça existe" ... ça s'appelle un craquage ... ou le 100ème à te snober se prend tout ce que tu as accumulé depuis des jours ... je bosse pour moi donc j'ai le droit, sauf que je sais que c'n'est pas bien ! Et dans ces moments, je me dis qu'il est temps, temps de faire autre chose ... j'y pense de plus en plus ... 

Ton dernier achat futile / inutile mais qui fait du bien ?
Attention je vais faire pleurer dans les chaumières ... le futile en ce moment il n'y en a pas vraiment, à cause des finances qui voient rouge ... on a tout claqué à l'autre bout du monde (rappelez-vous) alors maintenant c'est serrage de ceinture ... ou presque ! Dans quelques mois, l'Homme et moi nous passons la bague au doigt ... il faut quand même  dépenser un peu : robe, costume et ... un truc que j'avais dit que je n'achèterais pas ... un truc qui devait être 100% home made ... jusqu'à temps que je tombe sur un super site ... alors oui j'ai claqué 30 euros pour 3 mini babioles de déco ... un post qui arrive bientôt, après-demain si tout va bien ! 

Ton dernier abus c’était quand et quoi ?
Les clopes et encore les clopes ... surtout samedi soir dernier où j'ai pris un looong apéro jusque 23h30 avec mes voisines de boutique.

Ton dernier truc de fille – ou de mec ?
A part m'être acheté des vernis que je ne sais pas mettre et qui s'écaillent au bout de 2mn, j'ai plutôt envie de vous parler de mes futurs trucs de fille ... comme tu l'auras compris je suis une mariée en devenir et j'en connais qui me mijotent un sacré numéro ... je le sais car j'ai déjà mon billet d'avion pour un WE de septembre à Paris (ou ailleurs si j'ai bien suivi...) ... sauf que les amies m'ont dit de ne pas prendre le retour ... ça m'inquiète un tout petit peu quand même ... 

Ton dernier mot ?
Jean-Pierre.

Sur ce, je passe le flambeau à 5 autres bloggeuses ... les dernières arrivées pour que j'en sache un peu plus sur elles, à vous : 30ansunevienouvelle, La Baleine, La Limace (un effort surhumain tellement je hais cet animal ... pas la bloggeuse), Loupy et Natacha & co ... à vos claviers.
Impossible de ne pas céder à l'appel de Gandhi 

lundi 21 mai 2012

Their name is Brigitte

Je sais, tout le monde connaît Brigitte, je sais pas de scoop musical à l'horizon, juste l'envie d'étaler ma cam symphonique depuis plusieurs mois...
Je pensais que j'allais m'en lasser, surtout quand j'écoutais en boucle "Et vous, tu m'aimes ?" leur premier et unique album tous les matins en allant bosser sur mon marché de Noël ... 6 mois plus tard, l'émotion est intacte. Je chante, je danse, je jubile, j'explose, je sautille, je m’époumone ... je surkiffe encore et toujours.
J'avais lu pas mal d'articles, entendu pas mal de chroniques à leur sujet ... persuadée qu'il s'agissait une fois de plus d'une mode bobo-parisienne éphémère. J'avais accroché avec leur premier single ... mais la foudre m'est tombé sur la tête à la 1ère seconde de cette séquence :
EnOrme ! Enorme je vous dis ! Comment redécouvrir les paroles d'une chanson mythique de mes années lycée ... je suis bluffée par les voix, les arrangements, une version inespérée d'un tube de NTM.
Il fallait que je passe à l'étape supérieure : foncer chez mon disquaire et investir. J'aime les CD, les toucher, les ouvrir, décrypter les musiciens, les auteurs, analyser les remerciements, admirer les graphismes, la mise en page des livrets ... il me faut du tactile, du visuel, le mp3 très peu pour moi ! 
J'achète sans même faire une pré-écoute. A peine les fesses dans la voiture je me prends une très grosse claque ... je n'avais pas ressenti ça depuis la première écoute du premier opus d'Emily Loizeau ... je suis subjuguée par les rythmes, les changements incessants de tempo, les accumulations de références musicales dans un même morceau ... ça fonctionne, c'est fabuleux ... les voix, les harmonies m'envoûtent ... 
L'Homme à mes côtés dans le carrosse succombe aussi ... l'accro des mythes, l'accro de ces idoles indétrônables : Gainsbourg, Brel ou encore Bob, se fait piéger par une musique de fille ! 
Plus tard, je me pose et j'écoute vraiment : 2ème effet Kiss Cool. Tout ce que j'aime : une vision non étriquée de la langue française qui mêle argot, langage châtié et gros mots. C'est tout nous ... trentenaires qui déambulons entre 2 époques, entre 2 styles, nous les schizophrènes du quotidien : costume-tailleur le matin et déjantés le soir, nous parents le jour et ados attardés la nuit. Leurs textes me parlent, leur univers me parle ... 
Et quel univers ! super travaillé : 2 personnages créés aux influences hippie chic bobo vintage. Des funambules du style : musical où ça part dans tous les sens, vestimentaire au savant mélange 70's et Guerrisol, textuel vannant et émouvant ... des funambules qui ne se cassent jamais la gueule ! 
Plein hiver 2012, Brigitte est à l'affiche au Médiator à Perpignan ... 2 billets plus tard, l'Homme et moi pénétrons dans la mini salle culte de chez nous ... on attend, on mate. On est vraiment surpris par la "clientèle" : des vieux (la cinquantaine voire la soixantaine ...), des méga jeunes (genre 16 ans affublés de bijoux de tête hippie à la Aurélie ou, de grosses lunettes à la Sylvie), et les autres ! Nous sommes épatés par l'éclectisme de la salle ... on attend, on attend, problème technique, on attend encore, on commence à bailler pendant que d'autres se vengent au bar ... dommage ! 
Quand Brigitte arrive sur scène, on ressent comme un malaise ... pas facile de gérer des bourrins de rugbymen complètement torchés dans un endroit si intimiste ... je les aurais giflés (dans mes rêves je sais) quand ils ont saccagé LA chanson, celle qui me donne des frissons, la chair de poule, qui me tire les larmes ... : 
Ca fait longtemps que je n'avais pas entendu de si belles voix ... perfection est le mot ... un live mémorable ... une mise en scène bluffante avec ces girls en robe lamée argent, aux chorés de choristes d'un autre temps, soutenues par des projos de vidéos pour la touche '21ème siècle' ... rien à dire, dès la première note, leur entrée sous cape présage le meilleur ... sauf que c'est peut-être trop, trop carré, trop aseptisé pour certains, l'Homme n'a pas adhéré au point de s'ennuyer ferme. Pour sûr, on est loin des perfs de Trust ... celui qui veut voir autre chose que l'album c'est loupé ... quoique ! Rien que pour leur reprise de 'Eye of the Tiger' il faut y être ! Comment dépoussiérer le kitsh absolu ? avec une telle puissance vocale, un public chauffé à bloc en fin de concert et des percus à provoquer un séisme de magnitude 7, ça fonctionne à 100%.
J'aurais bien aimé que Sylvie sorte un peu de son rôle de 'Posh', tendance à court-circuiter l'énergie de sa comparse a créer un lien avec le public. Quoi que j'en dise, elles sont la révélation scène de l'année aux Victoires de la Musique ... amplement mérité.
Brigitte c'est ma dope du moment, mon médicament à sourire, mon 'Red Bull' digeste à souhait ... mon trip Mère-Fille dont je ne me lasse pas ... la chanson préférée de Pimprenelle est bel et bien sur cet album (Oh La La). J'avoue ne pas toujours comprendre la corrélation clip-texte ... mais c'est beau alors on s'en fout ! Chapeau bas au réal car là c'est du lourd : 

Enjoy.

jeudi 17 mai 2012

L'accouchement ? mieux qu'une pochette surprise !

H-5 : contraction ... pfou pfou ... je souffle ... contraction ... pfou pfou ... je souffle ... contraction ... je mate l'heure ... pfou pfou ... 10 mn d'écart ...
H-4 : contraction ... pfou pfou ... argh argh ... je souffle ... je serre les dents ... contraction ... pfou pfou ... argh argh ... je souffle ... je serre les dents ... je mate mon chrono ... 7 mn d'intervalle ...
H-3 : contraction ... argh argh ... je serre les dents ... ensuite ... pfou pfou ... je souffffflllle ... contractionnnnn ... arghhhhh arghhhhh ... j'oublie de souffler ... je mate mon portable ... 5mn ... argh arghhhh ... chériiiiiiiiii ... let's goooooooooooooooo !

Dans la voiture, je gère ... tant bien que mal ... mais je gère ...
Dans la voiture je pense °°°oh punaise enfin la délivrance°°° °°°oh punaise plus de baleine, welcome back moi !°°° °°°oh punaise dans quelques heures on sera 3 ... 4 ... enfin on sera plus quoi !°°° °°°oh punaise je vais avoir un bébé°°° °°°oh punaise je vais revoir mes pieds°°° °°°oh punaiiiiiise ça fait mal quand même°°° °°°c'est quand qu'on arrive ?°°°
"Pourquoi tu t'es planté de sortiiiiiiiie ?"

Des histoires d'accouchement, on en a entendu pendant 9 mois ... on s'attend au pire ... on se conditionne ... on se mue en adepte de la méthode coué : °°°tout va bien se passer - tout va bien se passer - tout va bien...°°° °°°même pas mal - même pas mal - même pas maaaaaal°°° ... on est aussi super impatiente ... super bébé va se pointer ... ma vie va être chamboulée ... j'en ai rêvé ... il l'a fait ... je suis toute excitée ! 
Malgré la préparation intensive, malgré les piles de Parents surplombées de 2 tomes de Pernoud ingurgités, malgré les bons et moins bons conseils de tout le monde ... les meilleures surprises sont à venir et ça commence dès l'arrivée à la maternité ... quand l'Homme l'a enfin trouvée ! 

Je me remercie d'avoir eu la lucidité d'une épilation irreprochable car a priori aujourd'hui c'est journée portes ouvertes ! surtout quand tu arrives le matin au changement d'équipe, qu'incrédules les sage-femmes appellent leurs copines pour admirer ta dilatation : "ouahhhh un 7,5 pour un premier ... mais c'est énooorme" "punaise, vous avez du bol !" "viens voir Ginette, la dame c'est son premier et elle est déjà à 7,5 !".
Là, je patiente et surtout je me concentre car rappelle-toi je vais accoucher, tu sais le : "pfou pfouuuu ... je souffle ... j'ai mal ... je contracte" ... ma foi je leur pardonne car  les sage-femmes elles sont de mon côté, mes alliées dans la souffrance ... prêtes à mentir effrontément à l'anesthésiste pour sauver ma peau : "oui oui pour la péri vous pouvez y aller, elle est seulement à un bon 6 !" 
°°°oh merci mon dieu°°° °°°merci de m'avoir envoyé Sainte Jacqueline de l'Expulsion pour m'accompagner°°°

De quoi elle se plaint la Madame ? 
... des records d'accouchement en même pas 3 heures ... à peine arrivée, déjà installée dans la salle de naissance ... déjà entre les mains du grand manitou des aiguilles ... euh de l'Aiguille ... celle que même pas en rêve on ne veut entrapercevoir ...
"vous savez au premier accouchement je suis tombée dans les pommes juste après la pose ... ahhhh ... contraction là ... pas touche ... je vous préviens donc ... je suis sensiiiiible ... viiiite la pose ... j'ai dit la POSE"
Sauf que là, je m'évanouis avant la fin de la mise en place ... dommage ... on prend les mêmes et on recommence ... je me réveille sous le regard noir de l'anesthésiste qui aurait fini sa nuit si je ne m'étais pas pointée à 7h50 ... c'est reparti ... on recommence tout à zéro ... champ stérile & co ! Ravie l'anesthésiste je vous dis, beaucoup moins ... comment dire ... beaucoup moins loquace ...

D'un coup d'un seul ... tout est beau ... tout est fabuleux ... je roupillerais bien un peu ...
Ah non en fait, c'est l'heure de percer la poche ! Où avais-je la tête ???
Gentille, l'élève sage-femme, elle gratte ... re-gratte ... et re-re-gratte encore avec sa tige télescopique en plastique  "c'est étrange je n'arrive pas à la crever complètement !" "bon j'appelle la sage-femme en chef" qui arrive et qui confirme d'un "non non, c'est bon, c'est percé !".

Maintenant c'est bon je peux pioncer ... 
Une heure plus tard, quelques poussées plus tard, quelques cris plus tard : "Monsieur, Monsieur, vous voulez voir la tête ?"
"Vous craquez ? mon image de femme alors ? pas question qu'il aille voir le carnage !". Je m'agrippe tant bien que mal à sa manche, en le tirant violemment vers moi pour éviter toute vision apocalyptique ... c'était sans compter qu'il y a 3 semaines, 3 semaines seulement vous vous rendez compte, l'Homme m'a avoué avoir 'un peu vu' ... 
Prends-moi pour une quiche ... déconfite même ... le 'un peu' ça veut dire 'tout' en fait ! Point positif : j'en conclus qu'il m'aime, il est toujours là.

Bébé est arrivé.
Bébé tout enveloppé est posé confortablement sur ma brioche dignement entretenue pendant 9 mois de fringales compulsives  ... on ne voit rien ... alors une question me taraude tout de même : "au fait, c'est quoi ?"
La sage-femme de renfort (celle qui se pointe à la dernière minute) me répond complètement désoeuvrée "un bébé Madame" ... Prends moi pour une cruche ! je veux savoir le sexe oh !  

Quelle chance ! la péri fait encore effet ...
Quelle chance on me vidange sans que je le sente ... la sonde urinaire on ne me l'avait pas encore faite ... j'en conclus que chaque maternité a sa petite spécialité ! Oh les cachotiers ...

J+1 seule en tête à tête avec l'enfant ...
"Mais dis-moi, c'est quoi ça ?" "Qui a fait ça à mon enfant ?" "Pourquoi tu as le crâne tout griffé toi ?" 
Convocation immédiate du staff à mon chevet : "Trouvez-moi cette élève sage-femme qui confond poche des eaux et cerveau !".

J+3 merci les hormones.
On en a tellement parlé pendant ces longs mois de gestation, leur mettant sur le dos tous nos caprices et yoyos affectifs, qu'une fois bébé sorti on les oublie. Apparemment ça ne leur plait pas, vraiment pas, pas du tout du tout ... elles nous le font savoir avec cette obsession : assurer leur sortie de façon grandiose et théâtrale. 
Blindez-vous, à J+3 vous serez la femme la plus triste au monde, la plus accablée, la plus paumée, la plus embrumée, la plus mouillée ... de flots de larmes incessants ! A cause d'un allaitement impossible pour n°2 j'ai réussi à faire pleurer de concert la consultante en lactation et la pédiatre qui ne savaient plus quoi faire pour moi ... la peine est contagieuse ... 
A croire que les hormones prennent confiance et s'affranchissent au fil des accouchements ... rien que pour ça je n'ose imaginer un 3ème enfant de peur de finir sous tranquillisants !

Les visites de courtoisie
Non pas celles de vos proches ... celles des différents corps de métier que jusqu'à présent on ne pouvait soupçonner : femme de ménage, assistante puéricultrice, experte en lactation, aide-soignante, pédiatre, généraliste et ... sage-femme ou parfois même sage-homme ...
Un gamin à qui on donnerait 16 ans à tout casser arrive escorté d'une sage-femme ... elle ne va rien me faire car en fait c'est lui qui est de corvée ... c'est lui qui est chargé de contrôler l'hémisphère sud ... au secours !
Si on m'avait dit qu'un jour un homme à tête de poupon allait vérifier l'état de ... bref je n'arrive pas à le dire ... et le pire ... le pire ... c'est quand il vous change ... oui bon bah on ne va pas en faire un fromage ... c'est quand il vous change et que vous êtes obligée de l'informer qu'une serviette hygiénique ça ne se met pas dans ce sens ... 
Finalement je remercie les hostos de nous fournir ces péniches qui font office de serviette ... ces péniches sans adhésif ... Le petit Monsieur, le tout jeune homme devrais-je dire, est reparti tout cramoisi ... dans la thématique couleur du jour ! 

Jeune primipare, do not panic ! 
Sache que ce que tu viens de lire ne t'arrivera pas ... sache que ce sera autre chose ...  sache que la maternité est pleine de surprises ... sache que ce qui t'attend est imprévisible ... sache qu'ici j'ai compilé les meilleurs moments de mes 2 accouchements ... sache que je te le dis pour te soulager ... oui je sais, la moitié c'est déjà pas mal ... sache qu'il faut apparemment 2 bonnes années pour en rire au point même d'arriver à l'écrire ... sache que ce mois-ci pour la première fois un magazine féminin met les pieds dans le plat ... va lire ci-dessous les bons conseils de Biba !

cliquez pour agrandir et lire

mercredi 16 mai 2012

Etre Mère #31

Etre Mère c'est avoir un, deux, trois ... voire 4 doudous ... et plus si affinité ...

Pas n'importe quel doudou : des doudous à forme humaine, des doudous tout doux qui sentent le petit biscuit, des doudous qui se blottissent, des doudous qui se câlinent, des doudous qui se dorlotent, des doudous qui disent Maman

Parfois les rôles sont inversés ... parfois la maman, c'est elle qui a besoin d'être réconfortée ... 
Alors ni vue ni connue, je me réfugie tout contre mes bébés ... qui n'oseraient imaginer le rôle qu'ils sont en train de jouer ... qu'ils ne doivent surtout pas savoir, c'est top secret ... 
Ce sont mes doudous pour me ressourcer ...
Cette semaine, il y a de quoi lire ! avec tout plein de géniaux "Etre Mère" sur la bloggosphère ... un RDV hebdomadaire sur notre condition de génitrice pour ceux qui ne connaîtraient pas ... 
Clumsy Mummy nous a fait un post qui me ressemble tellement pour sa première participation que personnellement j'aurais pu l'écrire ... d'ailleurs au départ les "Etre Mère" je les avais lancés plus par dérision puisqu'en effet je ne suis pas forcément de celles qui parlent couche-culottes à longueur de journée ! (l'humain je l'avoue est vite revenu au galop) ... merci Clumsy
Chez NiouzMum vous comprendrez vite que la langue française ne se résume qu'à une seule syllabe ! 
Chez Poppy, on se marre ... on se gausse ... on hallucine même des reflexions plutôt surprenantes de nos demies portions (en fait ses demies portions à elle surtout) !
Chez Catwoman, on parle transmission, tendresse, souvenir ... ceux de nos aïeuls, c'est beau et réconfortant.
Chez Thalie, les mystères de la génétique sont à l'ordre du jour ... pas vraiment un post scientifique ... juste un article sur le bonheur d'avoir une fratrie si différente et si complémentaire ! L'émerveillement d'une maman sur ses enfants ... celui que je partage également au quotidien en découvrant ces tempéraments qui leur sont propres.
Chez La Farfa, c'est un post qui tombe à l'eau, et plouf !
Merci à vous les filles pour ces posts qui nous rassemblent et nous ressemblent ! 

samedi 12 mai 2012

Ca vous fait les pieds ...

... de savoir qu'aujourd'hui je suis en 'guest' sur le blog de Didoodam, LA boutique en ligne des plus beaux chaussons tout cuir pour enfants et adultes.
Pas de discrimination chez Didoodam, il y a des modèles plus originaux les uns que les autres pour les petits mais aussi pour les grands
Laurence Nazé la créatrice de la marque m'a posé quelques questions très intimes sur ma relation personnelle et familiale concernant le port de chaussons ! Vous saurez tout !!!
Comme je sais que vous allez craquer dès que vous verrez la collection, je partage avec vous un code promo pour la fête des mères, faites vous plaizzzzz !
Du 3 au 23 mai choisissez votre cadeau de fête des mères chez Didoodam,
Bénéficiez d'une réduction de 25% sur tous les chaussons du 34 au 43 ...
grâce au code promo MAMAN


Ma sélection pour adultes dont je vous parle ici.
Et si vous préférez chaussez les plus petits, le code FAMILLE vous offrira une réduction de 10% sur toutes les pointures.

mercredi 9 mai 2012

Etre Mère #30

Etre Mère c'est faire passer l'Actors Studio pour une méthode de jeu minable ...

Qui mieux qu'un enfant peut te faire faire les gros yeux et en même temps te faire afficher un énorme rictus ??? 
Qui mieux qu'une maman sait dissocier l'expression haute de l'expression basse de son visage ???

Ca y est j'y suis comme à une époque avec Pimprenelle, celle des 18 mois approchants ...
Je gronde Bouchon ... seulement quand je vois ses mimiques ... j'explose de rire ...
Il y a aussi la version "je change d'émotion plus vite que la musique" : je punis, je fronce les sourcils et aussitôt je me retourne pour laisser échapper un éclat de rire silencieux ... histoire de ne pas me faire griller ! 
Cette semaine NiouzMum nous révèle qu'elle a des pouvoirs ... chuuuuuut faut pas le dire ... ça se trouve vous aussi ! 
Chez Thalie cette semaine, on a un texte poignant face à une situation aberrante que malheureusement bon nombre de parents divorcés doivent vivre, doivent gérer au quotidien. J'en suis encore retournée ... me laissant désemparée par mon incapacité à pouvoir lui venir en aide.

mardi 8 mai 2012

Puériculture ou la Culture du Puéri ... n°2

Mais Késako ce joli chapeau ? 
C'est mon entonnoir ! 
Pas n'importe lequel ... celui qui me sauve quand le matin je ne suis pas réveillée ou avant en pleine nuit quand j'étais encore ensuquée ...
Après les bloque-portes en mousse, je vous présente un de mes autres alliers ... de ceux qui ne coûtent pas un bras ... de ceux tout bête mais indispensables ! 
J'ai acheté ceux-là pour deux francs six sous (ou 2 € 6 cts) ici chez Baby Walz.

jeudi 3 mai 2012

La Femme, ce sous-Homme

« Ca va toi ?
-       oui ça va ... alors ces vacances c’était bien ?
-       oui le top. Et toi ? Tu as trouvé du boulot ?
-       Bah non, et encore j’ai de la chance je vais pouvoir me greffer à l’activité de mon mari. J’angoisse pour la solidité du couple. J’espère qu’on va réussir à bosser ensemble. Que veux-tu, c’est comme ça »

Remettons-nous dans le contexte : cette discussion je l’ai eue avec la mère d’un copain d’école de Pimprenelle que nous nommerons Violaine.
Et encore si seulement la discussion s’arrêtait à ce bref échange …

Violaine est une jolie femme de 40 ans, à la classe innée, diplômée, posée … je n’ai pas assez de superlatifs pour la définir. Violaine s’est fait lourder par son employeur au retour de son congé parental de 3 ans. Forcément la remplaçante jeune et sans enfant qu’elle avait elle-même recrutée faisait bien mieux l’affaire.
Violaine, cette femme dynamique, assistante trilingue, a été la victime de son envie d’enfants. 3 garçons plus tard, elle ne vaut plus rien sur le marché du travail. Pourtant Violaine n’est pas du genre à vouloir rester au foyer (n’y voyez aucune condescendance par rapport aux femmes au foyer, je parle ici de son choix personnel). Si congé parental elle a posé, c’est parce qu’elle n’avait pas le choix avec 2 enfants en bas âge et un autre plus grand à élever.
Seulement voilà, pour elle, travailler est vital. Jamais oh grand jamais elle n’a souhaité abandonner son statut de working woman. Elle ne tient plus en place, tourne comme un lion en cage, rêve de vêtir son tailleur et ses talons pour autre chose qu’une sortie d’école à 17h.
Seulement voilà, Violaine a 40 ans et 3 enfants. Certes, elle se fait convoquer à plusieurs entretiens, son CV est maintes fois retenu. Malgré la crise, on la rappelle. Quand vient le moment fatidique de la rencontre, tout bascule. Après les questions purement professionnelles viennent les plus personnelles :

« Madame, vous avez des enfants ?
-       oui
-       combien ?
-       3
-       3 ?
-       oui ??!!?!?!!!
-       quand on fait 3 enfants Madame c’est qu’on n’a pas envie de travailler. »

A cet instant je vous sors la version édulcorée. Au fur et à mesure qu’elle me raconte les inepties des DRH, les yeux me sortent des orbites !
Mêmes réponses absurdes qu’elles viennent de recruteurs ou de recruteuses. A leurs yeux, une mère de 3 enfants = risque d’absence multiplié par 3, sans même demander si elle a des possibilités de garde, sans même lui demander si son mari travaille, si elle est entourée, en oubliant dans l’instant les raisons pour lesquelles la femme en face d’eux à été convoquée : soit des compétences qui correspondaient au profil recherché.

Violaine m’avoue broyer du noir, m’avoue déprimer, m’avoue regretter son départ de Paris persuadée que dans la capitale elle aurait pu trouver chaussure à son pied. Le rouleau compresseur semble avoir fonctionné puisque elle-même déclare que si elle était employeur elle ne se choisirait certainement pas, qu’il fallait être lucide.
Les bras m’en tombent.

Effectivement, Violaine n’est pas à plaindre, financièrement parlant, car son mari est médecin spécialiste, qu’il gagne bien sa vie, qu’elle va pouvoir gérer la partie administrative et le secrétariat du cabinet.
Mais pour elle c’est une question d’honneur. Elle a envie de s’accomplir, d’être indépendante … de travailler tout simplement et, si possible ailleurs qu’aux commandes de son mari. Elle craint pour son couple, elle craint de ne pas trouver sa place.

Je suis assommée une fois de plus par ma naïveté, par ma condition de commerçante loin des entretiens d’embauche.
Je suis également flippée. J’ai toujours clamé haut et fort que je me donnais jusque 35 ans pour décider de mon avenir professionnel. A savoir que si notre petite entreprise ne décollait pas réellement, je rechercherais un poste de salarié. Je prenais en compte les problèmes de chômage certains, le trou qui s’est chaque année un peu plus creusé dans mon CV puisque ma formation ne correspond en rien avec mon activité actuelle. En revanche, je n’avais jamais imaginé que mes filles pourraient être un poids, je dirais même  plus : un handicap !

Je me pose juste une question : est-ce qu’un homme qui passe un entretien d’embauche et qui a 3 gosses serait d’office radié de la liste des candidats potentiels ? Je ne le pense pas puisque apparemment dans l’inconscient collectif c’est bobone qui en premier lieu doit accourir au chevet des gamins !

Ce soir là, en rentrant de l’école j’ai eu mal pour elle, j’ai eu mal pour nous les femmes.

Ce sentiment de rejet par la société s’est encore accentué lorsque dans la foulée j’ai ouvert mon fidèle Marie-Claire du mois de mai (encore en kiosque pour peu de temps).
Autre sujet, autre débat … une enquête à faire froid dans le dos sur le traitement des femmes par les professionnels de santé. Je vous ai scanné la partie sur la prise en charge de ce qui touche au plus intime de notre condition, celle des services de gynécologie. J’ai eu énormément de chance lors de mes accouchements avec des personnels soignants exemplaires au CHU St Vincent de Paul à Lille, et au CHU de Grenoble. J’ai justement pris conscience de la chance que j’avais eue en écoutant ou en lisant des témoignages  de mères littéralement affligeants. Bien sûr je ne fais pas une généralité de ces lourdes expériences … pourtant les enquêtes sont bien là … 

Pourtant en 2012, les magazines féminins doivent encore dénoncer l’impensable : la condition de la femme, ce sous-homme.

cliquez sur les images pour lire et agrandir

mercredi 2 mai 2012

Etre Mère #29

Etre Mère c'est faire le pop-corn ...

Gonfler, gonfler, gonfler, encore gonfler puis PAF exploser d'amour à force d'admirer, de béatifier, de dégouliner.

J'arrive même à le faire quand elles ne sont pas là, que je passe devant leur chambre vide et me dire ouahhhh chez moi il y a une pièce rien que pour ces deux petits êtres ... PAF ça revient ... j'ai le coeur qui bondit, qui jaillit d'un amour inconditionnel. 
Cette semaine Adrenaline nous parle de l'affreux sacrifice dont elle a fait preuve pour cause de condition de mère ! Chez Thalie, ça parle poils, acné, zigounette à grosses coucougnettes et galoches ... euh comment dire c'est drôle mais quand on se projette avec la transformation de nos propres gosses tout de suite ça fait moins rire ... et vous vous le vivez comment la mutation de la p'tite tête blonde au grand mâle à barbe ? ... Chez la Fée Passie on est dans un tout autre registre cette semaine avec un bilan d'aptitude primordial que nous devrions nous mères, toutes avoir ! j'ai nommé le BAFA ! Ah Bon vous ne l'avez pas ? en fait si mais vous ne le saviez pas ! Et pour conclure un post qui fait vraiment tâche chez NiouzMum !!! Merci à vous les filles !