dimanche 15 mai 2011

Rester en vie en la donnant

Non ce n’est pas de l’acharnement, du militantisme extrémiste ou même une obsession, juste les media (ici Marie-Claire de Juin) qui semblent s’intéresser au sujet, celui qui me tient à cœur : la mortalité en couche.

La mise en ligne de cette interview n’a pas pour unique but de fustiger celles qui voudraient accoucher à la maison. C’est leur choix et elles sont suffisamment informées des risques je crois, dans notre pays plutôt réputé pour sa surmédicalisation des femmes enceintes.

L’objectif est simplement de faire prendre conscience des conditions d'accouchement de la plupart des femmes : aucune structure, de la souffrance et des risques vitaux qui semblent complètement anachroniques en ce 21ème siècle. On pense de suite aux pays du tiers voire du quart monde mais pas seulement, comme le pointe de sa caméra l’ex-top Christy Turlington dans son documentaire « No women, no cry ».

(prochainement diffusé sur Téva le 28 mai à 20h35)

Son expérience personnelle, suite à une hémorragie post-partum, a motivé son engagement pour cette cause. Elle qui souhaitait un accouchement à domicile, a fort heureusement opté pour une maison de naissance au sein d’un hôpital. Ce choix in extremis lui a sauvé la vie.

cliquez sur l'image pour lire l'article

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

On discute ?