lundi 9 mai 2011

Tout est question d'époque

Quelle ne fut pas ma surprise en observant les photos de cet article paru dans le Monde ! (ci-dessous)

Regardez d’un peu plus près et vous verrez qu’à l’époque (laquelle je ne sais pas bien puisque les petits pots en photo ne sont pas datés) on pouvait donner de l’agneau à partir du 2ème mois !!! Cette photo remettrait-elle par hasard en cause tous les grands discours qui préconisent la diversification alimentaire le + tard possible, vers le 6ème mois, pour éviter tout risque d’allergie ?

Personnellement je ne le pense pas mais c’est toujours étonnant de voir qu’à chaque période son précepte, plutôt girouette même, au point d’en perdre la tête !

C’est ainsi que ma sœur avec ses 4 enfants, plutôt espacés, a couché le premier sur le ventre, la deuxième sur le côté et les 2 derniers sur le dos ! Bien sûr la question du couchage ne se discute plus au vu de la baisse des morts subites du nourrisson dans cette position.

Parmi les exemples moins dramatiques, on a vu il y a quelques années fleurir des poussettes où les petits étaient face à la route prétextant la découverte du monde extérieur … pour qu’après on revienne au « face à la mère » car bébé était rassuré en restant en contact visuel avec le « pousseur » … Certains fabricants ont alors tranché : poussette bi-position !

Quant au bisphénol A, faut-il que je culpabilise d’avoir utilisé des biberons qui en contenait pour mon aînée ?

Pour dire vrai, ça ne me traumatise pas plus que ça … en tous les cas moins que les discours de l’époque de Mme Bachelot (en poste de ministre de la santé), où le problème commençait à émerger. Elle affirmait en effet que les proportions étaient tellement infimes qu’il n’y avait aucune répercussion sanitaire … jusqu’à ce qu’elle l’interdise pour les articles de puériculture (ou peut-être l’AFSSAPS, je ne sais plus bien) comme nos petits cousins canadiens précurseurs. On parle dorénavant de l’interdire … tout court !

Maintenant c’est au tour du paraben qui est de plus en plus sur la sellette, qui compte même ses dernières heures d’existence dans nos produits de beauté ! Il sera certainement remplacé par un autre qu’on critiquera dans 10 ans, non ?

Malheureusement, avec tous ces retours en arrière et ces discours paradoxaux on se sent désabusé … comment ne pas être victime du « on dit » quand on n’a pas de doctorat en biologie ? On est bien obligé de suivre la mouvance générale …

Cliquez sur l'image pour lire l'article ... et participez à l'opération Blédina sur Facebook pour financer la venue des clowns en hôpital pédiatrique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

On discute ?