jeudi 8 mars 2012

Le "Non Women Power"

Journée de la femme oblige ... je me sens missionnée de vous pondre un petit post comme au bon vieux temps où j'étais journaliste et que je préparais 10 jours à l'avance ITWs et sons pour la journée du 8 mars ... absolument pathétique me disais-je chaque année ... de ne parler des problèmes qui fâchent qu'une fois l'an !

Vous pouviez compter sur moi, rassurez-vous, pour en remettre une louche sur le droit des femmes dès que le besoin s'en faisait ressentir ... comme un énième fait-divers ou un énième scandale d'abus de pouvoir machiste ... et ce, presque mensuellement dans les deux seuls petits départements que je couvrais ...

Aujourd'hui aux infos : j'ai appris que depuis 1986 les hommes passaient 6 mn de + quotidiennes à aider aux tâches ménagères, soit 2h et quelques contre 5h pour les femmes !
J'ai aussi vu un magnifique reportage sur un couple : lui BAC +0, elle BAC +3 et, qui gagne 400 € de + par mois ??? l'Homme of course !

Perso, à la maison c'est équitable ! Le Man Power ne l'emporte pas ... je suis bénie ... 
Pour les salaires ... difficile à dire je suis l'employée de l'Homme ... et bientôt conjointe collaboratrice après le mariage ... je ne rechigne pas ... je l'ai choisi ...

Evidemment que tous ces sujets méritent d'être à la UNE ... ceci-dit, ce qui m'a toujours retourné le bide ce sont les femmes battues ... je l'avoue, tous les ans à la même date ... sur mon antenne ... on donnait la parole aux assoces ... aux victimes ...
Imaginez des femmes enceintes jusqu'au cou qui sont tabassées, imaginez les humiliations perpétuelles, ne plus oser parler au risque de s'en prendre une, baisser les yeux, être l'esclave de son conjoint ...

2 chiffres : 1 femmes sur 10 est battue (tous milieux sociaux confondus ... non ce n'est pas que chez les pauvres alcoolos comme le pensent les riches bons sous tout rapport ... loin de là !) ... 
Comptez dans un lieu public 10 femmes autour de vous et dites-vous que l'une d'entre elle ce soir sera frappée.

Il y a forcément autour de nous une femme qui souffre ... qui n'en parle pas ... on ne peut pas faire grand chose à part essayer de voir au travers des mailles ce qu'on essaie de nous cacher ... tout faire pour la protéger et l'aider à porter plainte.

Sur ce, après vous avoir bien plombé le moral ... 2 petites vignettes pour vous rendre le sourire (ou presque ... selon le curseur de votre cynisme ...) et ce post bien plus léger : Quand Papa s'y colle qui est un peu dans la veine du thème ...


6 commentaires:

  1. purée ça fait peur ces chiffres sur la violence conjugale, c'est hallucinant et révoltant à la fois !! 1000 pensées à celles qui la subissent, en espérant qu'elles puissent trouver la force de quitter leur bourreau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est clair la première fois que j'ai interviewée une femme qui bossait dans une assoce, je l'ai fait répéter 3 fois genre "tu te plantes là ???" ... malheureusement non :(
      je n'ai jamais eu d'amies frappées mais violentées verbalement constamment et surtout manipulées et diminuées oui ... rien que ça j'ai vu que ça pouvait mener très très loin !

      Supprimer
  2. c'est vrai que ces chiffres font peur !! c'est beaucoup trop ! mais ils ont quoi dans leur tête les hommes qui font ça ?? enfin on peut même pas appeler ça des hommes !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ce sont des animaux ... n'ayons pas peur des mots ... et encore !!!
      c'est surréaliste ! en fait je pense qu'ils ont un vrai souci psychologique ... le gros boulot à faire aussi ce sont des thérapies à leur imposer une fois qu'ils sont condamnés ... mais tt est question de moyens comme d'hab !!! pas facile de mettre tt en place ! déjà il y a eu une énorme évolution : avant la femme qui portait plainte devait prendre ses gosses sous le bras et quitter le foyer, enfin, maintenant elles restent au foyer et c'est l'homme violent qui doit se barrer avec interdiction de les approcher suivant un périmètre défini !

      Supprimer
  3. et encore, des animaux, ne tuent pas pour plaisir mais pour manger.... Oulàlà moi je serai beaucoup plus extrme que toi !! je préfre pas dire ici ce que je leur infligerais!! lol
    Mais c'est clair qu'il n'y a pas forcément les moyens pour les suivre après leur peine !!
    Maintenant, c'est vrai les femmes peuvent se faire plus aider, je pense. Encore faut-il qu'elles aient le courage de parler....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est exactement ça elles sont tellement sous l'emprise de leur bourreau, tellement flippées qu'elles ne parlent pas :(

      Supprimer

On discute ?