lundi 5 septembre 2011

Comment se planter le jour de la rentrée

5 septembre 2011 au matin, Pimprenelle prend le chemin de l'école ...
... accompagnée de toute la famille ça va de soi : Papa, Maman et Bouchon.
A peine on arrive, râleurs que nous sommes, pestons devant la file d'attente ... celle des loupiots qui attendent leur tour pour entrer un à un dans la classe.
Pffff c'est long ... parents indignes que nous sommes ... souhaitons accélérer le tempo ...
Aucun signe de stress extérieur pour Pimprenelle ... mais à l'intérieur le volcan est en fusion ... fissa ... direction les commodités ... évacuation ... Pimprenelle vit dorénavant l'événement + légèrement au propre comme au figuré !
Nous matons autour de nous ... entre 2 "gouzi gouzi" avec Bouchon et deux "youpi youpi" avec Pimprenelle ... ceux qui pleurent ... les parents qui tardent à partir ... qui reviennent même ... et qui finalement font craquer leur progéniture qui finit aussi par s'effondrer ... on observe les 'moyens' qui partagent la classe de Pimprenelle et qui arrivent en terrain connu ...
C'est à nous ...
La maîtresse de Pimprenelle : "tu t'appelles comment ?"
- Pimprenelle
- C'est un magnifique prénom ... "
L'interrogatoire continue mais cette fois avec les parents :
"garderie du matin ? - non
cantine ? - oui - et ce midi ? - ah bon il y a cantine ce midi ? - euhhh oui - non on la récupère et on la met à partir de vendredi quand il y aura école toute la journée, j'ajoute de mon sourire plein de dents.
- Madame, il y a école toute la journée dès aujourd'hui puis reprise effectivement vendredi.
- ah booooonnnn ? ce n'est pas du tout ce que j'ai compris sur vos papiers, ce n'était pas clair
- on pensait l'avoir été
à la fin de cette phrase je sens l'Homme me donner des coups de coude dans les côtes ... ceux qui signifient "tais-toi" et "embraye sur autre chose".
J'enchaîne donc : "on ne pourra pas la mettre cet après-midi car c'est l'anniversaire de Mamie". (pas le temps de s'étendre sur l'importance de l'événement vu le caractère fusionnel de la relation grandma / Pimprenelle, et vu qu'on lui rabache depuis une semaine : "lundi yahouuuu club de plage à la sortie des classes pour la big teuf'').
Voilà donc comment commence l'hitoire scolaire de Pimprenelle sur un séchage des cours avec consentements des parents !
Ma foi ... la culpabilité s'estompe vite quand Mme la maîtresse ajoute "on verra comment ça se passe vendredi ... si Pimprenelle ne dort pas à la sieste, distrait les autres ou je ne sais quoi ... on ne pourra pas la garder l'après-midi" ... le traumatisme de l'absence de ma fille pour l'établissement semble apparemment supportable !
11h55 : l'Homme va récupérer Pimprenelle pendant que Maman nourrit Bouchon.
Pimprenelle débarque au taquet ... saute partout ... esquisse des cabrioles en m'expliquant qu'elle a fait de la gym.
Yesssss tout s'est bien passé alors !
Pas vraiment ma bonne dame ... vous êtes bien assise ... l'homme attend que le marsupial s'exile au 1er pour me faire un compte-rendu détaillé ... il a fait la queue pour la récupérer ... après avoir entendu 3-4 fois "avec Lucas tout va bien, avec Noémie c'était parfait, avec Tiago pas de souci" ... ce fut "avec Pimprenelle c'est compliqué" !
Pimprenelle nous a fait du GRAND Pimprenelle ! :
- je flippe des autres gamins ... donc je pleure de voir tout le monde courir au toboggan à la récré, et qu'on ne me laisse pas tranquille pour y monter sans chahuts et sans cris
- je tiens la main de la maîtresse toute la matinée, je ne la déscotche pas d'un mm
- je mange la manche de mon sweat à le tremper
- je refuse, ou plutôt, je ne fais pas les activités.
Elle a bien compris qu'il ne fallait pas désobéir (2 mois de bourrage de crâne), elle ne dit pas 'non' ... elle ne fait pas ... ça donne une Pimprenelle qui, à la gym, garde le ballon à ses pieds sans se bouger !
Verdict de la haute autorité : anxiété
Ma Pimprenelle est une angoissée née ... et effrontée ... paradoxal, je sais ... tout dépend du contexte, de l'entourage ... à suivre dès vendredi ...

8 commentaires:

  1. pauvre Cerise et pauvres parents!
    j'espere que vendredi sera une meilleure journée!
    courage, il ne reste qu'une vingtaine d'années d'école.... :(

    RépondreSupprimer
  2. Ben dis donc, elle est un peu spéciale l'instit, non?? Son rôle justement ce n'est pas de rassuré les parents et l'enfant? J'espère que tout va vite s'arranger pour Cerise, mais je suis sûre qu'elle s'habituera..peut être un peu réservée au début..
    Courage à vous 3 (oui pour Romane je pense que ça dois aller!!)

    RépondreSupprimer
  3. ma Cerisette d'amour.....bah alors?????
    Je ne m inquiete pas plus que ça en fait, apres l experience de boby le chien ou elle a commencée petrifiée sur mes genoux et a fini sur la scene en chantant devant tout le monde!!!!!hihihihiihih
    ca promet!:-)

    RépondreSupprimer
  4. salut les filles : bon je ne m'en fais pas plus que ça, l'instit est quand même sympa, par contre c'est clair qu'ils ont envie de commencer doucement et de ne pas avoir tous les enfants d'un seul coup tous les après-midis ...
    ça ira ! il faudra un peu de temps ... mais le côté positif c'est qu'elle nous dit "demain je vais à l'école" "non, c'est vendredi" "pourquoi pas avant ?" donc le trauma doit être gérable apparemment :-)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis sûre qu'avec le temps tout va rentrer dans l'ordre...!
    Chez nous, pour la première fois, on a entendu dire que nos 3 Cacahuètes "faisaient bloc" (dixit la maîtresse). pas facile, toutes ces nouveautés, ces nouvelles têtes, ce lieu inconnu, ces règles à respecter... bon courage à Cerisette pour affronter les prochains jours plus sereinement !

    RépondreSupprimer
  6. l'union fait la force :-) c'est bien pour eux ... ce sera leur adaptation en douceur à eux :-)

    RépondreSupprimer
  7. C'est une histoire de temps ! Dans quelques jours tu n'y penseras plus à cette journée de rentrée... Sauf peut être au séchage de cours avec autorisation des parents !

    RépondreSupprimer
  8. oui généralement on ne garde que les "bonnes" anecdotes en tête :) on verra bien vendredi, ma foi je ne me fais pas plus de mouron que ça ... j'espère juste qu'ils ne vont pas me sortir des excuses bidons pour ne pas me la prendre l'aprem et alléger leurs classes (ça donne surtout ça comme impression en fait) car ça s'est tjs bien passé au centre aéré avec cantine et sieste ... la suite au prochain épisode ;)
    et le principal c'est que Cerise a dit que sa maîtresse n'était pas gentille mais TRES gentille ... c'est tout ce qui m'importe qu'elle se sente bien :-) (effectivement sa maîtresse est gentille :) )

    RépondreSupprimer

On discute ?