mardi 2 août 2011

Une p'tite Piquouse ?

Deux articles lus à peu d’intervalle me donnent une folle envie de raviver le débat : vaccins, pour ou contre ?
Moi je réponds : ça dépend !
J’ai toujours été très étonnée du discours des antis … les vrais, les durs … ceux qui pensent que vacciner son bambin est plus néfaste que de ne rien faire. Ne croyez pas qu’ils ne se comptent que sur les doigts d’une main, ou qu’ils soient tous témoins de Jéhovah … parfois ils sont juste comme vous et moi (ou presque).
A la lecture de l’article paru la semaine du 23 juillet dans Marianne, on se dit que ces pauvres Rom’, comme on les appelle, aimeraient bien eux aussi une p’tite piquouse ROR ou DT-Polio … et par ricochet pour nous (ça marche aussi pour ceux qui ne seraient pas humanistes, les seulement égoïstes) puisque ne pas vacciner (et par extension soigner) les étrangers sur notre territoire, c’est se prendre comme un boomerang des épidémies en tout genre.
Je vais aussi vous ressortir mon argument habituel : il suffit de voyager un peu pour comprendre que certains individus auraient bien apprécié la p’tite piquouse … lors de mes premiers voyages en Inde (même au Maroc sans aller si loin) … moi pas comprendre … pourquoi tant de malformations ?
Ce sont justement toutes ces maladies que nous ne croisons heureusement plus par chez nous … toutes ces personnes sont atteintes de polio … sans compter les autres pathologies …
Le débat ne s’arrête pas là … ce serait trop facile … en effet, si je ne me pose aucune question quant aux vaccins des maladies infantiles ou de l’hépatite B … ce n’est pas la même pour d’autres … vous voyez où je veux en venir … le fameux vaccin contre la grippe A !
Franchement je n’étais carrément pas motivée pour celui-ci … Pimprenelle n’avait même pas 2 ans quand la campagne de vaccination a été lancée … je n’étais carrément pas motivée de la faire piquer d’un produit à peine testé, pour une maladie dont les conséquences étaient mal identifiées.
En fin de compte, personne dans la famille ne l’a fait … au départ j’étais catégoriquement contre … puis la part de mouton qui vit en moi a commencé à me faire douter à la vue des longues heures d’attente dans les centres de vaccination … on se dit que forcément … ça doit être important puisque tout le monde s’y précipite … le doute s’installe un peu plus … et ma foi … au moment où j’aurais pu céder … au moment où la pression sociale était si forte … c’est la lenteur administrative française qui m’a sauvée (le mot est peut-être un peu fort je vous l’accorde).
Coup de bol, j’étais à cette époque en marché de Noël sur Paris avec Pimprenelle (l’homme était de son côté dans le Nord). Souvenez-vous, au départ il fallait une convocation … impossible de l’avoir puisque celle-ci était arrivée à Perpignan … quand enfin ils ont ouvert les centres à tout le monde et sans convoc … l’épidémie ne nous faisait plus vraiment peur … peu de cas avérés et beaucoup moins de décès que la grippe hivernale habituelle … la suite de l’histoire … le scandale et tout et tout … vous la connaissez … je suis bien contente de ne pas avoir succombé !
A la lecture du billet paru dans le ELLE magazine du 22 juillet … je vois qu’une fois de plus le doute pourrait m’envahir … jusqu’à présent je ne me posais aucune question concernant le vaccin contre le cancer du col de l’utérus … je pensais (et je pense toujours … enfin je pense …) qu’il s’agit d’une véritable avancée pour la santé publique … voilà que des affaires éclatent … concernant ce sujet, je me défile … les filles sont tellement petites que j’ai le temps de voir venir et d’avoir des retours concrets quant aux effets secondaires … je me défile je vous dis.
cliquez sur les images pour lire les articles

10 commentaires:

  1. C'est effectivement un grand débat...Et pour moi qui bosse en structure petite enfance, c'est parfois un long combat avec les parents pour que leurs enfants aient les vaccins de base obligatoire.
    Princesse ayant du sang réunionnais et voyageant avec nous, le BCG à été très fortement conseillé et fait!! Par contre nous avons refusé le vaccin contre la grippe A, pas assez de recul, et une grosse peur de la polémique (je suis passée pour une mère indigne près du pédiatre référent de mon boulot, mais j'ai assumée!!).

    Celui qui ne nous a pas fait hésiter, c'est celui pour la coqueluche, et on a demandé à nos proches de se refaire vacciner aussi pour la naissance de la Princesse !!

    Bref, un grand grand débat....à chacun ses idées !

    RépondreSupprimer
  2. écoute tout pareil que toi !
    on a fait le BCG à Cerise (normalement c'est que pour l'Ile de France ou les populations issues de l'immigration qui retournent chez eux en vacances) car on a été à La Réunion et Maurice pendant plusieurs mois pour le boulot. J'ai dû courir en PMI, mon pédiatre ne voulant pas le faire. Résultat, je pense qu'il n'a pas été réussi (on n'a pas eu la petite bulle ni une seule réaction) et ils ne le refont pas une 2ème fois ... donc quid de la protection ??? Quant à la coqueluche, idem que toi, je l'ai refait en sortant de maternité et en conseillant également au père de le faire ... celui de l'homme est toujours dans le frigo ... pfffff

    je pense qu'effectivement le vaccin contre la grippe A a été très impopulaire ;)

    bonne journée à toi :)

    RépondreSupprimer
  3. C'est sur qu'en tant que parents, c'est difficile de savoir que faire!
    Ce que les labos pharma oublient souvent de nous rappeler c'est qu'un vaccin, comme tout medicament, ce n'est pas anodin. Chaque médicament a des effets secondaires, par exemple l'aspirine agit sur la douleur, mais fluidifie le sang...
    C'est une histoire de gain (le vaccin empeche de contracter telle ou telle maladie) / risques (effets secondaires).
    Quand on connait, pour un medicament donné, les gains et risques, on peut décider...
    De plus, sur les "vieux" vaccins, les labos ont eu le temps de retravailler dessus pour diminuer/supprimer certains effets indesirables. Ce qu'ils n'ont bien entendu pas eu le temps de faire pour le vaccin grippe A.

    RépondreSupprimer
  4. entièrement d'accord ... quand le gain est supérieur au risque DT-POlio ou ROR, la question ne se pose même pas (en tous les cas pour moi, je ne fustige pas les autres, chacun ses choix) mais pour la grippe A on est trop resté dans le flou artistique ... si on peut appeler ça comme ça !!!

    RépondreSupprimer
  5. pour moi c'est tout réfléchi! j'ai fait une réaction auto-immune au vaccin hépatite B à 17 ans ,chondromalacie généralisée soit ramolissement de tous les cartilages du coup je ne fais que les vaccins obligatoires à mon loulou (car on a le meme profil genetique evidemment) et je fais une vaccination "homéo" avant ,et apres la vaccination; et sur le vaccin j'applique argile et citron pour absorber toutes les cochonneries, ben oui quand ils nous auront trouvé des vaccins sans alluminium et autre ! les vaccins sont sur la sellette en ce qui concerne l'autisme ! bon le mien est tellement bavard à 3 ans hihi je sais pas si je fesais tous les vaccins s'il pourrait le devenir , c'est un peu un sujet tabou je trouve ....belle journée et bon week end :)

    RépondreSupprimer
  6. Pour ma part je penche pour foncer sur les vaccins "anciens" et attendre pour les "nouveaux" type cancer du col de l'utérus. Je me méfie beaucoup des produits médicaux jeunes, il ne semble pas rare que la mise sur le marché révèle des problèmes... Le test grandeur nature en fait. Je n'ai pas envie de tester sur moi, ni sur mes enfants.
    Mais dur dur à tenir, face parfois à la pression médicale ou de l'entourage, face à l'idée que si un jour son enfant tombe malade parce qu'il n'a pas été vacciné..............................

    RépondreSupprimer
  7. c'est pour ça qu'il faut en parler les uns les autres pour échanger sur le sujet et surtout partager nos expérienses ! surtout quand il s'agit de réactions auto-immune comme Nessa... si seulement on pouvait le svr avant ! je vais peut-être dire un truc bête mais j'ai l'impression que la rentabilité est tellement le moteur de tout à l'heure actuelle que même les labos sont prêts à tout pour vendre et vendre même ce qui n'est pas assez testé (suffit de voir l'affaire du Médiator) donc il ne nous reste qu'à attendre pour les nvx vaccins mais ça veut dire se servir de personnes en ce moment en tant que cobayes ... pas très glorieux (je pense tjs au vaccin contre le cancer du col de l'utérus)

    RépondreSupprimer
  8. Oh oui, les labos font du marketing, comme toutes les boîtes... Ils sont là pour faire du chiffre... Le problème c'est qu'ils le font avec notre santé. Oui je pense qu'on sert de cobaye pour les tests à grande échelle pour les médicaments jeunes. C'est un peu inévitable, on peut tester et retester en laboratoire, on n'aura jamais autant de testeurs que quand on lance le médicament sur le marché...

    Quant au médiator, je reste mitigée. Je trouve qu'on tape énormément sur le laboratoire alors que ce sont des médecins qui ont prescrit le médicament. Ce sont des médecins qui l'ont prescrit comme coupe-faim pour utiliser un effet secondaire. Le médicament n'a jamais été fabriqué pour ça...

    RépondreSupprimer
  9. pr le médiator, je suis entièrement OK avec toi quant à la part de resp. des docs qui l'ont prescrit à mauvais escient ... en revanche, la molécule n'était pas non plus très probante pour son utilisation première ... et là c'est la faute du labo qui a abusé de sa position face aux gouvernements pour conserver le médoc sur le marché alors qu'il était déjà interdit dps bien lgtps ailleurs (USA etc.). en fait la responsabilité est partagée ... mais quant au fléau il vient surtout en effet de son utilisation en tant que coupe faim ... c'est clair ... il y aurait eu bien moins de victimes sans ça.

    RépondreSupprimer
  10. je suis pour les vaccins qui ont fait leur preuve. pour la grippe A ce fut un vrai dilemme avec toute cette polémique..mais ça l'aurait été surtout si j'avais du me demander si je devais faire vacciner mon enfant, ce qui ne fut pas le cas, il avait moins de 6 mois donc pas de vaccin dans ce cas. les choix fut alors une évidence..."je ne sais pas si j'aurais vacciné mon fils si j'avais pu mais en tous cas tout ce que je sais c'est que pour moi, aucun doute je me fais vacciner...il est hors de question qu'elle vienne par moi et tant pis si je dois en avoir de graves séquelles" et j'ai convaincu son père aussi "fais le pour lui. point"
    je vais en faire un d'article surement sur les vaccins, j'ai envie depuis longtemps mais je ne sais pas encore quand...
    bises

    RépondreSupprimer

On discute ?