mardi 31 janvier 2012

Après le crédit à la conso, le crédit à l'avortement !

Il y a un parti ... vous savez celui qui nous a volé Jeanne d'Arc alors qu'elle n'avait rien demandé à personne ... celui qui aime crier plus fort en espérant se faire entendre ... celui dont l'image féminine est censé nous amadouer telles les sirènes d'Ulysse ... il y a un parti donc, qui me donne la nausée.

Hier soir, j'ai pourtant passé ce stade ... j'ai failli finir la tête dans la cuvette !

Je me suis attardée sur Mots Croisés ... débat plutôt constructif pour une fois ... Sapin, Guaino, Cohn Bendit (des politiques que je respecte, qui semblent pour une fois se respecter aussi) ... et ... au-milieu de ces personnes civilisées ... un gros zozo ... de plus qui vient de chez moi ... j'ai nommé Louis Aliot alias M. Marine Le Pen.
A chaque fois qu'il ouvre la bouche c'est juste insupportable ... je ne parle pas uniquement du fond mais aussi de la forme : une voix sourde acompagnée d'un ton de plaidoierie du passé ... des expressions vieillottes ... bref on a du mal à se concentrer sur ses paroles. Malgré ce, malgré également qu'il ne réponde jamais aux questions posées ou au sujet de la discussion, il a bien fallu qu'il dévoile le fond de la pensée frontiste quand Cohn Bendit lui a demandé à plusieurs reprises :
"Etes-vous pour le non remboursement de l'avortement par la sécu ?"
"oui, nous ne voulons plus rembourser l'avortement de confort" (en opposition au thérapeutique).
les autres à enchaîner "de confort ??? c'est sûr pour les femmes c'est très confortable un avortement !!!".
" il faut aider toutes ces jeunes filles qu'on force à avorter, à faire grandir la vie qu'elle porte ... blablablabla"

Je me liquéfie sur mon sofa ... je me pince ... je crois rêver en plein jour ... il fait déjà nuit pardon ... j'ai l'impression d'avoir traverser l'atlantique en un temps record ... je n'en crois pas mes oreilles ... je mate mon téléphone ... oui oui nous sommes bien en 2012 ... 
Un gros bêta d'extrémiste nous sort que primo les femmes se feraient avorter à défaut de vouloir utiliser un autre moyen de contraception (c'est sûr c'est bien plus simple), que deuxio la pression est telle qu'on les force à avorter, surtout les plus jeunes.

Comme l'a si bien rétorqué Cohn Bendit (ou Sapin je ne sais plus), c'est seulement aux femmes elles-mêmes de décider ! 
Je ne vais pas refaire le débat provoqué par la chanson de Colonel Reyel il y a quelques mois, mais si une ado ou jeune adulte avorte c'est principalement parce qu'elle n'a pas d'autres solutions (financières, familiales etc.). Certaines peuvent en effet recevoir des pressions familiales, j'imagine toutefois que la majorité est bien heureuse d'avoir cette solution gratuite à sa disposition (il faudrait pouvoir trouver des études). 
Quant au "confort", il doit y avoir une femme sur 100 000 qui doit se dire "je n'utilise aucun mode de contraception puisque l'avortement existe" ! C'est de la science-fiction !!!

M. Aliot, j'aimerais vous présenter toutes mes connaissances qui sont tombées enceintes alors qu'elles étaient sous contraceptif (pilule ou stérilet), 
j'aimerais vous informer qu'un accident de capote ça arrive, 
j'aimerais surtout vous rappeler que des enfants issus de viol (même conjugal) ça existe ... 

Sachez enfin M. Aliot qu'à l'heure actuelle si je tombais enceinte je foncerais me faire avorter ... voyez-vous M. Aliot j'ai conscience de ce qu'est une "petite vie intérieure" comme vous la nommez si bien, cependant j'ai aussi un devoir envers mes 2 autres enfants ... celui de subvenir à leurs besoins ... je n'ai absolument pas les moyens d'en élever un 3ème ... le niveau de notre vie quotidienne en serait considérablement réduit ... M. Aliot dites-vous qu'heureusement certains parents prennent leurs responsabilités (pensez à votre programme économique si le seulement "social" et "humain" vous exaspère à ce point ) : à comparer le prix d'un avortement et le financement par la CAF des allocs pendant X années,  je crois que pour notre pays le calcul est vite vu !!! 

lundi 30 janvier 2012

Le Syndrome "J'angoisse en Courses"

Avant on se plaignait pour la corvée des courses : l'affluence du samedi quand on bossait la semaine, les files d'attente aux caisses, les néons qui te plombent la mine ... 

Maintenant faire les courses c'est juste l'angoisse ... celle qui te plombe le porte-monnaie et par la même occase le moral.
Non je ne sors pas d'un ermitage de 3 ans ... bien sûr que je l'ai vu venir, bien sûr que de mois en mois je ressasse comme tout le monde 't'as vu comme les prix augmentent ??!!?!!??' Mais là, sincèrement, je crois qu'on a atteint des sommets car désormais c'est mon corps qui parle ... j'entre dans ce fichu supermarché, accélération cardiaque avérée non pas à cause d'une probable excitation pour une quelconque euphorie consumériste ... mais bien parce que je sais que je vais me faire plumer !  
Je ne fais pas partie des plus précaires, pourtant mes sessions courses sont désormais rythmées par des calculs mentaux savants, des comparaisons de produits qui n'en finissent plus, des allers-retours aux bornes pour vérifier les prix, l'oeil aguerri qui se pose automatiquement sur le prix au L ou au Kg (et ne pas se faire avoir par le tube Signal plus cher finalement en format familial ... bande d'enf...), les offres avec ma carte fidélité que je serre précieusement dans ma poche comme le graal de possibles bonnes affaires ! Des années d'entraînement je vous dis pour en arriver à faire l'automate, le tout le plus naturellement du monde. Sauf qu'arrivée en caisse, une fois que le couperet tombe, tu te demandes comment font les autres, ceux qui ne regardent pas les prix ...
Aaaaahhhhh mais non ! tout le monde regarde maintenant ! Il y a quelques années celui qui se promenait avec le tout-pourri prospectus hebdo de l'hyper à la recherche des promos faisait exception ... maintenant c'est 2 clients sur 3, ce sont limite des crises d'hystérie quand un se pointe devant son yaourt fétiche et qu'une affichette lui annonce glorieusement : "2 packs achetés = 1 offert" ... même avec ça c'est toujours plus cher que ce que tu payais il y a un an ... et puis pendant les grosses phases promotionnelles comme par hasard les aliments de base augmentent ... 
Ne me parlez pas de discounts car beaucoup de produits sont au même prix voire plus cher et sans le choix. Loin derrière moi le ED de ma jeunesse où c'était vraiment le bon plan ... de toute façon les plus grandes surfaces s'y sont mis au premier prix ... mes filles sont en couches Carrefour Discount, idem pour le sucre en morceaux ou les coton tiges ! Toujours dans ce souci d'économie : pourquoi gaspiller du carburant (un autre débat qui lui aussi nous mitraille une bonne lampée de plomb dans l'aile) à faire un discount + un hyper, sachant que je dois passer par la case hyper pour le lait bébé et d'autres petites choses qui me sont indispensables (non pas les tablettes Côte d'Or ... mon démaquillant et mes oeufs bio par exemple) et, que je m'autorise encore !
Chez nous pas de "cochonneries", c'est mieux pour la santé et par ricoché pour celle de mon banquier ... quelques amuse-gueules enfermés sous clef pour les potes qui débarquent à l'improviste, peu de gâteaux vu que Pimprenelle goûte la semaine à l'école, pas de bonbons ni de barres chocolatées ... que l'essentiel ! Et l'essentiel ça douille quand même : viande + fromage (t'as vu le prix du bon, un bien trempé au lait cru ???) + yaourts sympatoches + fruits et légumes (même de saison ça te coûte un bras ...). On a depuis longtemps oublié ce qu'était un boucher ... on va le voir 6 fois par an pour se payer l'entrecôte de nos rêves et puis basta ... on garde le boulanger ... on oublie le fromager ... on va de temps en temps au primeur ... à notre grand regret de ne pouvoir faire travailler les petits commerces ...
A la maison on ne gaspille pas, on finit, on transforme ! A la maison presque pas de petits pots mais des purées de légumes bio surgelés au Babycook (ça coûte moins cher et c'est plus rapide) ... bref on devient sous-consommateur dans cette société de surconsommation ! Quelque part, on ne s'en porte pas plus mal, un mieux pour la planète, pour notre santé certes, pas pour l'économie locale je vous l'accorde ! Sauf si on y englobe le directeur de Carrouf

Je ne comprends plus rien à cette époque où tu t'habilles pour un rien (la dernière en date c'est Kiabi qui t'agresse à la radio 'un vêtement acheté = 3 offerts' !!! mais oui bien sûr...), où tu crèves la dalle, où les riches seront les seuls à s'éteindre d'un cancer des poumons et les pauvres de malbouffe à surdose d'huile de palme, de conservateurs et autres sucre et sel. 

J'y perds mon latin, je n'ai plus les moyens de flamber au supermarché, je ne m'autorise aucune sortie de route, je me cantonne à ma liste, je ne craque que pour la bonne affaire de qualité comme un booonnn  poulet fermier. Je suis une fine stratège pour réussir à me nourrir au mieux, j'arrive à équilibrer mon budget, à refuser de manger des oeufs de poules qui n'ont jamais vu la couleur du jour, ou encore cuisiner de la dinde élevée aux hormones. 
Souvenez-vous quand on était petit ... nos parents et grands-parents ne s'appelaient pas Rothschild ; ils fréquentaient les marchés, les petits commerçants et remplissaient leur caddie sans se poser trop de questions ! Que s'est-il passé ? Ah oui je sais ... la course effrénée à la rentabilité ... ça y est je sais pourquoi ça me rend malade ... ces sangsues de GMS se font des marges indécentes ... pompent les producteurs et les consommateurs ... malgré ce, je suis obligée d'y aller ... merci docteur je sais maintenant pourquoi la simple idée de passer le tourniquet me fait angoisser ... 

samedi 28 janvier 2012

BibiMob l'incontournable


Enfin ! 
Enfin il y a du neuf sur la toile pour tous les parents des Pyrénées-Orientales avec l'arrivée depuis quelques mois du portail BibiMob ... le site qui suit vos marmots du biberon à la mobylette ! 
Tout est regroupé en une seule adresse : les sorties, les actus du département, les contacts divers et variés pour organiser un anniv', gérer son suivi de grossesse, s'inscrire aux bébé nageurs et surtout les différents modes de garde à notre disposition ! 
Et ça continue pour les parents d'ados avec toutes les adresses indispensables.

Un vrai coup de coeur pour ce site qui est complet et tellement pratique ... tout savoir sur ce qu'il se passe dans les P.O. en un coup de clic ! 


Mais ce n'est pas tout ... au-delà des annuaires, il y a de vrais sujets d'actu traités comme le harcèlement scolaire. Il y aussi les bons plans pour faire du bien au porte-monnaie avec des réducs sur certaines marques et surtout les petites annonces ... 

BibiMob c'est aussi un lieu d'échange entre internautes avec le Forum, sans oublier les Bulles de Bonheur ... vous savez ces paroles que seuls les enfants sont capables de sortir !

Quelques Bulles de Bonheur récemment publiées : 


Crème de sorcière

Hier soir : objectif détente : masque d'hydratation pour visage. Il est écrit sur la boîte : relaxation ...blabla... bien-être ...blabla
Je sors de la salle de bain.
Stupéfaction de Robin, 4 ans et demi. Il hurle :
- 'Alexis !!! regarde !!! maman a mis sa crème de sorcière !!!'
Pfffuu... zen, je suis zen ...

la pluie

Un jour de grande pluie, Léria, bientot 3 ans, sort de l'école, regarde ses camarades avec leur parapluie et me dit :" maman , il faut absolument que tu m'achètes à moi aussi un parachute !"

Des bombes au Gouter

Clément , 5ans, revient de l'école:
cet aprés-midi on a gouter des bombes,
-des bombes ???!!!
Ah non, pardon pas des bombes, des GRENADES .
Pour être adhérant c'est tout simple, il suffit de créer son compte en ligne, et bien sûr c'est gratuit !!! 
Et cette semaine, Cerise Cannelle ... la petite marque de chez nous ... souvenez-vous ici ... fait la UNE

Je ne suis pas pressée d'arriver à la mob (ma fille sur cet engin jamais de la viiiiiie), pour l'instant je savoure le Bibi ... à vos clics ! 


mercredi 25 janvier 2012

Etre Mère #17

Etre Mère c'est comprendre d'où vient le trou de la sécu ...

Après 2 urgences à Lausanne pour les filles en pleine nuit à l'hôpital de l'enfance pour la modique somme de 800 euros (+ une nouvelle facture de 146 CHF qui vient d'arriver aujourd'hui pour la même visite), 
après une visite début janvier chez le pédiatre pour Bouchon qui ne se remet toujours pas avec une double otite,
après une autre visite pour Bouchon 2 semaines + tard chez le généraliste qui ne se remet toujours pas de sa double otite,
après une visite lundi pour Pimprenelle chez le généraliste pour une angine blanche,
après une autre visite ce matin chez le pédiatre en urgences pour Bouchon qui ne se remet tellement pas qu'elle pleure du pue (oui oui vous avez bien lu),
sans comptez les nombreux traitements qui vont avec et très bientôt les parents qui vont aussi finir par s'infecter ... je comprends que, ça multiplié par nous toutes grandes familles que nous sommes, ça fait mal !

Je me dis aussi quelle chance d'avoir ce système de santé même si on compte ses jours ...
Je me dis que le jour où il va disparaître je ne pleurerai plus tous les mois pour mes 135 € de mutuelle mais parce que je n'aurai plus les moyens de payer mon assurance santé ...

Les effets secondaires d'un tel constat ce sont : 3 semaines de nuit très très légères, de cernes qui se creusent un peu plus chaque jour, d'estomac qui se serre quand on retrouve Bouchon avec les yeux collés et de surcroît gonflés, injectés de sang façon lapin albinos, dormir sur 10 cm de matelas avec Pimprenelle entre nous et ses 38,5°C continus effet bouillotte garanti, tenir le front de la grande pendant qu'elle vomit et se concentrer pour ne pas, à notre tour, lui repeindre le cuir chevelu, stresser grave quand le pédiatre est atterré, angoissée de le voir prescrire un traitement de cheval antiobiocs & co à Bébé alors que c'est plutôt le genre à n'en donner qu'en dernier recours, c'est presque oublier qu'on est marié, c'est cohabiter les uns à côtés des autres comme des zombies qui auraient changé d'univers spatio-temporel ... 
Cette semaine deux nouvelles recrues pour ce Etre Mère : 
Maman Bavarde ... on ne s'est pas passé le mot mais apparemment on est sur la même longueur d'ondes !!! A lire d'urgence pour rire et surtout se sentir moins seule face à l'adversité des petits bobos qui nous pourrissent le quotidien ! 
Et Nine sans langue de bois ... je partage sa vision de la maternité ... que ceux qui affirment que ça ne change rien ne croisent pas leurs orteils dans leurs souliers ! Certes on peut faire encore tout plein de choses mais c'est forcément différent ... certes on râle et on s'énerve mais on se sent quand même reconnaissant de ce cadeau de la vie ! 
On n'oublie pas la participation de la Mère Lacunaire as usual !!! Merci la Mère avec une fois de plus une description vraie, voire émouvante !

Survivre en Thalasso

Vous savez ce qu'est une amie ?
Une amie c'est celle qui vous chouchoute, qui prend soin de vous et qui vous offre un aprem en thalasso juste après votre accouchement.
Et ne pas lui être reconnaissante ? c'est attendre quasi un an (juste avant la péremption du bon) pour se décider à y aller.
Vous savez ce qu'est un gentil mari ? c'est un mari qui se sacrifie, qui garde les gosses à la maison et qui en profite pour refaire les joints de la douche ... (son spa à lui en quelque sorte).

Au départ ... je n'étais pas vraiment motivée ... pour être honnête je refoulais ... souhaitant oublier celle à laquelle j'avais renoncé ... celle de Biarritz où j'accompagnais ma mère ... celle où j'ai même réussi à me faire rembourser ... je crois qu'ils m'auraient même donné + encore pour que je fuis les lieux ... des bâtiments sombres à déambuller dans des peignoirs au milieu des frippés ... des vieilles célébrités ... je sentais des vagues d'angoisse me submerger aux premières effluves de chlore, au son des premiers clap clap des claquettes blanches, au cri des soignants hurlant le nom des thermalistes comme des chiens ... je sentais que mes premières lectures kunderesques prenaient le dessus, me remémorant inlassablement l'ambiance de la Valse aux Adieux ... j'étais dans un hospice ... impossible de me décontracter ... de m'abandonner aux bulles de bains trop froids et peu accueillants ... C'était il y a 12 ans.

Aujourd'hui j'ai RDV aux Flamants Roses à Canet Plage. Je ne peux pas faire semblant de ne pas connaître ... j'ai visité le chantier en conférence de presse ... j'y ai interviewé les joueurs de l'USAP en plein ressourcement avant les gros matchs  ... Pimprenelle y a même fait son premier resto le jour de son 1er moisiversaire (pas au gastro ... au buffet à volonté ...) ... je connais tout ... tout sauf la thalasso ... je n'ai jamais franchi la porte qui mène aux soins ... surtout pas !

Aujourd'hui j'ai RDV pour 4 soins ... je n'ai plus le choix ...
Je me motive : °°°tu viens de passer une nuit quasi blanche avec bébé, tu ne sens plus ni tes trapèzes ni tes cervicales ... c'est sûr ça va te faire du bien !°°° °°°tu sais combien de nénettes se damneraient pour être à ta place°°° °°° t'en as pas marre de toujours te plaindre°°° °°°pauvre fille tu as peur d'une balnéo°°°

J'avance et j'entre ... 
Première impression : le côté thalasso est lumineux, magnifique ... gros coup de coeur pour la mosaïque ! (c'est un détail ... qui compte)
On me tend un peignoir, une serviette et le célèbre porte-habits des vestiaires de piscine. Je vais me changer ... c'est décidément très classe ... j'ai presque hâte !

14h30 début des festivités avec bain bouillonnant. Je suis la jolie soignante sans pouvoir éviter le déferlement habituel d'idées noires °°°Qu'est-ce qu'elle va me faire celle-là avec sa face d'ange ?°°° °°°toute cette douceur extérieure dans un corps de brute ?°°°
Je me glisse dans le bain tout en me crispant appréhendant la fraîcheur tonnifiante de mes expériences passées ... et ben non c'est chaud ... hmmmm c'est bon ... oh allez-y ... "Madame, relaxant ou drainant ? l'huile ?" ... relaaaaaaxant ... c'est parti pour 11 mn de de massages divins ... qui eut cru que ces petits jets d'eau ... hhhmmmmmm

2ème soin pressothérapie ... j'en ai déjà fait ... je crois à la première thalasso ... pas de problème particulier de circulation sanguine ... j'anticipe mes futures douleurs de vendeuse statique saisonnière. 
Oops ... il y a comme un kwak là ... pourquoi un homme m'attend ??? un kiné ? quand Monsieur commence à me badigeonner de crème glaçante comme un poulet qu'on va mettre au four ... j'ai de sérieux doutes quant à son éventuelle formation ... "vous êtes kiné ?" ... "non prof d'EPS à la base, ici maître nageur et coach sportif" ... "Ah" ... °°°et tu fais quoi là mon gars dans ma cabine ???°°°
Tout se corse quand il m'enfile (lisez vite la suite pour éviter toute confusion) les bottes pressurisantes et qu'il me frôle là où il ne doit surtout pas ... une fois ... puis deux ... on est à la limite de l'incident de cabine ... un inconnu qui me touche où il faut pas peut être la victime d'un geste involontaire mais néanmoins violent : le shikumafitaka babidjiesque ... je suis super mal à l'aise ... il n'a pas de geste déplacé ... il ne peut pas faire autrement pour installer les bottillons gonflants mais ses gestes me hérissent le poil ... je craque ... je lui dis que je ne suis pas à l'aise avec un homme ... ses gestes ne sont pas ceux d'un professionnel de santé ... je ne supporte pas ... il rougit et me dit qu'il m'envoie une femme pour le contrôle de la pression et pour la fin du soin ...
3 mn s'écoulent ... je me détends ... j'oublie ... je savoure ... j'ai les jambes glacées et pressurisées ... le nirvana de toutes les personnes qui travaillent debout ... 

J'ai un peu de temps à moi maintenant ... pause thé offerte ... je fais un tour dans la piscine ... je me faufile sous les jets à l'extérieur en plein soleil ... à gauche la mer ... à droite le Canigou enneigé ... tout droit les Abères et Collioure ... ciel bleu dur ... panorama à tomber ... bluffant ... je suis au mois de janvier et autour de moi on se fait bronzer sur des transats.
Je teste ensuite le hammam absolument délicieux ... °°°faudrait juste qu'ils refassent un peu la peinture du plafond qui tombe en lambeaux°°° °°°pourquoi je suis comme ça à toujours voir les détails qui fâchent°°° °°°hmmmm ça sent bon l'eucalyptus°°° °°°c'est chaud juste comme il faut°°° °°°elle va faire un arrêt cardiaque la madame à souffler comme ça°°° °°°il n'y a pas une sonnette quelque part pour les urgences, elle me fait peur la madame°°° °°°hmmmmm je sue et c'est boooon°°°

Petite douchette et c'est reparti pour une séance de torture ... oui torture ... là on ne me la fera pas ... je sais ce qui m'attend ... ça va faire maaaal ... je retrouve l'angelot du 1er soin ... "Madame, mettez-vous de dos et accrochez-vous aux poignées" ... "S'vous plait pas trop froid le jet" ... "non ne vous inquiétez pas".
Je ne m'inquiète paaaaas ... ce n'est pas froid certes mais ça fait maaaal ... °°°oh non pas les poignées d'amour c'est trop sensible°°° °°°faut souffrir pour être belle faut souffrir pour être belle faut souffrir pour être beeeeellllle°°°... "Mettez-vous sur le côté" ... °°°sympa le cadeau ... j't'en mettrais des coups de jet moi°°° °°°je vais perdre au moins 100g ... p'tet même 200°°° ... "Mettez-vous face à moi et protégez-vous la poitrine" ... °°°aller vire-moi ces bourrelets°°° °°°je suis une warrior j'inspire je contracte ... vas-y déchire toute la graisse ... j'expiiiiire°°°

Encore quartier libre ... je suis vannée ... plus d'eau non merci ... un thé et des journaux ... je suis bien au chaud dans mon peignoir ...

Palper-rouler en bouquet final ... une esthéticienne bien sympathique me fait comprendre que sur moi aucun intérêt pour les cuisses et les fesses ... presque pas de cellulite à l'horizon, "juste" flasque : "il vous faut du rafermissement" ... en revanche on y va de bon coeur sur le bidou ... et vas-y que j'te le malaxe ... que j'te le roule ... que je t'en fais des rouleaux de printemps ... j'apprécie, je me délecte même à son grand étonnement vu que je ne ressens aucune douleur ... juste le plaisir de me faire "modeler" pour de vrai ... 

Une douche plus tard je sors des Flamants Roses revigorée mais vidée, je me sens ultra bien et détendue ... j'ai l'impression d'avoir été reboostée de l'intérieur et de l'extérieur ...

Pour la thalasso, je donne un 7 sur 10 ... et de la thalasso je suis guérie ! 

mercredi 18 janvier 2012

Etre Mère #16

Etre Mère c'est rendre hommage au Père ...

Quand l'Homme se lève le matin et s'occupe des filles pour me laisser dormir,
Quand l'Homme s'empare tous les 3 jours de l'aspi et de la serpillière pour alléger mes tâches ménagères,
Quand l'Homme prend les choses en main pour que je puisse aller m'occuper de moi (mardi après-midi prochain ... thalassooooooooo)
Quand l'Homme s'occupe du coucher pour que je puisse aller au ciné (ce soir avec une copine ... voir L'Amour dure trois ans ... pour nous c'est sûr ça fait au moins 10 ans !)

Merci MON Homme ! 


mardi 17 janvier 2012

J'ai fait un don

Une grande histoire a pris fin ce soir entre ma table à langer et moi ...

Cette table a vu tout plein de cuculs ... ceux des filles de l'amie d'enfance qui me l'avait donnée pour Pimprenelle, ceux des marmots de l'amie de mon amie d'enfance qui lui avait donné ... ceux de mes filles, et bientôt celui d'un futur Bibou ! 

C'est sûr, elle est un peu bancale, sous le drap éponge c'est un peu abîmé ... mais elle est super pratique avec ses 3 tiroirs ... 
Ca y est déjà je suis nostalgique ...
Ca faisait au moins 3 mois qu'on n'y langeait plus Bouchon ... elle nous a surtout servi la nuit les premiers mois...
Cette table pourtant tant aimée n'avait plus pour fonction que de bouffer l'espace de ma chambre ou me tenter à y empiler des fringues que j'avais la flemme de ranger.
Cet aprem, j'ai donc pris mon courage à 2 mains, clic clac, une photo plus tard la chose est sur Le Bon Coin
Intitulé : "Donne Table à Langer" ... forcément ça attire l'oeil et les messages ! Une adorable future maman est venue la chercher pendant que j'étais en courses ce soir. Elle n'en revenait pas que je la donne ... j'ai essayé de lui faire comprendre au tél. qu'elle n'était pas toute jeune, qu'il fallait peut-être la renforcer un peu, que je ne fournissais pas le matelas et que, de plus, je ne l'avais pas achetée alors pas question de la vendre !
 Que nenni, elle n'en revenait pas ! 

Ca m'a fait plaisir de lui donner ... très sympa ... contrairement à celle qui m'a envoyé de simples textos : 'elle est toujours dispo ? - oui - vous pouvez me l'apporter demain matin au Moulin à Vent à Perpignan ? - Non' (je n'ai rien ajouté tellement ça m'a énervée).
Et puis quoi encore !!! Lis l'annonce il y a écrit : à retirer à Trifouillis les Oies ! Même C-Discount ils te font payer la livraison non mais oh ! 

Une nouvelle vie pour la table à langer peut-être la plus âgée de France ... qui l'eut crû ??? C'est ce qu'on appelle de l'amortissement de produit ... 
Elle était belle, hein ? 

L'Igloo

Direction la banquise ... avec ce gâteau igloo concocté pour l'anniversaire hivernal de ma Pimprenelle.

Il y a au moins 2 ans, j'ai découpé des recettes de desserts pour enfants dans un Marie-Claire ... après avoir longuement feuilleté mon classeur fétiche de recettes récoltées à droite et à gauche, je me décide de tenter l'aventure du Grand Nord !

cliquez sur les photos pour les agrandir, idem pour la recette

Voici le résultat attendu ... forcément je sais par avance que ça n'aura pas la même tête d'autant plus que d'emblée je capitule, avant même d'avoir commencé, à réaliser les pingouins en dates et pâte d'amande.

Quant à la recette ... je sais aussi que je vais déjà modifier un des ingrédients principaux ... je suis incapable d'en suivre une sans y ajouter mon grain de sel.
Je n'aime pas les abricots secs, j'ai de supers bons raisins moelleux alors le choix est vite fait : je troque l'abricot pour les raisins !

Les ingrédients :

Dans mon hyper, une seule marque de sirop d'érable : Maple Joe, une seule espèce de Chamallows (j'aurais aimé des carrés blancs ... tanpi). Je remplace le biscuit Roudor pour la porte par un petit gâteau chocolat-noisette de chez Carrefour que j'adore (autant se faire plaisir pour la suite ... quand il faut s'enquiller le paquet).

Top départ : on s'y met la veille de l'anniv' car la mousse devra reposer 3h minimum au frigo. La première partie facile du dessert est réalisée par Pimprenelle qui met avec grand enthousiasme la main à la pâte.

On vide pour commencer les 400g de fromage blanc dans un récipient.

Puis on y ajoute les raisins ... pour la quantité j'ai fait ça à l'oeil ... celui de l'experte, ça va sans dire !!!
Je tiédis au micro-ondes les 10 cl de sirop d'érable qui sont ensuite incorporés aux 4 feuilles de gélatine préalablement ramollies dans de l'eau froide. Pimprenelle touille.
On incorpore le mélange érable-gélatine au fromage blanc-raisins.
Pimprenelle touille et re-touille.
De mon côté je monte la chantilly. Première tentative au robot complètement ratée ... la crème se transforme en beurre ... il est 19h45, on a 1/4 h montre en main avec Pimprenelle pour filer à la supérette du coin et sauver le dessert.
De retour avec ma crème fleurette, je décide de le faire à l'ancienne comme d'habitude tout simplement au batteur. Résultat nickel chrome !
Pour réussir une chantilly : placer la crème fleurette au congélo au moins 1/4 h et idem pour le saladier dans lequel vous allez la monter.
Je m'occupe d'incorporer la chantilly pour ne pas la 'casser' ...
Je commence à saliver ...
... j'aime trop la chantilly !
Mélange terminé ...
... je tapisse un saladier de film alimentaire et y verse la mousse.
Le lendemain midi, il est l'heure de terminer l'oeuvre polaire !
Je recouvre un grand carton de papier alu pour faire la banquise.
Attention : démoulage !
OUF ! ça le fait, tout va bien ... je lèche (oui oui comme tout le monde, ne faîtes pas les offusqués) ce qu'il reste de mousse sur le film dans le saladier ... je suis bluffée tellement c'est bon ! Léger, aéré, pas trop sucré avec un petit goût bien particulier un peu comme du caramel grâce au sirop d'érable.
Dernière phase et non des moindres : la maçonnerie.
Je commence par positionner la porte puis je monte les Chamallows ... qui adhèrent grâce à du chocolat blanc fondu (au micro-ondes hein, pas au bain marie ... aucun intérêt pour faire juste du ciment d'igloo !) .
Je le fais avec l'Homme ... ne jamais faire ça avec un Homme ... qui engloutit une guimauve sur deux noyée dans du chocolat !
Ca prend forme ...
Bien que j'ai acheté 2 paquets de Chamallows ... il n'y a pas assez de blancs ... tanpi on finira par du rose ... avec un peu d'imagination on dira que ce sont les reflets du soleil levant ...
Vous vous souvenez des pingouins ? Ok, je sais, je l'ai joué facile sur ce coup ... la veille j'avais imprimé des photos de manchots et autres empereurs que j'ai collées sur du carton blanc ... on leur fait des socles en bonbon.
Ne me reste plus qu'à parsemer de la noix de coco râpée sur le sommet de l'igloo et sur l'alu pour faire un peu de neige ... j'y ajoute quelques étoiles Vahiné jaunes et blanches pour la déco (on ne les voit pas trop sur la photo ... dommage).
J'ai commis une erreur : le saladier avait un trop grand diamètre, il en aurait fallu un plus petit pour que l'igloo soit plus haut et rond ... ce sera pour la prochaine fois !

Voilà donc le résultat

La mousse est tellement bonne et simple à réaliser que j'ai décidé de la refaire en verrine cette fois, sans Chamallows, pour des repas d'adultes.
Une recette à conserver précieusement ... c'est incontestable !

Bon appétit !

lundi 16 janvier 2012

Mon Premier Goûter d'Anniversaire

14 janvier 2012 : Pimprenelle fête pour la première fois son anniversaire avec ses potes de classe.

Je prends une grosse claque, un coup de vieux, un brin nostalgique des miens qui j'ai l'impression ne remontent pas à si loin, excitée aussi, le tout sous pression : faut pas que je me loupe !
Forcément c'est l'anniv' de la Pestouille (redevenue gentillouille depuis quelques temps) ... mais pas que ! L'organisation du goûter c'est aussi assurer face aux autres parents et faire plaisir aux mini-invités ! Seul souci : comment les amuser, les captiver, les faire rêver ?

Déjà, tout commence à la sortie de l'école ... j'ai beau avoir le contact "facile" et bien là j'y vais à tâtons ... n'osant pas trop aborder les mamans de la Dream Team (les élus de ma fille pour ses 4 ans) ... j'ai approché, entamé la discussion, tendu ma petite invitation ... L'amoureux de Pimprenelle a même failli défaillir tellement il était heureux ... la mère d'une autre n'en revenait pas que sa fille soit invitée et, l'idole de ma fille a bien voulu venir : le summum. Un seul gamin n'a jamais répondu à l'appel ... les parents ne m'ont jamais rappelée alors que la maîtresse avait glissé l'invite dans son sac ... le gosse va à la garderie soir et matin ... pas moyen de croiser les géniteurs !
Résultat sur 10 terreurs prévues, ils n'étaient finalement que 5 et heureusement ! Non pas qu'ils aient été des affreux jojos, bien au contraire, mais que ma petite maison a ses limites ... les mamans sont toutes restées ... on était donc un peu serré.
Au passage : formidable les mamans présentes ! Je le conseille fortement ! Je n'ai géré que l'intendance ... pas besoin de la fameuse greffe des yeux dans le dos ... chacune surveille sa progéniture !

J -1
préparation des gâteaux ...

Jour J
matin : nettoyage de printemps, rangement intensif.
13h30 : préparation de la table et finition du gâteau pendant la sieste de Pimprenelle, accrochage des ballons par l'Homme dans la rue et sur la porte.
15h30 : Pimprenelle se réveille, habillage en robe de princesse, coiffage et attente !
16h : arrivée de l'amoureux, le premier ... top départ c'est parti pour 2h de fiesta ...

Planning et astuces

Pour des gosses de 3-4 ans en moyenne, 2h suffisent amplement ... c'est presque nécessaire qu'ils débarquent après une bonne sieste pour notre santé nerveuse. L'anniv' était donc prévu de 16 à 18h. Je préférais que ça traîne éventuellement en longueur mais que tout les marmots soient en forme.

J'ai descendu le tableau de Pimprenelle. Comme ça au fur et à mesure que les copains arrivaient, je les envoyais dessiner et laisser libre cours à leur imagination aux côtés de la reine de l'aprem (meuh non ils n'y sont pas encore allergiques en 1ère année de maternelle) ... tous ont foncé, heureux d'y laisser leur trace.

Une fois la totalité des invités présente, place aux gâteaux, au "Joyeux Anniversaire", aux bougies, aux cadeaux ... il est déjà 17h ! Pendant 10 mn - 1/4 d'h, trois sont aller jouer un peu sur la terrasse en plein soleil, le temps de me muer en animatrice périscolaire !

J'avais préparé 4 jeux.

1. Les enfants se sont mis en cercle (trop chou ... l'instant émotion ... on a la larme à l'oeil ... je fonds ... c'est trop mignon) ... une fois assis ils sont attentifs et attendent les instructions. Je leur passe une grosse perle en bois ... je mets de la musique ... ils doivent la faire tourner, sans la lancer, de mains en mains le plus rapidement possible ... celui qui la possède quand je stoppe le CD a un gage. Après 5 tours (que chaque enfant ait son gage), ils se lassent déjà ... je n'en refais qu'un dernier pour cette fois déterminer celui qui commencera le prochain jeu.

2. La marraine de Bouchon a envoyé à Pimprenelle pour Noël un jeu de cartes gé-nial : Oudordodo. Le concept est tout simple : trouver dans quelle maison se cache Dodo en procédant par élimination (dans la maison d'un chat ? dans une maison qui fume ? une maison ensoleillée ? etc.) ... normalement c'est 4 joueurs max. mais je le fais à ma sauce. Les mamans kiffent trop ... 2 enfants dont Pimprenelle capitulent après le 1er tour et retournent au tableau ... je continue quelques parties avec les accros ...

3. Je fais "2 ateliers" : un avec la Tortue Labyrinthe (Nature & Découvertes) de Pimprenelle, l'autre avec un "Kim Toucher" que j'ai préparé.
La tortue c'est facile et ludique : on tire une carte avec une combinaison de billes et il faut refaire la même au centre de la tortue. 4 enfants y jouent pendant que j'en prends un à part pour le "Kim Toucher".
4. Le fait de se retrouver en tête à tête dans un petit coin pour que les autres n'entendent pas les réponses apporte un peu de piment ... c'est le jeu mystère en quelque sorte.
Dans 4 pochettes en tissu j'ai mis des objets que les enfants doivent trouver au toucher sans regarder : des pinces à linges, une petite cuiller, une sucette (le seul objet que tous ont reconnu du premier coup ... bizarre bizarre ...) et un sachet de thé qui s'est vite transformé en carré de sucre. Quand le premier à participer, le fils d'une amie qui a 6 ans, a eu beaucoup de mal à trouver même avec les indices ... j'ai compris qu'il fallait que je change l'intrigue au plus vite.


Hein quoi ? qu'est-ce que vous dites ??? Il est déjà 18h10 et vous devez partir ???
Ah bah ok !
°°°trop facile les anniv'°°° °°°ça passe trop vite°°°
Je n'en reviens pas ... c'est l'heure !
Avant les adieux, je passe aux enfants une brochette en bois ... ils y enfilent des bonbons à emporter chez eux histoire d'avoir un petit souvenir ... aller je l'avoue ... histoire aussi de me débarrasser de l'excédent en sucrerie pour que je puisse encore rentrer dans mon pantalon à la fin du WE !

Budget
J'ai voulu un anniversaire à "faible coût" ...
Je ne voulais pas entrer dans la surenchère d'un événement grandiose (sinon qu'est-ce que ce sera pour leurs 20 ans !).
Pourtant ça chiffre rapidement, comptez entre 30 et 45 euros.
J'ai dépensé 15 € pour assiettes (X6), gobelets (X12), serviettes (X10), ballons (X12) et brochettes (je n'ai pas succombé à la nappe ni aux petits sacs à bonbons etc.).
Pour les bonbons : 6 paquets de Haribo à environs 10 €.
J'ai fait les gâteaux "maison" : un au chocolat pas très onéreux et un "igloo" un peu plus cher avec notamment du sirop d'érable, des raisins moelleux bio, de la crème fleurette et un stock indécent de chamallows ! Comptez environ 15 € pour les 2 gâteaux.
En revanche je n'ai pas investi un centime pour les jeux ! On avait déjà tout et c'est plutôt appréciable !

Conclusion
Très satisfaite de cet anniversaire. Pimprenelle a été adorable et ravie ! J'ai été super contente de rencontrer des mamans super sympa ... je crois que j'ai du bol, Pimprenelle s'est entourée de gentils petits copains ... pourvu que ça dure !