mardi 25 octobre 2011

2 Enfants + 1 Chambre = Libido Zéro

Je me souviens il y a longtemps … au mois de mars … bébé tout juste 2 mois rejoint sa grande sœur dans la chambre de la descendance …
A coups de hip hip hip houra … de zébulonades à tout va (petits sauts sur place exprimant la satisfaction) … de poings levés symbolisant la victoire … autant de manifestations de joie, que bébé y fait tout aussi bien ses nuits que bloqué dans sa nacelle de landau au pied de notre lit.
Hip hip hip houra je vous dis … père et mère retrouvent leur territoire … se retrouvent tout court … retrouvent cette douce liberté de pouvoir fricoter … même en faisant du bruit … en faisant juste tout ce qu’ils veulent quand ils le veulent (ou presque … on est parents ne l'oublions pas …).
Ca c’était il y a longtemps … un temps où bébé pionçait la moitié du jour et la nuit entière … Depuis bébé a grandi … bébé est devenu insomniaque … au moindre petit froissement de drap … au moindre rayon de lumière … bébé émerge, se jette sur les barreaux, secoue son lit (qui résiste encore, et toujours j’espère) … pète de rire à peine sa grande sœur dans le viseur … bébé fout tout simplement le boxon !
Alors on fait comment ? impossible de coucher les 2 simultanément … après plusieurs tentatives de couchage collectif, nous devons nous rendre à l’évidence ça ne fonctionne pas. Bébé a besoin de silence et de noir tandis que l’aînée veut tout plein de lumière, une porte grande ouverte afin de s’assurer qu’aucun loup n’entre dans la chambrée. Ah oui, on ne vous a pas dit mais le secteur regorge d’affreux canidés à longues dents qui s’incrustent tout particulièrement sous les sommiers des petites filles de 3 ans ½ … d’autant plus si elles se prénomment Pimprenelle …
Après quelques séances de brainstorming, il ne nous reste plus qu’à coucher Bouchon sur les coups de 20h … et une ½ h plus tard Pimprenelle dans notre lit … sinon Loustic se réveille et empêche sa grande sœur la marmotte (ascendance génétique de la mère) de se laisser doucement aller dans les bras de Morphée. Nous n’avons pas le choix, Pimprenelle doit récupérer de ses longues journées désormais studieuses.
Tout se joue donc en pleine nuit … sur les coups de minuit quand la 2ème moitié va se coucher … celle-ci se met en mode élévateur : « je tends les bras, je récupère l’enfant, je transporte l’enfant dans le noir tout doucement, je dépose l’enfant dans son lit sans faire de bruit, sans la réveiller aussi, je referme très vite la porte, j’attends deux secondes, rien, aucun son, je file me coucher ».
Vous venez de lire le mode d’emploi version « mission accomplie » … sauf qu’il y a toutes les fois où le transport nocturne réveille Bouchon … qui fait le boxon et qui réveille sa grande sœur … sauf qu’il y a toutes les fois où Pimprenelle se met à pleurer « non non non pas dans mon lit, je veux rester avec Papa et Maman » … là toujours les bras en levier tu fais vite demi tour sur la pointe des pieds pour ne surtout pas réveiller Bébé …
Dans ces cas-là une seule solution : faire dormir la grande, bien trop grande même, entre nous … et là tu pleures, tu pleures car tu sais que tu vas dormir toute tordue sur un minuscule morceau de matelas et surtout, surtout que tu n’abandonneras pas ton pyjama ! Adieu nuit torride …
Il y a aussi les autres soirs … ceux où tu fais carrément chambre à part : nouveau concept … un peu tantresque … dans la notion d’amour à distance.
Ce sont les nuits où en allant te coucher la dernière, tu entends bouchon pleurer 4 fois d’affilé, que tu dois consoler … en voyant la grande dans le lit conjugal complètement de travers affalée sur son père … impossible de prendre le risque qu'elle ne fasse pas sa nuit une veille d’école … toute penaude tu prends ton oreiller et tu files pioncer au milieu de 10 doudous et 4 variantes de lapins en peluche dans un « une place » … hmmmm j’adore.
Parfois le jeu en vaut la chandelle … celui de dormir seule : la semaine passée, la grande a repeint la chambre d’un jet de … vomi … la corvée de nettoyage d’urgence en pleine nuit fut pour Papa (jackpot) … j’ai assuré les finitions pendant une heure le lendemain matin : « sur mon réveil radio noooonnn, sur mon coffret à bijoux deux fois non, sur mon bouquin oh nonnnnnn ».
Il y a un moment où ça ne peut plus durer … tu veux retrouver ta liberté … (je sais, il faut la gagner dixit Johnny) … tu pars conquérante, tu te contrefiches des conséquences surtout que ce sont les vacances ! tu te dis "je veux roucouler" … épilée, douchée, hydratée (la peau je veux dire) tu fonces te coucher, d’un pas ferme et décidé (trop peut-être) tu chopes l’aînée, tu fais levier et tu fonces la re-coucher … patatra la grande chouine, réveille sa sœur !
Je me faufile vite fait dans le lit de la grande pour qu’elle se rendorme … câlin illico presto … trop presto … je repars … elle explose en sanglot quand je ferme la porte derrière moi ... les loups voyez-vous …
Super vénère … je fonce dans MA chambre, sous MA couette à côté de MON mec … qui aussitôt assure la relève … câlin avec Pépette …
Puis il est revenu … quand ? … je ne sais pas … me suis endormie ...

18 commentaires:

  1. J'adore ! Je me voyais déjà dans ta chambre ! Le concept tantrique est top aussi, nous l'avons expérimenté dernièrement !
    Faites des gosses qu'ils disaient...

    RépondreSupprimer
  2. mouais c'est un peu la loose !
    on doit être pas mal dans ce cas !!!

    RépondreSupprimer
  3. l'article est bien ecrit, sur un ton amusant!

    je "conseille" aussi le concept:
    chéri est en déplacement, puis c'est moi, et finalement quand on arrive a être au meme endroit, au même moment, et pour quelques heures d'affilé, on est tellement fatigué que l'on ne pense qu'à une chose: dormir!

    RépondreSupprimer
  4. ce syndrome je le connais bien aussi ... quand on est en pleine saison ! c'est dur parfois quand la fatigue prend le dessus ... le dessus sur tout en fait :/

    RépondreSupprimer
  5. Je vais peut-être réfléchir à 2 fois avant de mettre un(e) n°2 en préparation alors ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Oulala, c'est pas drôle les nuits chez toi!!! Et Papa et Maman s'installent un petit nid douillet dans le canapé, c'est faisable??? Nous partageons pour l'instant la chambre avec petit NuméroBis mais j'espère qu'il regagnera bien vite sa chambre!!

    RépondreSupprimer
  7. @Isa : tout dépend si vs avez 3 chambres ;) ou alors si vs faites voeu de chasteté ;)
    @Poppy: ça ne doit pas arriver à ttes les familles non plus ... ma soeur a eu pdt un certain temps les 3 premiers dans la même chambre et ça a eu l'air de fonctionner ;)

    RépondreSupprimer
  8. au moyen age tout le monde vivait dans la même pièce, comme à paris en 2011. et comme nous somme en 2011 à paris justement, vous divorcez dans moins deux ans... that just the way it goes

    RépondreSupprimer
  9. désolée mais j'habite à Perpignan ! et pour avoir vécu en Inde très longtemps, je sais ce que c'est de vivre une famille entière dans la même pièce sauf qu'on ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable ... nous n'avons pas les mêmes attentes en occident et de surcroit au 21ème siècle ... et ça ne veut pas dire pour autant qu'étant occidentale et vivant au 21ème qu'on va divorcer à cause de l'espace d'un logement ... je pense qu'il faut être confronter à des pbs conjugaux plus importants pour passer ce cap ...

    RépondreSupprimer
  10. waouh sacrées nuits chez vous en ce moment ^^ finalement y a des avantages à avoir de grands enfants :p
    Thalie

    RépondreSupprimer
  11. Pareil ici! On en peu plus d'avoir la petite dans notre chambre, on cherche à déménager.., courage pour les dodos :-)

    RépondreSupprimer
  12. @Macatou : ou alors avoir une chambre de plus ;) on ne peut même pas se plaindre car la maison est grande quand même c'est juste qu'on n'a que 2 chambres ... c'est vrai qu'on soufflera dans quelques mois je pense mais d'un autre côté on n'est pas pressé qu'elles grandissent trop vite ... le dilemme de la vie parentale ;)

    @Anaïs : oui j'ai vu à plusieurs reprises que vous cherchiez, aucune trouvaille à l'horizon alors ??? d'un autre côté mieux vaut prendre son temps car si c'est pour bouger et qu'au final ça n'est pas top c'est beaucoup de travail pour pas grand chose ! bonne chance

    RépondreSupprimer
  13. Waou, on s'y croirait !! Très bien raconté, bravo ! On sent la frustration puissance 10 ... courage, d'ici 5 à 10 ans vous pourrez sans doute être à nouveau peinards dans votre chambre ;-)

    RépondreSupprimer
  14. J'avais déjà oublié la sortie de la chambre à reculons en évitant les lattes de parquet qui craquent. Bon maintenant c'est décidé, pour le 2ème, la chambre d'ami va vite devenir sa chambre...!

    RépondreSupprimer
  15. ahhhhh ahhhhh ahhhh ????? j'ai bien lu ??? 2ème ??? en route ou pas encore ? pas d'hésitation si vous avez la possibilité d'avoir une chambre pour chacun just goooooo !

    RépondreSupprimer
  16. Peu d'espace ne veut pas dire divorce (heureusement !); ce sont des tranches de vie et quand nos anges , devenus ados, dorment jusqu'à midi, ça nous énerve aussi: jamais contents !
    La soeur qui a survécu à 3 dans la même chambre

    RépondreSupprimer
  17. @Mère Lacunaire : mieux vaut en rire qu'en pleurer ;-) et encore dans 5 ans le délai sera court ! ensuite t'oses plus car ton grand ado non plus ne fait pas dodo et tu veux pas qu'il entende ... t'attends qu'il aille chez des potes pour que tu puises faire la fête du slip ;)

    RépondreSupprimer
  18. @La frangine : je ne l'avais pas vu ton commentaire !!! alors que j'ai déjà répondu à un autre après que tu l'ait posté ... bref tu as l'air de bien survivre avec la phase ado aussi ;)

    RépondreSupprimer

On discute ?