jeudi 19 mai 2011

Double CHOC

Comment décrire ce que j’ai ressenti à la lecture de cette info ?

Un haut-le-coeur, l’estomac qui se retourne, suivi du sang qui se glace … au point de vouloir arrêter instantanément ma lecture … chose quasi impossible car ce serait se voiler la face et peut-être même être complice de ces atrocités. Une sensation que je n’avais pas eue depuis l’affaire Dutroux.

Comment imaginer un seul instant faire subir de tels supplices à des enfants voire des bébés. Je veux bien que certaines cultures puissent pratiquer des rites bien loin de nos coutumes mais pas quand il s’agit de crimes et de tortures.

Une fois la première onde de choc amortie tant bien que mal, je prends un peu de recul et observe la page dans sa totalité.

C’est là qu’en arrive une seconde … onde de choc !

Tout est à l’honneur du magazine ELLE de diffuser cette info primordiale … mais franchement pas sur la même page que des brèves purement mode et superficielles ! Je suis peut-être carrément réac ou trop au 1er degré … mais qui dit même page signifie même niveau d’importance dans le traitement de l’info. Alors franchement NON, un escarpin en photo quasi aussi gros que le reportage sur les "enfants sorciers", c’est juste impossible. Certes les femmes qui lisent les mags féminins ont envie d’un peu de légèreté au milieu de sujets carrément sérieux, mais peut-être pas en méli mélo sur une même page. J’irai même un peu plus loin, au point de pousser le bouchon … en disant qu’il ne faut pas s’étonner que nous soyons de plus en plus insensibles aux pires barbaries en les mettant au même plan que les plus banales infos.

On critique cette nouvelle génération qui tabasse et tue pour un rien … mais à qui la faute ? quand violence et superficialité sont pitoyablement confondues.

cliquez sur l'image pour lire l'article

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

On discute ?