mercredi 11 octobre 2017

Happy 3J ... Happy Galeries ... Lafayette !

Les Galeries Lafayette : mon incontournable madeleine de Proust ...

Qu'on le veuille ou non ... certaines marques nous poursuivent ... non pas comme un pote un peu trop collant mais plutôt comme une ombre bienveillante. Pour ma part, il y en a une qui m'a bien suivie à chacun de mes pas, ce sont les Galeries Lafayette ...
mère qui regarde un catalogue Billieblush aux Galeries Lafayette de Perpignan

A Paname, ce grand magasin est inévitable. Il est le cœur de la vie parisienne et ce, dès votre naissance où l'on vous traîne boulevard Haussmann, encore en poussette, ne serait-ce que pour admirer les vitrines de Noël.
De toute façon c'est simple, à Paris quand on a besoin de quoi que ce soit, tout se trouve sous la coupole  ... mes plus lointains souvenirs m'emmènent à l'époque où le rayon quincaillerie fleurissait au -1 ! 

Et puis ... j'ai fait un de mes 1ers boulots aux Galeries : vendeuse au corner La Perla pendant les 3J ! Oui Madame ! Je peux vous assurer que c'est le job d'étudiant qui vous apprend vite sur l'hygiène de la Française ... à vous dégouter à jamais ... même au rayon où les soutifs coûtaient 1 000 frcs ... j'ai battu des records d'apnée en cabine !!! 

Ahhh les Galeries ... j'en ai tellement des anecdotes ... la folie furieuse de centaines d'ados retournant la parfumerie pour apercevoir un cheveu de Werner Schreyer (c'est à ce moment que les moins de 20 ans googlelisent dans l'instant T ce nom ... et comprendront !) ... euh oui ... j'en faisais partie  ... et alors ?

Seulement voilà ... le vent me poussa jusque Perpignan ... comme par magie les Galeries Lafayette se dressaient là ... sous mes yeux ... face au Castillet ... me proposant toutes ces fabuleuses marques qu'on ne trouve nulle part ailleurs en ville ...
Depuis 2002 où j'ai foulé le sol catalan, il ne s'est pas passé 2 mois sans que j'y fasse un tour ! 

Opération look de fille version 3J


Vous pensez bien que lorsque le magasin m'a contactée pour vous concocter quelques looks "façon babidji" : j'ai dit ouiiiii

J'ai la carte Galeries Lafayette depuis le jour où j'y ai travaillé ... soit 1998 ou un truc du genre. Grâce à elle j'ai eu accès hier aux 3J en avant-première ... 
Rassurez-vous, ça commence aujourd'hui 11 octobre ... 
Top Départ : vous pouvez d'ores et déjà foncer ... 

Ma mission si je l'accepte est de trouver les plus jolies tenues pour les filles (enfin c'est subjectif hein ?) avec des super remises 3J !  C'est parti pour 2h de shopping dans le temple de la mode enfantine ... 
Après avoir arpenté chaque recoin, visité chaque portant ... j'ai dégoté 2 looks pour Pimprenelle 9 ans 1/2, ainsi que 2 pour Bouchon 6 ans 1/2.

Look 1 Pimprenelle


Ma pépette grandit ... je peux miser à fond sur le style rock n' roll tout en proposant encore des petits cœurs sur la cheville ... 
Gilet : Miss Avant-Première taille 14a
Robe : Chipie taille 14a
Collant : Galeries Lafayette  35-38
vue du dessus d'un look fille robe chipie et gilet galeries lafayette



détails d'un look fille avec robe chipie, gilet et collants galeries lafayette
tissu d'une robe fille Chipie en gros pan avec étoiles et texte Rock you


Look 2 Pimprenelle


Je n'ai pas fait exprès de continuer sur le bordeau mais coup de foudre pour le pull et la gamme de slims pour enfants Kid'S Graffiti ... J'adore le côté dark du t-shirt qui contraste !
Marinière : Molly Bracken 14a
Slim : Kid'S Graffiti 12a
T-shirt à manches longues : Miss Avant-Première 14a
vue de dessus d'un look fille avec marinière molly bracken et slim kid's graffiti

coeur rouge brodé sur une marinière molly bracken pour enfant fille
 dark tete de mort inscrit sur un t-shirt fille


Look 1 Bouchon 


J'ai toujours eu un faible pour les tendances à la Punky Brewster ... mélange de couleurs un peu flashy ... j'en abuse avec Bouchon encore petite ... d'autant plus qu'il lui faut des vêtements ultra confort et tout terrain à cet asticot ! Elle aime les jupes et les robes mais il faut que ses fringues suivent le mouvement ! 
Une tenue parfaite pour être dans le mouv' et faire les 400 coups :
Veste : Kid'S Graffiti 8a
T-shirt : Chipie 8a
Slim : Kid'S Graffiti 8a
super look fille aux Galeries Lafayette avec veste et slim Kid'S Graffiti et un t'shirt Chipie
 texte super sister brodé dans le dos d'une veste Kid'S Graffiti
J'ai flashé réellement sur cette petite veste molletonnée assez fine pour être finalement portée sous un manteau l'hiver comme un sweat !
devant d'un t-shirt Chipir fille avec des dessins brillants

 Look 2 Bouchon


Elle adore les robes qui tournent comme toutes les petites filles. J'ai bien sûr craqué sur une marque que j'adore comme vous le savez : Esprit. Tout simplement parce que ce sont des vêtements tout confort et parfaitement conçus pour ma mini tornade ! J'avoue, je me suis grave lâchée sur cette tenue avec une petite pépite made by René Derhy.
Robe bi-matière : Esprit Kids 8a
Gilet fausse fourrure : René Derhy 8a
Legging : Petit Bateau 8a
Sac : Claire's (sans remise) mais il fallait le mettre en clin d’œil au blog !
Look enfant avec Robe Esprit motif chevaux avec giet sans manches fausse fourrure grise René Derhy

J'attends de voir vos trouvailles et les looks que vous aurez choisis pour vos Loulous. J'ai d'ailleurs plusieurs trèèès bons plans à vous indiquer pour profiter pleinement des 3J :
les Galeries Lafayette de Perpignan seront ouvertes pour l'occasion toute la semaine jusque 20h et même dimanche de 10h à 19h !!! 
Je pense bien me faire une nouvelle session shopping pour moi cette fois en soirée ... et finir rue de la soif avec les copines ... ça c'est un vrai plan Red Girls (ceux qui me suivent sur Facebook comprennent...)

Sinon on ne me refera pas ! J'ai quand même réussi à dénicher une merveille au rayon enfants ... vous en pensez quoi ? 

Retrouvez sur mon compte Instagram plein d'autres essayages et surtout des vidéos de cette journée shopping ... à tout de suite !

dimanche 8 octobre 2017

J'ai pas su cocher la bonne case ...

Trop de choix tue le choix ... je confirme ... je n'ai pas su trancher ... j'ai décidé de tout goûter !


Il paraît pour certains que je brouille les pistes ... pour d'autres que j'exaspère ... il y en a même qui pensent que je mange à tous les râteliers par intérêt tandis que les derniers se disent que décidément je ne me suis toujours pas trouvée ...

 

Je sais je sais ... je fais tout et son contraire ... j'adore ça ! 


Voyez-vous ... il paraît qu'on ne peut pas être fêtarde et sportive ... 
encore moins routarde et girly ... 
faire les marchés en bossant dans la com'...
exceller en selfies mais savoir aligner 2 mots en ayant même ... wow ... des opinions !

Il semblerait qu'il faille à tout prix entrer dans une case ... sauf que celle qu'on me proposait était décidément trop étroite ... ça ne passait pas au niveau des seins ... nan j'déconne ! 

Je vous assure c'est pénible de devoir se justifier, de voir les regards changer juste parce qu'on ne vous comprend plus ... juste parce que vous avez osé poser en soutif ou ... sacrilège ... commencé à courir
Les potes de voyage ne comprennent pas qu'à Perpignan je sois plus branchée Stan Smith que sarouel ... les compères de soirée qui me toisent quand ils m'aperçoivent avec des runnings aux pieds ... les engagés que je déçois profondément en publiant ma tête sur Instagram ou pire ... perdre mon temps dans la vacuité du Pacha à Ibiza.

4 photos portraits style identité avec différentes expressions de babidji

Ce paradoxe : mon équilibre


Il paraît que les opposés s'attirent ... en ce qui me concerne ils me remplissent ... me complètent ... me font me sentir entière ... et si jamais il restait un petit espace là bas au fond à droite ... je m'empresserais de le combler.

Chaque univers, chaque expérience me donne l'impression vitale d'exister. Professionnellement je peux faire plein de choses ... non pas que je sois exceptionnelle ... mais que j'ai eu cette chance de tâter ... essayer ... toucher à une multitude de boulots différents ... par choix ... par hasard ou nécessité.

Le plus génial ce sont les rencontres  : s'enrichir des personnes que l'on croise ... plus le prisme de son entourage est large, plus on est indulgent, compréhensif, tolérant.
C'est un peu comme le voyage ... plus on voit du pays ... plus on va vers l'autre ... plus l'empathie devient innée anéantissant naturellement ses jugements hâtifs.

Pour être honnête, je sais qu'il est difficile de casser les codes. 
J'avoue ... j'avoue ... quand je vois une nana un peu trop peroxydée ... les lèvres un tantinet gonflées et la poitrine carrément refaite, je ne peux m'empêcher d'avoir cette pensée ... furtive soit ... mais pensée tout de même ... de la prendre pour une écervelée ... alors qu'on sait tous pertinemment que dans les Anges il y a des brunes  ... à petits seins même ... héhé c'est bien la preuve que les apparences ne valent rien ! Prenons parfois le temps de gratter sous le topcoat et dépassons nos préjugés ! 

J'abuse avec mes exemples à 2 francs (parce que j'aime bien le courant vintage aussi) ... mais avouez qu'il y a franchement de ça ! Je pense qu'on subit d'autant plus en étant une femme, puisque par nature, on n'est pas bonne à grand chose si on en croit l'opinion générale ... celle des autres femmes incluses étant donné qu'on est tous enfermés dès la naissance dans des carcans sexistes. Un exemple tout bête : l'été sur les marchés, 80% des clients me prennent pour la vendeuse de l'Homme ... moi patronne ? non mais vous imaginez ??? impossible !!

Quand la légèreté l'emporte


J'assume parfaitement ma futilité quoi qu'en pensent les autres, autant que mes prises de position parfois un peu trop tranchées je le conçois ...
  • Oui je mate The Voice et je lis Courrier International
  • Oui je m'éclate à prendre des selfies en mode ego trip sauf que je m'engage aussi bénévolement auprès d'assos ou d'autres activités (j'ai aussi été parent délégué youhouuuu mais à un moment donné j'ai capitulé à me battre contre des moulins à vent ... autre débat),
  • Oui j'aime le luxe quand il est garant d'un savoir faire mais n'en fais pas une fin en soi,
  • Oui j'aime la mode sans que ce soit ma priorité,
  • Oui je cuisine sainement et m'explose le bide régulièrement avec un bon bacon burger de chez Mc Dégueu ou Beurk King,
  • Oui j'aime la Catalogne et sa culture mais pas l'indépendance (ça c'est juste pour mettre un peu le dawa),
  • Oui je prône le vote pour l'indépendance de la Catalogne car j'aime la démocratie mais pas les méthodes de Rajoy (ça c'est pour dire que j'ai un avis mais kiffe encore plus le fait que chacun puisse exprimer le sien),
  • Oui je vendrais ma mère pour partir en voyage mais j'adore buller dans ma petite maison en haut de la colline,
  • Oui je flippe grave de vieillir au point que je pourrais sniffer du botox même si la chirurgie esthétique c'est le mal ... ou alors m'exiler sur une île à tout jamais et vivre à poil en oubliant l'essence même du mot ridule ...

J'imagine que tous ces paradoxes vous les connaissez aussi ... parce qu'on les partage tous ... pas ceux là j'entends bien ... mais le concept de paradoxe on est d'accord ... rassurez-vous je sais que vous ne voulez pas vivre nu colmaté à l'acide hyaluronique !!!  

Quoiqu'il en soit, je constate que l'on est surtout critiqué quand futilité et légèreté l'emportent ...  
Je me prends quelques vannes quand je publie une photo en maillot (parce que j'ose me la péter vous comprenez) mais beaucoup moins de réactions quand je partage une photo d'actu qui remue ... non pas que les publis sérieuses ne méritent pas de commentaires ... seulement que mes détracteurs ne semblent pas s'arrêter pas sur celles-ci tout simplement. 
Je le sais ... j'ai des stats ... des indices ... j'espionne (non ne partez pas ... pas vous ... promis).  Ils se nourrissent des plus simples clichés, mangent du Voici à longueur de journée, commentent juste pour commérer. 

Ma vie ... ce kaléidoscope !!!


Je m'en fiche parce que j'ai une sacrée longueur d'avance sur eux ... j'ai pris de l'élan ... un sacré recul ... je saute de case en case ... coche celles qui me séduisent ... je hiérarchise ... je choisis celles qui me ressemblent ... avide d'en découvrir de nouvelles qu'elles soient sérieuses ou futiles sans prêter attention à ceux qui voudraient que je me cantonne à une seule petite boîte bien trop étroite.