jeudi 7 avril 2011

Un bébé qui ne sait pas téter


Pas d'allaitement pour Bouchon

Quelle épopée ...
Mon séjour en maternité n'aura pas été de tout repos ... j'ai en effet passé 3 jours à tenter de faire téter Bouchon ... sans succès.

Dès la salle d'accouchement je m'étais rendu compte que Bouchon ne savait pas téter ... mais bon, pas vraiment le moment de s'inquiéter après seulement une ou deux heures de vie ... bébé a le droit d'être fatigué !

Pas de chanceBouchon ne sait réellement pas téter !

Les 3 premières nuits après avoir seulement ingurgité quelques gouttesBouchon renonçait à se nourrir, comme dépitée de ne pas y arriver et dormait 7 heures d'affilé.
Le 2ème jour au matin, la pédiatre lui a même coupé le frein de la langue qui était un peu court pour l'aider à placer sa langue ... toujours sans succès.
En fait,  Bouchon n'a jamais réussi à former la fameuse petite gouttière et surtout à avoir une succion assez forte. A chaque tétée, ce n'était que 2 succions et rien de +.

J'ai commencé à désespérer sérieusement, d'autant + que j'avais toute l'équipe de la maternité à mes côtés : de l'auxilière puéricultrice à la sage femme en passant pas la pédiatre. Rien à dire, c'était même surprenant de voir tout le monde, mobilisé comme ça pour mon bébé !

Le 3ème jour au matin, il a bien fallu se rendre à l'évidence et commencer des compléments à la seringueBouchon avait perdu 1/10ème de son poids.
Manque de bol, tout s'est déroulé à J 3 : le fameux jour "chute d'hormones" ...
Pas facile à encaisser en plein "baby blues" !
Dans la soirée, après m'être acharnée (c'est bien le terme) pendant 3 jours sur ce pauvre Bouchon, la décision était prise : abandon du sein pour les bibs !
Le choix s'est imposé quand on lui a donné un biberon de mon lait qu'elle a englouti : bébé crevait de faim !
C'est aussi à partir de ce moment où j'ai commencé à pleurer non stop jusqu'au lendemain matin. Il fallait que je fasse le deuil de cet allaitement maternel (ainsi que de mes hormones de grossesse ... ne les oublions pas !).

Je suis tombée des nues car ayant allaiter Pimprenelle pendant 6 mois, je n'avais pas envisagé une seule seconde que ça ne puisse pas fonctionner.

Je suis sacrément en manque de ce contact charnel que j'ai tant aimé avec Pimprenelle, mais comme je l'ai toujours dit, je ne suis pas assez tenace pour tirer mon lait, par exemple, et donner à Bouchon des bibs "maison". Pas le courage de "perdre du temps" clouée sur un fauteuil les seins dans un tire-lait alors que ce temps je peux le passer avec mes filles.
Après 3 bons jours de souffrance puisque la montée de lait avait commencé, j'ai entamé un traitement anti-lactation avec amertume.

Bouchon après 10 jours de vie ne savait d'ailleurs toujours pas réellement téter. On oublie les tétines en silicone trop dures. En fait, elle machouille ou pince la tétine puis avale mais n'a toujours pas ce réflexe de succion si particulier des nouveaux nés. Je me console en me rappelant la chance que j'ai d'être en France et de ne pas voir dépérir mon bébé.
De mon côté, je commence à oublier ce traumatisme perso ... mais on peste surtout quand il faut penser à emporter la panoplie biberons à chaque déplacement ... c'était tellement pratique le sein !!!!

4 commentaires:

  1. Humf oui pour le tire-lait je comprends très bien. Les deux "avantages" de ta situation c'est que 1) tu n'y peux rien, si BB ne sait pas téter, y sait pas téter, c'est de la faute à personne, 2) la cause est clairement et nettement établie, donc pas de ruminage pendant des heures/jours/semaines/... pour tenter de comprendre.
    Mais ça n'empêche que c'est une souffrance, et qu'en plein baby blues on n'est pas armées pour y faire face !! A part laisser faire le temps, et en parler pour vider son sac, y'a pas grand chose à faire :/

    RépondreSupprimer
  2. oui c'est exactement ça et puis je ne me plains pas ca je pense que tu en as bien plus bavé que moi à l'arrivée de Bibi !

    RépondreSupprimer
  3. Même souci que toi, moi le niaf ne pouvait pas téter à cause des forceps qui avaient abîmé sa machoire. pas de tétée, pas de montée de lait. On s'est acharnés 10 jours. J'ai essayé de tirer mon lait, mais c'était le désert de Gobi dans mes nichons...(enfin, y'avait pas de sable, mais pas de lait non plus) et du coup, moi aussi le baby blues a été chaud!!!

    RépondreSupprimer
  4. on a beau se répéter qu'on n'y peut rien et que c'est comme ça ... les émotions prennent tellement le dessus sur la raison que rien n'y fait ... quand j'y repense, j'ai encore une boule dans le ventre ... 8 mois après ... alors je n'y pense plus ;-)

    RépondreSupprimer

On discute ?